MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La grosse copine moche

S
32 ans 3465
Je mets un 36, pourtant en regardant le volume de mes hanches, je n'ai pas l'impression d'avoir un corps d'enfant. Ce n'est pas parce que la moyenne porte du 40-42  
(ou 44? peu importe...) qu'en dessous ce sont des tailles d'enfants. Pour moi c'est pareil que de dire qu'un 50 c'est hors norme. La question que je me pose c'est: quand on rejette les limites de la "normalité" on le fait que pour les grandes tailles Sandydidou? Quand c'est en dessous de cette "norme", on peut se permettre de catégoriser? (Après, je ne te vise pas spécifiquement. Je ne sais pas si c'est toi qui prétend ça ou si tu t'appuies sur une source quelconque qui le dit, mais peu importe, le fond est là...)Bref... :roll:

Lovelyamy, je suis d'accord tout ce qui a déjà été dit. Être grosse n'est pas forcément un défaut. Je dirai que c'est un défaut si tu en fais un... Mais comme pour toute les silhouettes, il y a des choses qui te mettront en valeur et d'autres pas. Être mince ne revient pas à dire que tout nous va. Peu-être, vu l'image négative que tu as de toi, tu vois les choses comme ça, mais je t'assure que chez les minces il y a des morphologies très différentes également et ce qui va à l'une n'ira pas à l'autre, pour un rapport taille/poids égal. Le tout c'est de trouver ce qui te met en valeur toi et puis oui, tu devrais demander à tes copines de t'accompagner faire du shopping aussi. Il n'y a de raison que la réciproque ne soit pas valable, si toi tu prends la peine de les accompagner.
31 ans 1489
Autant je suis complètement d'accord avec Sandydidou sur l'important (et pervers) décalage entre la réalité et la "normalité" des tailles en magasin, autant porter un 34 ou un 36 ne signifie pas forcément avoir un physique enfantin (même si personnellement c'est assez mon cas :roll: )!

trashrap a écrit:
Le problème vient surtout du fait que tu considères que qu'être gros est un défaut et être mince une qualité.


Oui et re-oui! C'est d'ailleurs très frappant en lisant ton titre.

Comme d'autres, je te conseillerais d'en discuter avec tes amies, et surtout de parler du fait que cela te gêne lorsqu'elles disent se trouver trop épaisses, et que tu es présente. Ce n'est que mon avis, mais je trouve cela assez maladroit. A certains moments de ma vie, j'ai pu me trouver très moche et trop forte, mais je ne m'en suis jamais plaint auprès d'une copine réellement grosse (à moins qu'il y aie un rapport de confiance et de compréhension très fort). Je trouve cela assez égoïste en fait.
Je me rappelle d'une amie venant d'un milieu très aisé se plaignant d'avoir une réduction d'argent de poche (à 22 ans) alors que certaines personnes présentes étaient réellement en galère... C'est humain les petites plaintes qu'on lâche par-ci par-là, mais il faut aussi regarder un peu autour de soi, et parfois prendre des pincettes voire se la fermer.
Tes copines ont l'air plutôt cool, si tu arrives à t'ouvrir calmement elles seront peut-être en mesure de te soutenir! Et pourquoi pas de t'aider à t'habiller dans des magasins qui font ta taille.
53 ans Région nîmoise 1567
Lady_in_green a écrit:
Autant je suis complètement d'accord avec Sandydidou sur l'important (et pervers) décalage entre la réalité et la "normalité" des tailles en magasin, autant porter un 34 ou un 36 ne signifie pas forcément avoir un physique enfantin (même si personnellement c'est assez mon cas :roll: )!




Heureusement que tu précises, ça m'aurait bien gonflé de le faire car ce que j'ai écrit précédemment est précis.
46 ans derrière toi!! 3399
reinette81 a écrit:
Missco, ta fille est magnifique en effet (de personnalité et de physique), et elle est grande aussi non?
parce que faire du 36 quand on fait moins de 1M60, c'est autre chose qu'à 1M75... il y aussi la question du gabarit. c'est exactement comme dire je pèse XXkgs sans préciser sa taille.
Certaines ne dépasseront pas la taille d'une ado dans la hauteur comme dans la fringue. Ma cousine est comme ça. Elle rentrait dans du 36 jeune, du 38 depuis ses 2 grossesses. Mais elle n'est pas mince, elle mesure même pas 1M55, donc elle a la taille d'une ado en fait.
Sur mon 1M75 et mes hanches larges, je vois mal comment porter un 36! ou alors faudrait pas que je sois mince mais maigre! et pas qu'un peu! juste la peau sur les hanches et pas de fesses :lol:
faut vraiment arrêter de se prendre le chou avec ces chiffres!


Merci pour ma gazelle :D Elle n'est pas si grande que ça, elle mesure 1m70.
28 ans 294
sandydidou a écrit:
Mycea a écrit:
Je suis d'accord, faut leur en parler. J'ai été grosse et la meilleure amie d'une petite nymphette de 50 kg pour 1m56 avec des jupes à rubans etc. Parfois j'étais jalouse (même souvent). Pourtant elle m'a toujours trouvée jolie. Même maintenant que les rôles sont inversés, elle rayonne, c'est l'important. Faut pas partir du principe que t'es moins bien, faut s'accepter telle qu'on est.

Par contre, j'ai trouvé ça un peu limite les remarques selon lesquelles le 36, c'est une taille d'enfant, quand on complexe à cause de ses formes perdues, ça fait mal au popotin :P .


C'est pas limite, c'est une réalité, et là encore il n'y a pas de raison d'en prendre ombrage.
Surtout que pour t'habiller tu as un des plus grands choix qui soit (lien ici
http://www.agoravox.fr...es-femmes-et-taille-des-130551 )


Je vois une remarque selon laquelle le 32 correspond peut-être a une taille de gamine mais je fais deux taille de plus. Quand au choix, sans doute qu'il y en a plus en magasin, mais ça je n'y peux absolument rien même si en effet, c'est carrément injuste et je suis d'accord avec l'article sur le fond. C'est pareil avec ma taille, je n'en suis pas responsable. Et je dois bien l'admettre, je suis complexée jusqu'à la moelle (et susceptible :P ) alors si tu pouvais peser tes mots, ça serait gentil :) .

Je rejoins Sibell en tout cas

Ps : Missco, j'étais curieuse et j'ai été voir, ta fille est super jolie, en effet. J'adore son style aussi, c'est celui que je voulais quand j'étais ado, j'adore les rubans et tout mais j'ai jamais osé, je gardais mes quelques jupes/robes dans mon placard.
53 ans Région nîmoise 1567
Je n'ai pas à "peser" des mots qui ne sont pas insultants mais décrivent une réalité. C'est dommage pour toi que tu sois complexée et susceptible mais ce n'est pas une raison pour que je me censure quand j'énonce un fait et parle d'une chose qui ne dépend pas de moi.
Je connais dans mon entourage très proche deux femmes qui s'habillent respectivement en 34 et 36, qui sont totalement féminines et n'hésitent pourtant pas à aller systématiquement regarder au rayon "junior" quand elles ne trouvent pas ce qu'elles cherchent. Désolée mais je ne vois pas où est le problème.
Sans compter que l'hyper susceptibilité d'une personne qui s'habille en 32/34/36 sur le site de VLR, et bien non ça ne va pas rentrer dans mes priorités. Si tu regardes avec un peu d'attention, je suis inscrite sur ce site depuis maintenant 8 ans -ce qui ne me donne AUCUNE forme de légitimité, j'en conviens. Mais par contre, cela m'a permis de lire des témoignages bouleversants de personnes qui souffrent, profondément et objectivement, en raison des limitations quotidiennes induites par leur poids. Et au regard de leur vécu, je ne peux pas mettre au même plan les complexes d'une personne s'habillant en petite taille. Tout simplement.
Par contre, expliquer sciemment à l'auteur(e) du topic qu'elle n'a aucune raison de se diminuer parce que son corps a atteint des proportions "adultes", oui cela me semble particulièrement approprié.
S
32 ans 3465
Mais tu te bases sur quoi pour énoncer ces "faits"? Des statistiques? Des sondages? Sur la "norme"? La société...? Et comment est-ce que cette même société catégorise une grande taille? Dépassant le 50 par exemple... Mon message est sans animosité, j'essaie juste de comprendre pourquoi on remet en cause des catégorisations quand il s'agit de grandes tailles et pas quand il s'agit des petites. C'est la première fois que j'entends que le 36 est une taille pour enfant. A quel âge est-ce que le 40-42 est la taille la plus courante? Ou plutôt avant ou après une grossesse, est-ce la taille la plus courante?

Je ne discute pas sur le fait que la majorité des femmes tournent au tour de ces tailles, mais pourquoi est-ce qu'en dessous ce serait des tailles d'enfants? Et puis qui es-tu pour juger qu'une souffrance est plus importante qu'une autre? Pour choisir quelle susceptibilité ménager? Bref, à travers tes postes je trouve qu'on sent un fort "élitisme" à l'égard des gens en surpoids. Moi je m'arrête ici, c'est n'importe quoi...
35 ans 3196
Je n'ai pas lu la même chose que toi dans le post de sandydidou Sibell ;) Je n'y vois aucun "élitisme" à l'égard des gens en surpoids.

sandydidou a écrit:

Sans compter que l'hyper susceptibilité d'une personne qui s'habille en 32/34/36 sur le site de VLR, et bien non ça ne va pas rentrer dans mes priorités.


Ca me paraît parfaitement clair, sandydidou ne fait pas de généralités, précise le cadre, et fait part de son avis. Tu as le tien, qui n'est pas le même, tu as tes propres limites et priorités. Je vois pas où est le problème en fait :-k
48 ans Out of nowhere 3825
sandydidou a écrit:
Je n'ai pas à "peser" des mots qui ne sont pas insultants mais décrivent une réalité. C'est dommage pour toi que tu sois complexée et susceptible mais ce n'est pas une raison pour que je me censure quand j'énonce un fait et parle d'une chose qui ne dépend pas de moi.
Je connais dans mon entourage très proche deux femmes qui s'habillent respectivement en 34 et 36, qui sont totalement féminines et n'hésitent pourtant pas à aller systématiquement regarder au rayon "junior" quand elles ne trouvent pas ce qu'elles cherchent. Désolée mais je ne vois pas où est le problème.
Sans compter que l'hyper susceptibilité d'une personne qui s'habille en 32/34/36 sur le site de VLR, et bien non ça ne va pas rentrer dans mes priorités. Si tu regardes avec un peu d'attention, je suis inscrite sur ce site depuis maintenant 8 ans -ce qui ne me donne AUCUNE forme de légitimité, j'en conviens. Mais par contre, cela m'a permis de lire des témoignages bouleversants de personnes qui souffrent, profondément et objectivement, en raison des limitations quotidiennes induites par leur poids. Et au regard de leur vécu, je ne peux pas mettre au même plan les complexes d'une personne s'habillant en petite taille. Tout simplement.
Par contre, expliquer sciemment à l'auteur(e) du topic qu'elle n'a aucune raison de se diminuer parce que son corps a atteint des proportions "adultes", oui cela me semble particulièrement approprié.

Hola tu es très remontée ces temps-ci Sandydidou!

Effectivement il faut quand même convenir qu'avec une taille 34 on se rapproche de gabarits enfantins!
Et qu'importe finalement, on dit bien que ce qui est petit est mignon et pour être plutôt attiré par les femmes rondes, rien ne m'empêche de ressentir un attrait pour les petits gabarits.

Pour autant, là n'est pas vraiment le sujet puisqu'il s'agit plutôt des comparaisons malheureuses sur la morphologie entre copines.

Sans vouloir porter grief de ma part, il est un fait que l'auteur du post évolue dans un milieu post-adolescent où les petites tailles sont encore très présentes et ultra valorisée.
C'est peut-être un monde prétendûment cool mais cela ne correspond pas à la réalité. D'ailleurs la taille moyenne de la française se situe vers 42 je crois savoir.
S
32 ans 3465
Le problème est que je ne mesure pas la susceptibilité d'une personne par rapport à son poids. Dans la mesure du possible, j'essaie de les ménager toutes. Je ne prétends pas ne jamais avoir heurter personne ici, mais je ne place pas d'échelle de priorité en tout cas. Blesser quelqu'un c'est blesser quelqu'un, gros ou mince et moi ce que je comprends par cette phrase c'est " à choix je préfère blesser une mince parce qu'on est sur VLR", tu me diras si tu comprends autre chose... Je vais donner un exemple tirer par les cheveux: pour moi c'est comme cautionner le racisme parce qu'on est dans un pays à majorité de blancs. Elle privilégie la susceptibilité des personnes rondes (que je ne nie absolument pas) parce qu'on est sur VLR. Et puis, il ne s'agit pas que de ce poste, globalement dans ces interventions, je trouve qu'il y a une tendance à minimiser la souffrance de celles qui n'ont pas de réels surpoids. De poser une échelle de valeur... Soit...

Et puis non, elle ne donne pas son avis, elle l'affirme en léguant en rang de "fait". C'est elle-même qui le dit. Qu'ELLE pense que le 36 est une taille d'enfant, je m'en contrefous, mais qu'elle dise que ça l'est... Faut pas déconner...
35 ans 3196
Sibell a écrit:
Et puis qui es-tu pour juger qu'une souffrance est plus importante qu'une autre? Pour choisir quelle susceptibilité ménager?


"Il n'y a pas de petits malheurs"... A l'échelle de soi-même, non, évidemment. Mais les autres ont le droit de hiérarchiser vis-à-vis de leur vécu.

J'ai coupé les ponts avec une amie de longue date peu après qu'elle ait fait une fausse couche, à trois semaines de grossesse. J'ai compris sa souffrance, je l'ai soutenue. Mais quelques semaines plus tard, quand une autre de mes très très chères amies a été hospitalisée durant de longues, trop longues semaines, à souffrir le martyre à cause d'une maladie chronique qui fait de sa vie un enfer, très clairement, la souffrance de cette première amie est passée au second plan. "Tu nies ma souffrance !" Non, excuse moi, je fais des aller-retours en train pour tenir la main d'une amie, d'une soeur, qui n'a pas de famille, qui se bat avec courage contre la mort et le désespoir, qui ne souffle pas un mot d'une souffrance intolérable. Oui, je hiérarchise, oui toutes les souffrances ne se valent pas. Elle s'est sentie abandonnée, je me suis sentie incomprise, on a arrêté là.

Cela ne signifie pas qu'il faille relativiser ses angoisses, culpabiliser de souffrir. Mais il faut avoir la décence de savoir à qui on s'adresse, et à quelle régularité. J'ai été très angoissée quand mon bébé a été opéré sous anesthésie générale pour un petit kyste. A côté de ça, je suis le parcours de parents qui luttent quotidiennement pour leur enfant hospitalisé, qui affrontent l'angoisse, la peur, le découragement face à de lourdes et interminables procédures. Je peux discuter avec eux, bien sûr, de l'angoisse suscitée par l'opération de mon bébé. Mais je peux aussi reconnaître que leur angoisse n'a aucune commune mesure avec la mienne, et ne pas m'étendre sur le sujet auprès d'eux. Dans ce cas, j'en parle à d'autres personnes, sans mettre de voile sur mes sentiments, et tout se passe bien.
46 ans derrière toi!! 3399
Mycea a écrit:
sandydidou a écrit:
Mycea a écrit:
Je suis d'accord, faut leur en parler. J'ai été grosse et la meilleure amie d'une petite nymphette de 50 kg pour 1m56 avec des jupes à rubans etc. Parfois j'étais jalouse (même souvent). Pourtant elle m'a toujours trouvée jolie. Même maintenant que les rôles sont inversés, elle rayonne, c'est l'important. Faut pas partir du principe que t'es moins bien, faut s'accepter telle qu'on est.

Par contre, j'ai trouvé ça un peu limite les remarques selon lesquelles le 36, c'est une taille d'enfant, quand on complexe à cause de ses formes perdues, ça fait mal au popotin :P .


C'est pas limite, c'est une réalité, et là encore il n'y a pas de raison d'en prendre ombrage.
Surtout que pour t'habiller tu as un des plus grands choix qui soit (lien ici
http://www.agoravox.fr...es-femmes-et-taille-des-130551 )


Je vois une remarque selon laquelle le 32 correspond peut-être a une taille de gamine mais je fais deux taille de plus. Quand au choix, sans doute qu'il y en a plus en magasin, mais ça je n'y peux absolument rien même si en effet, c'est carrément injuste et je suis d'accord avec l'article sur le fond. C'est pareil avec ma taille, je n'en suis pas responsable. Et je dois bien l'admettre, je suis complexée jusqu'à la moelle (et susceptible :P ) alors si tu pouvais peser tes mots, ça serait gentil :) .

Je rejoins Sibell en tout cas

Ps : Missco, j'étais curieuse et j'ai été voir, ta fille est super jolie, en effet. J'adore son style aussi, c'est celui que je voulais quand j'étais ado, j'adore les rubans et tout mais j'ai jamais osé, je gardais mes quelques jupes/robes dans mon placard.


Merci c'est très gentil; ça lui fera plaisir. Elle s'en prend plein la tronche au lycée, mais elle résiste et assume. :D
S
32 ans 3465
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais ici on est sur un forum, on n'est pas obligée de répondre à ce qu'on estime pas "grave". On est sur un site de partage avec plein de personnes et de problèmes différents. On ne peut pas demander à quelqu'un de se taire sur un forum. On ne s'adresse pas à une personne en particulier, on s'adresse à qui veut bien répondre. Aussi, désolée, je ne comprends pas ce rejet d'une souffrance plus minime.

C'est clair que je ne vais pas aller me plaindre de mes bourrelets en face d'une fille qui a un net surpoids, si je ne sais pas le rapport qu'elle entretient avec son corps. Mais ici, comme je l'ai dit, on s'adresse à qui veut bien répondre. Il y a des minces, des rondes très bien dans leur peau que ça ne dérange pas d'entendre les complaintes d'une fille dans la norme tout autant que des personnes que ça heurtent. Mais dans ce cas là, on n'est pas obligé d'y répondre, ni même de lire.
31 ans 1489
_Aphasie_ a écrit:
"Il n'y a pas de petits malheurs"... A l'échelle de soi-même, non, évidemment. Mais les autres ont le droit de hiérarchiser vis-à-vis de leur vécu.


Je suis tout à fait d'accord avec toi, et je trouve très bien d'assumer ces choix, tant qu'on garde à l'esprit qu'il s'agit de quelque chose de subjectif et non d'une vérité incontestable.

Je peux me tromper, mais je pense que si Mycea s'est sentie blessée, c'est peut-être parce qu'elle a mal compris l'intervention de Sandydidou et a plutôt assimilé ces propos à certains trucs pas très sympas qu'on entend parfois au sujet des femmes ayant peu de formes: du genre "pas des vraies femmes", "une femme ça a des formes" etc.

(propos qu'on entend quasi jamais sur VLR cela dit)
53 ans Région nîmoise 1567
Sibell a écrit:
Le problème est que je ne mesure pas la susceptibilité d'une personne par rapport à son poids. Dans la mesure du possible, j'essaie de les ménager toutes. Je ne prétends pas ne jamais avoir heurter personne ici, mais je ne place pas d'échelle de priorité en tout cas. Blesser quelqu'un c'est blesser quelqu'un, gros ou mince et moi ce que je comprends par cette phrase c'est " à choix je préfère blesser une mince parce qu'on est sur VLR", tu me diras si tu comprends autre chose... Je vais donner un exemple tirer par les cheveux: pour moi c'est comme cautionner le racisme parce qu'on est dans un pays à majorité de blancs. Elle privilégie la susceptibilité des personnes rondes (que je ne nie absolument pas) parce qu'on est sur VLR. Et puis, il ne s'agit pas que de ce poste, globalement dans ces interventions, je trouve qu'il y a une tendance à minimiser la souffrance de celles qui n'ont pas de réels surpoids. De poser une échelle de valeur... Soit...

Et puis non, elle ne donne pas son avis, elle l'affirme en léguant en rang de "fait". C'est elle-même qui le dit. Qu'ELLE pense que le 36 est une taille d'enfant, je m'en contrefous, mais qu'elle dise que ça l'est... Faut pas déconner...


C'est ça, excite-toi une fois de plus en surinterprétant tout, c'est ta grande spécialité. C'est d'un lassant...
B I U


Discussions liées