MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Nouveau rapport à nouveau corps: besoin de conseils =)

32 ans 940
Bonsoir à toutes et à tous !
Avant tout : ce message est assez long, mais vous pouvez passer l’intro et sauter directement à la deuxième partie du message, si jamais  
(c’est juste que j’aime bien contextualiser les choses :lol: ).


1ère partie
Après 2-3 années d’absence sur VLR, me voici de retour avec plein de questions en tête et une nouvelle "relation corporelle" à mettre en place.
A l’époque où j’étais active par ici, j’étais en léger surpoids, hyperphage, complexée, en couple et étudiante à l’université.
Me revoici aujourd’hui avec un corps s’étant pas mal modifié ces dernières années, une hyperphagie apprivoisée mais des complexes toujours tenaces, célibataire et mi-salariée mi-étudiante.

Me revoici surtout car en l’espace de quelques mois, pas mal de choses se sont passées dans ma vie et ont provoqué des changements assez importants.

1) du fait de cette période mouvementée, j’ai perdu pas mal de poids et mon rapport à la nourriture s’est modifié (j’ai écrit un pavé à ce propos ici, si vous êtes courageux-se http://www.vivelesrond...om/forum/viewtopic_418847.htm)

2) je suis désormais célibataire, et c’est un fait important car la relation amoureuse dont je sors était la toute première et a duré plus de 7 ans.
Les conséquences de ce nouveau célibat sont les suivantes : d’ici la fin de l’été, pour la première fois de ma vie, je vais vivre seule dans un logement "rien qu’à moi" et je serai, pour la première fois depuis des années, libre comme l’air - et surtout en mesure d’embrasser cette liberté (je n’ai en effet pas "profité" de mon adolescence à cause de différentes difficultés personnelles que je me suis évertuée à résoudre toutes ces dernières années) [Entre les lignes, ça veut dire que techniquement, en terme d’expérience - fêtes, amours, flirts, etc. - , j’ai plus 15 ans que 25 ans :lol: :twisted: :oops:]

Bref, en résumé, j’entame un tout nouveau chapitre de ma vie, tant sur le plan social que sur le plan corporel, et c’est la raison de mon retour sur VLR, car je vais avoir besoin de conseils...


2ème partie
Corporellement parlant donc, justement, je me sens un peu perdue.
Ma perte de poids a été assez rapide et est une "conséquence" des remous de ma vie, qui a été ces derniers mois assez compliquée.
Comme justement ma vie était compliquée, j’ai prêté assez peu d’attention à ces transformations (j’avais vraiment d’autres chats à fouetter), et du coup, maintenant que les choses se calment, j’ai un peu l’impression de me découvrir avec tous ces kilos en moins du jour au lendemain.
Je ne vais pas nier le fait que mon nouveau reflet dans le miroir me plaît assez, mais je suis passablement déroutée de constater que je suis toujours aussi complexée. Je vois mon nouveau corps, oui, mais lorsque je le regarde, je vois surtout tout ce qui "ne va pas", tout ce qui devrait encore être "amélioré". Je ne l’accepte donc pas tel qu’il est, et cela me chagrine et m’ennuie, car je crains que ce regard perfectionniste que je porte sur lui ne mette en péril l’équilibre alimentaire – une relation totalement pacifique avec la nourriture – que j’ai naturellement retrouvé ces derniers mois. Ne mette en fait en péril le rapport naturel qui s’est établi avec mon corps. Car en plus de l’écouter, de prêter attention à mes sensations alimentaires, je le chouchoute davantage, je fais plus d’exercice, j’ai des projets sportifs pour cet été (avant tout envisagés, je précise, dans une optique de plaisir, et non pas en vue d’une perte de poids/d’un raffermissement, même si évidemment j’espère au fond de moi que ces activités auront des effets positifs de ce côté-ci ) et je me sens prête à travailler sur certains de mes blocages corporels liés à la façon de vivre son corps (par exemple : la sexualité :oops: ). Bref, j’ai vraiment envie d’investir mon corps, mais je crains que ma tête et ses obsessions de "corps parfait" ne fasse tout capoter (ou du moins ne complique extrêmement les choses).

Du coup... auriez-vous des conseils à me donner ?
Comment assumez-vous vos formes, avez-vous des stratégies pour déjouer vos complexes ?
Etes-vous déjà passé-e-s par l’étape que je décris, et si oui, comment vous en êtes-vous sorti-e-s ?
Quelle expérience avez-vous avec votre corps et avec les changements qu’il a pu subir ?
Merci d’avance ! ;)
31 ans La Ville Rose 2323
Selon moi, c'est pas spécialement plus compliqué que de s'assumer/s'aimer avec les kilos en plus, puisqu'au final il s'agit, dans le fond, de faire avec ses défauts, ce qui ne va pas, ce qu'on n'aime pas ... Quelque soit le poids ou l'apparence, le problème est le même, c'est l'acceptation sociétale qui diffère, c'est tout. C'est d'ailleurs pour ça que parfois, des anciens gros sont presque déçus.
Apparemment tu as déjà du déjouer tes complexes avec du poids en plus ... Avec du poids en moins tu devrais y parvenir.

Focalise-toi sur ce que tu veux améliorer, mettre en valeur, sur la progression de tes performances et puis voilà ... Sinon t'as pas fini.

Évite au maximum la peau qui pend. Perso c'est la seule chose qui me fait peur en cas de perte de poids.
32 ans 940
ZouZou-X3Again a écrit:
Apparemment tu as déjà du déjouer tes complexes avec du poids en plus ... Avec du poids en moins tu devrais y parvenir.

Focalise-toi sur ce que tu veux améliorer, mettre en valeur, sur la progression de tes performances et puis voilà ... Sinon t'as pas fini.

Évite au maximum la peau qui pend. Perso c'est la seule chose qui me fait peur en cas de perte de poids.


Merci Zouzou de ton message!
Le truc, c'est que justement, je n'avais pas déjoué mes complexes avant, en fait... j'arrive à me trouver jolie dans mes vêtements, je mets en valeur ce que je veux, mais par exemple il y a beaucoup de choses que je n'ose pas porter sous prétexte qu'on voit trop ci/trop ça, et je me dis que c'est débile parce que quand je regarde les filles dans la rue, beaucoup ont l'air de s'en ficher et de porter simplement ce qu'elles aiment. La plupart du temps je trouve que je suis beaucoup en "mode camouflage", quand même, donc peu dans l'acceptation, dans le fait d'assumer, il me semble.

Cela dit, ça me parle quand tu me dis de me focaliser sur la progression de mes performances, merci ;)
Et pour la peau, pour l'instant ça a l'air d'aller (comme j'ai des problèmes d'hydratation je dois me tartiner tous les jours, j'imagine que ça aide), mais je vais effectivement mettre l'accent sur des crèmes raffermissantes ces prochains mois (faut que j'aille faire un tour dans la section beauté, tiens! :D ).
39 ans très au sud 7913
hello!
pour ton rapport à ton corps et ce qui est de le mettre en valeur, as tu une véritable amie? Je veux dire par là le genre d'amie à qui tu peux demander un vrai service?
si oui pars au moins une journée en shopping avec elle et demande lui de te trouver des tenues, de te faire essayer des choses qui selon elle pourront t'aller et ensuite tu joues le jeu et les essayes. Là tu expliques ce qui te bloque et elle elle te dit ce qu'elle en pense aussi de son point de vue extérieur.
Au pire essaies des choses que tu sais que tu ne mettras pas, mais regardes toi avec et poses toi des questions: pourquoi je pense que ça ne me va pas. Est ce que je l'ai déjà vu sur quelqu'un et eu la même opinion? qu'est ce que je veux cacher? etc...

l'important c'est de te trouver des fringues où tu te sentes belle, comme ça tu gagneras en assurance. Pas besoin de faire la révolution d'un coup hein, ose acheter et mettre une chose par shopping ça sera déjà pas mal.
J'ai procédé comme ça pour les shorts ;)
et au finish l'étape petite jupe/robe a été assez facile puisque je me suis habituée au court. Après je sais quelle forme me va... ou pas!
32 ans 940
Hello Reinette, merci beaucoup pour ton message et cette idée très intéressante! :D

J'ai de véritables amies, mais malheureusement les virées shopping c'est pas trop leur truc (et en plus on a des goûts tellement différents que ça risquerait de tourner à la journée déguisement :lol: ).
Cela dit, je retiens l'idée, je trouve qu'il y a quelque chose à creuser, d'ailleurs j'ai fait des essais avec mes vêtements tout à l'heure et le constat, en fait, c'est que je préfère cacher ce que je trouve disgracieux dans mon physique, quitte à porter des vêtements qui me "grossissent", que de porter des vêtements plus ajustés, qui révèlent à la fois les atouts et les "défauts" (un exemple: un débardeur ajusté va révéler le fait que j'ai une taille fine, mais aussi révéler que j'ai un ventre un peu flasque. A choisir, je préfère donc porter un t-shirt plus ample, dans lequel mon ventre est moins visible).

Je me rends compte, en fait, que j'ai de la peine à me détacher de cet idéal corporel que véhicule la publicité, surtout en terme de fermeté. Comme j'ai un corps "bloblottant" depuis des années, avec de la cellulite, ben je le cache parce que c'est plus "esthétique". Finalement ce sont pas tant les formes que la qualité des formes qui est problématique pour moi.
Du coup, typiquement, pour reprendre ton exemple du short (et autres vêtements courts), pour moi, dans ma tête, c'est juste impensable de porter quelque chose qui monte au-dessus du genoux sans collant noir (par exemple mi-cuisse), parce que j'ai des genoux gras.
26 ans 262
Coucou Tribulations. Je me reconnais parfaitement dans ton message : grosse perte de poids récemment dû au stress de mes études, nouveau rapport à la nourriture dans le même temps, nouveau corps et la même sorte de déception dont parle Reinette (son message est très juste et de bon conseil d'ailleurs. Moi je suis à la recherche du corps parfait d'autant plus que je suis encore ronde, une dizaine de kilos en trop, du coup je suis focalisée sur mon ventre flasque.

Comme toi, je suis aussi prise entre l'envie de trouver des habits qui me plaisent et l'idée de continuer à cacher mes formes (des atouts et des défauts à la fois, selon la façon de les considérer en effet).

Pour ma part un autre problème se pose à moi, je me reconnais parfois à peine dans le miroir et c'est très déconcertant, ajouter à ça que mon copain passe son temps à me dire qu'il préférait avant ma perte de poids.

Je n'ai donc pas de solution miracle à t'apporter, si ce n'est que le processus d'acceptation de soi est le même que si on avait pris du poids, on passe par les mêmes étapes mais de manière inversée.
Ce n'est pas étonnant que tu continue à pointer du doigt ce qui selon toi ne va pas dans ton physique, rares sont les femmes qui s'acceptent entièrement comme elles le sont, je pense que c'est dû en grande partie à la pression sociale qui existe derrière, certaines y sont plus sensibles que d'autres.
39 ans très au sud 7913
il est pas cool là dessus ton copain hallybell :kiss:

pour ce qui est de ne pas se reconnaitre dans le miroir, je comprends tout à fait! C'est pas que je n'aime pas ce que je vois dans le miroir, au contraire. Et ça ben j'ai pas l'habitude... enfin il y a des choses que j'aime et d'autres moins, mais d'une manière générale je me préfère nettement maintenant.
mais il n'empêche que c'est déconcertant de voir ce corps ni tout à fait le même ni tout à fait un autre. Hier soir j'ai essayé un body sculptant acheté bien trop petit il y a plus d'un an maintenant, j'étais jamais rentrée dedans en fait :lol:
il valait tellement le coup bref vous voyez le genre ;)
ben là il me va et gomme ces petits défauts que je vois, en plus noir il est sublime. Mais ce corps :shock: la taille encore plus fine, le ventre lissé et les seins "au balcon" ben euh... merde mais c'est moi quoi! bien sûr que je trouve ça beau, mais je réalise pas que c'est (à) moi. Et la taille je la trouve disproportionnée par rapport aux hanches pour le buste tellement elle est fine :shock: ça fait genre j'ai un corset , vous voyez les images rétro? ben c'est moi quoi, sur la papier c'est joli, dans la vraie vie c'est juste étrange et faut assumer quoi.

désolée d'avoir pollué :oops:
32 ans 940
Hello Hallybell,

Merci pour ton message, je vois effectivement qu'on est dans une situation similaire! (En tous cas, si je peux me permettre, t'es toute choue sur ta photo de profil ;) )
ça ne doit pas être facile pour toi de gérer les commentaires de ton copain en plus du reste, comment tu le vis?
Moi heureusement personne n'a émis de jugement de valeur pour l'instant, les gens se contentent de prendre acte du changement ("Toi t'as maigris!"), j'ai pas eu droit à des commentaires du genre "ça te va mieux / t'es plus jolie!", et tant mieux sinon je pense que j'aurais mordu :twisted:

Hallybell a écrit:
Je n'ai donc pas de solution miracle à t'apporter, si ce n'est que le processus d'acceptation de soi est le même que si on avait pris du poids, on passe par les mêmes étapes mais de manière inversée.
Ce n'est pas étonnant que tu continue à pointer du doigt ce qui selon toi ne va pas dans ton physique, rares sont les femmes qui s'acceptent entièrement comme elles le sont, je pense que c'est dû en grande partie à la pression sociale qui existe derrière, certaines y sont plus sensibles que d'autres.

Je suis tout à fait d'accord avec toi à propos de la pression sociale, en fait pour moi la difficulté c'est que j'ai jamais vraiment accepté mon corps, du moins plus depuis la pré-adolescence. J'ai des complexes depuis que j'ai 12 ans (merci papa - la pression sociale, je l'ai sentie rapidement et violemment à cause de lui, ça doit aussi être pour ça que j'ai de la peine à m'en débarrasser), et pourtant à l'époque j'étais parfaite! Après ma prise de poids, je ne pensais qu'à maigrir, puis j'ai simplement décidé de ne plus me prendre le chou et de vivre ma vie, mais je restais complexée. Et maintenant que j'ai perdu du poids et que je re-rentre dans des vêtements que je portais à 15 ans, je me dis premièrement que c'était vraiment débile d'être complexée à l'époque, et je me dis que je devrais justement ne plus l'être (sauf qu'évidemment, mon corps porte les marques de ces années de vie corporelle difficile).

En fait j'ai un peu l'impression qu'en plus du complexe, je dois gérer la culpabilité d'être complexée, parce que mis à part effectivement peut-être la cellulite, objectivement, j'ai vraiment pas de quoi complexer je crois...
(non non, je ne me complique pas du tout la vie :lol: )

En tous cas ça me fait du bien de mettre tout ça noir sur blanc par ici, merci de me lire!
32 ans 940
Merci Reinette, tu ne pollues pas du tout, au contraire, je trouve ça super intéressant et j'ai aussi un peu la même impression!
J'essaie des vêtements, mes vieux que j'avais gardés, mes nouveaux, et des fois je me demande aussi si c'est vraiment moi. J'ai limite l'impression d'être déguisée!
Par exemple, de toute ma vie, j'ai jamais été aussi proche de mon idéal de combo "hanches-fesses-jambes", et je me surprends à penser des trucs comme "pu****, si je perds encore un peu, je serai vraiment bonne!", et ça c'est juste tellement... surréaliste :shock: !
Bon, ok, ma conception du "corps idéal" a pas mal changé ces dernières années (je suis passée d'une envie d'un corps que je n'aurai jamais pour des raisons morphologiques à une envie de "mon corps en mieux"), mais quand même... ça fait bizarre... et justement, faut pas trop que j'y pense sinon côté nourriture c'est la catastrophe :evil:
C
28 ans Paris 43
Ce que tu décris est assez intéressant Tribulations, on pense tellement à maigrir quand on est complexée qu'on ne pense pas à l'après, une fois que ça arrive. Perso je n'ai pas perdu de poids de façon détonnante donc je ne pourrais pas tellement me prononcer, mais j'ai une amie qui après avoir perdu beaucoup de poid n'a pas assumer ce changement, elle a mis plus d'un an avant d'acheter des vêtements réellement à sa taille et à se mettre en valeur.
Je ne sais pas si ce que je vais te dire va t'aider, mais ce qui te gêne le plus c'est l'image du corps parfait, représenter par la minceur, ou juste la fermeté, une fermeté trafiquée meme sur des cliché de rondes, véhiculés par la pub, la télé etc.. peut être que tu devrais chercher des images de corps différents, non plébiscités par les médias? C'est ce que j'ai fait pour mieux intégrer le fait que le corps stéréotypé n'est pas le corps le plus courant chez nous, gens normaux :roll: Je cherchais des photos de femmes qui s'assumaient avec leurs rondeurs, leurs cellulite, leurs seins tombants.. autant de "défauts" qui sont notre lot commun. C'est à force de voir ces images que je me suis habituée à ses "imperfections". Je pense d'ailleurs que c'est en banalisant les images de vraies femmes de tout les jours, aux seins loin d'être rond et ferme, à la peau loin d'etre lisse et tendue, aux vergetures liés aux changements de poids et aux grossesses, etc, qu'on s'assumera mieux, sans essayer de ressembler aux canons habituels de la beauté.
32 ans 940
charlie16 a écrit:
Ce que tu décris est assez intéressant Tribulations, on pense tellement à maigrir quand on est complexée qu'on ne pense pas à l'après, une fois que ça arrive.

C'est vrai, et l'effet pervers c'est que souvent on nous renvoie l'idée que maigrir, ça résoud tous les problèmes, alors que... ben non. Ce qui foirait dans ta vie foire pareil quand t'as perdu du poids, c'est pas magique, et il me semble qu'on parle peu de ce processus de "réappropriation" du corps qui change: non seulement tu dois gérer la transformation de ton corps mais aussi le regard des autres, et ça, ça demande un sacré travail sur la confiance en soi.
C'est un des trucs qui me fait bizarre: mon corps, c'était un peu mon bouc émissaire, il avait bon dos. Mais maintenant qu'il se rapproche de la "norme", ben ça devient difficile de le blâmer, et mine de rien ça fait un vide, ça bouscule pas mal d'habitudes.


charlie16 a écrit:
Je ne sais pas si ce que je vais te dire va t'aider, mais ce qui te gêne le plus c'est l'image du corps parfait, représenter par la minceur, ou juste la fermeté, une fermeté trafiquée meme sur des cliché de rondes, véhiculés par la pub, la télé etc.. peut être que tu devrais chercher des images de corps différents, non plébiscités par les médias? C'est ce que j'ai fait pour mieux intégrer le fait que le corps stéréotypé n'est pas le corps le plus courant chez nous, gens normaux :roll: Je cherchais des photos de femmes qui s'assumaient avec leurs rondeurs, leurs cellulite, leurs seins tombants.. autant de "défauts" qui sont notre lot commun. C'est à force de voir ces images que je me suis habituée à ses "imperfections". Je pense d'ailleurs que c'est en banalisant les images de vraies femmes de tout les jours, aux seins loin d'être rond et ferme, à la peau loin d'etre lisse et tendue, aux vergetures liés aux changements de poids et aux grossesses, etc, qu'on s'assumera mieux, sans essayer de ressembler aux canons habituels de la beauté.

Je trouve que tu as totalement raison, c'est le corps des femmes normales qu'on devrait banaliser. Et c'est une idée intéressante d'aller justement chercher des images de vrais corps, peut-être en effet que ça m'aiderait (sans doute! Parce que je me souviens que quand j'étais à l'uni, à force de réviser mon histoire de l'art, j'avais fini par avoir les vieux canons en tête, ces corps de femme qu'on voit dans les tableaux, avec des formes et de la cellulite, et ça m'avait aidé dans ma phase "j'arrête de me prendre la tête") :idea:
C
28 ans Paris 43
oui je pense voir ce que tu veux dire par le corps bouc-émissaire, pour moi ca a été (et ai toujours en fait :? ) dans les relations avec le sexe opposé, je m'interdis certains flirt, je blame mon physique, mais c'est plus profond certainement.. Tu vois je suis là a te donner des conseils mais le chemin est loin d'etre fini pour moi :P

Et oui! c'est ça! Je suis dans la musique, mais ma seconde passion c'est l'art et je suis a la fac beaucoup de cours sur l'histoire de l'Art, et c'est ce que je voulais dire, et tu vois toi même que deja ca avait changé ta vision et meme remotivée? J'ai eu de la chance dès ma premiere année de fac de tombé sur une prof ultra féministe qui voulait absolument changé notre vision des codes sociétaux, elle nous faisait visionné des performances d'artistes qui critiqué le corps "monstrueux" et "difformes", et nous cerveaux fraichement façonner par l'école primaire et secondaire, et bah ça nous a fait du bien! "Alors comme ça on peut etre différent? AH.. donc si j'ai pas la peau toute lisse c'est normal? Mais oui ma fille, en vrai on est plus nombreux(ses) que tu le crois ;) "
32 ans 940
charlie16 a écrit:
oui je pense voir ce que tu veux dire par le corps bouc-émissaire, pour moi ca a été (et ai toujours en fait :? ) dans les relations avec le sexe opposé, je m'interdis certains flirt, je blame mon physique, mais c'est plus profond certainement.. Tu vois je suis là a te donner des conseils mais le chemin est loin d'etre fini pour moi :P

Si on devait n'écouter que ceux qui ont déjà tout fait/fini/réussi... on s'ennuierait, non? :lol: ;)
Je vois bien ce que tu veux dire en tous cas (enfin... je me le représente bien), et j'espère que tu ne laisseras pas/plus ton corps t'empêcher de flirter (ou plus ;) )

Et c'est vrai que se remettre de vrais corps dans l'oeil, ça peut être une idée pour "dédramatiser"! J'imagine en effet que ton cours avec cette prof avait de quoi faire "effet décapant" :twisted:
C
28 ans Paris 43
oui ce serait tristement ennuyant, mais je voulais rétablir un peu de modestie (sinon tout le monde va en avoir marre que je ramène ma fraise :lol: :P )
Par rapport aux flirts etc, j'ai eu de la chance de tomber sur des hommes plus mature qui avaient compris ce qu'était réellement une femme, s'était plus facile. Avec la "petite histoire" qu je vis maintenant, c'est là ou je me rend compte qu'il y a encore du boulot :roll:

oui "décapant" c'est le mot! En sortant on se disait tous qu'on pouvait largement postuler pour faire la couverture de Vogue 8) Si tu le fais dis nous si ça change les choses pour toi, je conseille vraiment ça, pour moi c'était justement ce manque de visuels qui m'empecher de voir plus loin que ce qu'on me présentait
26 ans 262
Citation:
il est pas cool là dessus ton copain hallybell Bisous

pour ce qui est de ne pas se reconnaitre dans le miroir, je comprends tout à fait! C'est pas que je n'aime pas ce que je vois dans le miroir, au contraire. Et ça ben j'ai pas l'habitude... enfin il y a des choses que j'aime et d'autres moins, mais d'une manière générale je me préfère nettement maintenant.
mais il n'empêche que c'est déconcertant de voir ce corps ni tout à fait le même ni tout à fait un autre. Hier soir j'ai essayé un body sculptant acheté bien trop petit il y a plus d'un an maintenant, j'étais jamais rentrée dedans en fait Laughing
il valait tellement le coup bref vous voyez le genre Wink
ben là il me va et gomme ces petits défauts que je vois, en plus noir il est sublime. Mais ce corps Shocked la taille encore plus fine, le ventre lissé et les seins "au balcon" ben euh... merde mais c'est moi quoi! bien sûr que je trouve ça beau, mais je réalise pas que c'est (à) moi. Et la taille je la trouve disproportionnée par rapport aux hanches pour le buste tellement elle est fine Shocked ça fait genre j'ai un corset , vous voyez les images rétro? ben c'est moi quoi, sur la papier c'est joli, dans la vraie vie c'est juste étrange et faut assumer quoi.

désolée d'avoir pollué Embarassed


Oui notre corps constitue en partie notre identité, la perception que nous en avons influe sur notre mental et notre façon de penser en général qui sont bouleversés lorsque notre corps change.

Citation:
Merci pour ton message, je vois effectivement qu'on est dans une situation similaire! (En tous cas, si je peux me permettre, t'es toute choue sur ta photo de profil Wink )
ça ne doit pas être facile pour toi de gérer les commentaires de ton copain en plus du reste, comment tu le vis?
Moi heureusement personne n'a émis de jugement de valeur pour l'instant, les gens se contentent de prendre acte du changement ("Toi t'as maigris!"), j'ai pas eu droit à des commentaires du genre "ça te va mieux / t'es plus jolie!", et tant mieux sinon je pense que j'aurais mordu Twisted Evil


Merci c'est trop chou :oops:
Alors mon copain et bien disons que ses remarques me blessent donc j'ai fini par lui en parler et ça s'est bien calmé depuis, il s'est excusé platement. Et puis je pense qu'il dit ça aussi parce qu'il est jaloux et qu'il a peur que d'autres me tournent autour en étant moins ronde (oui il est très jaloux, c'est bien là ce que j'ai réellement à lui reprocher dans cette histoire). En plus il a toujours été à contre courant, il m'a toujours défendu face aux critiques des autres sur mon poids et continue à le faire, j'ai toujours 10/15 kilos en trop et maintenant il est le seul à regretter l'ancien moi. Contrairement à toi je me suis prise plein de remarques du style "il était temps" ou même "enfin tu ressembles à une jeune fille" :shock:

Il s'est même énervé une foie parce qu'une amie faisait remarqué qu'il m'aimait comme j'étais, il lui a dit qu'il ne m'aimait pas comme j'étais mais pour ce que j'étais et qu'il en avait marre d'entendre toujours la même rengaine. Et puis à par ça, j'ai toujours des compliments très élogieux de sa part sur mon physique et ma personnalité alors je lui pardonne ;)


Toujours pour toi Tribulations et en même temps pour Charlie16. En effet il semble que le corps est chez vous (mais aussi chez moi, ne vous en faites pas ;) ), une excuse pour ne pas avoir à gérer des relations sentimentales, les kilos en trop sont une carapace qui tiennent le sexe opposé à distance et protège de la peur d'aimer. En tout cas c'est comme ça que je le vois dans le cas présent. D'ailleurs Tribulations tu évoques la sexualité dans ton premier message et tu demandes conseil pour qu'elle soit à nouveau épanoui. C'est très perturbant pour qui manques de confiance en soi de se dénuder tout en sachant qu'on a un nouveau corps, je peux en témoigner personnellement ;). Même si on préfère ce corps a celui d'avant, je pense qu'il devient du même coup porteur d'une charge érotique dont on avait pas conscience auparavant.
B I U


Discussions liées