MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Suis-je à mon set-point (poids d'équilibre)?

45 ans Paris 9866
Question que nous sommes nombreux à nous poser il me semble...

J'ai longtemps cru que c'était fort difficile à savoir, même si je me doute que rester stabilisé longtemps doit être  
un indice. J'ai eu la surprise d'entendre le Dr Apfeldorfer me dire qu'un exercice simple permettait de le savoir.

Il s'agit de mettre de côté le tiers du repas qu'on avait l'intention de manger. Si on a faim plus tard, faire une collation. De deux choses l'une:

- soit on n'a pas faim plus tard et dans ce cas c'est qu'on mangeait au-delà de sa faim (l'expérience devrait alors faire légèrement baisser le poids au bout d'une semaine ou deux);

- soit on a faim plus tard, on prend une collation qui compense (partiellement ou totalement) le tiers de repas ôté, on mangeait donc bien à sa faim avant l'expérience et le poids devrait alors rester stable.

J'ai eu grand mal à faire l'exercice. En fait j'attends tellement d'avoir faim pour manger et je prépare une assiette tellement aux dimensions de ma faim que laisser un tiers était impossible (faim tout de suite). En revanche, j'ai essayé de supprimer ou décaler le dessert, des choses comme ça. Effet sur le poids au bout de 15 jours: aucun. Mais j'étais contente de refaire un exercice de reconnexion avec mes sensations, de m'obliger à augmenter mon niveau d'attention (qui s'était émoussé avec les années).

Ça vous parle? ;)
48 ans Lorraine 4326
merci ! super interessant !
45 ans Paris 9866
ladybugette a écrit:
merci ! super interessant !


you're welcome baby! :D
48 ans 35 10308
Intéressant comme exercice...

Pour ma part je me dis que je ne dois pas être loin de mon set-point mais pas par un exercice comme ça, plus par une constatation. Il m'arrive de temps en temps de manger moins que ma faim (ou ma sensation de faim) en particulier le soir (parce que je suis fatiguée, parce que je n'ai pas chez moi les trucs dont j'ai envie et pas le temps de faire les courses...) et en général quand je fais ça mon poids a tendance à légèrement... augmenter (quand je me remets à manger - ça se rééquilibre ensuite). Bref ça revient un peu à ton exercice, non? (de façon moins consciente).
45 ans Paris 9866
Angia a écrit:
Intéressant comme exercice...

Pour ma part je me dis que je ne dois pas être loin de mon set-point mais pas par un exercice comme ça, plus par une constatation. Il m'arrive de temps en temps de manger moins que ma faim (ou ma sensation de faim) en particulier le soir (parce que je suis fatiguée, parce que je n'ai pas chez moi les trucs dont j'ai envie et pas le temps de faire les courses...) et en général quand je fais ça mon poids a tendance à légèrement... augmenter (quand je me remets à manger - ça se rééquilibre ensuite). Bref ça revient un peu à ton exercice, non? (de façon moins consciente).


C'est pas idiot!
Par contre j'ai tellement de mal à me représenter qu'on mange "moins" par fatigue... moi c'est tout le contraire. J'utilise la nourriture parfois comme si ça allait me réveiller, alors que ça ne marche même pas!
48 ans 35 10308
poupoule a écrit:
Par contre j'ai tellement de mal à me représenter qu'on mange "moins" par fatigue...

C'est surtout que j'ai la flemme de me faire la cuisine (ou de faire les courses). ;)
41 ans 821
très intéressant .... mais il faut avoir le courage de le faire et de constater la réponse. En même temps, peut-être que c'est une délivrance :?:
45 ans Paris 9866
vivi75 a écrit:
très intéressant .... mais il faut avoir le courage de le faire et de constater la réponse. En même temps, peut-être que c'est une délivrance :?:


Je ne nierai pas une certaine déception :roll: mais je m'en doutais...
Cela me confirme aussi que je dois continuer de travailler sur la nostalgie de mon corps d'avant.
S
85 ans 4896
merci Poupoule, exercice très intéressant.

Je ne me vois pas le faire pour le moment car, j'en ai d'ailleurs parlé avec la diet, les exercices ne sont pas oblibatoirement bénéfiques chez moi, en effet, les années de restriction resurgissent très vite quand je fais un exercice avec contrainte.

Je me rends compte donc que pour moi, c'est meilleur de lire les comptes rendus des exercices chez les autres, ou d'en parler avec la dièt, savoir que c'est une expérience qui a été mené avec succès par beaucoup de personnes.

Mais l'exercice sur la faim qui est le seul que j'ai vraiment fait, j'ai été incapable de le tenir sur 4 jours, je l'ai fait péniblement deux jours, ensuite le troisième jour, j'ai mangé plein de choses sans faim.

J'assimile cela à la restriction cognitive qui m'a trop marqué pendant des années je pense, la dièt pense du coup que je dois adapter, le but n'étant pas de déclencher une crise :).

Mais peut etre qu'un jour dans ma RA, je serais tellement à l'aise avec cela que je ferai cet exercice, je le garde dans un coin de ma mémoire.

Tu as commencé la RA depuis combien d'années Poupoule ?
34 ans 3196
Très intéressant ton exercice Poupoule !

Moi aussi je ne me sens pas tout à fait prête à le faire. Je ne me sens pas encore suffisamment armée, psychologiquement, pour affronter mon set point...

Pour répondre à la question de Vivi sur un autre post :
En ce moment je fais un poids auquel j'ai longtemps stationné, et en-deçà duquel j'avais du mal à maigrir dans mes phases régime.
Est-ce mon set point ? Je ne sais pas, je crois que Zermati dit que l'on connaît son set point quand, une fois le rapport à la nourriture normalisé, on s'aperçoit au bout de deux-trois ans que notre poids s'est stabilisé (avec +/- 10 kilos max si circonstances exceptionnelles). Etant donné que mon rapport à la nourriture n'est toujours pas "normalisé" (la restriction cognitive ne me lâche pas, surtout en ce moment), je ne sais pas trop. Mais vu l'évolution de mon poids depuis le début de la RA (perte relativement rapide puis ralentie, puis pas grand chose), je pense que je n'en suis pas loin.
48 ans 35 10308
saralou a écrit:
Tu as commencé la RA depuis combien d'années Poupoule ?

J'allais demander la même chose en fait, et aussi je ne me rendais pas compte que tu n'étais pas sûre d'être à ton set-point (mais peut-être que ton poids a varié pas mal avec tes ennuis de santé?).

Pour ma part en fait je suis dans le cas décrit par Aphasie en fait : mon poids est stable depuis pas loin de 4 ans je pense (stable avec légères variations, mais d'un mois à l'autre c'est stable). Donc je pense vraiment être à mon set-point. Il faut reconnaitre que le chiffre est bien plus haut que ce que j'aurais voulu, mais comme j'ai perdu significativement du poids, ça a déjà été un soulagement, et le fait d'être maintenant bien dans mon corps ça aide beaucoup aussi (je suis bien parce que je n'ai plus mal au ventre d'avoir trop mangé, et parce que j'ai accepté de mettre des vêtements à ma taille, et parce que j'ai l'impression que mon corps et ma tête sont en harmonie et pas en guerre ou en ignorance).
33 ans 1547
Très intéressant cet exercice !
Je trouve ça intéressant car il met l'accent sur le fonctionnement métabolique et non sur le poids total qui nous informe pas très finement sur là où on en est finalement.

Pour le set-point, je me demande si l'on n'oublie pas que lui-même change avec l'âge par exemple. Et peut-être aussi avec le métabolisme ? (qui change aussi avec l'âge j'imagine)

Personnellement, depuis un certain temps, j'ai vu un vrai changement dans ma faim: beaucoup plus fréquente, à des moments où j'aurais juré que ça soit trop tôt pour avoir faim (dans ma tête donc).

Au début de la RA (il y a un an), j'ai perdu du poids, puis ça s'est arrêté, j'ai même repris un ou deux kilos, et je ne serai pas étonnée d'en avoir encore repris car j'ai du mal à respecter ma faim/satiété. Mais dans l'ensemble si j'en crois ces derniers mois, on va dire que je suis stable niveau poids. Ce qui me fait drôle, c'est que des changements de silhouette continuent tout doucement de se faire, je ne maigris pas mais mon corps continue de changer.

Qu'en est-il de mon set point ? Puis-je avoir le même poids sans que ce soit la même répartition et considérer que j'y suis arrivée ? Puis je parler de set point à un poids stable alors que mon métabolisme change ?

Peut-être que le set point est moins un chiffre indiquant un poids total fixe mais un constat d'équilibre et de régulation interne, susceptible donc de changer tout en restant une forme d'équilibre. Qui dit équilibre ne veut pas forcément dire fixité, ça voudrait plutôt dire réajustement souple et continu. Vous voyez ce que je veux dire ?
45 ans Paris 9866
Angia a écrit:
saralou a écrit:
Tu as commencé la RA depuis combien d'années Poupoule ?

J'allais demander la même chose en fait, et aussi je ne me rendais pas compte que tu n'étais pas sûre d'être à ton set-point (mais peut-être que ton poids a varié pas mal avec tes ennuis de santé?).


J'ai commencé en 2008.
Je pense être à mon set point, tous les signaux vont en ce sens, stabilité depuis plusieurs années (j'ai très peu varié pendant le traitement du VHC, 5kg de moins repris très vite), très peu de moments où je mange sans faim, etc... mais disons que l'espoir de perdre un peu est encore là.
45 ans Paris 9866
papille a écrit:
Très intéressant cet exercice !
Je trouve ça intéressant car il met l'accent sur le fonctionnement métabolique et non sur le poids total qui nous informe pas très finement sur là où on en est finalement.

Pour le set-point, je me demande si l'on n'oublie pas que lui-même change avec l'âge par exemple. Et peut-être aussi avec le métabolisme ? (qui change aussi avec l'âge j'imagine)


Alors ça, ça me terrorise! je lis partout que la ménopause fait grossir et j'ai le sentiment de n'avoir aucune "marge"... peser 110kg à 40 ans admettons, mais comment porterai-je ce poids (voire plus??) à 60, 70 ans?? :?
48 ans 35 10308
[quote="poupoule"Alors ça, ça me terrorise! je lis partout que la ménopause fait grossir et j'ai le sentiment de n'avoir aucune "marge"... peser 110kg à 40 ans admettons, mais comment porterai-je ce poids (voire plus??) à 60, 70 ans?? :?
Moi aussi ça me stresse un peu (voire beaucoup) mais je ne vois pas comment faire différemment aujourd'hui en espérant que ça ira mieux demain... Donc j'essaye de ne pas trop me projeter et de profiter d'aujourd'hui, déjà... Mais autant je suis en paix avec mon gras, autant j'ai un peu peur de ce que mon corps me réserve en vieillissant... J'essaye de ne pas me gâcher le quotidien avec ça, parce que encore une fois je ne vois pas quoi faire de mieux (un peu plus d'activité physique ceci dit, ça ne ferait pas de mal! ;) ).
B I U