MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Assumer son couple

A
28 ans Paris 72
Bonjour,
J'aimerais vous faire part d'une situation dans laquelle je me trouve et échanger quand à vos opinions, expériences...

Je suis en couple depuis bientôt un an avec un homme que j'aime,  
mais j'ai des difficultés à assumer notre relation pour plusieurs raisons : d'abord il a 20 ans de plus que moi (j'en ai 22), ensuite à cause de son physique (il est obèse), puis de notre milieu social.
Je l'aime, et malgré quelques moments difficiles, notre relation m'apporte beaucoup de bonheur. En prenant du recul je me dis que c'est dingue d'être amoureuse et attirée par lui, mais il se passe quelque chose de "magique" entre nous.

Sauf que je n'arrive toujours pas à assumer ma relation au grand jour au bout de presque 1 an de relation. De son côté il a fini par me présenter à son fils et à 2/3 copains, moi je n'y arrive pas... Je trouve que mes "amis" de mon âge sont parfois superficiels, et j'ai peur de leur réaction. Je me sens en décalage par rapport à eux.

J'ai moi-même du mal à m'assumer (je me trouve souvent moche, grosse et conne en publique même si l'on me répète que je suis belle), alors l'assumer lui, c'est aussi problématique pour moi. Je vois un psy, et d'ailleurs ce qu'il ne me plait pas c'est qu'il qualifie cette relation de "pas normale". Il m'a déjà dit : "Cette relation se situe au même plan que l'anorexie/BV ou que vos insomnies." Ca ne me plait pas du tout, et je trouve que ça ne m'aide en rien à assumer mais m'incite plutôt à quitter mon copain ! Du coup je pense à changer de psy (pour d'autres raisons également.)

Avez-vous déjà vécu une histoire difficile à assumer ? Comment suremonter ces difficultés ? Et que pensez-vous de ces attirances "hors normes"?
P
52 ans 3714
Les attirances "hors-normes" sont le propre de l'homme. Puisque tu abordes la question de la norme sur le plan physique, seules les personnes qui ne s'assument pas et qui préfèrent avant tout composer avec leur entourage pour savoir si physiquement c'est ok sont concernées par ce problème. C'est en partie ton cas, apparemment. Pour les autres, on ne prend pas une décision en fonction d'une comparaison des deux physiques, sinon ça ferait beaucoup de frustrés.

Ensuite l'attirance n'est pas que physique (même si pour certains c'est prioritaire). Quasi-impossible de vivre une relation suivie avec quelqu'un qui n'a aucun autre attrait. Parfait pour une relation occasionnelle d'un soir mais relation sans lendemain assurée. De ton côté, tu es également confrontée à la question de différence d'âge et de milieu social, et comme beaucoup, tu te poses bien trop de questions. Ou tu es heureuse et tu restes avec lui, où tu ne l'es pas et tu le quittes. A partir du moment où tu ne penses pas comme eux, l'avis des autres est sans importance.

Passé cela, la vie à deux ne se résume pas à deux. Il y a les amis et là ça peut coincer lorsque la différence d'âge est importante. C'est là encore à toi de voir si c'est vivable, gérable, si les concessions ne seront pas trop lourdes et si elles seront équitables entre vous deux. N'ayant jamais vécu d'histoire "hors-normes" (pour moi la différence d'âge et de milieu social, sous certaines conditions, sont rédhibitoires et c'est moi-seul qui décide, pas les copains), je ne peux pas t'apporter de témoignage précis mais peut-être que d'autres te donneront des pistes intéressantes. ;)
A
28 ans Paris 72
pour moi la différence d'âge et de milieu social, sous certaines conditions, sont rédhibitoires
C'est peut-être indiscrets, mais pourquoi sont-elles rédhibitoires pour toi ?

Il y a les amis et là ça peut coincer lorsque la différence d'âge est importante.
Oui... Et je ne sais pas trop comment le présenter à quelques amis en le mettant à l'aise. On en a déjà parlé ensemble et lui aussi à une appréhension parce qu'il a peur d'être jugé comme "le vieux qui se tape une jeunette"... Alors que dans l'intimité, c'est bien plus que ça entre nous ! J'avais pensé faire un dîner chez moi en tout petit comité, mais je n'ose pas franchir le cap ! :-/
25 ans 262
Je suis du même avis que Prax, il y a une différence de culture entre mon copain et moi, nous sommes jugés en permanence par notre entourage respectif à l'exception de quelques personnes, on a même eu le droit à des réflexions de passants dans la rue que nous ne connaissons ni d'Eve ni d'Adam :shock:

Mon copain a toujours assumé notre relation, il se fiche royalement de l'avis des autres et dit qu'il est fier de m'avoir à son droit. Moi aussi du moins au départ, parce qu'après s'en être mangée plein la figure, je suis devenue plus méfiante, j'évite de dire que nous sommes fiancés par exemple tandis que lui le précise toujours.

C'est ce qui nous rapproche toi et moi la peur de se prendre des remarques de la part de notre entourage. Avec le recul je me dis que c'est une réaction compréhensible, parce que nous vivons à travers autrui et le regard d'autrui en permanence en société. Mais d'un autre coté si on ne vit qu'à travers le regard des autres on finit par ne plus vivre. Tu devrais apprendre à dépasser le regard d'autrui même si c'est d'autant plus délicat avec les proches. Pourquoi ne pas avoir une conservation sérieuse à ce sujet avec tes amis avant de leur présenter ton compagnon ? Tu leur expliquerais la situation en précisant que toute remarque désobligeante te ferait de la peine et te paraitrait déplacée, indigne de vraies amis.


Quant au fait que tu sois dérangée par le regard portée sur son obésité, j'ai été beaucoup ronde que je ne le suis à présent et mon ex n'assumait pas mais alors pas du tout mon poids, quand on marchait dans la rue il établissait toujours une certaine distance entre nous, j'ai mis du temps à me rendre compte du pourquoi du comment mais ça m'a fait énormément souffrir, je pense que nombre de personnes pourront témoignées sur le site. Je ne te juges pas mais une tel comportement chez sa moitié donne un sentiment de rejet horrible (du moins ça a été mon cas). Tu dis être gênée par rapport à ton poids, je ne sais pas si tu es ronde et à quel point mais il semble que tu projettes ton propre mal-être sur ton compagnon, je peux me tromper après.


Après je dirais que la grande différence d'âge et tout le reste ce n'est pas tant dans le regard des autres que le véritable problème réside mais dans la vie même du couple, il va te falloir de l'énergie et du courage pour trouver des compromis au quotidien, énergie qu'à ta place je ne perdrais pas mon temps à dépenser en se focalisant sur le regard que les autres portent sur ton couple. ;)
P
52 ans 3714
Rien d'indiscret. ;)

Pour la différence d'âge, je ne me vois pas avec une jeunette Quand j'étais plus jeune, j'avais de l'attirance pour les femmes un peu plus âgées et aujourd'hui, je reste à peu de choses près sur un âge égal. C'est moi qui vois les choses ainsi, sans influence extérieure, et je le vis très bien comme ça.

En ce qui concerne la différence sociale, il y a l'aspect vers le bas et vers le haut. Lorsque niveau social peu élevé rime avec mauvaise éducation, mauvaises manières, vulgarité, etc. pour moi c'est rédhibitoire. Comme je le précisais, vivre à deux concerne plusieurs personnes et je ne me vois pas mettre un pied chez les Tuches. Ni avec une "riche". J'ai vécu une petite expérience avec une femme d'un niveau aisé (et culturellement élevé) qui n'était pourtant pas Crésus et je n'étais tout simplement pas à ma place.

Je ne vais pas débattre plus longuement sur les détails mais dans un cas comme dans l'autre, j’insiste puisque ça fait partie du sujet, mes choix sont dictés par ma propre volonté. Ce que pensent les autres n'a aucune chance de m'influencer, sauf bien sûr si je suis du même avis qu'eux (mais là leur influence serait inutile).

Hallybell a écrit:
quand on marchait dans la rue il établissait toujours une certaine distance entre nous

Ils ne se rendent vraiment pas compte du mal que ça peut faire. :roll:
A
28 ans Paris 72
Citation:
C'est ce qui nous rapproche toi et moi la peur de se prendre des remarques de la part de notre entourage. Avec le recul je me dis que c'est une réaction compréhensible, parce que nous vivons à travers autrui et le regard d'autrui en permanence en société. Mais d'un autre coté si on ne vit qu'à travers le regard des autres on finit par ne plus vivre. Tu devrais apprendre à dépasser le regard d'autrui même si c'est d'autant plus délicat avec les proches. Pourquoi ne pas avoir une conservation sérieuse à ce sujet avec tes amis avant de leur présenter ton compagnon ? Tu leur expliquerais la situation en précisant que toute remarque désobligeante te ferait de la peine et te paraitrait déplacée, indigne de vraies amis.

Oui, je pense que c'est un problème d'identité... Ton histoire est touchante ! A présent arrives-tu à mieux assumer ta relation ?

Citation:
Quant au fait que tu sois dérangée par le regard portée sur son obésité, j'ai été beaucoup ronde que je ne le suis à présent et mon ex n'assumait pas mais alors pas du tout mon poids, quand on marchait dans la rue il établissait toujours une certaine distance entre nous, j'ai mis du temps à me rendre compte du pourquoi du comment mais ça m'a fait énormément souffrir, je pense que nombre de personnes pourront témoignées sur le site. Je ne te juges pas mais une tel comportement chez sa moitié donne un sentiment de rejet horrible (du moins ça a été mon cas). Tu dis être gênée par rapport à ton poids, je ne sais pas si tu es ronde et à quel point mais il semble que tu projettes ton propre mal-être sur ton compagnon, je peux me tromper après.

Effectivement, c'est très blessant de se sentir rejeté pour son physique...
J'aime mon copain comme il est, et je ne veux absolument pas me retrouver dans une situation telle que tu la décris ! Aujourd'hui j'ai un poids normal, mais ça n'a pas toujours été le cas et je me suis aussi parfois sentie jugée par les autres. Au début de mes années lycées je passais pour la nana cool qui avait une taille mannequin, puis j'ai perdu beaucoup trop de poids au point où l'on ne voulait plus "inviter une anorexique à une soirée." Puis après une longue période d'hospitalisation c'est l'inverse qui s'est produit, je suis devenue la boulimique boulotte et là encore ça a pas toujours été fastoche... Maintenant encore je suis très complexée (et mon copain m'aide beaucoup à m'en défaire!), justement à cause de ce problème d'image et d'identité je crois...

Citation:
mes choix sont dictés par ma propre volonté. Ce que pensent les autres n'a aucune chance de m'influencer,

Yahou, Prax, j'aimerais pouvoir en dire autant et me défaire du regard des autres...
30 ans La Ville Rose 2320
Au pire tu préviens les gens à qui tu vas le présenter qu'il est bien plus âgé que toi et qu'il est gros. Comme ça, ça évitera les gros yeux.

Mais bon, que ça plaise ou pas, c'est le même prix. Si tu es heureuse avec lui c'est le principal.

J'ai eu une relation hors-normes ( même écart d'âge environ ), certains de mes amis l'ont vu de loin, j'ai toujours assumé qu'il était plus âgé, pas très beau. En revanche, y'a jamais eu de présentations ( pas envie de les mélanger, les délires étaient trop différents, et autres raisons ). Si notre histoire avait été sérieuse, je n'aurais pas eu de mal à l'assumer au grand jour ( en revanche, ma famille n'aurait pas du tout été contente mais, au moment où j'étais amoureuse, je m'en fichais pas mal ). Les grands écarts d'âge ne me dérangent pas tant qu'il y a de l'amour, en revanche, c'est pas évident sur certains points ( différences de niveaux sociaux, d'avancements dans la vie, manque d'expérience d'un côté ce qui pourrait mener le plus âgé à prendre l'avantage sur l'autre, ... ), après, ce genre de soucis peut arriver sans l'écart d'âge donc bon ...
20 ans d'écarts, faudrait vraiment que je sois très très très amoureuse et heureuse avec le mec pour recommencer, parce que clairement pour moi c'est non. J'ai remarqué que je m'entendais ( et parfois ) plaisait surtout à des hommes plus âgés, j'ai décidé de limiter l'écart à 10 ans.

Au pire, t'es pas obligée de présenter ton copain à tes amis ...
45 ans région parisienne 5831
Je ne sais pas trop quoi te dire: perso, à chaque fois que je 'narrivais pas à assumer une relation au grand jour, c'est parce qu'au fond, ce n'était pas une relation sérieuse, et qu'elle n'avait pas d'avenir. Du coup, je ne présentais le mec à personne et lorsque ça commençait à se voir, je rompais.

Mais je n'aurais sûrement pas décrit ces relations comme "magiques" ni dit "qu'il se passe quelque chose entre nous". A vrai dire, je ne savais même pas pourquoi je sortais avec ces gars là, eet même si c'était sympa de sortir avec eux, je n'arrivais pas à les assumer parce qu'au fond, je n'étais pas amoureuse.

Du coup, je ne sais pas quoi te dire. Au fond, est-ce que c'est ton copain que tu n'assumes pas vis-à-vis de tes amis, ou est-ce le contraire, tes amis "superficiels" (dis-tu) que tu n'assumes pas vis à vis de ton copain?
A
28 ans Paris 72
Citation:
est-ce que c'est ton copain que tu n'assumes pas vis-à-vis de tes amis, ou est-ce le contraire, tes amis "superficiels" (dis-tu) que tu n'assumes pas vis à vis de ton copain?

Un peu les deux je crois !
Quand nous sommes tous les deux, mon copain et moi, il y a une sorte de correspondance et je ne ressens pas de décalage (d'age ou autre). Mais face à mes amis, j'ai peur que cette différence se fasse sentir... Et puis à premier abord, je crains aussi que mes amis se disent "mon Dieu mais qu'est-ce qu'elle fait avec ce type???" Au fond de moi je sais très bien ce que je fais avec lui! Je sais aussi que ça ne regardent pas mes amis et que je devrais être indifférente à leur réaction... Mais c'est pas si facile !
25 ans 262
Citation:
Ils ne se rendent vraiment pas compte du mal que ça peut faire. Rolling Eyes


Oh celui-là il le savait, il me l'a plus ou moins dit, mais c'est un cas à part,la plupart du temps à cet âge ils ne pensent pas à faire souffrir l'autre, juste à ne pas avoir l'air bête devant les copains.

Pour AdèleA, oui j'arrive mieux à assumer ma relation, on fait face tous les deux aux mauvaises langues, il me reste trois amies à avertir mais je ne pense pas qu'elles le prendront mal alors j'attend de les voir comme aucune d'entre nous ne fait les mêmes études, ça risque de prendre du temps. Et puis mon copain a fini par mal le prendre, ce qui est normal, comme j'ai vécu cette situation à l'envers j'ai très vite compris que je ne devais pas le faire souffrir. En réalité, ce n'est pas tellement que je n'assume pas cette relation mais dire à tout le monde que l'on s'est fiancé c'est dur, les gens ne comprennent pas qu'à notre âge on puisse être sérieux à propos de ces choses là, en plus comme il est musulman, tout les gens qui n'acceptent pas cette relation tentent de le diaboliser à mes yeux et ne cessent de répéter que je suis une future femme au foyer soumise, alors leur dire qu'on officialisent vraiment les choses ... Ma grand-mère et ma cousine ne veulent plus me voir tant que je suis avec lui, je voulais juste éviter d'autres scandales.

Citation:
Effectivement, c'est très blessant de se sentir rejeté pour son physique...
J'aime mon copain comme il est, et je ne veux absolument pas me retrouver dans une situation telle que tu la décris ! Aujourd'hui j'ai un poids normal, mais ça n'a pas toujours été le cas et je me suis aussi parfois sentie jugée par les autres. Au début de mes années lycées je passais pour la nana cool qui avait une taille mannequin, puis j'ai perdu beaucoup trop de poids au point où l'on ne voulait plus "inviter une anorexique à une soirée." Puis après une longue période d'hospitalisation c'est l'inverse qui s'est produit, je suis devenue la boulimique boulotte et là encore ça a pas toujours été fastoche... Maintenant encore je suis très complexée (et mon copain m'aide beaucoup à m'en défaire!), justement à cause de ce problème d'image et d'identité je crois...


Loin de moi l'idée de penser que tu es une tortionnaire qui a l'obssession de faire changer ton copain à tout prix et de le modeler à ton idée ;) Je voulais juste préciser à quel point cette situation pouvait vous mener dans une impasse douloureuse tous les deux, surtout que 20 ans de différence c'est vraiment un fossé important, déjà à la base.

En plus je vois bien que tu as toi-même ton lot de souffrances par rapport à ton physique, tes changements de poids et ton rapport à la nourriture. Tu dois en permanence te mettre la pression pour te conformer physiquement aux standards sociaux et comme ce n'est pas le cas non plus avec ton copain ... De toute façon dès qu'on sort des normes il faut accepter de choquer, déranger, être l'objet de commérage. Je crains qu'en effet en officialisant votre relation ton copain risque de passer pour le coureur de petites jeunettes aux yeux de certaines personnes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. J'espère que tout ira bien avec tes amis, je sais à quel point cela fait mal de se voir rejeter à cause de la perception que les gens ont de notre partenaire. Je n'ai plus peur de perdre des gens qui ne se montrent pas tolérants avec moi et jouent les hypocrites mais je comprend que ça ne puisse pas être ton cas, avoir une personne à aimer dans son entourage ne c'est pas suffisant.
B I U


Discussions liées