MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Harcèlement au travail ou non ?

I
46 ans 12
Bonsoir tout le monde,

Voilà, je suis là pour essayer de trouver une issue à une situation très perturbante ! Je suis au même poste depuis 8 ans .. Je  
ne travaille qu'avec des femmes .. et un jour un homme a été embauché pour bosser au même étage dans un service différent. Je n'ai pas apprêté attention à ce nouveau collègue un simple Bonjour et Bonsoir était de rigueur. Le temps est passé et il a commencé à beaucoup sympathisé avec ma collègue de bureau ! Il était donc souvent présent à discuter avec elle (une femme d'un certain âge) une super complicité est née sans aucunes arrières pensées .. moi je ne me suis pas vraiment intéressée à leur nouvelle amitié j'avais trop de travail. Tout ça a duré plusieurs mois .. puis il a commencé à me parler de plus en plus .. à me taquiner .. c'était sympa .. Aucunes craintes pour moi, il est marié ! Petit à petit son comportement à évoluer .. changer .. et depuis septembre dernier il est devenu méchant agressif .. vulgaire me rappelant sans cesse que je suis grosse .. et me souscrire entend des propos sexuels et fini ses phrases par je rigole !! Moi je suis fatiguée .. Je lui demande des explications sur son comportement .. rien je lui demande d 'arrêter ce petit jeu débile .. rien à faire ! Il me dit qu'il m'apprécie .. qu il rigole ! Ce toute la journée parfois .. au point de l'éviter .. Certaines personnes sont intervenues mais il a esquivé .. et continu !!! Quoi faire ? Je pense que je lui plaît .. mais je ne sais pas quoi penser .. merci pour votre aide.
45 ans gagny 3067
pas 36 solutions: tu le préviens que s'il continue tu en réfaire à ton chef de service ds 1 premier temps


ms même si tu lui plait, il n'a pas à se comporter ainsi: vous êtes au travail c'est tout.et quand bien même.à toi d'être ferme ms à te lire, tu as l'air d'être gentille avec lui, verbalement je m'entends.

tu sembles même indécise.ce genre de personnage lui ne l'est pas et profite de la situation en pensant que tu ne feras ni ne diras rien.pr moi c'est bien du harcèlement et on en rigole pas avec ce genre de tordu
I
46 ans 12
Coucou et merci pour tes conseils .. oui je suis gentille avec lui car avant son changement de comportement en septembre je le trouvait super sympa et intéressant et gentil ! Donc vu que Monsieur dit ouvertement à toutes mes collègues que je suis devenue son souffre douleur et qu'il se marre moi j'ai opté pour lui dire d'arrêté et je suis indifférente .. mais ça fait mal .. Je lui demande "mais qu'est ce que je t'ai fais pour un tel traitement !!!" Il répond "qu'est ce que tu m'as pas fait " c'est pour ça que je crois qu'il est possible que je lui plaise .. en même temps il parle de son épouse souvent .. il a l'air d'être heureux avec les enfants .. il rêve de sortir avec une femme ronde en secret ? Un fantasme ? Bref .. Je vais le choper et lui proposer de déjeuner avec lui à l'extérieur il sera surpris mais acceptera je pense et là je l'allume ! Et on se fâchera et ça va se savoir .. Vous en pensez quoi de cette idée ? va t il me dire enfin la vérité ? Merci d'avance pour vos réponses. Bonne journée. Isalyne
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
hop hop hop !!!

tu ne fais rien sans témoin !



il a bien dit que tu étais son souffre douleur ?
demande à une collègue de te l'écrire noir sur blanc .

ensuite bien ma foi les portable ont une fonction enregistrement non ?

sert-en .

bref accumule les preuves ....

ensuite et seulement ensuite tu le préviens gentiment que tu vas déposer plainte pour harcèlement ..(trouve la bonne formule )

parce que tu vois ce là , il veut juste "sauter de la grosse ".

tu n'es qu'un phantasme qu'il veut assouvir .

c'est un personnage qui n'est pas intéressant .

et tu dis qu'il t'aime bien ?
qu'est ce que se serai s'il ne t'aimais pas !!
P
52 ans 3714
Il ne serait pas le premier qui s'y prendrait ainsi parce qu'une femme lui plaît vraiment et qu'il n'a aucune idée de la façon dont il doit l'aborder. Ou alors, de manière plus terre à terre, il a juste envie de te sauter pour combler un fantasme.

Alors voilà ce que je te conseille. C'est un homme et il y a 9 chances sur 10 qu'il soit fier. Une bonne gifle ou un bon coup de genou bien placé devrait le calmer et il n'y a aucun risque qu'il aille se plaindre.
I
46 ans 12
Ok je vois Prax merci .. mais c'est hyper tordu de maltraiter une femme qui plaît !!! Il est frustré c'est ça ! Eh bien qu'il s' acharne sur sa femme ! Pourtant je n'ai pas un joli physique .. mouais un fantasme tordu ! Un gars tordu .. une gifle ? Oh mais je suis au travail et il est super bien placé .. c'est impossible pas de vagues .. et le déjeuner à 2 tu en penses quoi ? Merci
89 ans 9582
bonjour Isalyne

je me suis inscrite pour te répondre, après avoir lu ce sujet et celui du club canin. Je suis une femme dans la même tranche d'âge que toi, et je vois parfois des cas de harcèlement dans mon travail (rarement dans le sens harcèlement sexuel ou harcèlement homme/femme puisqu'il n'y a quasiment pas de femmes).

Alors si je puis me permettre, le déjeuner c'est NOOOOOOOOOOOOON ! il te déstabilise (un coup je te valorise, un coup de je te dévalorise) puis il t'entraîne sur le terrain glissant du jeu de la séduction. Et toi tu veux carrément lui proposer d'aller déjeuner avec lui ? le faire ainsi entrer dans la sphère du privé ? mais c'est ce qu'il cherche... alors le recadrer oui, la violence physique non (ou alors juste en fantasme ça fait du bien). RE-CA-DRER. Les seules relations que tu acceptes sont les relations professionnelles et le respect mutuel. Il te traite de grosse ? demande lui s'il a déjà entendu parler de discrimination, de la HALDE. Il te branchouille (ce que tu ne m'as pas fait)tu te mets en mode disque rayé, je suis là pour travailler et uniquement pour travailler. Ta définition de poste n'indique pas que tu doives batifoler, n'hésite pas à le lui rappeler. Si en étant froide, distante et en réclamant le respect qui t'es dû (comme à tout être humain, homme ou femme, gros ou pas gros) là je te conseille de te faire aider (DS, ton supérieur hiérarchique, médecin du travail si sur place...).
Si tu le tutoyais, reviens au vous, si tu lui faisais la bise, reviens à la poignée de main (ou au bonjour lancé à distance). Tu n'es pas obligée d'accepter sa familiarité !
Par contre ce qui me chiffonne c'est que tu te demandes comme avec celui du club canin ce qu'il cherche, car il a une femme (mieux que toi physiquement si j'ai bien lu entre tes lignes). Mais peu importe, si c'est un queutard c'est pas ton problème, tu n'as pas à te sentir concernée parce que tu n'es "pas terrible". Si tu veux coucher avec lui, TU décides, mais tu ne te laisses pas attirer dans un piège sans vraiment le vouloir. Maintenant les plans Q au boulot... je ne conseille pas, même si je suis avec un ex collègue depuis qq années, mais c'était clair depuis le début, c'était de l'amour et pas un coup d'un soir.
Bon courage, et travaille sur ta confiance en toi, sors de ce mode prédateur/gibier dans lequel tu sembles te retrouver régulièrement (et ça n'a rien à voir avec un physique avenant ou pas avenant, mais avec ce qu'il y a dans ta tête ;) ).

Et le monsieur du club canin, idem, un "non je ne te donnerai pas mon numéro et je ne t'inviterai pas chez moi" lancé avec assurance à la cantonade (devant Madame ça lui ferait du bien) devrait le remettre en place.


pour terminer, le tumblr projet crocodile, à lire, relire, rerelire...

bonne continuation !
89 ans 9582
tu peux aussi lui coller cet extrait de Wikipedia dans un mail... à mon avis, ça calme !

"Le harcèlement sexuel est un enchaînement d'agissements hostiles dont la répétition affaiblit psychologiquement la victime, dont le but est d’obtenir une relation sexuelle avec la victime.

Depuis 2012, la loi française a été modifiée afin d'étendre le harcèlement sexuel à aux cas de harcèlement moral à base de sexisme (déjà prévus par la loi). Le harcèlement sexuel désigne alors une situations dans lesquelles une ou plusieurs personnes sont soumises de manière répétée à des propos ou pratiques visant à les réduire à leur identité sexuelle. Les cas principalement visés sont des employés soumis aux « fantaisies » de leurs collègues ou supérieurs.

Il désigne aussi les sollicitations de faveurs sexuelles au travail sous peine de sanction."


Si tu aimes lire je te conseille Isabelle Nazare-Aga, Les manipulateurs sont parmi nous.
P
52 ans 3714
Des tordus, il y en a partout. Agresser une femme psychologiquement quand on est incapable d'une approche "classique" n'est pas rare. Si c'est ça, car rien ne prouve qu'il n'ait pas juste un désir sexuel, si tu lui plais, si il a des sentiments pour toi, c'est pas mieux non plus qu'un simple désir animal, vu que dans son cas il est marié. Alors envoie-le chier (si il te plaît aussi, là ça va se compliquer) ou ignore-le, à condition que tu arrives à supporter son manège, qui risque de durer encore un peu jusqu'à ce qu'il s'épuise. Ne lui pose plus aucune question sur le pourquoi de ses agissements, ne lui montre pas que ça te blesse ou que tu es gênée car il en conclurait que tu es en son pouvoir et il remettrait ça de plus belle.

Après tu peux évidemment en référer à tes supérieurs mais c'est un autre genre d'emmerdements qui peut survenir. Les gens qui se plaignent ne sont pas toujours bien vus dans une société où il n'y en a que pour les forts. Mais ce que tu peux déjà faire si il vient t'emmerder c'est d'enregistrer discrètement vos conversations. Là tu lui fais écouter et tu le menaces d'aller en référer en haut. Comme il agit de toute façon lâchement, il ne doit pas y avoir grand courage en lui et un simple enregistrement devrait calmer ses ardeurs.
89 ans 9582
c'est le monsieur qui est marié, donc... c'est surtout le problème du monsieur...
Si le monsieur avait des sentiments je doute qu'il se montre méchant et vulgaire avec sa promise... ça ressemble plus à une approche sexuelle non assumée (faudrait pas que ça se sache que j'ai essayé de me faire la grosse du service... enfin surtout, faudrait surtout pas que ça se sache qu'elle a refusé).

Bref, le détecteur anti-salopard a sonné, il est temps de péter du poing sur la table.
89 ans 9582
ben tiens... tant qu'on incitera les victimes à ne pas faire de vagues, à se faire discrètes... le sexisme et le harcèlement sexuel auront de beaux jours devant eux.
Je doute qu'un patron couvre un de ses cadres harceleur sexuel... même s'il trouve ça rigolo et qu'il aimerait en faire autant et qu'il est lui même hyper sexiste... parce qu'il sait ce qu'il peut lui en coûter au regard de la loi (ne serait-ce qu'aux prud'hommes).
45 ans région parisienne 5831
Je serais toi, je commencerais à accumuler des preuves: éventuels mots, enregistrements, ou même tout simplement, après une conversation avec lui, tu notes ce qu'il t'a dit. Dans le même temps, tu lui dis fermement d'arrêter.

Et si cela ne le calme pas, hop, tu sors la grosse artillerie, tu lui dis que si il continue, tu vas te plaindre auprès du patron, et tu lui montres les preuves que tu as accumulé contre lui en vue d'aller voir votre supérieur. Tout ça, sur un ton très calme, très pro.

Mais en aucune cas, tu ne lui proposes un déjeuner en tête à tête! Surtout pas! Et tu t'arranges d'ailleurs pour ne jamais lui parler sans témoins: si tu restes seules avec lui dans une pièce, tu quittes la pièce.

Bref, ne te laisse plus faire, je ne sais pas ce qu'il cherche, mais ce n'est sûrement pas ton bien. Peut-être que tu lui plais et qu'il aimerait coucher avec toi, ben, c'est son problème, pas le tien. Peut-être qu'il cherche juste un souffre douleur, quoi qu'il en soit, ne te laisse plus faire.
P
52 ans 3714
(pour a-nonyme)
Si elle peut régler l'affaire elle-même, c'est mieux qu'elle le fasse ainsi, ça permet de garder un bon moral. Si ça se trouve, le mec c'est qu'un moucheron qui s'envolera quand on lui soufflera dessus. Après si il s'accroche, là évidemment faudra prendre des mesures. Des branleurs, des petits chefs, il y en a toujours eu et si la lutte contre toutes les formes de harcèlement était vraiment efficace et dissuasive, il y a bien longtemps qu'il n'y aurait plus de souffres-douleur ou de mises au placard dans les entreprises. Alors je maintien que puisque l'on ne peut pratiquement compter que sur soi-même, faut agir par soi-même quand on peut le faire.
P
52 ans 3714
Tiens encore une idée : tu enregistres ses conversations, tu lui fais écouter et tu le menaces de les transmettre à sa femme. Ca devrait le remettre dans l'axe. 8)
89 ans 9582
ah mais je suis bien d'accord, je lui ai même conseillé de lui parler et en dernier recours de se faire assister par un DS, MdT et/ou N+1.

m'est avis qu'à la simple évocation du cadre réglementaire le peu de courage du charmant individu va fondre comme neige au soleil, et que c'est lui qui rasera les murs dorénavant.
B I U