MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

PMA de convenance ?

36 ans Niort 1336
Non, non, ô futures mères désespérées, ne me jetez pas aux loups tout de suite.

Je pose simplement la question : peut-on accéder à la PMA sans "infertilité" patente ?  


Je vous expose mon cas, et peut-être que vos simples réponses vont beaucoup me rassurer.

Chatonchaton et moi avons décidé de nous lancer pour avoir un enfant. J'ai donc arrêté la pilule il y a deux mois. Oui je sais c'est court, mais laissez moi en venir où je veux en venir.

Depuis ces deux mois, les essais sont des échecs, non parce que ça ne "prend pas", mais parce que ça ne risque pas de prendre étant donné que mon compagnon, depuis lors, est frappé "d'éjaculation retardée", d'"anéjaculation", bref, un élément ou une combinaison d'éléments le stress et nous ne parvenons plus au terme de l'acte, à quelque moment du mois. J'essaie de lui éviter la pression, je comprends aussi ses craintes, mais c'est lui qui m'a dit "allons-y", il le veut, je le veux, on va juste essayer de se détendre et de laisser le temps au temps.

Sauf qu'un élément nouveau me laisse moins de temps que prévu. Il m'a été diagnostiqué la semaine dernière un fibrome de la taille du poing sur la paroi externe de l'utérus. C'est pas gravissime en soi, cela n'empêche pas la fertilité, 40% des femmes ont des fibromes, il n'y a pas vraiment de traitement convenable, à part l'ablation du fibrome qui reviendra à coup sûr ou l'ablation de l'utérus comme ça on n'en parle plus.

Nous n'en sommes fort heureusement pas là. Seulement le fibrome est mal placé, et se nécrose régulièrement, ce qui m'occasionne des douleurs allant de "ça va" à "mince, je fais une crise d'appendicite". Cet été, on m'a traité pour deux appendicites qui n'en étaient pas (et oui, maintenant avant d'enlever l'appendice, on le traite aux antibiotiques). Bref, à ce jour, le fibrome me laisse une douleur constante, et donc la solution adéquate serait la chirurgie à bide bien ouvert, car il est très collé à la paroi de l'utérus et l'ablation risque de l'endommager sérieusement (l'utérus, pas le fibrome. 'Fin le fibrome aussi, mais lui, c'est le but). Donc l'ablation n'est pas exactement recommandée là, là maintenant. Si, en fait le gynéco grossophobe l'envisage très bien, surtout qu'il ne veut pas avoir à faire à moi enceinte étant donné que je suis trop grosse et que, dixit, "je vais l'obliger à m'accoucher par césarienne d'un pôv bébé de 850g à cause de mon poids". J'envisage encore de lui arracher les yeux, mais en attendant exit le gynéco.

Donc l'histoire en est là : d'un côté je veux faire cesser le stress pour chatonchaton, que tout se passe calmement, qu'il se retrouve, que nous nous retrouvions, quitte à ce que cela prenne du temps.
D'un autre côté j'ai mal, et le fibrome se nécrosant régulièrement, appuie sur mes autres organes, youpi tralala.

Et non, je ne veux pas risquer l'ablation du fibrome qui pourrait se terminer par une hystérectomie au pire des cas, par une incapacité physique à faire un enfant pendant des années au mieux, là là maintenant qu'on a décidé de se lancer.

Sauf que pour se lancer il faut, non pas être deux, car ça c'est bon, mais être deux plus quelques millions de spermatozoïdes au bon endroit au bon moment.

Comprenez-vous mon dilemme ?

Bon, pour vous rassurer, ma prochaine action concrète est l'organisation d'un wikende en amoureux total détente (jaccuzzi inclu) qui tombe, comme les choses sont bien faites, pile au moment de mon ovulation (mais si Chatonchaton a oublié de regarder dans un calendrier, normalement il ne le sait pas). Juste pour voir si notre "problème sexuel" est temporaire et peut se régler par du non-stress. on va voir...

Qu'en pense-vous ?
38 ans paris 1304
honnetement ... non la pma de convenance n'existe pas ...
deja que tous les couples infertiles ne passent pas en PMA


MAIS compte tenu de ton souci de fibrome .... je pense que tu perdras rien a consulter en plus du sexologue ;)
un gygy non grossophobe ( nan parce que le tien est a claquer :twisted: ) et a poser directement tes questions a LUI ( ou elle accessoirement )
40 ans 290
De convenance? :roll: :roll:

Je ne te souhaite pas justement de devoir un jour avoir recours à la PMA pour devenir maman..
Même par convenance, surtout par convenance..
L'attente, les échecs, les douleurs des traitements.. Bref...

Et je serai curieuse de voir quel centre PMA accepterait votre demande sans soucis, après 2 mois d'essai en plus.
Puis en PMA, ok, mais ton homme devra bien y "passer" pour des recueils, et le soucis d'éjaculation sera la même alors non?
38 ans 4079
Et donc, c'est une bonne idée de vouloir faire un enfant avec un fibrome qui se nécrose...?

Et puis pardon, mais ta "PMA de convenance"... Tu auras bien le temps de te soigner avant, il faut parfois plus d'un an pour accéder aux traitements - qui ne marchent pas toujours.
34 ans 3196
Je suis d'accord avec Luna LaPo, prends un rdv avec un autre gynéco pour cette histoire de fibrome !

J'ai du subir plusieurs interventions sur le col de l'utérus ces dernières années : j'ai été orientée vers un chirurgien hors de prix, mais qui n'avait pas "la main lourde"... Et je lui en suis très reconnaissante. Je connais des femmes qui, pour le même problème, se sont fait charcuter par un gynéco alarmiste, pour se voir ensuite interdire toute grossesse :?

Si ça se trouve, il sera possible de gérer ton fibrome sans hystérectomie, et de faire les choses progressivement. Prends un voire deux autres avis, ça en vaut la peine ;)
36 ans Niort 1336
_Aphasie_ a écrit:
Je suis d'accord avec Luna LaPo, prends un rdv avec un autre gynéco pour cette histoire de fibrome !

J'ai du subir plusieurs interventions sur le col de l'utérus ces dernières années : j'ai été orientée vers un chirurgien hors de prix, mais qui n'avait pas "la main lourde"... Et je lui en suis très reconnaissante. Je connais des femmes qui, pour le même problème, se sont fait charcuter par un gynéco alarmiste, pour se voir ensuite interdire toute grossesse :?

Si ça se trouve, il sera possible de gérer ton fibrome sans hystérectomie, et de faire les choses progressivement. Prends un voire deux autres avis, ça en vaut la peine ;)


Merci Aphasie, merci Luna, vous êtes gentilles.
à Niort, s'pas simple d'avoir un gynéco, un gynéco qui parle français encore moins (or pour qu'on m'explique les subtilités du fibrome, croyez moi ou non, c'est plutôt nécessaire...)

Un gynéco efficace sur Poitiers ou La Rochelle ? On va tenter...

Quant à vous autres, Ohio et Plumederien, comprenez bien que je me passerais aisément de votre jugement, mon message était tourné de telle manière que je ne voulais heurter personne dans une situation douloureuse ou passer pour une consommatrice.

Ohio, pour répondre à ta question : il n'y a aucune contre-indication à faire un enfant avec un fibrome qui se nécrose, selon le chouette gynéco de la dernière fois. Tu penses-tu que j'y ai pas posé la question. Est-ce que je sais, moi ? Sérieusement, en posant une question aussi con que "pma de convenance", me croyez-vous hyper au fait de ce qui se fait ou non ?

Alors pas de jugement, s'il vous plait, pas de jugement. Je suis déjà pas du tout à l'aise dans mes baskets en ce moment alors épargnez-moi, gentilles louves.
34 ans 2879
Bonsoir LaPo,

Je comprends qu'il te soit difficile d'être ainsi entre deux feux. Je vais rejoindre les copines sur le fait qu'un autre avis médical sur les risques de l'ablation serait intéressant ; peut-être en se tournant directement vers l'hôpital et non vers le gynécologue de ville ?

Parce qu'admettons que "chatonchaton" :) se détende, que tu serres les dents pendant la grossesse, tu penses serrer les dents encore en attendant un éventuel autre enfant (si on veut survivre en espacant un minimum), puis une éventuelle autre grossesse, et caetera en option ?

Maintenant j'imagine que même très faible le risque de l'hystérectomie est un sacré repoussoir lorsqu'on désire avoir des enfants...L'autre option serait de se gaver d'anti-douleur, mais pas sûr que ce soit formidable non plus.

Espérons qu'un professionnel saura t'écouter et te donner un avis pertinent sur tes questions.
J'imagine que la PMA n'est en effet pas la voie, mais je comprends que tu y aies pensé (comme toi je n'y connais rien et je pense que cela m'aurait effleurée dans l'urgence) ;)
36 ans Niort 1336
Merci Okapi, tu as compris ma question, plus un effleurement de l'esprit vers une solution différente qu'une idée arrêtée.

Tu vas rire, mais le gynéco en question était en milieu hospitalier, en ville il est impossible d'avoir un rdv, les gynéco de ville de prennent plus de nouvelle patiente. Au troisième gynéco en un an, je sature de devoir me remettre en recherche, surtout que le dernier m'a bien abimée.

J'entends vos réponses, j'entends que je vais faire un trait vers la pma de convenance qui n'est pas adaptée à mon cas.

Quant au fibrome, je fais juste un bébé et après je l'enlève :oops:

Me voilà à la recherche d'un nouveau gynéco dans le Poitou Charentes, je prends toutes les bonnes adresses !

Merci pour votre écoute, et pardon aux femmes que j'ai pu offenser par une question inadaptée. Fallait que je pose la question...
1574
Je crois que t'as bien fait de poser la question puisqu'elle te brûlait les lèvres...
C'est naturel de vouloir tout envisager...
31 ans saone et loire 434
pour un gygy des fois faut faire de la route 2h/2h30 pour le mien et il est super.
B I U