MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

homophobie

35 ans 180
je ne sais pas ou mettre mon article
avez vous déjà été confrontés à l'homophobie.
Je suis rejetée par toute ma famille maternelle : oncles tantes cousins cousines.
comment avez vous  
géré la situation?
merci
bonne soirée
G
29 ans en belgique 110
etre homo n'est pas une maladie contagieuse :shock:
avec le temps , il finirons par s'y faire enfin je l'espère pour toi car etre rejetter de sa famille c'est horrible surtout que tu n'y peut rien ;)
si tu as fait ton coming out ressament, ils sont sans doute sous le choque, laissent les prendrent du recule si ils t'aiment vraiment, ils ne te laisseront pas tomber ;) sinon tu ne peut rien faire :?
35 ans 180
ok merci pour la réponse
Je suis dans la situation où donc je comprends que je ne peux absolument rien faire
bonne journée
35 ans Ile De France 11
Moi j'ai fais mon coming out il y a seulement 3 ans et j'ai 29 ans.Autant te dire personne n'a été tendre avec moi.J'ai perdu tout mes amis et ma famille m'ont fais la tête un bon moment.Finalement j'ai décidé de m'occuper que de mon couple et de mes projets et de mettre tout ça entre parenthèse.Finalement avec le temps ma famille a vue que j'étais determiner et que je ne changerais jamais, ils sont revenu petit à petit vers moi.Mais le plus dur quand même dans tout, c'est de pardonner quand on a été juger et abandonner.On en parle rarement, au final on pardonne quand même.Car après tout nous voulons tous une vie normale et heureuse.En tout cas ne perd pas éspoir et reste toi même, c'est le plus important. :)
30 ans La Ville Rose 2320
D'où je viens être homophobe c'est la norme.

Mais je ne l'ai jamais été, je ne sais pas comment ça se fait ( j'aurais du l'être par imitation ). Etant très jeune j'ai eu un peu de mal à comprendre le concept de bisexualité mais c'est tout.

Je ne comprends pas que quelqu'un puisse rejeter une personne parce qu'elle est homo mais bon, tant qu'il n'y a pas d'agression, c'est leur droit et il faut le tolérer.
En revanche je trouve ça extrêmement dur quand c'est la famille qui rejette et qui parfois jette le membre homo à la rue.
35 ans Ile De France 11
La famille idéalise la personne homo en imaginant qu'il ou elle sera dans ce qu'ils considère comme étant la norme, à savoir mari et femme, enfants, chien, maison, travail de rêve.Du coup bien souvent on retrouve les même reproches, tu ne seras jamais comme les autres, tu t'es trompé dans ton choix de vie etc... On est pas différent, on est juste heureux d'être ce que nous avons choisi d'être.Après je pense les proches n'apprécient pas être contredis donc ils digèrent très mal qu'un homo suis et trace sa route.
G
29 ans en belgique 110
un homo peut toute a fait avoir la meme vie qu'un hetero , pas de differences ;)
S
31 ans 3465
Je suis aussi issue d'un milieu plutôt homophobe, pourtant je ne le suis pas. J'apprécie une personne en fonction de ses qualités et de ses défauts, sa sexualité je m'en fiche. Ca ne me regarde pas de savoir avec qui il ou elle, dort.

Ce que je constate dans mon entourage, c'est qu'il y a différente manière d'être homophobe. Ca va de la personne qui ne comprend pas, à celle qui pense qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent du moment qu'ils restent loin de sa personne, jusqu'à ceux qui sont carrément écoeurés. Et de manière générale, je ressens l'homophobie plus forte à l'égard des hommes. Ca "dégoûte" plus... Quoiqu'il en soit, c'est comme le racisme, Ce sont des gens étriqués qui ont de la peine à ouvrir leurs esprits à des manières de vivre différentes de la leur. Ca ne vaut même pas la peine d'aborder le sujet, parce qu'ils ont presque tous comme argument ultime "c'est contre nature"...
B I U