MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Reprise en main, Changement et incertitudes ...

28 ans 3
Bonjour à toutes (et à tous),

Alors voilà, comme l'indique mon titre en ce moment c'est un peu le bordel dans ma vie.

Mais commençons par le début: J'ai 22 ans, je  
suis étudiante en deuxième année de droit (que je redouble) et que je suis en train de re-rater.
Point important: je déteste ça, ce n'était pas le cas au début, je ne savais pas trop quoi faire après mon bac ES et je me suis dis "oh la fac de droit, ça à l'air sympa?" et j'y suis allée.
1ere année: très bien passée mais sans plus (j'ai pas trouvé ça très excitant quoi)
2éme année: paaaas bien passéée du tout. (circonstances atténuante : j'ai loupé + de 2 mois de cours pour raison de médicale. Et j'ai eu du mal à tout rattraper.)
2nde 2éme année: Mieux passée, mais pas assez bien. enfin rien n'est joué mais j'ai pris une décision quel que soit le résultat: j'arrête, je ne peux plus. le droit c'est pas pour moi!
Il m'aura fallu 3 ans pour m'en rendre compte quand même.

Du coup j'ai quand même des plans B!

- Partir comme jeune fille au pair dans un pays anglophone
pourquoi: Parce que j'ai envie de voyager, de me prendre 1 an pour réfléchir à ce que je veux vraiment faire de ma vie, parce que j'aimerais beaucoup travailler à l'étranger et que parler anglais et indispensable (je reviendrais sur mon envie de travailler à l’étranger plus tard) , et puis j'aime les enfants aussi, quand même (c'est important ^^)
actuellement j'ai un contact avec une famille à Londres et ce serais pour septembre 2014, le rêve.
à voir si cela se concrétise: rien n'est encore signé!

- Faire un CAP pâtisserie en 1 an
Pourquoi: parce que j'ai toujours voulu faire ça, mais que mes parents n'ont jamais été d'accord.Parce que j'adore cuisiner et parce que les métiers de bouche français s'exporte tréééés bien à l'étranger, et oui!


Problème: Mes parents.
Ont pourrais penser qu'a 22 ans on est quand même libre de ses choix n'est ce pas?
Alors bon je peux comprendre: ils me financent, ils veulent le meilleur pour moi ect..
Toujours est il que cette fois je suis décidé, ma mère est au courant, elle désapprouve mon projet d'au pair et voudrais que je fasse d'abord mon CAP.
Mon père ne sait rien, et une conversation assez sympa nous attends dans les prochaines semaines sur ce sujet.. sachant que j'ai quand même déjà évoqué l'idée du CAP et qu'a chaque fois ça a été.. explosif. Il est contre!

Vous vous demandez surement, mais ou veut elle en venir? ^^
J'y viens!
(je remercie aussi tout ceux qui ont eu le courage de me lire en entier.)

1ere question: Qu'est ce que vous vous en pensez? Un point de vue extérieur est toujours bon à prendre!

2eme questions: Certaines ont elle eu une expérience d'au pair ou d'expat à Londres? Racontez moi! :)

3éme questions:savez vous s'il existe des formations pour la pâtisserie à Londres? (en dehors de l'école cordon bleu)

4éme questions: S'il y a parmi vous des titulaires de CAP pâtisserie, tout conseils est bon à prendre!

Je vous remercie tous d'avance! :)
36 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
Hello !

Ce n'est pas une situation facile pour toi, je le reconnais!

En tant qu'ancienne étudiante (certes ça remonte à 8ans mais c'est encore frais dans ma tête) je te dirais clairmeent que si le droit ne te plait pas tu arrêtes! inutile de s'entêter sur un chemin qui ne te plait pas et tant pis si papa et maman ne sont pas d'acocrd!

Que ta mère veuille que tu fasses ton CAP avant de partir en tant que jeune fille au pair, ça par contre je le comprends. Car, très sincèrement, une fois que tu as quitté le système des études, s'y remettre dedans n'est franchement pas simple! Reprendre un rythme scolaire n'est pas évident.

Après, tu es es majeure et tu fais ce que tu veux. Il faut vivre sa vie pour soi et non pour ses parents. Aurais tu les moyens de financer tes projets ?

Il y a une école PME Professional Diploma en angleterre je crois que fais des formation professionnelles dans la patisserie (à vérifier car je crois que c'est surtout de la déco patissière donc le CAP il te le faudrai quand même)

Le projet de jeune fille au pair ne pourrait il pas se faire au Canada? Tu pourrais aussi te mettre en coloc pour pour parler anglais à la maison et de toute manière, les cours sont en anglais dans les écoles de patisserie du coin.

Avant d'en reparler à tes parents, je te conseille de vraiment d'étudier toutes les possibilités. Cela te permettra d'avoir de quoi argumenter face à tes parents et leur montrer ta motivation pour le projet. ;)
28 ans 3
je vais me renseigner pour la formation en Angleterre! :)

Le canada ne me branche pas trop, c'est loin, le billet d'avion coute cher.. J'ai fais quelques économies en accumulant des jobs d'été mais ça ne suffirais pas je pense.

L'Angleterre financièrement je peux, et puis j'ai déjà un contact avec une famille à Londres..
En plus je connais, j'y suis déjà allé et je sais que je m'y plairais ^^

Quant au CAP je suis en pleine recherche de maitre de stage, et d'une école. Et je m'y suis prise un peu tard donc dur dur, surtout pour trouver un maitre de stage :/

Je ne me ferme aucune porte donc, même ma 2eme année j'essaie de l'avoir, ça me ferais un niveau bac+2 c'est toujours ça de prit!

Merci en tout cas pour les conseils! :)
30 ans La Ville Rose 2320
Ah que je me retrouve dans tes écrits ... ça a été une grosse surprise dans ma vie, découvrir que la famille pouvait te retenir ou bloquer tes projets ARF.

Bon, je te donne mon avis, pas le plus expérimenté je te l'accorde. ( Je viens de reprendre mes études après plusieurs années de " pause ", ces interrogations je connais malheureusement ).

Déjà, j'aurais tendance à te suggérer, si tu valides ton année en cours, de tenter de valider la dernière histoire de valider un niveau BAC +3 qui peut aider dans la vie ( concours, sûrement certaines formations, tout ça ). MAIS, contrairement à moi, tu as une idée de ce que tu veux faire à la place donc ... Considérons que c'était juste une idée comme ça. Je dis ça parce que, sauf erreur de ma part, tes 2 années de droit, si tu arrêtes là, ne valident pas de niveau BAC +2. Tu seras au niveau BAC. ( J'ai un doute quand même, si quelqu'un de mieux renseigné passe par là ... ) et du coup tu auras fait ça pour rien. Ce serait dommage, mais c'est ma personnalité qui parle là ;)

Ensuite, pour avoir eu un taf à la c** , j'ai eu une bonne idée de ce que ça doit faire de devoir se lever chaque jour et faire quelque chose qui nous gonfle, parfois avec des collègues qu'on a envie de baffer. On passe beaucoup de temps au travail, ça fait partie de nos vies, nos équilibres et ça peut avoir pas mal de répercussions ( autres que financières, style dépression, maladies ... ), il est donc préférable de s'y épanouir un minimum. Tu as la chance ( j'appelle ça une chance car ce n'est pas mon cas ) de savoir ce qui te plaît, donc je t'encourage à suivre ton idée. Tu es jeune, profites-en, tu as le droit de te tromper, de ne pas aimer, de changer d'avis ! Je te dis ça en ayant le même soucis avec ma Maman ... C'est dur à vivre.

Si tes parents t'engueulent tu leur expliques ça, tu leur dis qu'au moins tu as un plan, que tu n'arrêtes pas pour glander ( même si ce serait ton droit mais aucun parent ne tolère ça ), tu changes juste de voie, que c'est plus facile maintenant que dans 15, 20 ou 30 ans par exemple ( je dis ça mais ça pourrait arriver, beaucoup de gens ont plusieurs vies professionnelles dans leurs existences ). En revanche, discute avec eux et cherche à comprendre pourquoi ils te poussent. Souvent, les parents auraient aimer continuer les études, n'ont pas pu pour diverses raisons, le regrettent parfois et ne veulent pas que leurs enfants subissent la même chose plus tard, ou alors ils transfèrent leurs " rêves " sur leur enfant aussi, ça arrive. Parfois c'est pire, c'est juste pour pouvoir dire " ma fille est ci " parce que ça claque plus que " ma fille est pâtissière " tu vois ? Je ne dis pas qu'ils sont comme ça mais ça arrive, aussi triste que ça puisse être. Donc parles-en avec eux pour connaître leurs raisons, c'est important pour mettre les choses un minimum à plat, que chacun se comprenne et mette un peu d'eau dans son vin.

Je n'ai pas d'expérience en tant que fille au pair, ni en pâtisserie, mais s'il y a un forum des métiers ou quelque chose du genre près de chez toi tu fonces ( bien que le dernier auquel je me sois rendue était NAZE ! ).J'ai des connaissances qui bossent dans le milieu, si tu veux, je peux toujours leur poser quelques questions sur leurs formations tout ça ... Mais de ce que je sais ça leur plaît pas mal, et puis ils peuvent voyager s'ils le désirent, c'est quelque chose que je leur envie terriblement. J'ai même penser à me lancer mais ... Je déteste cuisiner ^^.

Par contre, et ce, sans vouloir te faire peur, j'espère juste que tes parents t'aideront toujours financièrement sinon tu risques d'avoir du mal ( mais avoir du mal ne veut pas dire impossible ). Après, je ne les connais pas, mais je sais que certains parents refuseraient d'aider leur enfant à apprendre quelque chose qu'il désapprouvent dans le but de le décourager.

Voilà, ce n'est pas très clair mais c'est ce que je pense. En tous cas je t'encourage fortement à suivre ton envie. Les parents ont beau être nos parents, on leur doit le respect pour tout ce qu'ils ont fait pour nous, parfois, il faut savoir s'écouter pour voler de ses propres ailes, c'est la vie. Ils ont sûrement fait pareil.

Désolée pour les fautes je vois flou là, j'ai du mal à me relire :lol:
47 ans à la maison ! 10072
En cuisine ou pâtisserie, c'est de l'apprentissage : tu seras donc payée (un minimum d'accord, mais payée quand même).

Zouzou a raison : en expliquant clairement à tes parents tes ambitions (par écrit si vous n'arrivez pas à discuter sans vous engueuler pour le moment), en leur montrant que ton but n'est pas de simplement tout abandonner pour aller faire la fête à Londres (ce qui risque de leur donner cette impression si tu ne pars "que" en tant que fille au pair), mais plutôt d'avoir des bases solides, pour un métier qui te plait et dans lequel il y a de l'emploi (ce qui n'est pas forcément le cas en sortant d'une fac de droit, en plus : ma soeur et sa maîtrise de droit font les 3 huit à l'usine...).
B I U