MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quand il y a que des minces dans ta belle-famille...

31 ans Québec 465
Hier, avec mon copain, on soupait chez sa mamans pour la fête des mères (oui, c'est en mai chez nous).

Depuis un moment, je me sens mieux dans ma peau. Le  
fait que mon copain me dise toujours que je suis belle et qu'il adore mes formes aide beaucoup. Lui, il est mince, il fait 1 mètre 70 pour 61 kilos, pas maigre (il l'a déjà été... adolescent, même après avoir atteint sa taille adulte, il faisait 40 kilos...), mais mince. Il a un frère et une soeur qui sont tous les deux grands et minces, et sa mère, elle est toute mince, elle a déjà été plus enveloppée par le passé il parait, mais je l'ai toujours connu plutôt mince et elle a même perdu du poids récemment. Bref, j'étais la plus grosse ce soir-là, malgré tout, je me sentais à l'aise jusqu'à ce que, je ne sais pas pourquoi, ils se mettent à parler de poids.

Je crois que ça a commencé parce qu'on mangeait des brochettes de poulet et des pommes de terre en accompagnement. La soeur de mon copain, on va dire L, dit qu'il reste des patates et qu'on va les partager dans les assiette, mais quelqu'un va en avoir une de moins, parce que ça n'arrive pas juste. Je lui dis que ça ne me dérange pas d'en avoir moins. Mais elle dit que sa mère a déjà décidé qu'elle en prendrait moins parce qu'elle ne veut pas grossir. Bon ok, je sais pas si c'est à la blague ou pas. Et puis on sait qu'il y a déjà un gros dessert de prévu, alors L se met à dire qu'on va tous devenir obèse, pour rire, et puis elle dit qu'elle est en dessous de son poids santé, et le frère de mon copain, S, dit que sans doute lui aussi, et sa mère de dire qu'autrefois, elle s'en venait enveloppée, mais que depuis ça s'est placé (et moi j'ai vu des photos, elle était pas tellement plus grosse que moi dessus, et encore, je pense qu'on avait sans doute le même poids...), et ils continuent à parler de poids... Moi je me tais, je me sens soudainement très mal à l'aise. Je ne comprends pas pourquoi ils ne se rendent pas compte que je suis plus ronde qu'eux tous... Mon copain ne parle pas. Qu'est-ce qu'il pouvait dire de toute façon?! Mais je pense que sa mère s'en est rendue compte à un moment, parce qu'elle a dit «Il y a personne de trop ici.». Et ça a mis fin à la conversation.

Plus tard, dans la voiture en retournant à la maison, je dis à mon copain que j'étais mal à l'aise à ce moment là. Il me dit qu'il s'en doutait, qu'il ne voulait pas participer à la conversation en espérant qu'elle cesserait bientôt, et il était mal à aise lui aussi, parce qu'il se disait que s'il disait quelque chose pour signifier que la conversation ne me plaisait pas, ça n'aurait fait qu'empirer mon mal aise. Il m'a dit ensuite que je n'avais pas à me sentir mal à propos de mon poids, qu'il n'y a aucun problème et qu'il me trouve super belle.

Mais quand même, après, j'ai mangé ma brochette, et j'ai laissé la moitié des patates dans l'assiette, parce que je me sentais mal de les manger, me disant qu'on me jugerait sur ce que j'avale pour confirmer la raison de mon poids. C'est pathétique non?!
31 ans Québec 465
Correction à la ligne du 3ème paragraphe «Il n'y a personne de trop gros ici.»
M
43 ans 153
Je trouvais la phrase "il n'y a personne de trop ici." magnifique... ;)
29 ans Troyes 115
Dans ce que je lis, je pense qu'il n'y avait aucune réflexion pour toi. Ils ont étaient peut être maladroit mais sans le vouloir. Puis vu ton poids et ta taille tu n'es pas obèse. Apres de toutes façon le corps n'est qu'une questions de perception personnelle.

En lisant ton post j'ai eu peur d'avoir raté la fête des mères, heureusement que tu as précisé =).
31 ans Québec 465
Tu as peut-être raison desertique, mais bien que je ne sois pas considérée comme obèse, je ne suis pas dans la catégorie qu'on dirait des «minces», je suis définitivement rondelette, et je prend quand même toujours personnel ce genre de commentaire. Je crois bien qu'ils ne se rendaient pas compte.

Ah oui pour la fête des mères, une année, je l'ai fêtée deux fois : une fois au Québec en mai, et puis une fois à Paris en voyage en juin! J'ignorais même que les dates étaient différentes avant ça, étonnant non?!
1270
mmm honnêtement je ne vois pas trop de problème ici , ta belle mère a eu une phrase "intelligente" pour mettre fin à la conversation, ton copain a eu une très bonne attitude et quant à sa soeur et son frère ben j'ai envie de dira à quasi chaque repas en famille /amis il y a quasi toujours une réflexion par rapport au poids, si quelqu'un se resserre ou mange ""trop"", je crois que c'est un sujet vraiment présent dans les conversations (ou alors c'est mes proches qui ne sont pas normaux :scrambleup: )
Enfin pour moi tu n'étais clairement pas visé et ils n'ont apparemment même pas imaginé que ça pouvait t'atteindre.
36 ans 886
85907 a écrit:
Enfin pour moi tu n'étais clairement pas visé et ils n'ont apparemment même pas imaginé que ça pouvait t'atteindre.

J'ai bien lu ton message et pour moi aussi c'est tout à fait ça, c'est le genre de chose dont les gens parlent et ils n'ont même pas du penser que ça pourrait t'atteindre sinon ils n'en auraient pas parlé comme ça. D'ailleurs je pense que ta belle-mère ne réalisait pas non plus et c'est au moment où elle s'est rendu compte que tu étais silencieuse et gênée qu'elle a clotûré la conversation. Donc vraiment ne te pose pas de questions et ne te sens pas mal de bien manger avec eux la prochaine fois. C'est juste que la société est comme ça, et du coup les gens aussi, à parler de poids, toujours dire qu'on fait attention, etc.
47 ans à la maison ! 10072
85907 a écrit:

Enfin pour moi tu n'étais clairement pas visé et ils n'ont apparemment même pas imaginé que ça pouvait t'atteindre.


Comment auraient-ils pu imaginer te blesser puisque tu n'es pas obèse ?
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
je crois pour ma part que tu fais tellement parti de leur groupe , qu'ils n'ont pas réalisé qu'ils pouvaient te blesser.

pour eux tu es "normale" donc ils ont parlé poids comme n'importe quel sujet de conversation à table .

au final je dirai que c'est toi qui est gênée par ton poids et qui se focalise dessus ...

d'autre part , j'admire le tact et la délicatesse de ta belle mère ....
45 ans région parisienne 5831
85907 a écrit:
j'ai envie de dira à quasi chaque repas en famille /amis il y a quasi toujours une réflexion par rapport au poids, si quelqu'un se resserre ou mange ""trop"", je crois que c'est un sujet vraiment présent dans les conversations (ou alors c'est mes proches qui ne sont pas normaux :scrambleup: ).


C'est clair, c'est comme le temps qu'il fait ou le temps qu'il fera, c'est un sujet de conversation "bâteau" très courant.
31 ans Québec 465
Oui, bien sûr, c'était sans doute pas visé vers moi, ce qui montre bien que j'ai encore ce problème de la perception de mon propre corps. Chaque fois qu'il est question de poids ou de corpulence, je me sens visée... généralement, c'est quand je suis entourée de gens plus minces que moi. J'ai l'impression erronée, visiblement, qu'on juge mon poids.
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Les gens aiment se retrouver, mais n'ont pas grand chose à se dire,
alors comme le fait remarquer Mamykro, ce sont toujours les mêmes sujets qui reviennent quand ils se réunissent.(En journalisme, on appellerait cela un marronnier.)

Dans le même ordre d'idée, tu as les gens qui n'ouvrent la bouche que pour dire du mal d'autrui,
faute d'avoir quelque chose de positif à dire émanant de leur propre existence, médisance dont on doit probablement faire les frais à un autre moment...
P
52 ans 3714
Que celui qui ne s'est jamais senti visé dans une conversation en société jette la première poignée de marrons.......... au chat ! 8)

Ca arrive souvent, mais si on en vient à pratiquer la censure par peur d'effleurer la susceptibilité des gens, ce n'est pas vivable non plus. Là d'après ce que tu dis, c'est venu comme ça, sans intention de te "nuire" alors affaire classée. ;)
100 ans 591
C'est quand même lassant de ne pas pouvoir manger son repas sereinement. Je sais pas vous mais perso au bout du troisième "olala les kilos" ma patience s'effrite, je ne trouve ces discussions ni utiles (on peut parler de marrons plus intéressants) ni agréables
1574
Peut être n'ont ils pas pense que cela pouvait te blesser...
D'autant que je ne lis pas d'attaque personnelle...
B I U