MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

C'est à la mode d'être complexée?

45 ans 287
Très à l'aise avec mon surpoids,j'ai du mal à faire admettre à mon entourage que je ne souffre d'aucun complexe.

J'ai eu par exemple une copine de sport qui a glissé  
dans une conversation "moi aussi je suis complexée..." alors qu'à aucun moment je n'ai dit cela,je lui ai fait remarquer mais elle a continué à ignorer le fait que je puisse aimer mes rondeurs! :evil:

De même,une collègue de taille 38-40 n'ose pas se mettre en maillot et ne comprend pas que moi j'ose sans aucun problème.

Et je ne vous parle pas des conseils régimes :roll:

Pareil au niveau de ma famille que j'ai au téléphone : "t'as maigri?" Peuvent pas admettre que je ne veuille pas perdre du poids!

Je ne comprends pas pourquoi je devrai me trouver mochissime parce que je suis grosse :?

ça m'éneeeeeeeeerve!

Je me pose sérieusement la question : doit on être forcément complexée pour sembler normale?
1574
Je crois que les gens ont du mal à admettre que certaines personnes vivent très bien leurs rondeurs...
Et c'est bien dommage parce que si on a pas une certaine force de caractère on finit par se construire des complexes qui ne devraient pas être...

Si les gens pouvaient simplement s'occuper de leurs fesses..

J'imagine qu'influencer par la pub et la mode ça doit leur paraitre incongru qu on s'aime comme on est...

* Bon voilà suis énervée aussi maintenant *

:D
52 ans Région nîmoise 1567
M'en parle pas, j'ai pris sur moi de ne pas répondre à une vendeuse il y a quelques années(j'accompagnais une amie qui fait du 36 à des essayages)lorsqu'elle m'a dit : "ah c'est sûr, elle fait la taille qu'on rêve toutes de faire".
Ma première pensée a été "Toi peut-être, pas moi !". Ma deuxième pensée :"quelle conne" (oui, je ne suis pas gentille). Ma troisième pensée :"la pauvre, si elle en est réduite à penser comme cela..."
C'est vrai qu'un des grands bénéfices de la RA a été de me faire prendre conscience de ce que je ne voudrais pour rien au monde changer mon corps avec celui d'une autre.
Plus récemment, j'ai du rappeler fermement qu'en ce qui me concerne, il est hors de question désormais de faire le moindre régime pour quelque raison que ce soit, car il s'agit de quelque chose d'inutile et de nocif.
52 ans Région nîmoise 1567
ondine74 a écrit:

Je ne comprends pas pourquoi je devrai me trouver mochissime parce que je suis grosse :?

ça m'éneeeeeeeeerve!

Je me pose sérieusement la question : doit on être forcément complexée pour sembler normale?


Je dirais que les 30 à 40 dernières années nous ont "conditionnées" à réagir négativement face au poids et à l'alimentation.
Une nana qui n'avoue pas publiquement vouloir perdre du poids ou faire un régime ça peut surprendre, tant celles qui veulent sont nombreuses. Ce n'est pas une raison pour la fermer, bien au contraire !
On a tout simplement perdu l'habitude d'entendre dire "je me trouve très bien comme je suis".
47 ans à la maison ! 10072
Je crois que ce n'est pas valable que pour le poids. Que ne pas être complexé par quelque chose dans son physique est pris comme un manque de modestie ("je n'ai pas de complexe" = "je me trouve parfaite). Alors qu'on peut se trouver des "défauts" sans en faire un complexe pour autant. Et faire avec, simplement.
52 ans Région nîmoise 1567
trashrap a écrit:
Je crois que ce n'est pas valable que pour le poids. Que ne pas être complexé par quelque chose dans son physique est pris comme un manque de modestie ("je n'ai pas de complexe" = "je me trouve parfaite). Alors qu'on peut se trouver des "défauts" sans en faire un complexe pour autant. Et faire avec, simplement.


D'accord avec toi.
100 ans 591
Une mode.. peut etre.
Je crois surtout que les gens aiment bien se plaindre. D'ennuis, on se cherche des poux pour combler les vides dans notre vie confortable d'occidendentaux.
Puis il y a une culture du complexe, avoir un complexe c'est admettre qu'on est imparfait vis a vis des autres, ça va du simple râlement a l'obsession.
C
30 ans 27
Je pense simplement que tes proches sont inquiet pour toi. Il ne faut pas tout le temps voir le mal de partout ! Après oui ils s'y prennent de la mauvaise manière...

Et parfois ce sont les proches qui souffrent bien plus que nous de nos problèmes de poids.
Dans ma famille par exemple, je sais que mes soeurs sont très affectés par mon obésité; et leur manière de me faire savoir leurs inquiétudes c'est de ma parler régime ...

Voila j'ai eu beau leur dire comme toi, que de mon coté ça allait que je m'acceptais comme je suis... rien à faire.

Il va falloir vivre avec helas.

Et pour le reste ; ce n'est pas parceque l'on fait une taille 38 que l'on a pas le droit d'être compléxé. Les femmes peuvent être compléxé et ce peut importe leurs poids...
45 ans région parisienne 5831
Je crois qu'il est toujours de bon ton de ne pas sembler trop satisfait de soi-même, pour quelque raison que ce soit. L'attitude "normale" consiste à se montrermodeste et à minimiser ses qualités.

D'apèrs ce que j'ai cru comprendre, ce n'est pas du tout le cas en Amérique, où, au contraire, la confiance en soi passe par l'expression de ses qualités. Il n'y a qu'à voir les émissions de TV réalité où tous els candidats disent des trucs du style: "je vais tout déchirer, c'est moi qui vais gagner car c'est moi le plus beau, le plus intelligent, le plus malin...", même le dernier des pequenots qui n'a visiblement aucune chance. :lol:

Mais ici, en Europe, agir de cette façon semble immodeste et prétentieux. C'est une question de culture, je pense.
47 ans à la maison ! 10072
mamykro a écrit:

D'apèrs ce que j'ai cru comprendre, ce n'est pas du tout le cas en Amérique, où, au contraire, la confiance en soi passe par l'expression de ses qualités. Il n'y a qu'à voir les émissions de TV réalité où tous els candidats disent des trucs du style: "je vais tout déchirer, c'est moi qui vais gagner car c'est moi le plus beau, le plus intelligent, le plus malin...", même le dernier des pequenots qui n'a visiblement aucune chance. :lol:


Ce n'est pas cette confiance en soi que montrent les candidats qui me choque dans ce genre d'émission (dans les versions anglaises comme américaines, d'ailleurs), mais l'agressivité qu'elle semble entraîner. Si on prend l'exemple d'une émission comme Top Chef, il est rare qu'on voit les candidats se tirer dans les pattes, on y voit même souvent une forme d'entraide (passer des ingrédients, voire des préparations à des concurrents par exemple), on voit aussi que les candidats deviennent facilement amis et sont tristes quand l'un ou l'autre part; alors que dans la version anglaise les insultes fusent, on hésite pas à piéger celui qui semblait être notre pote la veille, on envoie paître (et je suis polie !)celui qui demande un service, ils ne se gênent pas dès que la possibilité de faire une crasse à quelqu'un se présente, etc... ça donne le sentiment que pour gagner, il faut écraser les autres.
45 ans région parisienne 5831
Un ami qui a vécu aux états-unis me racontait que là-bas, on se vanait facilement, il fallait avoir du répondant. Il disait que les gens se "taclaient" souvent méchament, enfin, en France, les mêmes propos seraient passés pour très méchants, alors que là-bas, c'était juste des "piques" auquel il fallait répondre sur le même ton, sans que cela signifie que les personnes étaient réellement fachées l'une contre l'autre.
33 ans Bordeaux 19
Pour moi je vois plus une forme de jalousie.
Les 3/4 des gens ont des complexes, meme petit, meme invisible, mais ils en ont.
Du coup quand on se retrouve face à une personne s'acceptant parfaitement à 100% ca peut rendre mal à l'aise et de ce fait jaloux.
Mais en aucun cas une vendeuse n'a a se permettre ce genre de réflexion !
47 ans à la maison ! 10072
C'est clairement une façon de penser différente. J'ai du mal à imaginer que passer son temps à chercher à toucher "là où ça fait mal" ne crée pas de tensions.
36 ans Niort 1336
je ne vais pas répondre au fond du problème mais à la forme de la simple question de départ : "est-ce à la mode d'être compléxée"

Non, je pense que c'est du lobbying capitaliste visant à faire dépenser des sous à partir des failles de chacun. Des différences.

Je dis lobbying capitaliste parce que c'est vraiment devenu un marché, aujourd'hui, que de complexer pour faire dépenser (pour quelque complexe que ce soit, il existe la solution mercantile !!!!)

Mais je pense à ces femmes du 17, 18ème siècle qui se poudraient outre mesure en blanc pour paraître le plus pâle possible, afin de ne pas être confondues avec les femmes bronzées, c'est à dire celles qui travaillaient dans les champs.
Quand aujourd'hui on paie pour les uv, les autobronzants, les poudres qui cachent nos paleurs...
Et la mouche !

Bref, chaque époque ses poids sociaux...
P
32 ans 11
Un complexe est une frustration dans un certain sens, rares sont ceux qui n'ont aucune frustration d'ordre sentimental, matériel, relationnel ou autre.

Un individu frustré est meilleur consommateur.
B I U


Discussions liées