MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

cas de conscience: cacher la paternité ou la révéler?

39 ans IDF 291
coucou ,

Juste une petite question ! Imaginez que la chose que vous desirez le plus au monde soi a portée de main, ca fait des années que vous attendez ca  
! Ca peux etre materiel ou non mais cela represente votre desir le plus profond !

Seulement pour pouvoir l'obtenir la seule solution c'est de devoir tromper la confiance de quelqu'un que vous aimez bien.

Avant de repondre imaginez votre desir le plus grand, votre vie avec, votre vie sans. Attendre n'est pas possible l'occasion ne se representera pas !

Que feriez vous ?
E
33 ans rennes (france) 73
Quelq'un qui a confiance en moi ou en qui j'ai confiance sait ce qu'est pour moi la chose la plus importante au monde. Elle ne m'en voudra jamais d'avoir trompé cette confiance, sinon, ce n'est ni qqn que j'aime, ni qqn qui m'aime.
39 ans 3006
Personnellement, ayant une conscience hypra développée, je ne pourrais pas trahir une amie pour un objet. Ca m'est déjà arrivé, d'avoir à choisir entre l'objet et la confiance de mon amie. J'ai choisi l'amie, je me suis rendue compte que je vivais très bien sans l'objet, mais avec la confiance de l'amie. Depuis j'ai perdu contact avec l'amie, je n'ai plus envie de l'objet. Fais selon ta conscience. Je pensais que j'allais avoir du regret pour l'objet, mais ma conscience tranquille a valu bien plus, et en fin de compte l'objet... beh je me suis rendue compte que ce n'était simplement qu'un objet, et qu'aucun objet n'empèche de vivre si on ne l'a pas. Alors que la conscience dérangée, elle, rend la vie difficile.

La dictature de la consommation nous fait croire qu'on ne peut pas vivre si on n'a pas THE objet, THE truc absoooooooolument indispensable. J'ai simplement compris que c'est faux.
E
33 ans rennes (france) 73
Mais là on ne parle pas forcément d'objet.
C a peut etre de souhaiter par exemple que quelqu'un de très proche atteint d'une grave maladie puisse etre soigné. ET là, on fait quoi...
D'ou ma réponse.
39 ans IDF 291
merci pour vos reponses!

je tiens tout de meme a preciser qu'il peut s'agir de quelque chose de non materiel, tel que le travail dont vous avez toujours revé, le fait de revoir la personne que vous avez aimé le plus au monde, ou encore l'homme qui vous le savez passera ensuite sa vie a vos coté ou l'enfant que vous avez toujour desiré, la formation qui vous permettrai de faire le travail pour lequel vous avez vocation.

ce sont quelques exemples

merci
39 ans 3006
Ch'uis ptet trop consciencieuse, mais je sais que je la suivrai toujours (ma conscience !). Ca m'a toujours réussi. Je n'ai jamais été trahie par elle, et je n'accepterais pas qu'une amie me double soit pour avoir mon homme, soit pour passer devant moi pour une formation qu'elle estime avoir plus de raison de la faire que moi, ou pour l'emploi de sa vie... Pourquoi ? Simplement une question de respect.

Je sais que ça arrive, qu'une amie pique le compagnon d'une autre amie, mais généralement comme je mets très longtemps à donner ma confiance, je repère ce genre de nana. Mon compagnon a mis 5 ans à avoir ma confiance, et encore il y a encore des trous dedans. Je ne pourrai jamais affirmer que ça n'arrivera pas, mais je sais qu'il y a une légère probabilité, pas une forte.. Pas comme avec mon ex ! :sifl:

Je sais que ça arrive, une personne qui pique son boulot à un ami, se sentant plus concerné, ou plus apte à le faire. Mais comment peut-il juger que lui a plus la vocation que son ami ? Qu'il saura mieux le faire ? Belle vision de l'ami, donc ce n'était pas réellement un ami.

Je me suis toujours rendue compte qu'en suivant ma conscience tranquillement, sans trop me poser de questions, je me débrouille bien. J'ai tout ce que je désire quand je le désire, sans écraser les doigts de pieds de personne, sans me les laisser écraser. Je fais MA place en tenant compte de ce qui m'est important.

Dans mes études, j'aurais pu piquer le sujet d'une nana moins bien vue que moi par le prof qui le lui a donné, sujet qui était rémunéré par la fac. Je ne l'ai pas fait, même si je manquais d'argent à ce moment. J'ai suivi ma conscience, même si j'ai eu un moment d'hésitation, vu que je n'avais pas beaucoup d'argent, que là ça m'en aurait fourni juste ce qu'il me fallait pour une année entière. Le sujet me plaisait moyennement, sans plus. J'ai donc fait un autre sujet, j'ai trouvé des cours à donner qui me rémunéraient juste ce dont j'avais besoin (très très juste même) j'ai réussi mon sujet, et j'ai bien fait de prendre le sujet qui me convenait, malgré les problèmes d'argent ! Vu que j'ai fait une dépression vers la fin de mon année (et que ça je ne pouvais pas du tout le prévoir !!!), seul le fait que mon sujet me passionnait m'a raccroché à l'envie de le terminer. J'ai été beaucoup soutenue par ma manman, mais un sujet qui m'aurait moyennement plu, je n'aurais plus eu le courage de le faire, dans l'état dans lequel j'étais. J'ai donc, grâce à ma conscience et mon envie de toujours la suivre, réussi mon année, ma maîtrise en poche. Et la conscience toujours en paix.

trois règles essentielles dans ma vie :
ne fais pas ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.
ne te laisse pas écraser les orteils.
agis toujours selon ta conscience.

Agir selon sa conscience, ça ne fait pas toujours faire des actes purs et tendres. Dans mon travail, j'agis selon ma conscience. Pas de faiblerie, de tendresse non plus. Je dois des fois sortir des stagiaires d'une formation, car ils sont trop absents, sans justification. Ce sont souvent des personnes en difficulté. C'est dégueulasse, je n'aime pas le faire. Et pourtant je le fais. Selon ma conscience. Car derrière ces personnes qui ne sont pas assidues, qui n'y arrivent pas, il y a d'autres personnes qui attendent désespéremment d'entrer dans cette formation. Malheureusement, si les personnes viennent sans être assidus, nous risquons de fermer la formation parceque non rentable. Donc ! Ce sont tous ceux qui sont eux assidus qui en pâtissent. Je me retrouve donc à faire un sale boulot, mais... Ma conscience me le dicte. Parceque dans les personnes qui sont assidues, j'ai des cas autrement plus compliqués que ceux qui viennent juste de temps en temps sans justifier leurs nombreuses absences. C'est simplement que ceux-ci ont mis leurs priorités d'une manière différente. Et qu'ils ont mis du poids dans leur formation, à l'inverse des autres.

Voilà quelques exemples. Mais je vais m'arreter là, je pourrais rallonger ce roman.
42 ans brest 3644
Que le meilleur gagne. Enfin en tout cas au niveau boulot, je m'en fout de piquer la place de quelqu'un, je ne vais pas le faire exprès biensûr, mais si on me propose un poste c'est que je le mérite.

En amour c'est plus compliquer, faut se demander si on arrivera à vivre avec...

En faites ça depend de ceux que l'on veux, par rapport à qui, les conséquence pour l'autre....
B
39 ans montpellier 35
alistra a écrit:

le travail dont vous avez toujours revé

Comment trahir quelqu'un pour un travail ?

alistra a écrit:

le fait de revoir la personne que vous avez aimé le plus au monde

Si en revoyant quelqu'un tu trahis une personne que tu aimes bien, et bien
c'est que la personne que tu aimes bien veux controler tes fréquentations.
C très dangeureux...

alistra a écrit:

encore l'homme qui vous le savez passera ensuite sa vie a vos coté

Si c l'homme qui doit passer sa vie à tes côtés, qui peut t'en empêcher ?
Remarque, ca ne se sait pas à l'avance et rien n'est jamais joué.


alistra a écrit:

la formation qui vous permettrai de faire le travail pour lequel vous avez vocation.

Alors là je comprend pas du tout comment quelqu'un peut se sentir trahi si tu suis une formation....
39 ans IDF 291
sans forcement preciser l'objet de la chose (bah oui c'est pas une fierté), les concequances changerai ma vie de A à Z, les concequances pour cette personne ne changerai presque rien (puisqu'il ne serait au courant de rien) mais mon cas de concience est le suivant ! moi je saurai que j'ai fait quelque chose "dans son dos"

bref ca vie ne changerai en rien, la mienne si, celle des autres aussi, mais j'aurai fait une chose vilaine ! sans exposer la chose je sais pas si vous allez bien comprendre mais bon

en tout cas merci pour vos reponse, notanment toi Aspha qui est tres integre, j'admire ca et je peux pas en dire autant de moi
39 ans somewhere over the rainbow 1376
bon, je ne sais pas de quoi il est question mais tu es la seule à pouvoir determiner ton comportement. Qu'est-ce-qui sera le plus difficile ? Assumer d'avoir trompé la confiance de quelqu'un ? Ou de voir s'echapper son rêve ? Je ne pense pas que quelqu'un d'autre que toi puisse savoir quoi faire
39 ans 3006
alistra a écrit:
sans forcement preciser l'objet de la chose (bah oui c'est pas une fierté), les concequances changerai ma vie de A à Z, les concequances pour cette personne ne changerai presque rien (puisqu'il ne serait au courant de rien) mais mon cas de concience est le suivant ! moi je saurai que j'ai fait quelque chose "dans son dos"

bref ca vie ne changerai en rien, la mienne si, celle des autres aussi, mais j'aurai fait une chose vilaine ! sans exposer la chose je sais pas si vous allez bien comprendre mais bon

en tout cas merci pour vos reponse, notanment toi Aspha qui est tres integre, j'admire ca et je peux pas en dire autant de moi


L'intégrité tu sais, ça a des hauts et des bas :lol: !

Ca vient de deux anecdotes : j'ai un jour essayé de voler un carambar. Je ne l'ai pas fait. Mais j'ai été si retournée par la bêtise de mon désir, ce désir simplement matérialiste, en plus j'avais l'argent... Que ça m'a fait prendre conscience.. de ma conscience !

Deuxième anecdote : quand j'étais plus jeune, je n'assumais pas mes actes du tout, donc je mentais pour me protéger des conséquences de mes bêtises, pour me montrer plus intéressante, pour raconter quelque chose... J'en suis arrivée à raconter des bateaux innommables. Et bien sûr, la conscience pas tranquille, la honte de me dire que je ne suis qu'une petite menteuse de m**de... Et un jour... J'ai juste pas menti. Sur un acte dont je n'étais pas fière. J'ai fermé les yeux, attendant que la foudre tombe sur moi... Et.. Ben elle est tombée, moins grosse que prévue dans mes peurs les plus horribles. Et, par contre ! La fierté au lieu de la honte, ça a bien meilleur goût ! Je me suis donc jurée à ce moment que toujours je suivrai ma conscience.

Et je le fais autant que possible, même si ça m'amène à faire des actes qui ne me plaisent pas, je reste en accord avec ce que je pense, ce que je crois. Bon, j'ai des fois des flanchements, mais c'est rare, car je connais la conséquence, et que je ne la supporte plus même une minute : la honte.
39 ans 3006
alistra a écrit:


bref ca vie ne changerai en rien, la mienne si, celle des autres aussi, mais j'aurai fait une chose vilaine ! sans exposer la chose je sais pas si vous allez bien comprendre mais bon




Franchement, comment veux-tu qu'on te réponde, si tu n'es pas plus claire ? Tu sais, sur le net, on ne te connait pas, si tu n'as pas de personnes que tu connais qui vient te lire, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas préciser juste un tout petit peu ?
42 ans brest 3644
tu dit des choses vilaines, mais ça dépend de quoi...Je prend l'exemple du boulot, je n'aurais pas de problème à faire mes preuves, même si je prend la place de quelqu'un. Par contre je n'irais jamais mettre le doute sur une personne, ou lui mettre des batons dans les roues...

Il faudrait peut être en parler avec cette personne
B
39 ans montpellier 35
Après tout, tu nous demandes ce que nous ferions. Moi je ne trahirai personne que j'aime et un point c tout. C'est pour ca que les aime d'ailleurs. J'ai très peu de principes mais celui là oui. Il peut arriver tout ce qui veux, pas de trahison. Même si ca me coute, même si je dois passer pour un débile, même si ...
C comme ca.

Après, on est tous différents et je ne pense pas que savoir ce que NOUS ferions puisse bcp t'aider.
39 ans IDF 291
Oui vous avez raison je risque rien a vous exposer mon cas,
En gros pour faire court, je suis enceinte, j'ai rien dit au "pere" car on ne s'entends pas assez pour rester ensemble, ca fais des année que je souhaite avoir un bebe, je ne peux donc meme pas envisager l'IVG. Mon cas de conscience c'est que je peux tres bien rien dire et ne rien changer à sa vie, mais en meme temps je trouve que ca serai parfaitement horrible de ne pas le mettre au courant de sa futur paternité.

En fait je crois qu'il serai pres à etre papa mais que moi j'ai pas envie de partager ca pendant 20 ans avec lui. C'est bizarre j'aimerai apporter un pere a cet enfant mais pas lui. En meme temps c'est pas bien, evidament il n'en saurai rien, mais moi je le saurai

bref discogrenouille c'est pire que vilain

PS : j'avais pas mis ce post dans maman ronde parce qu'au depart je ne voulais forcement exposer la chose ! mais si quelqu'un veut le deplacer dans le cercle des amazone et des hommes c'est sans souci !
B I U