MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La solitude..

134
Cc tt le monde,
Après ce week end ou on n'a pas cessé de parler à droite à gauche de la saint Valentin ça rappelle à certains leur solitude..  
Même si c'est purement commercial ( on a pas besoin spécialement d'un jour pour se dire "je t'aime" )
Perso la solitude amoureuse commence à peser lourd sur le moral, alors qu'à côté de vous l'amour est présent partout !!
Comment réagir face à ce poids ? Et surtout quand on en vient à penser que personne ne peut s'intéresser à vous au final :(


Bisous tt le monde.
30 ans La Ville Rose 2320
Bah ça dépend des gens, des envies, mais bon, le vivre mal et donc en être frustré n'aide pas à trouver l'amour. C'est pas très séduisant de ressentir chez l'autre le besoin plutôt que l'envie de trouver un partenaire.

Je suis partisane du " ça viendra quand ça voudra, faut juste rester ouvert pour ne pas le rater ".

Pendant quelques jours, y'a quelques semaines, ça m'a saoulé de voir que je suis l'éternelle célibataire et que, même si j'aime ça, je n'ai aucun mal à conserver cet état. Bah j'ai analysé un peu les couples autour de moi, et j'ai constaté qu'en fait je ne les enviais pas du tout.

Alors c'est sûr, le 14, j'étais chez moi à me dire que j'étais naze, que tous mes potes étaient en couple en s’apprêtant à célébrer pendant que moi je me préparais à passer la soirée toute seule à faire ce que je fais tous les jours. Et je relativise parce qu'il y a réellement pire dans la vie. Exemple courant mais je préfère ne pas avoir de Valentin un 14 février plutôt que ma première fête des Mères sans ma Maman par exemple ( ou la sienne sans moi ). Bon je sais c'est trash comme comparaison mais voilà quoi ...

Le grand mystère c'est " pourquoi je n'intéresse personne ? " et ça bah y'a plusieurs facteurs. Manque d'interactions sociales, physiques reconnus comme non-plaisant selon les codes, attitude fermées ou qui n'attire pas ou au contraire, tu impressionnes et ça intimide ... J'sais pas trop. ça varie.

Bon ce sont mes méthodes quand parfois je flanche, et comme c'est rare ça me suffit. J'espère que ça ne te plombe pas le moral en tous cas.

M'enfin profites-en, parce que quand tu ne le seras plus certaines choses te manqueront peut-être.

Bisou ^^
34 ans 359
Je plussoie le message du dessus :)

Etant en couple, je ne fête pas plus que ça la St Valentin. Ce n'est pas tant que je n'aime pas cette fête ou que je ne sois pas "fête" de manière générale, mais les occasions de "fêter" mon amour pour mon conjoint sont bien plus nombreuses et je n'aime pas me sentir obligée, tout comme lui.

Pour en revenir à ton sentiment de n'intéresser personne, il peut venir en effet de plein de facteurs différents et, je pense, aller au-delà du fait que tu sois célibataire.

Quand je l'étais, c'était une période où je n'avais pas du tout confiance en moi. Je ne vais pas dire qu'aujourd'hui c'est la joie, mais ça va mieux, et ça n'a finalement pas grand chose à voir avec mon statut "en couple".

Avec le recul, je me suis rendue compte que j'avais raté plein d'occasion à cause de mon négativisme. Je n'étais pas spécialement triste ou morne en société, bien au contraire, mais mon attitude "pas intéressée" était renvoyée inconsciemment aux jeunes hommes que je rencontrais que je n'arrivais même pas à considérer comme "potentiel petit ami" malgré mon désir de ne plus être seule.

Profite de ces moments où tu es seule pour prendre soin de toi. Ce n'est pas tant qu'on ne puisse plus rien faire une fois en couple, mais lorsqu'on l'est, il y a une autre personne à prendre en compte dans nos décisions et ce qu'on a envie de faire et ce n'est pas toujours évident d'être en accord, de savoir quoi faire pour qui et à quel moment.

Là, tu n'as pas à te soucier de ça si j'ose dire, et c'est en pensant à soi et en prenant soin de soi qu'on renvoie l'image de quelqu'un d'ouvert au partage je pense.

Tu n'es très certainement pas moins moins intéressante qu'une autre. Tu as tes qualités et tes défauts, et ils plairont à quelqu'un un jour, sois en sûre.
N
24 ans 94 66
J'imagine que toi aussi tu alternes les périodes de manque affectif profond, où tu te sens seule, mal dans ta peau et oubliée, et as besoin de te caser ; et d'autre part celles où tu es bien dans ta peau, sors, profites et arrives à oublier que tu es seule et que finalement on n'a pas besoin d'être à deux pour être heureux.

C'est malheureusement un peu le même syndrome qui touche un certain nombre d'entre nous : quand on est mal on a besoin d'être en couple parce qu'on pense que ça va régler tous nos problèmes. Mais on ne renvoie pas une image saine de nous et du coup ça refoule pas mal de "prétendants". Et quand ça va mieux on se rend compte que notre bonheur ne dépend que de nous et on préférerait presque rester seuls !

Mais je pense que c'est essentiel d'en passer par là : il faut se reconstruire soi-même pour pouvoir bâtir quelque chose de solide et durable à deux. Même si parfois on se dit qu'être à deux résoudrait tous les problèmes et nous aiderait à être plus fort... Alors qu'au contraire ce serait reporter ses propres problèmes sur l'autre, et ce n'est pas forcément ce qu'il recherche.

Allez courage, tu es encore jeune, je te souhaite de trouver l'amour. Enfin la question ne se pose même pas, tu vas le trouver, ce n'est qu'une question de temps. Mais d'abord il faut que tu fasses ce petit travail sur toi-même. Et ensuite, tu verras qu'en renvoyant une image confiante et positive de toi, ça viendra tout seul ;)
134
C'est exactement ça, je suis contente de pouvoir faire ce que je veux sans les petites contraintes du couple, mais je ne dois pas refléter une image assez ouverte et ça j'en suis consciente, sûrement à cause de mon manque de confiance. Après on ne peut pas plaire à tt le monde ça je le sais et je n'envie pas forcément les couples mais plutôt la situation de se sentir aimer ou de partager avec des choses avec quelqu'un. J'ai beau me dire qu'un jour à arrivera mais ça commence a être long mdr

J'aimerais renvoyer une image positive et rayonnante de moi mais difficile quand on s'assume pas :(
134
nalafej a écrit:
J'imagine que toi aussi tu alternes les périodes de manque affectif profond, où tu te sens seule, mal dans ta peau et oubliée, et as besoin de te caser ; et d'autre part celles où tu es bien dans ta peau, sors, profites et arrives à oublier que tu es seule et que finalement on n'a pas besoin d'être à deux pour être heureux.

C'est malheureusement un peu le même syndrome qui touche un certain nombre d'entre nous : quand on est mal on a besoin d'être en couple parce qu'on pense que ça va régler tous nos problèmes. Mais on ne renvoie pas une image saine de nous et du coup ça refoule pas mal de "prétendants". Et quand ça va mieux on se rend compte que notre bonheur ne dépend que de nous et on préférerait presque rester seuls !

Mais je pense que c'est essentiel d'en passer par là : il faut se reconstruire soi-même pour pouvoir bâtir quelque chose de solide et durable à deux. Même si parfois on se dit qu'être à deux résoudrait tous les problèmes et nous aiderait à être plus fort... Alors qu'au contraire ce serait reporter ses propres problèmes sur l'autre, et ce n'est pas forcément ce qu'il recherche.

Allez courage, tu es encore jeune, je te souhaite de trouver l'amour. Enfin la question ne se pose même pas, tu vas le trouver, ce n'est qu'une question de temps. Mais d'abord il faut que tu fasses ce petit travail sur toi-même. Et ensuite, tu verras qu'en renvoyant une image confiante et positive de toi, ça viendra tout seul ;)




Exactement :) merci faut que j'essaie !
N
24 ans 94 66
Liloune2 a écrit:
Exactement :) merci faut que j'essaie !


Faut jamais renoncer en effet, c'est déjà un très bon début de te dire que tu vas essayer :)
Et tu remarqueras que bizarrement, une fois que tu te sentiras mieux dans ta tête et dans ton corps, c'est quand tu chercheras le moins que ça te tomberas dessus et que tu vas trouver ^^
N
51 ans 62
moi à la saint valentin, je prend conscience que ma solitude est finalement quelque chose que j'apprécie
je fais ce que je veux comme je veux , quand je le veux (qu'elle liberté) aimer , être aimer ? vos amis , votre famille vous aime et vous c reciproque non ?
vous n'avez pas d'amis ? c'est ça le problème = et là il faut apprendre echanger, ecouter , faire confiance
et vous verrez que cette ouverture sur le monde est bien plus riche que vouloir a tout pris chercher l'homme de sa vie
pour ma part il faut pas le chercher mais être curieuse de ce qui peut arriver et vivre sa vie , se construire au mieux tout les jours
134
nina830604 a écrit:
moi à la saint valentin, je prend conscience que ma solitude est finalement quelque chose que j'apprécie
je fais ce que je veux comme je veux , quand je le veux (qu'elle liberté) aimer , être aimer ? vos amis , votre famille vous aime et vous c reciproque non ?
vous n'avez pas d'amis ? c'est ça le problème = et là il faut apprendre echanger, ecouter , faire confiance
et vous verrez que cette ouverture sur le monde est bien plus riche que vouloir a tout pris chercher l'homme de sa vie
pour ma part il faut pas le chercher mais être curieuse de ce qui peut arriver et vivre sa vie , se construire au mieux tout les jours


Je ne cherche absolument pas l'homme de ma vie et ma vie est bien telle qu'elle est, amis familles et professionnel tt va bien, le problème c'est moi et moi seule qui comme cela a été dis renvoie sûrement une image qui bloque cette totale ouverture au monde . Je suis d'accord faut vivre sa vie pour soi et voir ou ça nous même sauf que chaque jour chaque chose qui rappelle que vous êtes seule sentimentalement ça commence à faire lourd sur le moral
N
24 ans 94 66
De toute façon, quoi que tu fasses, les médias te rappelleront que si tu n'es pas ou ne pense pas comme tout le monde, tu n'as pas ta place... (tiens je pensais qu'on vivait dans une démocratie)
Donc ne vis pas pour les autres, vis pour toi. Ce n'est certainement pas à toi de changer pour les autres ! Il faut que tu laisses l'opinion générale de côté pour réussir à être heureuse tout en étant différente.
134
nalafej a écrit:
De toute façon, quoi que tu fasses, les médias te rappelleront que si tu n'es pas ou ne pense pas comme tout le monde, tu n'as pas ta place... (tiens je pensais qu'on vivait dans une démocratie)
Donc ne vis pas pour les autres, vis pour toi. Ce n'est certainement pas à toi de changer pour les autres ! Il faut que tu laisses l'opinion générale de côté pour réussir à être heureuse tout en étant différente.


Évidemment
26 ans Ici 284
Liloune2 a écrit:
chaque jour chaque chose qui rappelle que vous êtes seule sentimentalement ça commence à faire lourd sur le moral


La société nous impose presque de suivre un mode de vie qui est celui du couple. Hors cela ne convient pas a tous, ou cela ne convient pas à tous à certains moments de leur existence. J'ai parfois l'impression qu'on élève le statut de célibataire en quelque chose qui doit absolument changer/évoluer au plus vite.
Qu'est ce que t'apporterai un couple à la personne que tu es déjà? Pourquoi vouloir absolument se tourner vers ce modèle? Pourquoi donner autant d'importance aux piqûres de rappel à ce modèle que l'on peut voir chaque jour partout?
J'avoue je suis tête en l'air et célibataire (depuis quelques années désormais), oui je savais que vendredi c'était la fête des amoureux, mais honnêtement ça ne m'a fait ni chaud ni froid, et à aucun moment je me suis dit "ah tiens je suis seule contrairement aux x% de couple qui sont au resto/sont dehors ensemble/etc", pour moi c'était un jour comme les autres sans rien de particulier. Il est vrai que parfois je me dis que j'aimerais avoir quelqu'un à qui me confier qui serait proche de moi, mais là comme le souligne nina830604 c'est plus un soucis d'amitié à mon sens que de couple.
En plus j'avoue avoir été très rarement "courtisée", je suis à l'opposé du modèle basique de la dulcinée rêvée (même niveau loisirs, passions, vestimentairement, capillairement,..), en plus je suis dans une passe pas joyeuse dans ma vie en ce moment, mais je reste moi et je dois avouer que ça m'épanoui plus qu'une relation de couple car se trouver soi et l'apaisement reste une chose déjà assez difficile à atteindre à mon sens. ;)
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Une personne en couple est plus contrôlable qu'une personne seule.

Et c'est encore mieux s'il y a un gosse et un crédit immobilier derrière.

Le nombre de mecs que j'ai croisés dans des jobs franchement pourris qui n'ont pas d'autres choix que de continuer...
M
39 ans Region Parisienne 72
en ce qui me concerne, pour "surmonter" cette journée en solo, je me dis qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné,
meme si évidemment au fond de moi j'aimerai être accompagné.
sinon effectivement si on n'a pas un moral en acier, c'est pas évident de sombrer dans la solitude, mais encore une fois la solitude n'est pas forcément un mal. ;)
S
40 ans sur le chemin... 1248
en ce qui me concerne, ce qui a été dur, vendredi (st valentin) comme depuis quelques années si je réfléchis bien, c'est qu'on me dit que je suis avenante, ouverte aux autres, sympa, gracieuse,drôle,etc mais....
mais ça fait pas....
je me rends compte que mon physique y est pour beaucoup... pourtant, voila, c'est moi...
alors ma réflexion est de me dire que si on n'aime pas mon physique, ben on ne m'aime pas moi...
du coup c'est d'autant plus douloureux...

et j'aime ma solitude, j'apprécie le fait de rentrer chez moi et de rester dans ma bulle...

mais ce qui m'est difficile au fond, c'est que j'ai envie d'ETRE avec quelqu'un (différence d'avoir un partenaire) et que ma solitude je ne la choisis plus tant que ça... contrairement à d'autres époques de ma vie...
B I U


Discussions liées