MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

massages en institut ça aide pour image de soi?

N
51 ans 62
j'aimerai savoir si le fait de faire des massages ou soins du corps en institut, vous ont plus aidés à vous réconcilier avec votre estime(image) de soi ou de son  
corps?
Merci à tous
33 ans 1547
Bonjour,

J'ai pu aller me faire masser par quelqu'un (ce n'était pas en institut mais je ne connaissais pas la personne) qu'une fois que j'ai été plus à l'aise dans mon corps. Ce n'est pas quelque chose qui m'a aidé, et sûrement que pour cela il aurait fallu que je le répète très régulièrement. En revanche ça m'a fait un bien fou, et je crois que ressentir du plaisir dans son corps peut vraiment aider.

Par contre, avant ça, j'ai vraiment senti un changement en me massant moi-même. Le fait à la fois de me toucher et de sentir l'effet du massage a vraiment participé à transformer la perception de mon corps. Je crois que de s'auto-masser permet de recevoir des informations tactiles qu'on n'a pas de la même façon si on est juste massé par quelqu'un.
Pour ça, il faut prendre le plus de temps possible. J'utilisais de la crème mais moins pour m'hydrater que pour sentir mon corps. Si on met juste de la crème comme l'on se rincerait le visage, ça ne fait pas grand chose à part peut être d'hydrater sa peau. Si l'on prend le temps de sentir les volumes, les reliefs, les textures de son corps, et dieu sait que c'est différent selon l'endroit, qu'on le répète, quotidiennement ou assez régulièrement, et sur un certain temps, je suis convaincue que ça peut vraiment aider si on y trouve du plaisir.

Ça a été aussi l'occasion de découvrir que mon corps pouvait être très agréable à masser du fait qu'il soit justement gras. J'ai pu comprendre le plaisir sensoriel que l'on pouvait trouver à masser des personnes rondes.
N
51 ans 62
Tu n avais pas de sentiment négatif? Du genre "g des gros genoux " trop la et la ..
33 ans 1547
Avant si, j'étais envahie de sentiments très haineux et douloureux quand il s'agissait de mon corps.
Ce qui m'a aidé dans un premier temps c'est de retrouver du plaisir dans mon corps dans le mouvement. Pour autant, je continuais de me détester physiquement, visuellement.

J'avais lu sur vivelesrondes un vieil article qui conseillait de réapprendre à être touché(e) pour se sentir plus à l'aise avec soi, mais aller me faire masser était justement impossible pour moi à ce moment là. Donc je m'étais dit qu'en le faisant moi-même, juste les mains au début, peut-être que j'arriverais à dépasser ces sentiments éprouvants, "négatifs" comme tu dis.
J'ai commencé simplement en achetant une crème pour les mains.

Et j'y ai découvert plus encore que le fait de réapprivoiser le contact.
L'aspect visuel a perdu de son importance dans un second temps, car je crois que plus j'ai fait des expériences où j'éprouvais un plaisir global (donc aussi corporel), moins mon image a été importante. Bon c'est aussi un chemin très long et ce n'est pas juste une chose ou une autre qui change tout, c'est un ensemble. Pour moi c'est notamment passé par là.

Mais je dois dire qu'il y a aussi eu un effet visuel lié au fait de m'être massée. C'est que mes proportions me sont devenues vraiment familières. Je ne pense pas que ça aurait été le cas si quelqu'un m'avait massé. (ça aurait eu d'autres bénéfices sûrement)

Je me souviens très bien encore aujourd'hui de l'effroi que je ressentais en voyant ma cuisse. J'éprouvais un vif rejet et j'étais un peu sidérée. Ensuite, c'était une phase où j'éprouvais du plaisir au toucher ; visuellement, j'acceptais que mon corps soit ainsi, il me devenait familier, mais je le découvrais aussi mien en l'état et j'en ressentais une immense tristesse, je souffrais que mon corps soit justement comme cela. Ce n'était plus du rejet, mais j'étais vraiment très triste.
Aujourd'hui c'est simplement ma cuisse, mon corps m'est devenu familier, naturel, et je ne me sens plus triste comme avant, j'ai même découvert que je pouvais aimer le regarder parfois et d'autres fois je le trouve intéressant (sans jugement esthétique), mes formes sont étonnantes je trouve, pas au sens de jolies ou non, juste je les observe avec un peu de curiosité et je suis étonnée de ce que j'en découvre.

Mais l'aspect a perdu de son intérêt dans l'ensemble.
J'ai quand même une plus grande satisfaction à me percevoir de l'intérieur, à m'utiliser, à me mouvoir, à me toucher et à être touchée maintenant ;)

Quand je suis allée me faire masser, ma peur était que les changements que j'avais ressenti dans mon rapport à moi-même n'en soient pas au même point quand il s'agissait d'être avec quelqu'un d'autre. Et en fait, c'était vraiment bien. Mais là aussi ce n'était qu'une étape au fond.

Si tu te dis ce genre de pensées, c'est que tu restes dans tes yeux ou même plutôt dans ta tête en te massant.
Essaie de fermer les yeux si ça peut t'aider au début, mais surtout de te concentrer sur tes mains et sur l'endroit que tu touches: est-ce c'est chaud/doux/dur/lisse/rugueux/mou/piquant/quels sont les reliefs, etc. Qu'est-ce que ça fait quand tu te masses en appuyant ou en griffant légèrement avec les ongles, ou en faisant courir tes doigts de façon désynchronisée, ou en effleurant, etc.
Commence par la partie du corps qui te laissera être la plus disponible et sereine et surtout, répète l'expérience.
N
51 ans 62
Merci papille pour tous ces conseils
je vais essayer , sauf une chose , les griffures car je me ronge les ongles! Mais ca va pas me manquer lol
bonne continuation
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Coucou!

Alors pour ma petite expérience perso, je ne sais pas si je pourrais dire que "ça aide pour l'image de soi" mais dans mon cas, ça s'en approche, aussi éphémère que ce soit.

Je me contrefous de mon bourrelet disgracieux ou de mon fessier trop rebondie ou même de mon double menton. C'est un moment à moi, rien que pour moi.
Je me fais chouchouter, malaxer, triturer ... et pendant la séance je suis complétement dans le plaisir de détente et de chouchoutage. Un vrai lâcher prise.

Mais c'est aussi un moment de rencontre avec ma féminité, je me trouve jolie après le soin, une peau lumineuse, une mine reposée, le contact sur ma peau avec des gestes délicats et experts, je me ressens à nouveau, en prenant soin de moi et ... je jubile.

Après je n'ai jamais expérimenté le soin du corps mais toujours du visage, je ne sais pas si c'est ma pudeur qui me freine ou juste les tarifs ... ou les deux?

Puis il faut dire que pour mon corps ... je préfère les mains chaudes et expertes de mon amoureux :lol:
B I U