MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

l'amitié homme/femme existe-t-il réellement ?

J'ai eu plusieurs amis, la plupart d'entre eux me considérer comme leurs amis, certains juste comme une camarade avec qui ils s'entendaient bien! enfin bref, j'ai toujours été bien avec  
les hommes, mieux qu'avec les femmes! je me sentais protégée, entourée d'amour, réconfortée, tout ce qu'il me manquait chez moi!

Et oui, drôle de famille! a part les crises violentes de ma mère qui m'insultait et me frappait excessivement, pour ce que je faisais, je n'ai pas eu grand chose! enfin revenu au sujet de base, j'ai eu un petit égarement! etje ne recherche absolument pas de la pitiée! alors ce qui en ont, retenez vous, merci! ;)

Cette année, j'ai fais la connaissance d'un ami génial! le courant est passé rapidement entre nous, nous sommes sur les mêmes longueur d'ondes si je peux dire! mais il m'a avoué récemment qu'il ne croyait pas en l'amitié homme/femme! bien que l'on est une amie en commun et qu'il lui a affirmé devant moi qu'elle était son amie et le resterait! quel message a t il voulu me faire passer selon vous? que j'ai peut etre une chance avec lui? le problème est qu'il est tellement parfait pour moi, que je ne sais pas si je passe à côté de quelque chose... plusieurs personnes me conseillent de foncer, mais ne serais ce pas préférable de le pousser à faire le premier pas? dans ce cas là que dois je faire? aidez moi je vous en prie, jai besoin de vos conseils!
N
34 ans Suisse 435
J'ai du mal comprendre. Dans ton dernier message sur ton autre post il me semblait que tu venais juste de lui déclarer ta flamme et qu'il t'a fait comprendre qu'il ne s'imagine rien de plus avec toi en te disant qu'il y avait bien d'autres hommes sur terre pour toi... de ce fait tu avais le coeur en miettes? Mais en fait finalement tu n'a pas encore fait de tentative d'approche avec lui?
si, si je l'ai fais! ;)

mais au final il ma dit qu'il n'y avait aucun malaise entre nous, donc je garde espoir :D

c'est peut etre stupide de ma part, je n'en ai aucune idée, mais bon c'est un choix...
N
34 ans Suisse 435
Dans ce cas il n'a sans doute pas spécialement voulu te faire passer un message quand il te parlait de l'amitié homme/femme. Les gens aiment parfois bien chercher des signaux/messages codés qui pourraient aller dans leur sens... mais quand tu lui as concrètement dit qu'il te plaisait c'était pour avoir son point de vue à lui, et il t'a d'ailleurs répondu. Du coup en ce moment je pense que sa réponse compte. En tout cas pour l'instant ;) Après il est possible que ça évolue. Seul le temps te le dira ;)
merci pour ta réponse! ;)
je mettrais sur le site s'il y a une avancée bientôt! :D
Je pense que l'amitié homme-femme peut exister s'il n'y a absolument aucune ambiguité et si aucun des deux ne veut plus. Malheureusement, ce n'est pas un cas très fréquent: dans mon expérience, il y en a souvent un qui veut plus, et pas l'autre. Et ca, ca fait mal et celui qui veut plus finit par prendre ses distances pour ne plus souffrir. Ca m'est arrivé plusieurs fois.
Je ne sais pas si on peut parler d'amitié si l'un des deux attend autre chose et espère sans cesse la transformation. C'était peut-etre ca le message!
Le cas idéal d'amitié homme-femme, c'est quand un des deux (voire les deux!) est homo et que l'autre le sait dès le départ. Là, il n'y a aucune ambiguité et aucun pb.
P
52 ans 3714
L'amitié homme/femme est un exercice d'équilibriste difficile, qui peut être sans ambiguïté lorsque chacun est en couple bien établi mais qui bien souvent mène au désir quand on est célibataire.

Erreur classique de ceux qui convoitent une personne : devenir amis avant de devenir amants. Rien de tel pour jeter le trouble et éventuellement pour amocher un peu cette amitié si rien n'est solide.
100 ans 591
Je pense que l'amitié homme/femme est possible si on a la maturité pour ça. Et c'est peut être une question d'âge..
Je prend mon cas pour ne pas généraliser; lorsqu'on parle de bons amis,de confidents avec qui la relation est poussée, ceux ci sont homosexuels.
Avec des hétéros, d'une tranche d'âge de 19-25 ans, impossible de passer au travers d'une certaine ambiguïté.
J'ai du évincé nombre "d'amis" à cause de cette ambiguïté qui finalement empêchait toute amitié sincère.
Et puis j'ai vécu le fameux "mais c'est comme ma meilleure amie, il se passera jamais rien!" qui un beau jour s'est transformé en "c'était une erreur, je sais pas se qui nous a pris..je suis désolé".
Confiance en l'amitié homme/femme : 0
Dumoins pour les gens de mon âge, j'aime a imaginé que passer un certain stade on est capable de mettre des barrières et de respecter les limites.
P
52 ans 3714
Tu ne peux ni empêcher ni reprocher à un ami de tomber amoureux petit à petit. ;)
M
90 ans 1565
Pourquoi pas! Mais il existe certainement autant de scénarios différents que de personnes...
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
ce que je comprends dans ton histoire c'est que l'autre femme elle restera , elle , une amie .
mais que toi c'est différent .
toi tu pourrais bien être sa PETITE amie .....
30 ans La Ville Rose 2320
Bon, je réponds quand même, vu qu'elle a été bannie ...

Les hommes avec qui je suis amie sont gay.
C'est un demi choix. 1) ça évite les ambiguïtés, la crainte/jalousie du partenaire 2) Les hommes hétéro choisissent souvent leurs amiES au physique, et j'ai beaucoup moins cette pression avec les homo ( voire pas du tout ).

Mais principalement c'est pour cette absence d’ambiguïté, car à chaque fois que j'ai tenté d'être amie avec un mec, ça a toujours fini par cette rengaine idiote " ton esprit me plaît, on couche quand ensemble ? ". ça m'a saoulé donc j'ai décidé de ne plus être amie avec un homme hétéro ... Et comme à la base on a tendance à ne pas s'entendre, ça se passe très bien.
Le seul ami hétéro que j'ai, je ne l'ai jamais rencontré en vrai. Et malgré ça, sa copine ne m'aime pas ...

Bon après je ne généralise pas hein, je ne veux pas dire que les hommes hétéro sont inintéressants et les homo des anges, mais j'ai noté cette différence et ça semble fonctionner, en tous cas, dans mon petit monde.
29 ans 1489
Je réponds moi aussi :)
J'ai toujours eu des amis masculins. Pas autant que d'amiEs mais pas mal quand même. Je n'ai jamais connu une histoire d'amitié avec un mec qui a tourné vers quelque chose d'ambigu, je dois être un cas à part pour le moment :lol:
Il y a mes amis, mes potes, et ceux avec qui j'ai eu une histoire d'amour et/ou des relations sexuelles. (bien qu'il y aie aussi une part d'amitié dans une relation amoureuse..)

Donc par rapport à mon vécu, tout à fait possible, et même normal.
36 ans Niort 1336
ZouZou-X3Again a écrit:
Bon, je réponds quand même, vu qu'elle a été bannie ...


Ben mince, comment vous voyez ça ? J'ai raté un épisode :-k

Pour moi, l'amitié homme/femme, mais en l'occurrence femme/femme ça pourrait marcher dans mon cas puisque bi-sexuelle, j'aurais dit il y a quelques temps, n'existe pas.
C'est pas possible. Un jour, une tension sensuelle/sexuelle, et paf c'est le dérapage. Très jalouse, je n'y crois pas.

Sauf que force est d'admettre que j'ai des ami-e-s. Et que ces personnes sont des ami-e-s, dénuées de sexualité, et donc pas de dérapage.
Je me rends compte par exemple que les conjoints de mes amies d'enfance (amie d'enfance = pas sexuée pour moi), ne sont pas sexués non plus. Les imaginer dans un lit, ça me dégouterait autant que d'imaginer mon frère dans un lit (j'ai pas de frère, mais vous voyez le genre). Donc j'ai des rapports amicaux très forts avec des gens de tous les sexes et de toutes les compositions... Mais je ne tente pas le diable. Je me méfie du dérapage (mien comme celui de l'autre) comme de la peste, et donc je crois que je fais toujours attention à ne pas me mettre dans une situation "délicate", qui pourrait amener au dérapage. Je ne bois jamais au point d'en perdre mes moyens, je ne reste pas seule dans une pièce longtemps avec quelqu'un pour qui il pourrait y avoir une ambiguïté...

Serais-je totalement parano ? :shock:
Bin, alors, moi, je n'ai jamais eu de pb d'ambiguité en tant que tel: entre mon poids, mon fauteuil et le reste, je fais trop "épouvantail" pour qu'un homme s'intéresse à moi physiquement...
Par contre, le pb avec la quasi-totalité des amis hommes que j'ai eus, c'est que moi j'étais attirée par eux, que je voulais plus et que eux ne pouvaient me voir que comme une bonne copine. J'étais sympa, j'avais de bonnes idées, je savais écouter... mais ca s'arretait là. Et avec au moins deux d'entre eux, ca s'est très mal fini.
Le premier, vu qu'il m'invitait au resto et au ciné de plus en plus souvent alors que (je pensais que) ca se voyait à 300 km que j'étais amoureuse de lui, j'en ai déduit (à tort) que lui aussi mais qu'il n'osait pas se déclarer. J'ai été de plus en plus claire, jusqu'à ce qu'il me fasse comprendre que non. Et là, terminus, tout le monde descend... Je ne l'ai jamais revu. Dommage, on s'entendait super bien!
Le second, c'était un peu plus compliqué. Rencontre internet (meetic), on s'est parlé 5 heures par jour pendant 2 mois car il était en Australie. A son retour, on devait se rencontrer (il avait vu ma photo et savait pour mon handicap). Pour moi, c'était évident que qqch allait se passer. Et puis, à peine descendu de l'avion, il commence une histoire avec une autre... Il voulait qu'on reste amis... Pas moi!
Et j'en ai encore 2 autres comme ca...
B I U