MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Marre d'être prise de haut par de pseudo-RH incompétentes

P
32 ans 120
Après 2 mois de recherche d'un stage master 2, j'obtiens enfin un entretien de stage pour une durée de 5 mois.

L'entretien avec le responsable de département et la RH a  
duré 1H40, ça se passait bien, on voulait me prendre, j'étais OK sauf que on a abordé la gratification du stagiaire.

Cette prétentieuse de RH (qui contrairement au responsable était agressive et me prenait clairement de haut) me sort "Notre politique pour les stagiaires c'est le minimum légal, soit 436,05 euros/mois". Au fond de moi, je me suis dit que ma politique c’était de ne plus faire du bénévolat pour des entreprises blindées de tunes qui se vante 5 min avant de construire une nouvelle usine à 3km de leur usine actuelle, d’être implantées dans 11 pays et de faire 250 millions de CA/an…

J'expose mes solides arguments pour augmenter cet pseudo argent de poche mais on me sort que c'est impossible de me payer plus car sinon "je me rends pas compte mais ils vont devoir payer des charges sociales et je leur reviendrais au prix d'un SMIC !" Donc son entreprise ne veut pas payer quelques centaines d'euros pour m'avoir mais moi je dois me mettre dans la merde financièrement pour eux !

Elle se fout de ma gueule. Voici mes arguments :
- j'ai 2 ans d'expérience dans leur domaine (Stages + CDD)
- je suis ingénieure spécialisée dans leur domaine de niche du fait de 3 ans de formation scolaire
- j'ai fait un prêt étudiant de 20000 euros pour me payer ces études preuve indéfectible de ma profonde motivation pour le métier et je le rembourse depuis 2 ans et demi et il me reste encore 2 ans et demi d’où le fait que j’ai besoin de sous…
- Je finance ma reprise d'étude sur fonds propres, pas dans le cadre d'un CIF, car je veux m'adapter au marché
- Comme elle me l'a demandé l'air de dire qu'avant puisque j'avais accepté de travailler pour rien, je n'avais qu'à continuer...je lui ai dit que mon 1er stage était non payé, mon stage de fin d'études était payé 417 euros/mois, mon CDD de 13 mois en tant qu'ingénieur avec statut cadre et tout le stress qui va avec était à peine supérieur au SMIC (là aussi, entre nous, je cherchais depuis 1 ans, j'osais pas trop négocier et j'avais tellement besoin d'argent que j'ai accepté de commencer bas car c'était mon 1er vrai job donc des sacrifices, j’en ai fait beaucoup et il ne faut pas me prendre pour une petite jeune qui exige 3000 euros net/mois et à peine sortie de l’école !!!!=> bref, l'idée étant de dire que durant ces 2 ans d'expérience, j'ai travaillé pour peanut et qu'il faut bien un jour être payé pour son travail et pas PAYER POUR TRAVAILLER (car quand on dépense plus pour un stage que ce qu'on gagne, pour moi c'est payer pour travailler !!!!! )
- je dis aussi que j'ai l'humidité de prétendre à un stage alors que je ne suis pas obligée d'en faire un car j'ai repris mes études pour avoir une double compétence technique et managériale puisque du fait de mon ultra-spécialisation je peinais à m'insérer,
- j'ai bac +6 et demande 1000 euros net/mois juste pour ne pas perdre d'argent à défaut d'en gagner...) et je vaux même pas un SMIC !!!

Elle m’a dit que cela n’existait pas des stagiaires ingénieurs payés 1000 euros/mois à moins que ce soit une période de pré-embauche ! C’est archi-faux, j’en connais pas mal qui jeunes diplômés sans expérience ont trouvé et il n’y avait pas à chaque fois un CDD derrière.

Elle me demande si on signe la convention de stage je dis non. Elle me fait miroiter que je peux peut-être avoir 100 euros de plus mais c’est tout.

Je le saurais lundi mais cette fois ce sera non. J’ai suffisamment fait de bénévolat pour ce genre de boite qui joue les roumains avec les pauvres stagiaires (« nous, pas argent »), qui nous font croire qu’aucune négociation est possible à croire que c’est gravé dans le marbre, qu’un stagiaire c’est du temps à former ! Perso, on m’a quasi-jamais formé en entreprise puis si les stagiaires sont si inutiles, les entreprises font preuves d’un grand altruisme à nous supporter 6 mois !

Je suis restée souriante et calme pendant la pseudo-négo mais là je me sens humiliée. A bac+6, on me propose de me payer 3euros de l’heure, soit 3 fois moins qu’une femme de ménage !!! J’ai eu 9 mois de stage à être traitée comme une larbine donc j’ai déjà énormément donné en tant que stagiaire et à part des promesses sans rien derrière, c’est moi qui me suit retrouvée en galère pour payer mon appart sans garant, mes frais de la vie quotidienne…

D’ailleurs, cette putain de RH m’a sort que mes frais de la vie quotidienne, j’arrivais bien à me les payer actuellement donc je n’avais pas besoin de plus d’argent. Comment peut-on sortir des conneries pareilles. Elle se dit sans doute qu’elle m’aura à l’usure mais là, mon égo a tellement était bafoué ces dernières années, qu’elle se démerdera avec son sujet de stage. A ce prix-là, elle a qu’à prendre un lycéen ! Marre de faire la pute pour des boites nazes !
34 ans 3196
Ton coup de gueule est juste et légitime. Tu as raison sur toute la ligne, et tu as eu raison de le faire savoir. Les employeurs abusent tellement, c'est grave !
P
32 ans 120
Merci Aphasie de ta compréhension. C'est vrai qu'à défaut d'avoir du pouvoir sur cette situation, cela fait du bien de gueuler sa haine pour évacuer un peu :)
47 ans pépettesland 1803
Bienvenue dans le monde merveilleux du neolibéralisme.
Je te comprends parfaitement et je trouve aussi que ce genre de situation est aberrante.
Toutefois, si les employeurs se permettent ce genre d'attitude c'est bien qu'ils le peuvent.
Des stagiaires, ils en ont autant qu'ils veulent, donc si ce n'est toi qu'ils prennent pour ce job ce sera un(e) autre.
Il faut bien voir que nous ne sommes que des variables d'ajustement pour ce genre d'entreprises.
Et ce n'est pas tant la DRH qui est à blamer que le fait qu'on en soit arrivé à ce genre de situation.
Et celle-ci va continuer, voire empirer, y'a qu'à voir les demandes de Gattaz junior.
Je ne peux donc que t'inviter à prendre en compte cet élément lors des prochaines élections européennes.
Enfin, si tant est qu'on puisse encore faire quelque chose....
P
32 ans 120
Tu as raison Finette.
Cependant ce que je reproche aux RH, simples sbires du directeur général de l'entreprise (sûrement bien trop payé et qui repartira probablement avec un beau parachute doré même s'il coule la boite), c'est leur attitude méprisante, hautaine, offusquée à l'égard des jeunes et moins jeunes. De refuser de nous payer, c'est déjà bien énervant mais leur égo est insupportable. A croire que seuls les RH bossent. J'ai rarement constaté ce mépris de la part de responsable de département même s'ils proposaient une gratification basse...

Un de mes amis, un ingénieur avec 18 ans d'expérience pro, qui a repris ses études comme moi, avait été admis pour un stage. On l'a sélectionné pour un salaire de 1000 euros/mois (défini d'office avant de savoir le niveau du stagiaire)ce qui reste acceptable pour lui car il touche encore les Assedic même s'il vaut bien plus. Malheureusement, en raison d'un problème de santé important, il sait qu'il va devoir être absent au moins 2 semaines sur ces 6 mois de stage car il doit se faire opérer. Là, l'entreprise l'a refusé d'un coup pour ce stage. Leur réaction est à gerber !!!!! S'il s'agissait d'un CDD ou CDI, je pourrais à la limite comprendre que l'entreprise ne puisse pas se permettre d'engager un salarié malade. Mais là, à croire que le stagiaire fait tourner la boite. Vu son expérience, mon ami aurait été bien meilleur que n'importe quel jeune. Faut croire que ses missions de stagiaires étaient tellement vitales pour l'entreprise, que de ne pas l'avoir pendant 2 semaines aurait fait coulé la boite. Et après, soi-disant que les stagiaires ne sont pas traités comme des salariés ! Les entreprises nous donnent des objectifs chiffrés à atteindre à défaut de nous encadrer, nous "tiennent" car si pas de résultats suffisants = mauvaise appréciation sur notre stage = diplôme en danger, la pression on l'a, le harcèlement moral est très courant même pour les stagiaires, corvéables à merci. Parfois, elles nous font miroiter un possible CDD qui le moment venu n'est plus d'actualité mais a-t'il seulement un jour était d'actualité?

Le pire est que l'entreprise de mon ami prône des valeurs d'égalité, d'intégration des handicapés... alors qu'il n'en ai clairement rien.

L'Etat français n'agit pas car ils sont de mèche avec le MEDEF qui passe son temps à chouiner pour les charges sociales à payer mais se garde bien de dire que les entreprises usent et ABUSENT des stagiaires à moindre coût. On frôle l'esclavagisme et tout le monde s'en branle. On s'étonne du chômage des jeunes, le MEDEF le justifie par les charges sociales et tout un tas d'autres excuses bidons. Sans être économiste, il me parait évident que quand on peut avoir un bac+5 6 mois à 436,05 euros/mois, on ne va pas engager un jeune diplômé 3 fois plus cher :twisted: !!!!!!!!!!!

Le pire est qu'après les jeunes qui ne trouvent pas de boulots passent pour des glandeurs car officiellement les bacs+5 n'ont pas de problème à être en poste ! Puis, il faut justifier après pourquoi pendant un an parfois, on a un trou sur notre CV auprès de ces merdes de RH, idem si on prends un job alimentaire...

On nous fait croire qu'en travaillant dur, on peut s'élever socialement, c'est FAUX. Née et vivant toujours dans un HLM pourri, malgré mes efforts, je ne crois presque plus en un meilleur avenir possible. La FRANCE encore plus qu'ailleurs, c'est le PISTON qui marche, plus politiquement correct appeler "le RESEAU". Je connais la fille d'un des principaux dirigeants de TOTAL FRANCE (car on a fait les mêmes études d'ingé et en plus j'étais meilleure qu'elle), ben elle n'a jamais eu à passer le moindre entretien pour un stage grâce à papounet et son poste lui était réservé depuis sa naissance ! Ca me dégoute !!!!! Tant de sacrifices pour rien. Trouver un job, ce n'est pas seulement gagner de l'argent et avoir une meilleure estime de soi, c'est ce qui permet de commencer sa petite vie perso dans un endroit or quand on bouge d'un coin à l'autre bout de la France pour rester x mois par ci, x mois par là, rien n'avance. On loue plus cher des logements meublés donc toujours pas de meubles perso, une fortune dépensée à la laverie, pas de vie amoureuse (car difficile d'en commencer une si on doit repartir bientôt) et même pas la peine d'imaginer faire un crédit !

Les nouvelles réglementations en faveur des stagiaires sont une farce ! Pas mieux payés, éventuellement mieux encadrés (mais pas de vrais contrôles donc bon...), mais les stagiaires auront des tickets resto si l'entreprise en distribue et ils seront inscrits dans un registre (non mais sérieux qu'est un stagiaire en a à foutre d'avoir son nom dans un registre, il préférerait être payé !) Puis le fait de "limiter" le nombre de stagiaire à 10% dans l'entreprise est une farce surtout que les PME auront des dérogations. Bref encore du gros foutage de gueule !

Si quelqu'un a une idée de comment les stagiaires pourraient se rebeller ? Le problème est là, à part se plaindre sur le mouvement génération précaire, tout le monde s'en fout sauf les stagiaires et ceux qui ont la chance d'avoir des parents qui veulent bien les aider et se transforment en fait en mécène involontaire de l'entreprise qui exploite leur gosse !
34 ans 3196
Il y a eu d'importantes manifestations de stagiaires il y a deux ou trois ans je crois. Ils étaient masqués, pour souligner le fait qu'ils étaient interchangeables, et aussi pour préserver leur anonymat. En cherchant un peu sur le net, j'ai vu que c'était effectivement organisé par Génération précaire : http://www.generation-...miere-manifestation-europeenne

Peut-être peux-tu les contacter pour voir s'il est possible de militer pour cette cause en particulier ? Je pense que c'est une très bonne cause à défendre !
P
32 ans 120
J'ai été voir sur leur site mais à part donner son témoignage ou les aider (genre être leur webmaster ou des domaines du genre où je n'ai pas de compétences), ils n'ont pas prévu de grosses manif ! Dommage, il faudrait qu'une manif soit faite en même temps dans les grandes villes de FRANCE même si ça ne ferait que 3 min d'infos au JT...
29 ans 1489
Mon grand-père était chef du département de neurologie dans un grand centre hospitalier. C'était un chirurgie mondialement connu, nominé pour le prix Nobel de médecine avec d'autres collaborateurs. Dans les années 80, les stagiaires et les internes ont manifesté à plusieurs reprises pour dénoncer des conditions de travail tout à fait similaires à ce que tu décris Petiterondesympa. Mon grand-père a été le seul haut-placé dans la hierarchie à les soutenir et même à manifester dans la rue. Il a été averti plusieurs fois avant d'être viré...
Bref il se retourne certainement dans sa tombe, et tout ça pour dire que je partage le sentiment d'Aphasie.
Tous mes encouragements malgré cette désespérante situation!
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Entendu à la radio :

"Trouvez-vous moral de faire travailler des gens sans les payer ?..."

Réponse de l'interlocuteur :

"Dans le business, il n'y a pas de moral."
P
32 ans 120
En parallèle de recherches de ce stage, je regarde les offres d'assistante achats en intérim. Certes, c'est inférieur à mon niveau mais je serai au minimum payé le SMIC si par miracle on veut bien m'accepter...Le problème est que là aussi un BTS dans ce domaine est demandé. J'ai vu une annonce ne demandant aucune compétence particulière si ce n'est le sérieux, la motivation... du candidat. Je vais y postuler. De toute façon, ce qui est dingue, est que le niveau minimum de salaire proposé dans la fourchette est supérieure à ce que je gagnais en tant qu'ingénieur avec statut cadre, horaires de dingue, mise sous pression constante... ! Je l'ai remarqué dans toutes les annonces de ce type.

Cela ne m'étonne pas car à écouter la TV, les bacs+5 s'insèrent facilement, gagnent des salaires de dingue...bah rassurez-vous ce n'est pas vrai. On enchaine des CDD qui de viennent de plus en plus rare de trouver puisque même pour les stages on dirait que c'est la NASA qui recrute, couplées à de longues périodes de chômage qu'il faut justifier et où moralement perso je me sens une merde. Ma reprise d'études a été très bonne pour mon moral, puis je touchais encore mes assedics donc à défaut de vivre la grande vie, j'arrivais à payer mes factures. Depuis peu, je ne touche plus rien et comptais me sacrifier encore un peu en faisant un stage pas trop mal payé et complété avec mes économies mais finalement...

J'ai trop besoin d'argent. Je ne sais pas ce que va devenir notre pays avec cet Etat qui n'agit en rien en termes d'insertion professionnelle. Les jeunes ont trop une image de glandeurs or j'en connais bcp qui sont aussi très courageux, essaient vraiment de s'en sortir et ne voient d'autres avenirs que le job alimentaire en attendant de trouver mieux sachant que le risque est important de se dire après x mois, x années qu'on peut pas se rendre malade tous les jours à ressasser ses sacrifices pour faire études/trouver emploi et finalement qu'un job alimentaire est au minimum payé le SMIC pour 35H ce qui est parfois plus rentable tant financièrement que humainement qu'un job de cadre. Passer ses semaines à bosser 50H/semaine, on l'a souvent fait dans des études genre prépa, dans des stages où on s'est donné à fond pour être sur le coup si un CDD se crée....et avec le temps, je me rends compte qu'à défaut de réussir ma vie pro, il faudrait que je pense à ma vie perso restée au point mort pour les raisons que j'ai déjà invoquées.

J'aimerai dire "vivement la retraite" mais ma génération n'en aura pas non plus et de toute façon, en permanence, pressés comme des citrons au taf, le boulot nous tuera avant !

Voilà ce que cela donne quand un pays en crise veut jouer les grands seigneurs pendant des décennies et distribue généreusement l'argent de ceux qui bossent aux glandeurs professionnels qui ont un train de vie que je n'aurai jamais. C'est fou le nombre de personnes dans ma cité qui ont une belle bagnole alors qu'ils ne bossent pas. M'enfin, je ne vais pas me lancer dans la politique. Les français pensent de plus en plus comme cela et vivement les prochaines élections.
77
Pourquoi tu ne demanderais pas à ton banquier un report pour payer ton crédit ?
C'est quelque chose de très classique.
De toutes manières, le banquier préfèrera largement être au courant de tes difficultés plutôt que tu lui caches des choses.

PS : il y a des jobs plus compatibles avec les études / stages comme le mac do ou les livraisons de pizzas :)
C'est à toi de voir
P
32 ans 120
J'ai encore quelques économies car même en CDD, je me doutais que cela risquait d'être la galère donc pas encore de problème pôur le moment avec ma banquière. Reporter mon crédit serait possible mais je me prendrais certainement plus de pénalités puis de toute façon, rien ne me dit que dans 1 ou 2 ans, je serai en CDI donc autant rembourser au plus vite ce satané prêt.

Mes études, je viens de les terminer et je recherchais un stage non obligatoire dans mon cursus mais très préférable selon moi pour avoir une première expérience dans un autre domaine que le mien.

Des jobs étudiants j'en ai fait évidemment (baby-sitting, pliage et distribution de prospectus, études rémunérées pour étudiants, donner des cours...) mais quand je faisais ma prépa et là mon MAE avec plus de 35h de cours par semaine et presqu'autant d'heures de travaux en groupe et révisions en tout genre (rythme intense), je n'ai pas eu le courage de faire un job à côté. J'ai préféré opter pour le zéro dépense superflu (= nourriture premier prix, pas de loisirs...). Je ne regrette pas car vu notre programme, je n'aurai pas pu réussir mon master en travaillant à côté.

D'ailleurs, sur tous nos projets, on en a eu 2 pour des entreprises. On travaillait bénévolement pour elles pendant 6 mois à raison de 5h minimum en moyenne/semaine pour chacune. Là aussi, ces entreprises ne sachant pas exactement ce qu'elles voulaient, zéro encadrement de leur part et une fois notre projet soutenu, aucun retour de leur part alors que c'était le deal prévu avec l'école. A la base, c'était une bonne idée de notre école de nous donner une première expérience de projet car le MAE est un master généraliste (donc on voit un peu tout, on est spécialiste de rien mais cela explique la surcharge de cours par rapport à un master "classique" plus spécialisé). Tout cela pour dire qu'à côté des stages, les entreprises ont encore ce recours pour avoir quasiment un groupe de 4-5 étudiants qui bossent pour eux gratos pendant 6 mois ! La seule chose qu'on espérait était des remerciements, au final ce sont nos tuteurs écoles qui ont reconnu notre travail et encore heureux mon école a vraiment des profs humains pas comme mon école d'ingénieur qui se rangeaient systématiquement du côté des entreprises pour ne pas donner une mauvaise image de leur école.
77
A mon sens tu n'es AUCUNEMENT hyper-spécialisée.
Tu le serais si tu avais fait le même job pendant 10 ou 20 ans.
Avec ton diplôme tu n'es spécialisée en rien, tu n'as que des bases.

Laisse tomber ces recherches de stages si ce n'est pas obligatoire, tu ne te fais que te dévaloriser toi-même donc forcément les entreprises sautent sur l'occasion.

Postules plutôt pour un VRAI job d'ingénieur avec un vrai salaire, dans un domaine que tu as étudié au moins un peu à l'école et qui te plaît.
P
32 ans 120
Si je suis hyper-spécialisée pas par mon MAE mais par mon diplômé d'ingénieur spécialisée en peintures et adhésifs. De plus, j'ai entre autres étudié les achats donc pour le coup, j'avais la double compétence pour le stage évoqué dans mon 1er message.

Mes 3 expériences se sont réalisées en Recherches et Développement (R&D) de peintures dont deux en développement de peintures intérieurs blanches pour pièces sèches à base d'émulsions d'alkydes (si c'est pas de l'ultra-spécialisation!).

Je peux t'assurer qu'en 3 ans de recherche d'emploi dans ces domaines, des domaines proches (développement de produits chimiques, qualité...) voire des choses un peu plus lointaines (recrutement de profils scientifiques...)mais pas loufoques non plus, seules les entreprises de développement de peintures bâtiment m'ont appelé et pour des postes en R&D uniquement et pour des CDD la plupart du temps! Dans mon job initial, les CDD sont monnaie courantes puisque tu développes et valide un produit puis une fois que c'est fait, tu pars. Il ne faut pas croire, à part dans les grandes boites où sans expérience internationale, il est difficile de rentrer, que tu développes des produits tous les 4 matins. Le but est de réduire les couts donc les produits phares évoluent dans ce sens.

C'est trop facile de me dire que je ne suis pas hyper-spécialisée. J'ai beau, selon moi, ne pas être une experte dans ces domaines donc pas hyper-spécialisée, je suis considérée par les entreprises comme hyper-spécialisée en R&D de peintures naturelles bâtiment. Ce n'est pas un hasard si mon 1er CDD était un exact copié-collé de mon stage de fin d'études sinon je serai encore en recherche de mon 1er emploi. Mes ex-collègues de promo ont un peu le même parcours que moi.

Et il est bien là le problème car sinon on serait au pays des bisounours !!! Les entreprises dans ton secteur initial te considèrent comme junior (ce qui est vrai) donc dès que t'as quelqu'un de plus expérimenté, t'es foutu même si tu as été TB en entretien (d'après les retours que j'ai eu) et qu'on a juste voulu prendre qqn de plus expérimenté. Tu te dis que c'est pas grave, que t'es ouvert pour travailler dans d'autres domaines, sauf que non en France surtout si t'es diplômé en truc, tant que tu n'as pas au moins 3-5 ans d'expérience et encore, tu ne basculeras juste par envie dans un autre domaine.

Puisque t'es junior, tu te dis que bcp de portes te sont ouvertes car comme tu me dis je n'ai pas 10 ans d'expérience dans un domaine sauf que non. Les entreprises, autres que peintures (même celles d'adhésifs) m'ont systématiquement reproché de ne pas avoir une première expérience en R&D autre que peintures/adhésifs ou dans un autre département. Or la R&D ne me convient pas car c'est ingrat comme taf. C'est ouvrier de laboratoire (pas dans toutes les boites mais dans bcp,ton seul boulot est de trouver des matières premières moins chères et de les tester toute la journée dans un environnement bruyant et toxique pour un salaire minable sauf qu'en bonus t'as le statut cadre qui fait que tes heures sup sont non payées et que si t'as du boulot à faire le week-end ben tu dois le faire)

Pourquoi crois-tu que je m'embéterais à chercher un stage alors que je manque de tunes si ce n'était pas pour acquérir une première expérience ailleurs qu'en R&D :evil: ? J'ai l'humilité de le faire car contrairement à ce que tu sembles croire il ne suffit pas de chercher un boulot dans ton domaine pour le trouver en un claquement de doigt. J'ai beau avoir un peu étudie les achats en MAE sans stage dedans, cela vaut quedal !

Des offres dans mon domaine initial, il y en a peu et il y a beaucoup de concurrence. J'amerais basculer de la R&D aux achats car mes "compétences" techniques pourraient être un bon début pour évoluer dans les achats. Sauf que si je mets déjà 2 mois pour trouver un entretien de stage sous-payé pour exercer en tant que stagiaire dans les achats dans une entreprise d'adhésifs (candidature spontanée car pas trouvé d'offres directes, preuve que la demande n'est pas forte), tu crois vraiment que je vais me trouver un CDD ou de l'intérim en tant qu'acheteuse comme cela ?!!! J'ai cherché dans les entreprises de chimie plus grosses ou voisines, mais mon CV ne doit pas les intéresser car je n'accède même pas à un entretien téléphonique.

Je ne suis pas sado et je ne me dévalorise pas auprès des entreprises, elles s'en chargent TB merci. Non mais sérieusement vu ton discours, t'as pas du avoir de souci pour trouver ton taf, donc félicitations, il faut croire que je n'ai pas ton talent ! Quoi qu'il en soit, c'est déjà très frustrant de ne pas y arriver, alors si c'est pour me dire que c'est si simple, sous-entendant que je dois vraiment être bête pour ne pas chercher directement du taf, c'est pas la peine.

Je préfère avoir l'avis de gens qui connaissent la difficulté et la frustration de chercher quasi tous les jours un emploi, d'avoir vérifier et revérifier je ne sais combien de fois son CV et ses lettres de motivation pour voir si ce n'était pas un problème de manque de mise en valeurs auprès de RH sur des salons, de les avoir modifier x fois, auprès de professions, d'ingénieurs, de collègues, d'amis... qui n'ont rien à dire si ce n'est que mon seul tort est d'être junior !
77
Ok si tu as des expériences dans le domaine du bâtiment c'est déjà ça :)

Et l'entreprise qui paie 450€/mois, et-ce qu'elle aurait des postes ouverts ?
Est-ce que le sujet de stage est pertinent pour la suite de ta carrière ?

Ce qui est important dans un carrière c'est le long terme.
ça sert à rien de se braquer pour quelques centaines d'euros.

PS : je ne dis rien méchamment :)
B I U