MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hyperphagie nocturne

50 ans Strasbourg 42
:twisted: Y'en a t'il parmi vous qui sont concernés par l'hyperphagie nocturne ????
Car, c'est mon cas, et grâce à ce super site, j'ai ENFIN mis un nom sur ce trouble  
qui est loin d'être facile à gérer !!!! :twisted:

J'attends vos conseils !!!!! :roll:
51 ans contre le mur, face à mon écran 3178
Alors, je viens juste de découvrir des témoignages de personnes qui souffrent d'hyperphagie, que je ne connaissais déjà pas, mais alors là je ne savais pas qu'il y a avait aussi de l'hyperphagie nocturne.
Ca se traduit comment? Tu te lèves la nuit comme les somnambules et tu manges tout en restant endormie c'est çà? :shock:
Si j'ai dit une grosse connerie, merci de corriger SVP. :oops:
Mais si c'est bien çà, là je dirais que c'est flippant.
50 ans Strasbourg 42
Dee a écrit:
l'hyperphagie nocturne.
Ca se traduit comment? Tu te lèves la nuit comme les somnambules et tu manges tout en restant endormie c'est çà? :shock:
Si j'ai dit une grosse connerie, merci de corriger SVP. :oops:
Mais si c'est bien çà, là je dirais que c'est flippant.


Salut Dee !!!

Oh, non, tu ne dis pas de conneries, c'est malheureusement EXCACTEMENT ça .... :twisted:
En ce qui me concerne, ça se traduit toujours de la même manière : 1 heure après m'être endormie, telle une somnanbule je vais dans la cuisine ... C'est une envie incontrôlable de manger qui s'empare de moi :twisted: Et alors là, c'est essentiellemnt pain, fromage et mousse au chocolat ....
Autant la journée je suis capable de me raisonner sur ce que je mange, autant là rien n'y fait ....
C'est franchement horrible, et rien n'y fait : j'ai moi aussi découvert ce trouble sur le site, enfin son nom, car malheureusement le trouble je ne le connaîs que trop bien .... J'en souffre depuis l'âge de 16 ans et aucun médecin n'avait su l'identifier : ce que j'ai lu sur le site est étonnant de vérité :!: ( je ne sais pas intégrer le lien pour que d'autres personnes puissent voir l'article .... )
Sinon, j'ai pris pendant des années des somnifères pour arrêter ces crises, et bien vous allez rire, complètement dans le gaz, titubant à moitié, non seulement le réveil se faisait, mais je trouvais encore le chemin de la cuisine et la force de manger .....
C'est très dur, d'autant que comme je l'ai lu dans l'article qui en parle, c'est un phènomène encore mal connu, donc difficile à gérer pour le moment ..... :roll:
J'espère rencontrer d'autres personnes qui subisssent ce trouble, et pourquoi pas m'apporter des pistes pour stopper ce processus ....

Bisous @ toutes et @ tous !
F
46 ans Neverland 1830
Bon j'aurai bien envie de dire de ne rien avoir dans ton frigo en fin de journée mais je ne pense pas que ce soit la solution surtout que c'est faisable seulement si on vit seul. En plus je me demande si tu ne ferai pas de l'hyperphagie diurne pour compenser apres. En tout cas moi je ne stocke pas de nourriture: tous les jours j'achete la bouffe pour les trois repas et c'est marre. Il reste toujours des trucs qu'on ne peut pas prendre a l'unité mais au moins, c'est limité au minimum: si il me reste 2 yaourts, au moins je sais que je n'en boufferai pas 8, etc.
51 ans contre le mur, face à mon écran 3178
Et fermer la porte de la cuisine à clefs? Pour ensuite mettre cette clef en hauteur. En fait suffisament haut pour que tu sois obligée de prendre une chaise pour aller la récupérer?
Si tu es endormie, il y a peu de chances que tu fasses tous ces efforts pour récupérer la clef non? :?
50 ans Strasbourg 42
:roll: Franchement, j'ai déjà essayé tellement de choses ....
Rien n'y fait : c'est vrai que moins de choses traînent dans la cuisine, moins on est tenté, mais ça n'est pas toujours réalisable !!!
En tout cas, j'ai envie de dire le moins de choses nocives pour moi : je suis pas franchement sucré, mais s'il y'avait des gâteaux, ils ne résisteraient pas longtemps la nuit .... alors, ce n'est pas compliqué je n'en achète jamais ......

Sinon, fermer la cuisine : un exemple tout bête, je suis actuellement en béquilles, j'ai un étage à descendre pour aller dans cette fameuse cuisine, et bien vous me croirez ou pas :twisted: j'y arrive .....
C'est très dur de se faire une raison, et lorsqu'il m'arrive de "réfléchir" à ce que je vais faire, avant de descendre, je n'arrive absolument plus à dormir .....
alors qu'une fois que j'ai gloutonné mon repas supplémentaire, je me rendors !!!!
Et la journée qui a précédé, que j'ai mangé normalement, au contraire essayé de réduire, ou encore fait un bon resto, n'a ABSOLUMENT aucune incidence, c'est pour dire !!!!!!
Bref, c'est compliqué !!! Sans parler du lendemain ou on s'en veut à mort !!!! :!:
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
cette envie de te remplir arrive toujours une heure apres t'etre endormies? jamais plus tard dans la nuit?

question peut etre idiote: est ce que tu as le souvenir d'angoisses nocturnes quand tu etais enfants au debut de tes nuits?
50 ans Strasbourg 42
OUI, ça m'arrive toujours une heure après ...
Effectivement, étant petite j'avais souvent des angoisses la nuit, et j'ai commencé a être somnanbule : il m'arrivait très souvent de "me perdre" dans ma propre chambre.
Je m'explique : dans mon demi-sommeil, je me déplaçais dans ma chambre, et puis, je me réveillais à l'autre bout de la pièce. Du coup, étant donné "le noir" je ne savais pas où j'étais et il me fallait pas mal de temps pour comprendre et retrouver mes repères ....
Y'a t'il un rapport, tu crois :?:
F
46 ans Neverland 1830
drooki: je savais que ma suggestion ne tenait pas la route, j'ai fait de l'hyperphagie (ca rassure de dire ca au passé mais pourtant je suis toujours atteint meme si ca fait un moment que je n'ai pas eu de crise) meme si pas nocturne. Mais j'ai eu envie de repondre qulque chose parceque je suis vraiment tres touché par ton probleme et aussi que si tu trouves une solution faut me tenir u courant hein. ;) Laisse pas mourir le thread drooki faut vraiment qu'on trouve ce qui se passe. As tu pensé a une psychothérapie ? Anne a posté des liens sur l'hyperphagie et les tac et ils proposent des infos pour entamer une demarche dans ce sens. Je sais que pour le moment moi je laisse passer un peu de temps avant de m'engager la dedans vu que je ne suis pas dans l'urgence (plus de crises) et que je viens à peine de comprendre que notre probleme est un peu plus que 'oh la la je suis un sale gourmand minable sans volonté'. Garde le moral on est là avec toi !

cocagne: je ne suis pas psy, donc je ne sais pas si ta question est naive ou maladroite mais je sais une chose, c'est que tu es surement dans la bonne direction. Parceque j'ai beau retourner le probleme dans TOUS les sens , a part de la psy je ne vois pas ce qui peut expliquer un tel comportement. Le probleme c'est que dans mon cas (et meme si j'ai une biographie a faire rever un analyste, je ne m'etendrai pas la dessus) je ne vois RIEN qui puisse expliquer les crises, mais alors RIEN. Donc non tu ne dis pas une betise.
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
vous savez je suis pas psy, j'essai de repondre avec mon vecu et du bon sens
j'ai eu des crises d'angoisses qui ne se sont pas traduites heureusement par de l'hyperphagie
mais je connais lorsqu'on est angoissé cette impression de gouffre face auquel on peut se trouver alors se remplir d'aliments peut peut etre une façon de combler ce gouffre
la seule idée que j'ai pour vous aider c'est de remonter a ce qui a pu causer ces angoisses
drooky est ce que tu te souviens par quoi etait causées ces angoisses nocturnes et si il y a eu quelques chose qui a pu se passer avant que tu ne passes a la phase hyperphagie?
puisque apparement pour toi il y a deux periodes les angoisses seules puis les angoisses avec hyperphagie
50 ans Strasbourg 42
flying_saucisse a écrit:
j'ai fait de l'hyperphagie (ca rassure de dire ca au passé mais pourtant je suis toujours atteint meme si ca fait un moment que je n'ai pas eu de crise) meme si pas nocturne.
Garde le moral on est là avec toi !

:lol: MERCI beaucoup !!!!!!!
Je pense également qu'une psychotérapie pourrait sans doute m'aider, mais, ... c'est pas évident ... J'avoue que j'ai franchement peur ...
Pour tout te dire, c'est la 1ère fois que j'en parle !!!! Merci à ce super forum que j'ai découvert il y'a une quinzaine de jours 8)
Et puis, c'est vrai qu'on espère toujours que ça va s'arranger !!!
En tout cas, le fait de te lire, et de voir que tu n'as pas eu de crises depuis un moment ( combien de temps au fait ???? ) ça me fait déjà énormément de bien !!!!!
Je me rends compte que c'est possible !!!!
D'ailleurs, tu faisais de l'hyperphagie depuis combien de temps ??? Des années également !!!!
Je souhaite que pour toi celà continue dans le bon sens !!!!
F
46 ans Neverland 1830
cocagne: si ca peut aider, ils disent a propos de l'hyperphagie qu c'est une reponse inadaptée à un probleme psy precis , donc quel que soit son probleme la reponse de bouffer est un leurre ou un palliatif a une autre reaction qui serait la bonne mais que pour une raison ou une autre on utilise pas.... Je sais pas si ca fait avancer mais j'ai vraiment envie de comprendre alors je donne l'info quoi.
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
drooky si tu n'as pas de souvenirs precis peut etre que tes angoisses remontent a plus loin que tu l'imagines
est ce que ta maman t'a dis si tu dormais bien quand tu etais bébé? ou si il est arrivé quelque chose quand tu etais toute petite qui a pu te faire peur la nuit?
F
46 ans Neverland 1830
drooki: c'etait de l'hyperphagie diurne. La premiere crise dont je me souvienne j'avais dix ans mais ca doit etre plus vieux: un apres midi j'avais descendu une soupiere entiere de viande en sauce / pommes de terre que ma mamie avait préparé pour un soir ou on recevait du monde (inutile de te dire que je me suis fait severement engueuler quand mon forfait a été reperé, et devant un copain qui passait en plus alors que j'etais complexé par mon poid. Ma pauvre mamie n'a pas été tres psychologue sur ce coup là mais elle ne savait pas la pauvre).

Je n'ai pas eu de 'vraie' crise depuis 1 an et demi. Quand je dis 'vraie' c'est parceque j'en ai encore mais j'ai réussi a "tuer" la quantité.

Imagine une crise normale: disons que tu ingurgites 4 steaks hachés avec 1 saladier de patess, 2 paquets de cookies, 400 grammes de fromage (sur les pates), un saucisson sur une baguette (heu désolé pour ceux qui ne connaissent pas du tout l'hyperphagie ils doivent me prendre pour un cinglé là mais promis drooki sait de quoi je parle): ben aujourd'hui je mangerai une bouchée de steack haché une pincée de rapé, 2 cookies, et une rondelle de saucisson. Pas de quoi avoir mal au ventre mais j'arrete là quand meme. A part la quantité et donc la douleur a l'estomac, tout le reste est identique a la crise normale: je mange ca devant le frigo , en catimini, j'ai honte , impossible de m'en empecher etc.

maintenant je pense que toi c'est encore pire pour le controler parceque quand on est dans les vaps a moitié endormie, va resister a un truc qui est deja incontrolable en temps normal. Pour moi le declencheur de l'arret des grosses crises, ca a été de tres graves problemes de santé : j'ai été hospitalisé en urgence , mais surtout je n'avais plus ma tete a ce moment là: le sang etait intoxiqué et je me rendais compte que je melangeais mes reves et la réalité , je le savais c'est ca le pire: tres dur a expliquer. J'ai pleuré des heures suite à cette perte de soi (devant ma copine qui souffrait aussi enormement) et j'ai vraiment eu peur. Je pensais etre diabetique a vie (et ca allait pas etre long). En sortant de l'hopital quand j'ai compris que j'avais une nouvelle chance (plus de diabete, etc), j'ai retrouvé un rythme alimentaire plus normal, et je ne sais pas si c'est un traumatisme suite a ca, mais les crises se sont espacées et transformées en mini crises. Voila desolé j'ai fait long mais moi aussi c la premiere fois que je raconte ca. J'aurai plutot du t'envoyer un MP d'ailleurs, j'ai un peu honte meme si je sais que c'est idiot.

Helas pour en revenir a toi car c'etait le sujet au départ, ben j'ai rien pu controler c'est juste les circonstances qui font que pour le moment je vais mieux. Il faut qu'on trouve une vraie solution a ton probleme.
50 ans Strasbourg 42
MERCI Flying Saucisse !!!

Oh que OUI je comprends tout celà !!!!
et, ... comme toi, moi aussi devant le frigo en catimini !!!!!

Et puis, surtout, il n'y a pas de honte à raconter ton histoire, car, crois moi, et je t'en remercie beuacoup, ça m'aide beuacoup moralement !!!!

Tu as raison, on ingurgite énormément de nourriture : moi, je suis très salée, alors finir le plat du soir ne me fait (malheureusement) pas peur, et puis le sempiternel saucisson, pain, fromage ..
En plus, sur le coup, je ne culpabilise ABSOLUMENT pas ... (trop dans les vaps, c'est sûr ... Mais le lendemain, même si je ne me souviens pas de tout, je culpabilise ENORMEMENT !!!!!
Et le pire dans tout ça, c'est que personne autour de moi ne s'en est aperçu .....

Enfin, je te dis encore MERCI pour ton témoignage, et j'espère que comme toi, les crises s'estomperont ou tout du moins seront plus light, c'est déjà pas si mal !!!!
Et de ton côté, alors, tu n'as plus trop de problèmes de poids, alors ????
En tout cas, je suis ravie de voir qu'après tes problèmes de santé, tout s'est heureusement arrange :lol:
B I U


Discussions liées