MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Manque de respect de la gente masculine

A
49 ans 38
Bonjour,

Je voudrais vous faire part du comportement de certains hommes vis-à-vis des femmes et qui pour moi constitue un réel problème.
Il provoque chez moi un sentiment de violence extrême que  
je réussis jusqu'à présent à retenir, mais je ne sais jusqu'à quand.... Je voudrais connaitre vos témoignages et surtout essayer de voir si je sur-réagis ou si vous ressentez les mêmes choses.

Cela arrive assez souvent, mais je vous relate ici le dernier incident.
Hier, j'étais avec une amie dans une zone commerciale pour faire des courses. Alors que nous marchions en discutant en nous dirigeant vers le parking, un homme dans une voiture a ralenti à notre niveau et "minaude" un bonjour.Sentant l'importun, ni mon amie ni moi ne répondons. Il continue à nous suivre en roulant au pas. Il insiste "bonjour", "bonjour".... Mon amie lui répond bonjour, mais moi je ne dis rien.. Je sens la moutarde qui me monte au nez. Je ne le connais pas, au nom de quoi cet individu se permet de nous ennuyer. Il avait vraiment besoin de dire bonjour ou quoi !!! Il y a des tas de gens dans la zone commerciale, s'il veut saluer les gens, il se poste devant la porte d'un magasin, et il peut dire bonjour à des dizaines de personnes qui se feront un plaisir de lui répondre.
Mais non, "Apollon" cible ses victimes, et il a jeté son dévolu sur nous ce jour-là.
Comme je ne réponds pas, il parle de plus en plus fort, en s'adressant à moi "j'ai dit bonjour, vous ne répondez pas".
Alors pour clore l'incident, je me dis qu'un bonjour c'est aussi un signe de politesse même si je me pose des questions sur ses manières d'agir. S'il tient à une réponse et bien voila, je lui dis "bonjour".
Erreur fatale, ce demi-dieu a cru à une ouverture, et enchaîne aussitôt "Où allez-vous, on prend un verre, vous voulez que je vous dépose ?"
Mon sang ne fait qu'un tour. mes yeux lancent des éclairs, Austinpower la justicière qui sommeille en moi se reveille.
Ce n'est pas possible, mais de quel droit il se permet ce nabot dans son énorme bagnole!!!
Il s'arroge le droit de faire de telles propositions à deux jeunes femmes inconnues dans la rue, parce qu'on a répondu à son bonjour.
J'ai vu rouge....Un film ultra violent s'est déroulé dans ma tête !
"J'ouvre sa portiere et je l'attrape par son sol, je le sors de sa carapace, et là je lui éclate la tête à coup de poings. a chaque coup je me fais un plaisir de lui dire bonjour. Tu voulais un bonjour, et bien tu es servi pépère!!!! tiens et tiens, et tiens, bonjour chez toi. Et non, tu ne nous déposes pas, parce que c'est le SAMU qui va te déposer aux urgences !!!"
Mon amie me touche le bras, "Ca va ? j'ai vu quelque chose dans tes yeux" me dit-elle.
Je prends une profonde inspiration et entre mes dents, je dis à cet homme "DEGAGE ET TOUT DE SUITE"

Je vous rassure, je ne suis pas une personne violente, je m'exprime toujours de manière posée et polie. Je réponds aux personnes qui me demandent un renseignement, leur chemin. Je rends service, je suis sociable.Je ne dis pas de grossièretés, même si j'en pense des fois.

Lorsque je partage mes sentiments avec mon amie, elle me dit de ne pas prendre tout celà à coeur. C'est les mecs! dit-elle.

Sa remarque me plonge dans un profond desarroi. Donc un mec a le droit d'interpeller qui il veut dans le rue, d'insister pour qu'on lui réponde, de dire ce qu'il veut. Et nous les femmes, nous devons nous sentir fières d'avoir été "remarquées" et "adressées" par ces individus.
Où est le respect, où est la dignité. Où se situe la liberté de chacun, quelles sont ses limites ?
Que se passe-t-il dans la tête de ces hommes pour se permettre de tels comportements ? Quelle est leur image de la femme ? Comment réagiront-ils s'ils voient leur père, leur fils, leur meilleur ami, leur patron en train de faire la même chose ?
Comment réagiront-ils si leur compagne, leur mère, leur soeur, leur fille, la fille de leur ami.... se font importuner de cette manière ?

Je sais bien que ces comportements sont le fait de quelques individus. Le problème est qu'il portent un discrédit sur les autres.
Et les relations et les modes d'interactions entre les jeunes ne me rassurent pas. Les jeunes filles acceptent de se faire traiter de "pute", "salope", "connasse". Entre elles, elle se permettent de s'interpeller ainsi. Il parait que ce n'est pas grave !

J'écris, j'écris, mais ce sont mes opinions. Elles n'engagent que moi.
Mesdames, qu'en pensez-vous ?

Austinpower
M
90 ans 1565
Il y a un topic intitulé "le sexisme ordinaire" dans la partie couples-relations hommes-femmes dans lequel on débat très régulièrement du comportement de certains hommes qui effectivement jettent le discrédit sur les autres.
La remarque de ton amie est grave effectivement. Non,ce n'est pas un comportement normal ni acceptable parce que c'est un homme. Ca veut dire quoi ça? Le droit de cuissage a été aboli il y a des siècles!
Au moins,ça servira de leçon à ce type! La prochaine fois,il évitera de se conduire ainsi! Ceci dit,évite tout de même de tabasser les hommes qui se conduisent de cette manière,c'est se rabaisser à leur niveau et tu pourrais avoir des problèmes.
30 ans La Ville Rose 2320
Bon, je sais pas mais tu as eu de mauvaises expériences avec les hommes ?

Parce que là, techniquement, le mec vous a vu, il a dit bonjour et t'as invité à boire un verre. Y'a pas de quoi s'énerver, tu renvoies le bonjour, par politesse ( accessoirement pour éviter d'énerver le mec ), et tu réponds " non " à l'invitation. La majorité du temps ça s'arrêtera là.
Après j'te comprends, le mec qui s'arrête en bagnole et qui propose à une femme de monter pour partir avec elle ça fait très prostitution, pas top pour l'égo. Je me suis déjà embrouillée dans la rue avec des mecs en pleine nuit pour ce genre de chose.

Tout ça pour te dire de relativiser, parce que -je n'aime pas dire ça mais c'est la réalité- il y a pire ( se faire suivre dans la rue ou dans une ruelle, un homme qui t'importune en bas de chez toi et qui te bouscule pour tenter de rentrer dans ton bâtiment ( vécu ), se faire insulter sans aucune raison simplement parce que tu es une femme ...
Et puis parce que c'est quelque chose qui ne changera pas, donc lutte pour ton respect sur l'instant et puis voilà. A un moment j'étais prête à m'inscrire dans un parti féministe, aller manifester tout ça. Puis je me suis rendu compte que d'une part y'avait des femmes qui se mettaient volontairement dans ce genre de position ( qui aiment être abordées comme ça, qui aiment correspondre aux stéréotypes masculins, enfin tout ce genre de trucs ), et d'une autre, que beaucoup de femmes entre elles ne se soutiennent pas du tout ( slut-shaming, ... ). Donc c'est une lutte légèrement vaine, selon moi.

Pour ce qui est des filles qui se donnent ce genre de surnoms, de ce que j'ai pu constaté, elles ne l'acceptent quand même pas venant d'un homme ou d'une autre fille avec qui elles ne sont pas amies. Je pense que c'est dans une dynamique de " on ne peut pas faire cesser les insultes alors on va les détourner entre nous ". Quelque chose du genre ... Pour plaisanter ... Mais entre elles.

Je n'ai pas grand chose à te dire en fait, juste de ne pas te prendre la tête, parce que ça ne changera pas. Fais en sorte que ton environnement soit à la mesure de ta vision des choses et puis voilà. Allez courage !
45 ans région parisienne 5831
Comme on l'a déjà évoqué de nombreuses fois, je ne pense pas que l'argument "il y a pire" en soit un. Déjà parce qu'il y a tellement de choses horribles dans le monde, que si on doit seulement se référer au pire, on ne risque pas de se plaindre beaucoup...

D'ailleurs, je ne pense pas qu'il faille "graduer" les agressions et dire qu'on a le droit de se plaindre si on est violée, mais pas si un mec nous emmerde en nous disant "bonjour" 30 fois de suite. A un degré différent, ces 2 comportements font état de la même idée: "un homme peut avoir une envie pressante pour n'importe quelle fille et c'est aux filles de faire attention". Cette idée doit être combattue, quel que soit le degré dans lequel elle est exprimée, car tout cela fait partie d'un même état d'esprit qu'on ne peut combattre que globalement.

austinpower a écrit:
Alors que nous marchions en discutant en nous dirigeant vers le parking, un homme dans une voiture a ralenti à notre niveau et "minaude" un bonjour.Sentant l'importun, ni mon amie ni moi ne répondons. Il continue à nous suivre en roulant au pas. Il insiste "bonjour", "bonjour"....


J'avais envie de te conseiller de lui répondre: "il veut quoi, Crocodile Dundee?"... mais je suis prise d'un doute: est-ce que els jeunes savent qui est crocodile Dundee? :lol:
30 ans La Ville Rose 2320
Je n'ai pas hiérarchisé, ni dit que ce que l'auteure a vécu ou ressenti n'était pas grave ou ne l'avait pas heurté.
En revanche, tout comme ici y'en a qui font une différence entre rond/grosse/obèse, bah moi je fais une différence entre certaines choses, sans les diminuer.
Le monde fonctionne comme ça de toutes façons, par exemple, je doute qu'elle soit prise au sérieux si elle allait porter plainte parce qu'elle s'est sentie agressée par ces " bonjour ".

C'est pénible parce que j'ai précisé entre parenthèse ne pas aimer raisonner par " il y a pire " , mais que la première personne qui ne s'est jamais dit " il y a pire dans la vie " me jette la première pierre !

Qui dit que le mec avait une " envie pressante " ?! C'était un tocard, y'a pas beaucoup de mecs qui croient réellement qu'une femme repartirait avec eux en faisant ça, faudrait être sacrément hors de la réalité.

Et pour finir oui les jeunes savent qui est Crocodile Dundee même si c'est ringard de nos jours.
45 ans région parisienne 5831
Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne pense pas que ce soit pertinent de dire "il y a pire" à quelqu'un qui vient de se faire agresser, aussi "minime" que soit l'agression.

Si Austinpower disait "ma ie est foutue, je vais me foutre à l'eau, un mec m'a obligé à lui dire bonjour", là oui, on pourrait lui dire de relativiser. Mais tout ce qu'elle dit c'est qu'elle est énervée par ce malotru, et je la comprends, ça m'énerverait aussi.

Le fait d'en parler ensuite aide à faire passer l'énerement, et on finit par arriver tout doucement à la conclusion "bof, c'était qu'un nul, de toutes façons, passons à autre chose". Mais s'entendre répondre "il y a pire", je trouve que ça énerve encore plus. ;)

ZouZou-X3Again a écrit:
Et pour finir oui les jeunes savent qui est Crocodile Dundee même si c'est ringard de nos jours.


:lol: C'était déjà ringard de mon temps! :lol:
38 ans très au sud 7830
Je comprends l'énervement de Austinpower dans le sens où il n'y a pas d'issue qui puisse nous convenir dans ce genre de situation.
Soit tu dis pas bonjour et tu te dis que t'es pas polie, que ça ne mange pas de pain
Soit tu dis bonjour et tu sais bien ce qui va suivre car dans une situation comme celle ci dire bonjour revient à autoriser le mec à tenter une "discussion" et comme tu sais d'avance que c'est non, ben ça contrarie
Donc il n'y aucune issue où tu puisses t'en sortir à l'aise et en accord avec toi même...

Sans parler de se faire aborder par un mec bien lourd en voiture qui veut à tout prix qu'on réponde pour faire une proposition que tu veux pas entendre. Autant j'accepte d'être abordée avec politesse, qu'un mec tente sa chance mais en me laissant une porte de sortie: j'ai le choix de rendre un sourire ou un regard ou pas et là le mec peut tenter de dire bonjour.
Mais le mec lourd non ça ne passe pas. Surtout celui que tu connais pas et qui veut te faire monter dans sa voiture, flippant!
" vas y fais pas ta pute" quand tu tapes l'ignore à un mec lourd est inacceptable et j'y ai eu droit cet aprèm en ville :roll:
Je suis heureuse de remettre certains fringues qui me vont à nouveau et j'ai envie de me sentir jolie. Ça n'autorise pas les mecs à me demander si je suce et m'assimiler à une pute si je ne veux pas répondre... même si j'étais en micro short et maxi décolleté
34 ans 3267
C'est du harcèlement de rue. Sur le site "Projet Crocodile", le dernier post donne des pistes sur comment réagir ( basé sur Hollaback)
80 ans Bretagne 724
LovelyLexy a écrit:
C'est du harcèlement de rue. Sur le site "Projet Crocodile", le dernier post donne des pistes sur comment réagir ( basé sur Hollaback)

Un site qu'il est bien.
http://projetcrocodiles.tumblr.com/
En bd, et tout.



Ps: Qui est Crocodile Dundee?
34 ans 3267
Remus a écrit:
LovelyLexy a écrit:
C'est du harcèlement de rue. Sur le site "Projet Crocodile", le dernier post donne des pistes sur comment réagir ( basé sur Hollaback)

Un site qu'il est bien.
http://projetcrocodiles.tumblr.com/
En bd, et tout.



Ps: Qui est Crocodile Dundee?


Merki, Remus, je cherchais précisément le lien dans la jungle de mes favoris
A
49 ans 38
Un grand merci pour vos temoignages et vos partages d'experience.
Rien que le fait d'avoir ecrit et verbalisé mon experience m'a aide a prendre un certain recul. Je reste sur mes positions : ce genre de comportement est inadmissible mais les reactions doivent etre adptées et mesurées.
La violence appelle la violence et rien ne vaut une repartie cinglante et bien placée !!! Merci pour les suggestions ! J'en prends de la graine !!!
Ceci dit chaque être humain est en droit d'attendre du respect et de la consideration de la part de ses semblables. Le manque de respect ne peut se justifier d'aucune maniere meme si les approches et opinions sont divergents.
Nous sommes des femmes courageuses et dignes ... et les crocodiles n'ont quà bien se tenir..
Austinpower et ses copines veillent au grain.
Bonne soirée à toutes. Mon malaise s'est dissipé grâce à vous.
Des bises.
.
45 ans région parisienne 5831
Remus a écrit:
Ps: Qui est Crocodile Dundee?


Crocodile Dundee est un film qui date de ma jeunesse ( soit 86). Ca raconte l'histoire d'un australien habitué à vire dans la brousse et qui tombe amoureux d'une new-yorkaise. Par amour, il a aller vivre un peu à New-York mais il aura des soucis d'adaptation.

L' une des scènes les plus célèbre est celle où, sortant pour la première fois dans les rues de New-york, il salue tous les habitant qu'il croise, comme il faisait dans le petit village où il a toujours vécu et où il connait tout le monde. D'où le "bonjour... bonjour... bonjour... bonjour... bonjour..." ;)
38 ans très au sud 7830
L'incident d'Austinpower m'a rappelé un truc qui m'est arrivé en cours juste avant les vacances...
Il y avait eu un incident et mes élèves avaient très mal réagi et j'ai pas voulu laisser passer. Donc leçon de "morale" (j'aime pas ce mot) pour leur signaler ma déception et surtout ce que j'attendais d'eux. Je leur explique qu'ils ont bientôt 18 ans, voir les ont pour certains et certaines. Et que quand bien même ils doivent se comporter en êtres humains et en citoyens, que leur comportement (attiser une bagarre) est inacceptable, qu'ils doivent réagir en Hommes.
Là un mec de 22 ans a cru que je mettais en doute sa virilité et... il a cru bon de m'informer qu'il était "un mec un vrai. Moi je me fais sucer, les filles ici elles le savent hein? Et je baise plusieurs fois par semaine et dur, je les démolis". Oui oui le mec me sort ça cash... Et personne ne réagissait! Souffler dans un violon quoi...
J'ai viré le mec de cours pour "propos sexuels et déplacés". Et ben j'ai eu un foin du CPE qui voulait que je mette juste "insolence" dans son carnet :shock:
Non ce n'est pas juste de l'insolence ça... c'est plus que ça. En plus le mec il a 22 ans, c'est plus un gamin il sait très bien ce qu'il fait.
J'avais une rage en sortant de ce cours, vous pouvez pas vous imaginer :evil:
S
29 ans 40
Je suis vraiment choquée par ton anecdote reinette81, non mais c'est quoi ce mec ? Et surtout, comment un garçon qui tient de tels propos réussit à trouver des filles pour accepter d'avoir des relations sexuelles avec lui ? Putain, ça me dégoûte tellement ce genre de mec, il tient des propos de "wesh de cité" complètement demeuré, je ne comprends pas comment il réussit à attirer la moindre fille.

D'un côté, à 22 ans et encore au lycée, ça ne doit pas être une lumière, mais tant de connerie me choquera toujours.

Ça me désole ce genre d'anecdotes :(
38 ans très au sud 7830
Et bien ce qui me fait peur surtout c'est qu'un mec pareil fréquente un lycée où il y a des jeunes femmes de 16 ans en seconde et même de 15 parmi les dèmes prépa pro... je crains hélas qu'il ne "chope" là en partie :sick:
Sans parler du fait de se demander ce qu'il se passe dans sa cité et si les filles sont consentantes...
Et tout le long de ses paroles il avait la main au paquet en plus pour ajouter à mon envie de le taper... C'est la 1ère fois que j'avais envie de taper sur un élève en 6 ans, parce qu'à ce moment là ce n'était plus élève mais un mec qui me parlait de son sexe et j'ai du faire un vrai effort pour garder à l'esprit que j'étais en classe et qu'il était un élève. Il est clair que si ça n'avait pas été le cas, le mec je le foutais plus bas que terre :evil:
B I U


Discussions liées