MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

sujet de poids et forme au travail

P
29 ans 32
Bonsoir,

Je cris mon désespoir ici ,aujourd'hui.Je suis dans une équipe de 4 personnes au travail.Vu que je suis nouvelle arrivée,je m'intègre peu a peu. Pendant une pause ce matin,mes collegues  
commencent a parler de poids ,comme quoi on peut mettre les femmes dans de catégories de,bouteilles selon la forme de la femme.on est 2 filles dans le groupe et bien sur l'autre fille est hyper mince contrairement a moi.Mais là,deja j'ai du mal a ouvrir la bouche ,complexée et ne sachant pas quoi dire....ils blaguaient mais je n'arrivais pas a digérer meme si aucune atteinte personnelle ne petait faite.Je me demande juste pourquoi il ne pense pas que une personne dans le groupe se sent grosse et donc que il vaut mieux éviter de parler de rondeurs?et puis apres bien sur continue en disant que la fille comme Orangina ne peut pas monter sur le podium ...je n'ai pas très bien compris la remarque mais je trouve sa impoli et vexant ...bien que sa ne m était pas destinée je ne sais pas comment réagir a ces blagues de classement des femmes ...jetais vexée et je n'ai pas pu ouvrir la bouche a se sujet...jai l impression de m etre pris une claque...comment auriez vous réagit?auriez vous été autant vexée?
25 ans 262
Ma raison te dit de ne pas prêter attention à des commentaires aussi "élégants", idiots et stéréotypés.
Maintenant en tant q'ex très ronde et maintenant fille toujours plus épaisse que la plupart des filles minces de mon âge, je sais ce que ça fait d'entendre ce genre de remarque sur les personnes en surpoids en général même si on n'est pas visé. Deux filles qui mangent fréquemment avec mes deux amies et moi ont a deux reprises évoquées des filles qu'elle n'aimaient pas ou non pour se moquer de leur surpoids, et bien je ne te raconte pas le malaise à table, mes amies le partageaient avec moi bien que minces toutes les deux. On ne peut pas empêcher les gens d'avoir tous ces idées dévalorisantes, sur les personnes grosses, par contre tu peux leur demandait de ne plus en parler devant toi parce que ça te met mal à l'aise. S'ils comprennent c'est cool, s'ils en profitent pour se moquer de toi et en rajouter une couche, autant en rester à de stricts rapports professionnels avec ces gens-là.
P
29 ans 32
Je suis tout a fait d accord avec toi :)
mais quand Sa vient d homme Sa,renforce juste mes sentiments que les filled rondes NE peuvent plaire.je ne voudrai pas leur en parler car c'est juste une fois que c'est arrivé ...cest moi qui a été vexée,je ne peux pas du tout leur en vouloir car je ne suis pas du tout visée...cest ça le problème car le soucis vient de moi...moi aussi j'ai perdu pas mal de poids mais sa me blesse toujours autant sans que cela me soit destiné.
25680
Bonjour Pina,

Je ne pense pas que j'aurais été vexée parce que je suis grosse, mais si j'avais trouvé ses remarques trop misogynes je lui aurais surement fait une vanne sur le classement des hommes en catégorie de bouteille en insistant lourdement sur la catégorie des mignonnettes :lol:

Plus sérieusement ce gars on s'en fiche, mais ce qui est intéressant c'est que tu te rends compte que te sens mal quand on parle de poids et que cela te touche profondément même si cela ne t'es pas adressé.
En fait une des questions à se poser c'est pourquoi cela te touche autant ?
Tu sais que tu n'es pas mince, que certaines personnes classent les gens sur leur physique et qu’à priori (je ne t'ai pas vu) tu rentres dans la catégorie ronde/grosse.

Donc au fond qu'est-ce qui te fait mal?
25 ans 262
Anne a raison on voit que ça te blesses car tu doutes de toi, la preuve tu te dis que comme tu es ronde tu ne pourras mais ou difficilement avoir une relation amoureuse. Or c'est faux il suffit que tu te lises les nombreux témoignages qu'il y aune sur le forum pour t'en rendre compte, quand j'ai rencontré mon chéri je faisais 95 kilos pour 1m65, ça fait un peu moins d'un an et demi qu'on est ensemble.
Je trouve de tels propos mysogines et choquants en présence de femmes, quel que soit leur poids. J'ai du mal à comprendre que dans un groupe de 4 dont seulement 2 hommes on puisse tenir ce genre de propos. S'il y avait 7 ou 8 hommes pour 1 femmes, je ne serais pas étonnée, mais dans une situation d'égalité hommes-femmes, ca me surprend un peu. Surtout si une des deux femmes n'est pas mince... c'est de tres mauvais gout. Soit ils sont tellement idiots qu'ils n'imaginent pas que ca puisse la blesser, soit c'est fait expres (a priori, ca ne semble pas etre le cas, mais on voit parfois de droles de choses... quand on voit certains commentaires sur d'autres sites, on ne peut pas douter de l'existence d'un profond racisme anti-gros dans notre société).
Si dans une équipe on a 4 personnes dont 1 personne de couleur et que les 3 autres font des blagues sur les personnes de couleur, je suppose que le 4e va se sentir viser. De meme, si je suis dans une équipe de 4, que je suis la seule handicapée et que les autres font des blagues sur les handicapés, je vais mal le prendre. Et idem pour une équipe de 3 hommes et 1 femme si les hommes font des blagues sexistes. Parfois, on se sent blessé simplement parce que c'est blessant - que ce soit volontaire ou non.
Face à ce genre de choses, plusieurs solutions: soit on explique qu'on trouve ca blessant et que ca serait bien ne pas le faire en notre présence, soit on fait glisser le sujet sur les formes des hommes, soit on sort de la pièce (ce qui est un moyen de montrer que ce n'est pas acceptable), soit on laisse glisser (j'ai souvent entendu que l'intelligence c'était de laisser glisser... personnellement, je n'y arrive pas: je ne dois pas etre assez intelligente!)
36 ans Niort 1336
Non seulement les propos sont misogynes et choquants, mais en plus, si ton surpoids est clairement identifiable, ces propos t'étaient destinés. C'est donc des propos discriminatoires punis par la loi.

Juste pour remettre les choses dans leur contexte.

Oserais t'on dire devant une personne de couleur "ah tiens, les gens de couleurs, ils -blague-, et ils -blague-..." (je suis désolée, je n'ai pas ce sens de l'humour, je n'arrive pads à trouver de blague) sans que la personne de couleur présente se sente visée ?

Après, pour tous ces cas d'humour mal placé, on va te répondre "ohhh, mais c'est du second degré, ça va, t'as pas d'humour"
Ben non, j'ai pas d'humour et je vous emmerde. Vous ne savez pas en quoi vos propos peuvent me blesser, alors abstenez vous.

Si ça recommence, tu en parle à ton responsable. Tu n'as pas à subir ça, ni à t'en sentir coupable/mal.
Et sisi, ils existent vraiemnt les hommes qui aiment les rondes. Pis qui sont pas complètement débiles comme tes collègues.

(j'ai un collègue super drôle, très intelligent, charismatique, etc. N'empêche que si 85% du temps il est drôle, voir très drôle, les 15% où il dépasse les bornes, il dépasse les bornes. Et je ne me gêne pas pour lui dire. Mais il m'a fallu un peu de temps dans mon entrée en poste, je l'accorde ;) )
1574
De deux choses l'une... Soit tu le prends mal ce qui est visiblement le cas...
Soit tu prends le contre pied et dévie le sujet sur le fait qu on peut aussi classer les hommes selon différentes catégories...
Je crois que ça aurait été la réaction que j'aurais eue... Prendre ça sur le ton de l'humour ...

Quoiqu'on fasse et quelles que soient les personnes qui nous entourent y en aura toujours bien une qui parlera de poids... Parfois ça sera clairement diriger vers une personne qu'elle soit mince ou non et parfois ça sera juste pour dire d'en parler comme on parlerait du dernier match de foot du gamin....
Les gens sont comme ça...

Ne fais pas attention...
T'as pas une bouteille t'es une femme ;)
146133 a écrit:
Quoiqu'on fasse et quelles que soient les personnes qui nous entourent y en aura toujours bien une qui parlera de poids...

Est-il nécessaire de faire des blagues de mauvais gout sur les personnes de couleur en présence d'une personne de couleur? Sur les femmes en présence d'une femme? Sur les homos en présence d'un homo? Non! Donc pourquoi y aurait-il nécessairement quelqu'un qui ferait des blagues de mauvais gout sur les femmes rondes en présence de l'une d'elles???
Parler de poids, c'est une chose. Si quelqu'un qui fait peut-etre 3 kg de plus qu'elle voudrait parle de son régime en ma présence, ca va me gonfler mais je ne vais a priori pas me sentir visée... Mais là, il ne s'agit pas de parler de poids: il s'agit vraiment de blagues de très mauvais gout. L'équivalent contre les personnes de couleur choquerait n'importe qui et serait probablement passible de poursuites. Donc pourquoi faudrait-il accepter?
C'est à la fois anti-femmes et anti-gros. Deux raisons pour que ce soit inacceptable.
J'ai le souvenir d'un chef de service qui visait en permanence en-dessous de la ceinture, un vrai obsédé. Il le faisait sur le ton de la plaisanterie, donc la plupart des femmes ne savaient pas trop comment réagir. Un jour, il s'est fait viré, entre autres parce que les plaintes et les réclammations commencaient à trop s'empiler sur le bureau de son supérieur. Tout n'est pas acceptable, et tout n'a pas à etre accepté, meme sous couvert d'humour!
36 ans Niort 1336
aurelie3367 a écrit:
146133 a écrit:
Quoiqu'on fasse et quelles que soient les personnes qui nous entourent y en aura toujours bien une qui parlera de poids...

Est-il nécessaire de faire des blagues de mauvais gout sur les personnes de couleur en présence d'une personne de couleur? Sur les femmes en présence d'une femme? Sur les homos en présence d'un homo? Non! Donc pourquoi y aurait-il nécessairement quelqu'un qui ferait des blagues de mauvais gout sur les femmes rondes en présence de l'une d'elles???
Parler de poids, c'est une chose. Si quelqu'un qui fait peut-etre 3 kg de plus qu'elle voudrait parle de son régime en ma présence, ca va me gonfler mais je ne vais a priori pas me sentir visée... Mais là, il ne s'agit pas de parler de poids: il s'agit vraiment de blagues de très mauvais gout. L'équivalent contre les personnes de couleur choquerait n'importe qui et serait probablement passible de poursuites. Donc pourquoi faudrait-il accepter?
C'est à la fois anti-femmes et anti-gros. Deux raisons pour que ce soit inacceptable.
J'ai le souvenir d'un chef de service qui visait en permanence en-dessous de la ceinture, un vrai obsédé. Il le faisait sur le ton de la plaisanterie, donc la plupart des femmes ne savaient pas trop comment réagir. Un jour, il s'est fait viré, entre autres parce que les plaintes et les réclammations commencaient à trop s'empiler sur le bureau de son supérieur. Tout n'est pas acceptable, et tout n'a pas à etre accepté, meme sous couvert d'humour!


+++
30 ans La Ville Rose 2320
ça m'aurait sûrement touchée mais pas au point de me prendre la tête.
Quand ça arrive je me dis qu'il y a trois solutions, soit je dis que ça me dérange car je trouve ça irrespectueux, étant donné que je ne suis pas conne - donc je comprends que je suis visée - car je suis la seule grosse ( ou en tout cas celle qui parle ) présente. Soit je ne suis pas d'humeur à entrer dans un tel bordel, je me tais, vaque à mes occupations et attends que ça passe. Soit je réponds sur le même ton, donc en l'occurrence avec humour ( acerbe, on ne sait pas trop si c'est du lard ou du cochon ), et sur les hommes, c'est facile.

Je n'irais me plaindre à personne, parce que pour la majorité des gens, être gros(se) est un choix ( on fait exprès, on bouffe à outrance ), et si je ne veux plus me sentir visée, j'ai qu'à faire un régime et du sport ou me faire opérer. C'est pas perçu comme être noir(e), homo, handicapé(e) ... On ne choisit pas et on ne peut rien y faire. ça n'empêche ni les blagues, ni les discriminations c'est sûr, mais une plainte serait perçue comme légitime dans ces cas-là.

Après, faut que tu t'endurcisses. Eux quand ils font leurs blagues, 1h après ils les ont oubliées, toi non. ça doit te bouffer, te rendre anxieuse ... C'est dommage c'est toi qui perds ( en sérénité, en confiance en toi ). T'es pas QUE grosse, tu es toi, après bah ouais t'es pas mince bah, c'est la vie ... Ils n'aiment pas les femmes Orangina ma foi ... Chacun son truc.

Bon après, c'est ma façon de voir le truc, j'espère juste que ça ira mieux pour toi. Bon courage.
ZouZou-X3Again a écrit:
Je n'irais me plaindre à personne, parce que pour la majorité des gens, être gros(se) est un choix (on fait exprès, on bouffe à outrance ), et si je ne veux plus me sentir visée, j'ai qu'à faire un régime et du sport ou me faire opérer. C'est pas perçu comme être noir(e), homo, handicapé(e) ... On ne choisit pas et on ne peut rien y faire. ça n'empêche ni les blagues, ni les discriminations c'est sûr, mais une plainte serait perçue comme légitime dans ces cas-là.

C'est justement contre cette théorie de l'obèsité-choix que je me bats au quotidien! Une telle vision des choses me choque énormément, meme si je sais qu'elle est très répandue. Je n'ai encore jamais vu d'obèse fière de l'etre.
En revanche, j'ai un ami qui pense que l'homosexualité est un choix et qu'un homo pourrait très bien décider de devenir hétéro... Donc, si c'est un choix, on ne peut pas se plaindre de l'homophobie...
Bon, tout ca pour dire que la notion de choix est très relative, qu'elle peut conduire à des aberrations... A commencer par le fait de dire qu'un gros choisit d'etre gros et que si ca ne lui plait pas d'en entendre de toutes les couleurs il n'a qu'à faire un régime ou se faire opérer...
Les régimes, on en a tous fait... La plupart du temps, ils nous ont rendus encore plus gros! Quant à l'opération, c'est un choix effectivement - pour ceux qui sont opérables. Personnellement, même si je l'étais, je ne me ferais pas opérer.
Et enfin, de temps en temps ca fait du bien de rappeler que l'obésité est une maladie, de même que le diabete ou les maladies cardiovasculaires. Je n'ai encore jamais vu personne rire des diabétiques ou des cardiaques... Pourquoi certaines maladies seraient-elles risibles et pas d'autres??? Et l'obésité morbide peut dans certains cas ouvrir droit à une pension d'invalidité ou à un statut d'handicapé. J'ai déjà vu des blagues plus que douteuses sur les handicapés, il y a parfois eu des plaintes. Pourquoi pourrait-on rire impunément des obèses et pas des autres?
Il y aurait donc des maladies et des handicaps "nobles" et d'autres non. Ca me fait penser aux années 90, où il y avait soit disant des malades du sida à plaindre (les transfusés, etc.) et d'autres qui étaient censés l'avoir bien cherché (les homos, les toxicos, etc.). Eh bien non, ce n'est pas si simple!
Je ne connais personne qui ait fait exprès de tomber malade et l'obésité est une maladie (reconnue comme telle par l'OMS). Et on n'a pas à se moquer de quelqu'un ou à le discriminer parce qu'il a une maladie, quelle qu'elle soit! Et c'est pas moi qui le dis, c'est la loi!
Bon, après, je ne dis pas qu'il faut aller se plaindre en permanence. La plupart des choses peuvent se régler soi-même mais, quelle que soit la facon dont on règle le pb, il n'y a pas à laisser penser que c'est acceptable de se moquer des gros!
45 ans région parisienne 5831
Perso, je ne sais pas si j'aurais été vexée, car j'aurais surtout trouvé cela stupide: l'idée qu'on puisse classer les gens par catégories en les comparant à des bouteilles, et se moquer d'uex à cause de leur physique ne démontre pas une grande intelligence, à mon avis. :roll:

Du coup, je ne pense pas que j'aurais été vexée ni que je l'aurais pris pour moi, mais je me serais sûrement dit que ça volait pas haut dans leurs têtes, à ceux là, et j'aurais évité de les fréquenter dans la mesure du possible à l'avenir. ;)

aurelie3367 a écrit:
En revanche, j'ai un ami qui pense que l'homosexualité est un choix et qu'un homo pourrait très bien décider de devenir hétéro... Donc, si c'est un choix, on ne peut pas se plaindre de l'homophobie...


Je trouve que même si on pouvait prouver qu'être homosexuel ou être gros est un choix, il reste très discutable d'en déduire qu'on a le droit d'être homophobe ou anti-gros. En effet, même si c'était un choix, c'est un choix qui ne nuit à personne, donc pourquoi n'aurait-on pas le droit de le faire?

Il y a bien sûr l'argument "mais les problèmes de santé des obèses sont payés par la sécu, donc c'est le contribuable qui paye pour un choix qu'il n'a pas fait". Il faut voir que ce genre de choix, tout le monde en fait dans sa vie: il y a ceux qui fument, il y a ceux qui font trop de sport, il y a ceux qui mangent des choses "qui bouchent leurs artères", il y a ceux qui utilisent des produits dont on sait qu'ils sont cancerigènes, ceux qui mangent des produits cancérigènes, ceux qui s'exposent trop au soleil..etc... Tout le monde rentre un jour ou l'autre dans une catégorie de personne "qui fait un choix potentiellement nuisible pour sa santé, et dont les effets seront payés par le contribuable"...
C'est sûr que, quand bien même ce serait un choix, cela ne justifierait pas qu'on se moque ou qu'on discrimine... Je me faisais l'avocat du diable, ce n'est évidemment pas mon opinion!
Mais de toute facon, être gros n'est pas un choix! Si c'était un choix, je n'en connais pas beaucoup qui le feraient.
Après, qu'on décide de ne plus faire de régime, ca c'est un choix. Mais vu que les régimes ne marchent pas sur la durée et ne servent qu'à peser plus lourd quelques mois ou années après l'arrêt, je ne vois pas l'intérêt...
Qu'on décide de ne pas se faire opérer, c'est un choix SI on est opérable. Certaines personnes ont des contre-indications médicales à l'opération. Et même lorsque c'est un choix, ce choix doit être respecté, par tout le monde y compris par les médecins!
100 ans 591
Je ne comprend pas comment il est encore possible, en 2014, que certaines personnes comme les collègues de Pina se permettent de telles réflexions.
Merde ! La société evolue, des femmes rondes y en a partout dans les rues, j'ai lu qu'en France 40% d'entre nous taillons plus qu'un 42. Alors continué à dénigrer ce qui est casiment une majorité est incompréhensible (et je ne dis pas qu'on peut pour autant se lâcher sur les minorités)
Comme pour le sexisme ! De plus en plus de démarches vers l'égalité homme/femme, des manifestations feministes, des revendications de plus en plus fortes depuis quelque décennie.. pour se prendre encore des remarques sexistes qui, très étonnant ! Tendent a comparer une fois de plus le corps féminin à un objet.

:bad-words:
B I U


Discussions liées