MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quelles clés pour s'assumer?

G
29 ans 36
Bonjour à toutes et à tous,

Je pense avoir toujours été ronde. Bébé rond, petite fille ronde, ado ronde... malgré tout, j'ai jamais pu m'habituer à mon physique, j'ai toujours chercher  
- dès que j'en ai eu la possibilité - à le gommer, l'effacer. Si bien, qu'à 23 ans, j'ai l'impression d'avoir été toute ma vie au régime, c'est dire ...

En ce moment je dois faire 90/95 kilos pour 1M74, je m'habille en 46.

Mon dernier régime date d'il y'a 4 ans. J'avais perdu 24 kilos en tout et pour tout, en deux ans environ. J'étais très fière de tous mes efforts, mais je n'arrivais pas à passer le cap. Dans ma tête j'étais restée grosse.

Aujourd'hui j'ai repris quasiment tous mes kilos perdus à cette époque, je fais face à pas mal de stress, et malheureusement, malgré une meilleure hygiène de vie globale, je continue à manger lorsque je suis stressée ... :(

J'ai beaucoup de mal à gérer mes émotions, je suis une personne très sensible, mais qui s'exprime peu. C'est souvent avec la bouffe que je surmonte mes tracas.

J'ai consulté une diététicienne, mais à part me faire un régime, j'ai la sensation qu'elle n'a pas su comprendre/écouter mon mal-être. J'ai eu comme la sensation de perdre mon temps, donc je vais me lancer seule.

Je n'arrive pas à vivre correctement avec ce physique. Mentalement, je me sens au plus bas, j'ai du mal à aller vers les autres, parce que je me trouve horrible.

Mais quelques kilos en moins ne suffiront pas pour rétablir mon bien-être général, il faudrait que je réussisse à éradiquer le vrai problème.

Au delà des kilos, je ne me suis jamais assumée. Je pense que c'est un facteur qui me fait défaut.

Alors je viens vous demander, quelles sont selon vous les clés pour s'assumer? Par où commencer?
L
32 ans 209
Gardenia23 a écrit:

J'ai beaucoup de mal à gérer mes émotions, je suis une personne très sensible, mais qui s'exprime peu. C'est souvent avec la bouffe que je surmonte mes tracas.


Salut,
je crois que tu as déjà trouvé la réponse, tu as du mal à gérer tes émotions, il pourrait être bon de parler à un psychologue pour commencer un travail sur toi-même ? pour exprimer tes émotions.
On fait a peu près la taille et le même poids, j'ai moi aussi perdu pas mal à un moment et j'ai tout repris. J'ai compris que je mangeais pour combler un vide et parce que je gérais mal mes émotions, en réalité, je ne m'écoutais pas et je ne prenais pas soin de moi.
J'ai commencer une psychothérapie et depuis ça va mieux, j'ai décidé de m'aimer et de prendre soin de moi (physiquement et psychologiement) et je commence à être plus sereine et à moins manger.
45 ans région parisienne 5831
Je pense que pour moi, une des clefs a été de comprendre que je n'étais pas responsable de la situation, mais plutôt la victime. Personne ou presque ne choisi son poids: certains auront tendance à être minces, d'autres non. Faire des régimes ne fait qu'agraver le surpoids. A l'heure actuelle, il n'existe aucune méthode sans danger qui aménerait chacun à faire le poids qu'il veut, qu'on fasse tous les efforts du monde ou pas.

Donc en partant de ces 2 constats (ce n'est pas ma faute + je ne peux rien y changer), je me suis dis qu'il ne restait plus que s'assumer ou être malheureuse toute ma vie... Ca a été le début de mon acceptation de moi-même.
33 ans 1547
Bonjour,
il n'y a pas de clefs valables pour tous mais il y a des choses qui peuvent aider.
Comme le suggère lola, notamment de pouvoir cheminer au niveau émotionnel sur ce que ça implique pour toi d'être toi, d'être bien, d'être bienveillant, de lâcher le contrôle.
Et aussi:
- arrêter les régimes ! (cf www.gros.org)
- tenter de nouvelles expériences avec toi en dehors de la question du poids et de l'alimentation: chanter, te masser doucement, faire une balade au soleil seule, aller boire une boisson chaude que tu emportes dans une tasse thermos dans un endroit qui te plaît, danser, être dans l'eau, te coiffer longuement sans chercher à faire de coiffure, ou même juste respirer dans un endroit que tu aimes vraiment. Retrouver des sensations de plaisir à être juste toi, à faire quelque chose que tu aimes, qui mobilise tes différents sens dans une expérience agréable, et surtout le répéter. Et puis diversifier petit à petit ces expériences pour te (re)découvrir.
Quand on est bien et présent à notre plaisir, on a beaucoup moins tendance à se demander comment on est, si on s'aime bien, si on nous aime bien, si on est joli/intéressant/ou toute autre chose qui paraît importante mais qui tend à nous éloigner de nous.
- lire le forum: section Rééducation Alimentaire (ça pourra t'aider pour arrêter les régimes) / Rondeurs et image de soi ;)

Peut-être que dans quelques temps c'est toi qui pourra dire quelles sont les clefs qui t'ont aidé ;)
G
29 ans 36
Merci pour vos réponses bienveillantes.

Je prends note, et vais lire les autres topics indiqués...
1574
Mettre en avant ses atouts...
Parce que oui y en a!
109
Bonjour,

Pour moi, l'acceptation est venue naturellement lorsque j'ai compris que mon poids n'était pas responsable de ce dont je l'accusais. Je veux dire que j'étais de ces personnes qui s'interdisaient d'acheter de jolis vêtements (je m'habillerai mieux quand je serai mince), de faire certaines activités physiques que j'avais envie d'essayer (j'apprendrai faire du roller, skier quand je serai mince), de vivre une relation avec quelqu'un (je trouverai quelqu'un de "mieux" quand je serai mince).

Un jour, je me suis demandée "Mais concrètement, si tu étais mince, ou si tu avais été mince toutes ces années, qu'est-ce que ça aurait changé ?" Oui, j'aurais plus facilement trouvé des vêtements dans les magasins, mais à part ça ? Aujourd'hui, je dois m'imposer un budget très strict pour ne pas trop acheter sur Internet. J'ai du mal à me mettre au ski ou au roller parce que j'ai peur de ne pas contrôler ma vitesse, pas parce que je suis obèse. Je ne suis pas en couple parce que j'aime vivre seule, pas parce que je suis obèse (récemment, j'ai eu une proposition plus que concrète, et j'ai préféré dire non).

Et puis, aurais-je fais des études différentes, si j'avais été mince, mais pas plus intelligente ni ambitieuse ? Aurais-je eu plus d'amis, sachant que je suis très introvertie ? Aurais-je eu un job plus intéressant ?Aurais-je eu des quantités d'amants, un mari et des enfants parfaits, la voiture qu'il faut, le sexe comme il faut, la coiffure et le style qu'il faut ... bref, aurais-je vécu la vie rêvée des magazines ? Non, parce que ce n'est pas moi, ce n'est pas mon caractère, ce n'est pas ce à quoi j'aspire. Et mon poids était le bouc-émissaire facile avant d'arriver à accepter ces vérités sur moi-même : non, je ne suis pas l'adulte que j'ai rêvé d'être quand j'étais enfant, je suis moi, avec mon poids, et c'est tout ce que je me demande. Certains jours, j'évite mon reflet dans le miroir, d'autres je lis l'admiration dans le regard des autres, je ne pense pas être parfaite (quel ennui vraiment !), mais mon estime de moi va beaucoup mieux.

Pour conclure ce long message, je dirais que non, je n'ai pas le pouvoir de faire ce que je veux de mon corps. Le poids en est une manifestation, mais je pourrais aussi citer mes cheveux, mes poils (!), la couleur de mes yeux, ma hauteur, la blancheur de mes dents ... Ah si en fait, il faut que j'apprenne à utiliser Photoshop :lol: ! Pour le reste, ce que je peux décider de faire (m'accepter, me trouver jolie parfois, reprendre mes études, changer de carrière, aller plus vers les autres ...), il ne tient qu'à moi.
30 ans 76 - Rouen 378
Bonjour,

Mon histoire est un peu la même que toi, mais avec des kilos en plus :lol: Tout comme toi, j'ai toujours été ronde ... et à bientôt 24 ans, j'ai l'impression d'avoir passé ma vie au régime, pour rien !!!
Il y a 6 ans maintenant, j'avais eu un espèce de déclic, je faisais 128 kg, et ce chiffre me faisait terriblement peur ... j'avais donc décidé de consulter une diet, et .... oui, j'avais perdu, 30 kg même ! Mais à quel prix ?! 3 ans, j'avais tout repris, et avec du bonus en plus !!!!!
J'étais hyper mal dans ma peau ... et puis, j'ai rencontré l'homme avec qui je suis depuis plus de deux ans ... Il m'a fait comprendre que le poids n'était pas si important que ça, que lui, il s'en foutait, et qu'il m'aime tel que je suis !! Il aime mon ventre dodus, mes fesses rebondis, mes bras tout doux ... Il m'a fait comprendre que je n'étais pas l'horrible monstre que je pensais être ... après avoir compris ça, je me suis dis qu'il était dommage de passer à côté de sa vie pour une histoire de kilos, et que de toute façon, faire des régimes ne sert strictement à rien !!! Pire, je me suis rendue compte que si j'étais au stade des 145kg aujourd'hui, c'était à cause de ces foutus régimes .... !!
J'ai appris, petit à petit, à me mettre en valeur ... j'ai essayé des fringues que je n'avais jamais osé mettre, de peur que ça ne rende pas top ... et c'est comme ça qu'au final, je trouve pleins de fringues super sympa, qui me mettent en valeur, dans lesquelles je me trouve belle, et qui m'aident à m'accepter de plus en plus !!

Prends confiance en toi, fais toi des petits plaisir qui te font te sentir belle ... et si tu n'oses pas aller en magasin essayer des vêtements, tu peux toujours commander par internet et renvoyer ensuite ;)

Et n'oublies pas, on n'a qu'une vie ...
33 ans Charenton-le-Pont 7
Je souffrais légèrement de boulimie et j'ai consulté une amie diététicienne. Elle m'a tout appris sur comment bien manger, apprendre à apporter les bonnes choses à mon corps... et surtout elle s'est concentrée sur mes problèmes de comportements alimentaires.

Si tu habites en région parisienne je peux te donner ses coordonnées.

Courage !
33 ans Charenton-le-Pont 7
J'ai oublié de dire que j'étais guérie !! (genre le plus important du message en fait lol)
Et oublié de préciser que pour s'assumer, il faut vraiment abandonner l'idée du corps idéal ! Le plus important étant de chouchouter celui qu'on a plutôt que de le martyriser avec les régimes :( malheureusement les régimes sont le pire poison pour notre corps (à cause de l'effet yoyo) depuis que j'ai arrêté les régimes, privilégiant le fait de faire ATTENTION à ce que je mange, je me sens plus légère et mieux dans ma tête.

Courage <3
26 ans Ici 284
PulpyLook a écrit:
depuis que j'ai arrêté les régimes, privilégiant le fait de faire ATTENTION à ce que je mange, je me sens plus légère et mieux dans ma tête.


"faire attention" = faire régime, cela reste de la restriction cognitive ;)

:arrow: http://www.vivelesrondes.com/forum/forum_26.htm
G
29 ans 36
Vos messages m'ont beaucoup touché, merci, merci, merci.

PulpyLook je veux bien les coordonnées, au cas où...

Pour les habits, je vais encore en magasin, avec de la patience, je trouve des choses qui me vont. Mais vu que ce n'est pas un plaisir, j'espace... J'attends vraiment d'abîmer mes affaires pour aller en racheter :?
30 ans La Ville Rose 2320
Je pense que quand on dit " je fais attention " ici, c'est plus dans le sens " je ne cède pas à des pulsions " ou " je prête plus attention à la qualité de ce que je mange " ( inclure du bio, manger plus de fruits par exemple ). Passer du côté pur gestion du poids - souvent coûte que coûte - à celui d'être attentif(-ve) à la valeur nutritive de ce qu'on mets dans notre corps.
26 ans Ici 284
ZouZou-X3Again a écrit:
Je pense que quand on dit " je fais attention " ici, c'est plus dans le sens " je ne cède pas à des pulsions " ou " je prête plus attention à la qualité de ce que je mange " ( inclure du bio, manger plus de fruits par exemple ). Passer du côté pur gestion du poids - souvent coûte que coûte - à celui d'être attentif(-ve) à la valeur nutritive de ce qu'on mets dans notre corps.


Tu as surement raison, mais je trouve que trop souvent des gens veulent arrêter les régimes et passent de phases intenses de restriction à des phases plus légères sous le couvert du "c'est bon je fais juste attention", et je trouvais intéressant de le repointer. J'ai souvent du mal il est vrai avec cette expression de "faire attention", ça peut recouvrir du très bon comme du très mauvais, surtout pour quelqu'un comme PulpyLook qui cherche l'apaisement, ce que je lui souhaite de tout coeur. :)
33 ans Charenton-le-Pont 7
Black-Leather a écrit:
PulpyLook a écrit:
depuis que j'ai arrêté les régimes, privilégiant le fait de faire ATTENTION à ce que je mange, je me sens plus légère et mieux dans ma tête.


"faire attention" = faire régime, cela reste de la restriction cognitive ;)

:arrow: http://www.vivelesrondes.com/forum/forum_26.htm


Non parce que je ne me restreins pas, j'essaye d'équilibrer mes journées, sans forcément m'y tenir tous les jours, je limite la casse quoi ^^
B I U