MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un "sex-friend" sur le long terme?

S
32 ans Expat 1409
Bonjour à toutes,

J'aimerais avoir des retours d'expériences pour peut-être avoir de nouvelles perspectives sur ma "relation" actuelle.

Tout d'abord, une brève description de mon état d'esprit. Mariée à 21 ans, divorcée  
à 25, belle erreur, mais au moins, l'apprentissage à été précoce, je ne pense pas avoir jamais été amoureuse. Je me suis mariée pour avoir quelqu'un qui serait mon partenaire dans la vie de tous les jours, pas par amour.
Plus tard (l'année dernière), j'ai eu vent de secrets de famille qui expliquent pourquoi ma vision de la famille était totalement déformée. J'ai toujours été témoin de la haine réciproque entre les membres de ma famille et j'avais toujours cru que c'était normal jusqu'à ce que je découvre que ma grand-mêre avait (et a toujours) un amant depuis plus de 50 ans, que tout le monde le sait, que personne ne retient sa rancœur, etc...
Et donc pour moi, la famille a toujours été un fardeau, un époux est une personne qu'on a un jour aimé sans que cela ne dure plus de quelques années, bref, pas une très belle image de la vie de couple, quoi.

Après ma séparation (pas douloureuse du tout, mon ex m'est encore aujourd'hui totalement égal) a suivi une période un peu "insouciante" ou j'ai commencé à sortir, à être un peu plus féminine, j'ai eu des phases d'euphorie puis de déprime, toujours assez courtes. Ce changement s'est fait rapidement, en l'espace d'un an. J'ai eu deux coups d'un soir et trois "affaires" avec des mecs avec qui ce n'était pas sérieux mais où ça a quand même duré quelques semaines. Je me suis attachée à deux d'entre eux, avec pour le premier, un premier gros chagrin d'amour à la clé. Je pense en fait que j'ai été déboussolée d'avoir été repoussée après quelques semaines, mais avec le recul, je ne pense pas avoir été amoureuse de lui. Pour le deuxième, je me suis un peu énervée qu'il me laisse tomber, mais ça s'est arrangé très vite. (J'ai conservé des relations amicales avec eux).

Et là nous rentrons dans le vif du sujet. En septembre, l'ami d'un ami m'a contactée quelques semaines après que nous nous soyons rencontrés lors d'une soirée entre amis. Après quelques échanges sur un réseau social bien connu, il est allé droit au but. "J'ai une copine depuis trois ans, mais ça ne fonctionne pas et je n'ai pas couché avec elle depuis 4 mois. Le prends pas mal, mais j'ai l'impression qu'avec toi, ça passerait bien, je ne saurais pas t'expliquer pourquoi, mais voilà. Je vais tromper ma copine, ce n'est qu'une question de temps, et j'aimerais que ça soit avec toi". Un peu surprise au début, j'ai été intriguée par cette demande très directe. Quelque part, ce mec me faisait direct confiance, alors que, ayant plusieurs amis communs, j'aurais pu retrouver sa copine et le lui dire. Pas la peine de le juger, c'est pas le but, et pas la peine de me juger non plus, je n'en suis pas fière, mais je n'ai pas dit non.
Ont suivi plusieurs conversations très "chaudes": moi qui n'avait jamais essayé le "sexe à distance", je n'ai pas été déçue.

Deux semaines plus tard, après quelques messages, il décide spontanément de passer chez moi. Je ne m'attendais pas à grand chose, mais ce n'est pas souvent qu'un mec aussi direct arrive à me séduire en quelques messages. Sa maturité et sa manière de s'exprimer m'ont épatée.
Bref, on a passé quelques heures vraiment géniales, et je n'ai rien regretté. Par la suite, j'ai eu quelquefois de ses nouvelles, on s'est revus, une ou deux fois par mois. À chaque fois, il a été très respectueux, passionné et nous avons même passé des heures à discuter sans qu'il n'y ait de blancs inconfortables. J'ai expérimenté avec lui sexuellement et le résultat a toujours été épatant (et le mot est faible). Nous n'avions presque aucun tabou, et il a toujours pris le temps de s'occuper de moi, de savoir ce que je voulais...
J'ai voulu brièvement arrêter quand je me suis aperçue que je m'attachais à lui, nous en avons parlé, il m'a comprise et n'a pas cherché à me retenir, mais a simplement ajouté qu'il espérait qu'on aurait la chance d'apprendre à se connaître dans un autre contexte. Je vous avouerai que cette pause n'a pas duré longtemps...

Nous avons repris de plus belle avant que sa copine ne le quitte juste avant noel (mais elle n'a jamais rien su de notre relation, personne d'ailleurs, ne le sait). Il n'allait pas trop bien, il avait aussi des problèmes au boulot mais nous nous sommes revus quand même deux fois en janvier et février. Cette fois, nous avons passé un peu plus de temps à parler et à regarder des films (mais jamais jusqu'au bout, mea culpa :) )
J'ai cherché à me rapprocher un peu de lui, essayé de lui apporter mon soutien, mais j'ai rapidement senti que ce n'était pas bienvenu. Je lui ai donc avoué que je voulais le voir plus souvent, sans pour autant avoir une relation sérieuse avec lui : il vient de se séparer de sa copine, est dans une mauvaise passe et quant à moi, j'ai des soucis psychologiques et ai eu un gros moment de stress ces dernières semaines, ergo, ce n'est pas le bon moment pour commencer une relation, et ce, de son côté comme du mien. Malheureusement, en période de crise, je suis très demandeuse et me suis tourné une fois vers lui un soir où je n'allais pas bien. Il était malade et je ne pense pas qu'il ait apprécié que je le sollicite...

Donc plus tard, je lui ai dit que je remarquais bien qu'il se sentais sous pression à cause de moi (ce qu'il m'a confirmé), mais je lui ai clairement dit que je ne voulais pas renoncer à lui. J'ai longtemps chercher quelqu'un à qui je pouvais faire confiance mais qui serait suffisamment indépendant pour ne pas m'étouffer et suffisamment sûr de lui pour me laisser une grande indépendance. Je ne veux pas d'un "petit-ami", je veux un partenaire avec qui je peux partager certains aspects de ma vie. Avec qui je peux passer de bons moments et appeler quelquefois quand je me sens seule. J'ai tout un apprentissage à faire avant de vraiment pouvoir parler de "vie de couple". Comme je l'ai écrit plus haut, c'est un homme que je trouve très mature et aussi très réfléchi et direct. S'il avait voulu m'envoyer ch*er, il l'aurait sans aucun doute fait.

Je lui ai donc dit que je lui laisserai autant de temps qu'il le souhaite mais que j'espérais qu'il reviendrait vers moi, dans deux jours, deux semaines ou deux mois, sans pour autant en espérer de trop. Cela ne veut pas dire que je vais m'arrêter de vivre pour l'attendre. Si je rencontre quelqu'un, je ne veux pas me priver. Mais je me connais et la probabilité que je rencontre un autre homme du même calibre est quasi-inexistante. Je n'ai pas l'intention de le recontacter ou d'attendre à côté du téléphone qu'il appelle...

La relation que nous avons eu jusqu'à maintenant me convient parfaitement, si ce n'est que j'aimerais le voir plus qu'une ou deux fois par mois. Je n'ai pas envie d'autre chose pour le moment, pas envie de m'engager ou de devoir faire des compromis. Avez-vous connu une situation similaire? Vouloir avoir quelqu'un sans pour autant être en couple? Un genre d'arrangement sur le moyen/long terme? Est-ce que ça a fonctionné?

Je suis vraiment en manque de conseils...

Merci et désolée pour le pavé!
P
52 ans 3713
La relation que vous entretenez te convient mais lui n'est pas de cet avis. Une relation sex-friend avec deux personnes qui ne sont pas sur la même longueur d'onde, c'est pas viable à long terme. Et si l'un des deux commence à espérer autre chose (s'attacher, tomber amoureux), le château de cartes s'écroule.

C'est particulier le sex-friend. Lorsqu'on appelle l'autre, c'est pour passer un moment sous la couette. Au début, ça peut être super mais se faire sonner comme un sex-toy sur pattes pour venir soulager un désir, ça finit par être frustrant, quand bien même c'est la seule raison d'être de deux sex-friends. Pour ton camarade de jeu, la pilule semble ne plus passer et vous allez avoir besoin d'une sérieuse remise en question. Et si il est si exceptionnel que ça (au lit s'entend), les rencontres éphémères que tu feras peut-être vont te paraître bien fades. D'un autre côté si tu ne veux pas t'engager, le voir plus souvent (si il accepte) ne fera que renforcer son attirance pour toi et tu ne seras pas plus avancée.

Donc, à ta question, moyen ou long terme est-ce que ça fonctionne ? Moi je dis que non. Ou l'on vit son existence sans lendemain avec des personnes de passage, où l'on s'engage avec une personne qu'on aime, mais ce genre de contrat sexuel ne peut mener bien loin. Ca fonctionne peut-être pour certain, mais combien ?
45 ans derrière toi!! 3399
[quote="Prax"

Donc, à ta question, moyen ou long terme est-ce que ça fonctionne ? Moi je dis que non. Ou l'on vit son existence sans lendemain avec des personnes de passage, où l'on s'engage avec une personne qu'on aime, mais ce genre de contrat sexuel ne peut mener bien loin. Ca fonctionne peut-être pour certain, mais combien ?

100 % d'accord avec ça. Je pense exactement la même chose.
P
52 ans 3713
En tapant sex friend dans Google, on tombe entre autre sur ce lien intéressant : http://www.adopteunmec...riends-realite-ou-manipulation

C'est vraiment pas un "concept" qui m'accroche. En résumé, deux personnes décident de coucher ensemble de manière plus ou moins régulière, elles passent une espèce de contrat qui stipule qu'entre eux il n'y aura que du sexe, pas de sentiments. Quelle lucidité de croire qu'à aucun moment l'un des deux ne pourra pas tomber amoureux de l'autre, parce que c'est inscrit dans le contrat ! Mais je passe sur ce "détail".

Donc, un soir je me sens seul, j'ai envie de baiser, je passe alors un coup de fil à ma complice pour qu'elle me rejoigne. Oui, sauf que je ne peux pas ! Je n'arrive pas à m'imaginer téléphoner à une femme pour une partie fine dans le lit. Pour moi ça ferait vraiment gros obsédé à 100 % qui a envie de queuter et qui l'exprime sans vergogne.

Un autre soir, elle se sent seule et elle m'appelle. Super, ça va être chaud ! Sauf que non ! Me faire siffler pour donner des coups de reins, ça non plus ça ne passe pas. Et même si je laissais ces à priori au placard, il y a sûrement des questions conflictuelles qui me passeraient par la tête tôt ou tard, du genre, mais pourquoi elle ne m'appelle que tous les 5 jours ? Faut-il que j'en conclue qu'elle n'a pas envie de moi tous les jours ? Là ça ne serait plus le baiseur qui aurait des scrupules mais l'homme fier qui aurait son ego froissé.

Ensuite, il y a les questions : pourquoi tu m'appelles pas plus souvent, pourquoi c'est toujours moi qui appelle, pourquoi ce mois-ci tu ne m'a appelé que 5 fois alors que moi je t'ai appelé 7 fois ?

Alors non, sex-friend, c'est vraiment pas pour moi. ;)
S
31 ans 3465
Je n'arrive pas à coucher avec un homme si je n'ai pas un minimum de sentiments pour lui, donc je ne suis peut-être pas la mieux placée pour te répondre. Cela-dit, le concept de sex-friend, moi je n'y ai jamais cru. Ca ne dure jamais très longtemps, ce sont des relations qui sont sensées rester superficielles, basées uniquement sur le sexe... Mais, il y en a toujours un, à un moment ou un autre, qui commence à vouloir plus et c'est la que ça capote. Dans ton cas, c'est toi.

Pour l'instant, tu ne veux pas d'engagement sérieux, mais si tu regardes comment ça a déjà évoluer entre vous, je ne pense pas que tu tarderas à désirer cet engagement. Lui, comme tu le décris, j'ai l'impression qu'il t'aime bien, au lit, mais qu'en dehors de ça, il en a un peu rien à carré de toi. Parce que s'il refuse même de passer un peu plus de temps avec toi, sans engagement (avoir une fille à disposition quand on a envie de "niquer" sans aucune obligation d'investissement(excuse moi le terme) c'est quand même le rêve de pas mal d'hommes), c'est que tu ne l'intéresse pas plus que ça.

En conclusion, si tu veux mon avis, protège toi, avant de t'attacher plus et d'en arriver à vraiment vouloir cet engagement, alors que lui n'a pas l'air du tout disposé à te donner ce que tu veux. Ni maintenant, ni plus tard...
34 ans Orgrimmar 6511
J'ai eu un sexfriend exclusif pendant 1an et demi. J'ai même habité chez lui pendant plusieurs semaines, en dépannage. C'était aussi un ami. Dans sexfriend, il y a friend aussi^^ En fait, la seule différence pour moi était que les bisous etc étaient réservés au cadre intime, et que je n'étais pas amoureuse...

Après, ça s'est gâté, il s'est attaché (enfin plutot il m'a enfin dit qu'il avait des sentiments pour moi depuis un bout de temps), et moi je ne l'aimais pas, alors j'ai fui.

Bref, tout dépend de ce que tu appelles long terme, mais je rejoins l'avis des gens ci dessus.
30 ans La Ville Rose 2320
Personnellement je distingue " sexfriend " et " PQR ( plan Q régulier ) ". La nuance réside dans le fait que, théoriquement, le sexfriend est déjà à la base un(e) amie et le sexe vient après, et le PQR est quelqu'un qu'on rencontre et le sexe arrive, mais sans amitié préalable.

Donc du coup je classerai, pour ma compréhension personnelle ( j'en ai besoin désolée ) votre histoire dans la case PQR. Il y a des règles implicites dans ce genre de relation, particulièrement quand on ne connaît pas spécialement la personne ( donc pas d'amitié ) : Pas d'attachement ( pas de prises de têtes sentimentales/émotionnelles ), pas de comptes à rendre, pas de protocole, juste du sexe. On n'appelle pas l'autre pour parler de sa journée, de la pluie et du beau temps non, on le contacte pour connaître le lieu et l'heure du rendez-vous. On évite aussi les " pillow talk ", la conversation au lit après rapport. Dans l'absolu on évite d'être vu ensemble. La relation peut prendre fin du jour au lendemain.
C'est vrai, c'est particulier voire glacial mais c'est comme ça. Mais bon, ça peut se faire respectueusement.

Il recherchait du sexe, c'était ce qui lui manquait dans sa relation avec sa copine. Du sexe, pas une relation parallèle ou un début d'autre relation. Donc du coup, quand tu deviens demandeuse, automatiquement, ça va trop loin pour lui, ce n'était pas ce qu'il désirait, et tu ne lui semblais pas demandeuse au départ. Du coup vous n'êtes plus sur la même longueur d'ondes.

Alors, je pense que ce n'est pas le type de relation que tu désires / dont tu aurais besoin puisque quand ça ne va pas tu as besoin d'une présence et un PQR ne te donnera pas ça, puisque ça implique un investissement émotionnel.

Est-ce que tu pourrais toi ne pas être la copine d'un gars, coucher avec, et accepter qu'il t'appelle quand il se sent seul et de temps en temps passer de bons moments ?
On dirait de l'amitié avec du sexe. C'est difficilement compatible sur le long terme, à cause de l'attachement, de l'amour-propre et tout ça.

C'est complexe, je n'ai pas de solution. Mais je te souhaite d'en trouver une :).
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
Prax a écrit:
En tapant sex friend dans Google, on tombe entre autre sur ce lien intéressant : http://www.adopteunmec...riends-realite-ou-manipulation

C'est vraiment pas un "concept" qui m'accroche. En résumé, deux personnes décident de coucher ensemble de manière plus ou moins régulière, elles passent une espèce de contrat qui stipule qu'entre eux il n'y aura que du sexe, pas de sentiments. Quelle lucidité de croire qu'à aucun moment l'un des deux ne pourra pas tomber amoureux de l'autre, parce que c'est inscrit dans le contrat ! Mais je passe sur ce "détail".

Donc, un soir je me sens seul, j'ai envie de baiser, je passe alors un coup de fil à ma complice pour qu'elle me rejoigne. Oui, sauf que je ne peux pas ! Je n'arrive pas à m'imaginer téléphoner à une femme pour une partie fine dans le lit. Pour moi ça ferait vraiment gros obsédé à 100 % qui a envie de queuter et qui l'exprime sans vergogne.

Un autre soir, elle se sent seule et elle m'appelle. Super, ça va être chaud ! Sauf que non ! Me faire siffler pour donner des coups de reins, ça non plus ça ne passe pas. Et même si je laissais ces à priori au placard, il y a sûrement des questions conflictuelles qui me passeraient par la tête tôt ou tard, du genre, mais pourquoi elle ne m'appelle que tous les 5 jours ? Faut-il que j'en conclue qu'elle n'a pas envie de moi tous les jours ? Là ça ne serait plus le baiseur qui aurait des scrupules mais l'homme fier qui aurait son ego froissé.

Ensuite, il y a les questions : pourquoi tu m'appelles pas plus souvent, pourquoi c'est toujours moi qui appelle, pourquoi ce mois-ci tu ne m'a appelé que 5 fois alors que moi je t'ai appelé 7 fois ?

Alors non, sex-friend, c'est vraiment pas pour moi. ;)


comme d'hab je suis d'accord avec mon copain prax et ma copine missco !!

en fait ce soir je suis d'accord avec tout ce qui a été dit !!
55 ans ariege 09- midi pyrénées 47
Snowflake a écrit:
Bonjour à toutes,


La relation que nous avons eu jusqu'à maintenant me convient parfaitement, si ce n'est que j'aimerais le voir plus qu'une ou deux fois par mois. Je n'ai pas envie d'autre chose pour le moment, pas envie de m'engager ou de devoir faire des compromis. Avez-vous connu une situation similaire? Vouloir avoir quelqu'un sans pour autant être en couple? Un genre d'arrangement sur le moyen/long terme? Est-ce que ça a fonctionné?

Je suis vraiment en manque de conseils...

Merci et désolée pour le pavé!


Certains te diront de fuir, que c'est immoral, douloureux, sans issue..............Je suppose que ce n'est pas cela que tu veux entendre... 8)
Moi je te dirai simplement de faire comme tu le sens...Ne laisses pas les autres te faire avoir des scrupules si tu n'en as pas...Protège simplement ton p'tit coeur ;)
33 ans 625
Yuutsu a écrit:
J'ai eu un sexfriend exclusif pendant 1an et demi. J'ai même habité chez lui pendant plusieurs semaines, en dépannage. C'était aussi un ami. Dans sexfriend, il y a friend aussi^^ En fait, la seule différence pour moi était que les bisous etc étaient réservés au cadre intime, et que je n'étais pas amoureuse...

Après, ça s'est gâté, il s'est attaché (enfin plutot il m'a enfin dit qu'il avait des sentiments pour moi depuis un bout de temps), et moi je ne l'aimais pas, alors j'ai fui.

Bref, tout dépend de ce que tu appelles long terme, mais je rejoins l'avis des gens ci dessus.


Pareille,( enfin presque ) j ai eu un sex friend pendant un an ... on a fini par vivre ensemble 3 mois parce qu il etait entre deux apparts a ce moment là et quand j ai commencé a avoir des sentiments j ai stoppé net sachant que lui n en eprouvait pas pour moi et c etait tres clair depuis le depart ...
Du coup je lui ai dit " aurevoir " pour ne pas avoir a tomber amoureuse.

Nous nous sommes quittés en bons termes mais pas revus par contre ... juste des nouvelles par sms ou fb !
46 ans calvados 1616
Pour ma part j'ai eu un sexfriend ( ou plutôt un PQR) aussi pendant quelques mois . Nous étions bien d'accord qu'il n'y aurait pas de sentiments entre nous, juste un échange amical et du sexe. Ça a fonctionné un certain temps mais ça n'était pas suffisant pour moi au bout d'un certain temps et je n'étais pas amoureuse de cet homme donc nous avons convenus d'arrêter la.
Ceci étant je plussoie ce qui a été dit plus haut, si l'un des deux n'est pas satisfait de cette situation et que l'autre ne veut pas aller plus loin ... Ça sent le roussi!^^
P
52 ans 3713
Plan cul régulier est une expression qui me semble mieux appropriée pour désigner les sex friends, car quand on conjugue l'amitié et le sexe, le résultat n'est-il pas de l'amour ? :roll:
26 ans 294
Pas forcément Prax :P. C'est plus compliqué que ça.
P
52 ans 3713
Mycea a écrit:
Pas forcément Prax :P. C'est plus compliqué que ça.

J'essaie d'aller au plus simple. Qui dit ami dit amitié, qui dit amitié dit sentiments et mixés avec les rapports sexuels, ça donne de l'amour. ;) Mais comme il y a diverses façons d'avoir des sentiments, il doit y avoir plusieurs façons d'entrevoir les choses.
34 ans Orgrimmar 6511
Si amitié + sexe = amour, amour - sexe = amitié??? Les couples asexuels ne vont pas être d'accord. Et moi non plus^^

"Avoir des sentiments", c'est très, trop vague comme expression. La haine c'est un sentiment^^
B I U