MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ma belle fille

61 ans france 455
Bonsoir ,

J'ai ma belle fille qui comme moi est en surcharge pondérale sauf que j'ai 60ans!. Pour ma part je n'ai aucun problème avec cela , mon fils non plus  
du reste il adore les rondeurs de sa moitié! Mais ce n'est pas le cas des parents de cette jeune femme. Ils ne cessent de la réprimander , de la frustrer jusqu’à ce qu'elle en pleure. Sa maman est très menue , et ne supporte pas de voir les 100kg de sa fille. Son père bien qu'enrobé maintien un poids normal il est avec elle , ignoble . Il l'insulte de grosse , lui demande de faire du sport, le régime, lui dit tu as vu comment tu es!! Il m'arrive d'assister à ce genre de comportements , le dernier en date , ma belle fille se plaignait d'une douleur à l’œil, sa mère lui a pincé le ventre en lui disant et là t'as pas mal!!!!!! Moi à coté je me bouffe , car je sais que jamais elle n'arrivera à perdre un gramme dans ces conditions !Mon fils fini par les détester . Bien sur ma belle fille est attachée à ses parents , qui ont aussi des qualités . Mais une aversion sans borne pour les gros :twisted: . Comment réagiriez vous à ma place , il m'arrive de me dire je vais bouler dans le tas , à voir la souffrance de cette jeune femme . Il m'arrive d'envoyer des pics , ou de rire aux éclats quand ils abordent le sujet , pour les ridiculiser .

lou
M
90 ans 1565
J'avoue que je ne comprends pas bien que ta belle-fille accepte tout ça de ses parents alors qu'elle ne l'accepterait sans doute de personne d'autre.
As-tu essayé de lui conseiller de prendre des distances avec ses parents? J'ai peur que psychologiquement,elle souffre énormément surtout avec des parents pareils.
1574
J'aurais du mal à me taire...
Mais pour, sans jeux de mots, être plus fine qu'eux, je leur répondrais avec le plus de cynisme possible....

Et s'il s'agissait de mes parents, je pense que j'essaierais de leur faire comprendre que réellement leurs remarques me font souffrir....

Si la méthode douce ne fonctionne pas... Même chose, je mettrais le doigt sur les sujets qui les fâchent....

Parfois la loi du talion a du bon!
47 ans à la maison ! 10072
Ne rien dire peut être pris pour un acquiescement. Réagir pour une forme d'impolitesse. A toi de voir ce qui est le pire à tes yeux. Mais rien ne t'interdit de les prendre entre 4 yeux pour leur dire que tu trouves ça très désagréable pour toi (et ta belle-fille)et que tu apprécierais qu'ils ne fassent plus ce genre de remarques en ta présence. Tu peux aussi ajouter que c'est totalement contre-productif (voire leur faire comprendre qu'il ne sont pas innocents dans l'obésité de leur fille).
61 ans france 455
Je pense effectivement qu'ils ne sont pas innocents , dans l'obésité de leur fille. Mes filles ont aussi un soucis de poids (comme moi :cry: ) mais nous n'avons jamais imposé quoi que se soit aux minettes ! Nous les avons aimé telles qu'elles étaient jouant d'ingéniosité pour les vêtir , les valoriser. aujourd'hui à 35 et 28 ans aucune des deux n'ont de soucis de poids .Elles font attention , à l'alimentation , font du sport etc... Je ne dis pas que nous sommes des parents parfais cela n'existe pas!! Mais je savais par expérience , que l'essentiel résidait dans le fait de s'aimer, et d'accepter cette petite injustice de la vie :D :D :D !. Là avec ma belle fille je suis confrontée à ce que je déteste au plus au point . Le jugement , la culpabilisation, le racisme anti gros , et la dévalorisation. Bien sur elle aime ses parents , elle ne connait que ce fonctionnement :!: . Elle ne peut se détacher d'eux car en langage simple , comment un enfant peut il s'envoler si on lui rabâche qu'il a tout faux . Non les gamins se collent aux parents , si on les fragilise en permanence . Si on ne l'accompagne pas dans la difficulté, et le poids en fait parti . Pour ma part j'appréhende leur rencontre car me connaissant , je vais pas arriver à la fermer longtemps . D'autant plus que je suis dans un choix affirmé et assumé d'obésité franche comme dit mon toubib!!
Quand on a perdu dans sa vie plus de poids que de raison, on fini par faire le point et pour ma part mon choix a été de vivre!!!!!!!!!!!

lou
47 ans à la maison ! 10072
Tu es donc bien placer pour leur expliquer comment ça fonctionne, sans forcément les culpabiliser, mais en leur expliquant qu'ils aideraient leur fille en faisant différemment.
45 ans région parisienne 5831
Je pense que si j'étais à ta place, je réagirais comme si ils s'adressaient à moi, en leur demandant des comptes en mon nom propre.

Par exemple, si ils disent à leur fille "mais fais un régime, tu as vu comme tu es grosse, c'est horrible", je leur dirais: "moi qui suis plus grosse que votre fille, vous pensez que je suis horrible?". Et là, j'essayerais d'embrayer sur une explication, pour leur expliquer que ce qu'ils disent est inutilement blessant.

BOn, c'est la théorie, bien sûr, parce qu'en pratique, ce ne doit pas être simple, c'est clair. :? Bon courage à toi.
61 ans france 455
Oui tu as raison c une bonne méthode . En fait en agressant ma belle fille , je suis moi aussi visée !! Quant au fait d'expliquer , comment se remettre en question je n'y crois pas . Le sujet du poids est tabou chez eux ,et enkysté; il m'arrive de penser qu'ils ont honte de leur fille . Alors qu'ils ont une fille adorable ,jolie, intelligente , sérieuse , et une belle santé !
Je vous remercie pour vos réponses , j'avoue être un peu déboussolée par ça .

lou

mamykro a écrit:
Je pense que si j'étais à ta place, je réagirais comme si ils s'adressaient à moi, en leur demandant des comptes en mon nom propre.

Par exemple, si ils disent à leur fille "mais fais un régime, tu as vu comme tu es grosse, c'est horrible", je leur dirais: "moi qui suis plus grosse que votre fille, vous pensez que je suis horrible?". Et là, j'essayerais d'embrayer sur une explication, pour leur expliquer que ce qu'ils disent est inutilement blessant.

BOn, c'est la théorie, bien sûr, parce qu'en pratique, ce ne doit pas être simple, c'est clair. :? Bon courage à toi.
61 ans france 455
MaudK a écrit:
J'avoue que je ne comprends pas bien que ta belle-fille accepte tout ça de ses parents alors qu'elle ne l'accepterait sans doute de personne d'autre.
As-tu essayé de lui conseiller de prendre des distances avec ses parents? J'ai peur que psychologiquement,elle souffre énormément surtout avec des parents pareils.


Oui je sais qu'elle souffre, mais elle ne peut pas mettre la distance . Je sais qu'elle a beaucoup d'angoisses , avec des attaques de panique . Nous parlons souvent ensemble de ses angoisses, mais je ne peux pas me permettre de parler de ses parents en négatif. Ils sont ses parents , et pensent certainement agir correctement , je me sens si impuissante . Je me dois de rester à ma place de belle mère ( :D ). Je ne sais pas si tu peux comprendre ma position . Mon fils est aussi , perdu que moi car son épouse lui interdit d'intervenir .

lou
45 ans région parisienne 5831
louane a écrit:
Quant au fait d'expliquer , comment se remettre en question je n'y crois pas . Le sujet du poids est tabou chez eux ,et enkysté; il m'arrive de penser qu'ils ont honte de leur fille.


Il ne se rendent peut-être pas compte de la violence de leurs propos, mais si tu les prends "pour toi", ils réaliseront peut-être à quel point ce qu'ils disent est blessant...

Enfin c'est sûr qu'on peut toujours rêver, mais à défaut de leur faire comprendre, au moins, ta belle-fille verra que quelqu'un s'oppose à leurs idées et réagit. De plus, si tu réagis comme cela à chaque fois, il est probable qu'au bout d'un moment, ils n'osent plus attaquer ta belle-fille en ta présence, ce sera déjà ça.

De plus, si elle voit qu'ils en sont capables et que pour cela, il suffit de s'opposer à eux, ce sera peut-être un exemple que ta belle fille aura envie de suivre, un jour, quand elle se sentira un peu plus solide.

Quand à ton fils, ne peut-il pas simplement dire: "moi, je l'aime comme ça", sans rien rajouter. Ta belle-fille accepterait-elle au moins cela, si ça ne génère pas de polémique, juste une constatation. Il peut même juste le lui sussurer à l'oreille, ou lui faire un bisou en lui chuchottant "tu es belle".

Pourquoi ta belle-fille ne veut-elle pas qu'il intervienne? Elle a peur des disputes? Peut-être même qu'au fond, elle se sent coupable et elle trouve qu'ils ont raison. Je pense que c'est important que ton fils ne laisse pas leurs discours lui pourrir la tête. Au moins, après la visite de ses beaux-parents, il peut lui faire des compliments "tu es belle dans cette robe", "je t'aime telle que tu es"...
B I U


Discussions liées