MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les gens qui rient et parlent entre eux en vous regardant...

M
43 ans 153
Ca m'arrive très régulièrement, et je ne sais pas comment réagir... Merci de vos conseils. :oops:
K
42 ans 728
Ces personnes parlent-elles de toi ? Entends-tu leurs paroles ?

On peut rire en groupe, regarder quelqu'un extérieur au groupe sans pour autant parler ou se moquer de cette personne.
30 ans Montpellier 32
Bonsoir Bonsoir

Il est vrai que cette situation n'est pas du tout agréable.


Et si tu faisais la meme chose à leurs encontre? Je suis sur que ça les déstabiliserais.
Peut etre meme ses personnes se rendront compte de l'absurdité de leurs actions...

Courage !!!

Cordialement
K
42 ans 728
Parmi les réactions possibles :

tu peux fixer les personnes qui te regardent. Il faut tenir ce regard pour que les autres baissent les yeux en premier.

il y a le très classique : "vous voulez ma photo ?".
S
31 ans 3465
Ils ne parlent pas forcément de toi. Ca m'arrive de rire avec une amie en regardant quelqu'un, alors que je ne parle pas du tout de cette personne. Quand on est mal dans sa peau on a tendance à surinterpréter les choses et à tout prendre pour soi.

Bon, comme tu ne l'as pas précisé, si ce sont des personnes que tu connais et que tu sais qu'ils se moquent de toi, je te conseille d'ignorer. S'ils ont rien de mieux à faire de leur vie, c'est eux qui sont à plaindre, pas toi...
M
43 ans 153
Merci pour vos réponses. Peut-être que je surinterprète parfois, mais quand une personne marche devant vous, se retourne, chuchote à l'oreille de l'autre et que l'autre se retourne en vous regardant... il n'y a plus beaucoup de doutes...
49 ans 174
Coucou marina.tu surinterprete peut etre un peu.mais si les regards sont insistants;moi aussi j'avais le tour quand j'etais encore plus ronde que maintenant;je les regardais fixememt ou je ne pretais pas attention(ca dependait de mon humeur).et mon homme leur disait;comme ce sont souvent des mecs qui sont grossophobes:"cest quoi votre probleme;moi au moins je suis heureux avec ma femme!"voila;ça leur clouait le bec!
Et quand on se sent belleet quon n'a pas de complexe;on ne fais plus attention.
25 ans 262
Citation:
Ils ne parlent pas forcément de toi. Ca m'arrive de rire avec une amie en regardant quelqu'un, alors que je ne parle pas du tout de cette personne. Quand on est mal dans sa peau on a tendance à surinterpréter les choses et à tout prendre pour soi.


Je suis totalement d'accord avec les paroles de Sibell, à une époque de ma vie j’étais vraiment mal dans mon corps et bien j'imaginais systématiquement que toutes les personnes que je croisais et qui riaient se moquaient de moi. Depuis j'en suis un peu revenue et c"est tant mieux, ça m'évite des souffrances inutiles.

Sinon mon conseil c'est de les ignorer, surtout quand tu n'es sûre de rien parce que si tu interpelles des personnes dans la rue en leur disant de te laisser tranquille alors qu'elles ne parlent pas même pas de toi, là elles risquent vraiment de rigoler de toi au mieux, de t'insulter au pire.
56 ans 91 25732
On ne peut pas empêcher les gens de rire et de se moquer. Au moins, ceux qui font comme tu le décris ont la correction de ne pas faire de réflexions méchantes à haute voix. C'est déjà ça... :?

Et puis il y a des gens qui ont cette attitude et parlent certainement d'autre chose. Pas la peine d'aller leur faire des réflexions, ils ne comprendraient pas. Je suis sûre que ça m'arrive de rire en regardant machinalement quelqu'un que je ne vois même pas.

J'ai eu il y a longtemps ma période "parano", genre tu vois des rugbymen qui font une mêlée et tu es sûre que c'est pour dire du mal de toi. :lol:

En fait comme cela a été dit, c'est souvent notre imagination qui cogite à l'envers. La plupart des gens se fichent totalement des autres. C'est nous qui interprétons leurs regards, parce que nous sommes les premières à porter un regard négatif sur nous et que nous avons le sentiment que tout est focalisé sur nous.

En premier lieu, c'est sur soi qu'il faut travailler, pas sur les autres. ;)
100 ans 591
Le mieux c'est d'ignorer. Les gens se moquent de tout le monde, des gros des maigres des blonds des petits des grands imberbes poilus on y passe tous ! Et puis ?
Il m'arrive aussi de rigoler de quelqu'un parce que cette personne a fait ou dit un truc rigolo. C'est pas être cruelle que de rire un peu de nos congénères :P
Personnellement, moi qui suis à la fois obèse morbide et à mobilité réduite (pour une autre raison), je suis souvent confrontée à ca.
Parfois, j'en arrive au "vous voulez ma photo? Vous me verrez mieux".
Sinon, je fais souvent pareil: quand je vois qu'on me fixe, je fixe. Si on regarde mes jambes, je fixe celles du regardeur, jusqu'à ce qu'il cesse de me fixer ou alors jusqu'à ce qu'il regarde ses propres jambes pour voir ce qu'elles ont!!!
Quand les gens ricanent en me regardant, je leur demande s'ils ont vu qqch de drole... Là, ils sont généralement gênés...
Mais après, il y a le facteur parano: on finit par se croire regardé et moqué sans que ce soit vraiment le cas...
M
43 ans 153
Merci pour vos réponses, le facteur parano existe sans doute, mais il faut être aussi dans le déni pour ne pas se rendre compte de certaines situations...
Pour preuve, parfois, ce n'est pas moi qui m'en aperçoit ! Il y a un mois, je me suis fait accostée par une dame qui m'a dit : "Les gens là-bas parlaient de vous...". :?
Je sais que je suis atypique et ronde, ça fait beaucoup pour certains. C'est souvent les ados d'ailleurs qui rient...

Merci pour vos réponses.
marina0204 a écrit:
Je sais que je suis atypique et ronde, ça fait beaucoup pour certains. C'est souvent les ados d'ailleurs qui rient...

On ne peut malheureusement pas empecher les ados d'etre jeunes et betes...
Je me déplace en fauteuil mais je marche un peu. Quand je laisse mon fauteuil devant le magasin où je suis ou devant le batiment à la fac, certains rigolent... on sait pas pourquoi ils rigolent mais visiblement c'est tres drole...
On ne peut vraiment pas empecher les gens d'etre idiots!
M
43 ans 153
Oui, malheureusement, mais je me demandais comment réagir car parfois c'est très gênant. Je ne comprends pas comment on peut être aussi intrusif.
Et la jeunesse n'est pas une excuse pour moi, il y a des jeunes qui ne se moquent pas.

Toute la difficulté dans ces situations est effectivement l'appréciation exacte de ce qui se passe et comment réagir quand on est pas directement pris pour cible par des mots. :?

Ces derniers temps j'ai encore été dévisagée, une fois j'ai regardé la personne jusqu'à ce qu'elle baisse les yeux (ce que j'ai de plus en plus la force de faire). Et l'autre fois, comme c'était des enfants, je leur ai fait un grand sourire au bout d'un moment. Elles me l'ont rendu ! (c'était des petites filles).
marina0204 a écrit:
Oui, malheureusement, mais je me demandais comment réagir car parfois c'est très gênant. Je ne comprends pas comment on peut être aussi intrusif.
Et la jeunesse n'est pas une excuse pour moi, il y a des jeunes qui ne se moquent pas.

Non, la jeunesse n'est pas une excuse, la connerie non plus d'ailleurs...
Mais on ne peut pas empecher les gens d'etre betes, ni meme de rire ou de se moquer. Tant qu'ils ne prononcent pas d'insultes ou de propos discriminatoires, la loi ne nous est d'aucun secours... Quant à des notions comme la morale ou le respect, elles vont leur passer 10 metres au-dessus du pois chiche qui leur sert de cerveau...
Donc soit on répond ("vous voulez ma photo?", "vous avez vu qqch de drole?", etc.), soit on apprend à s'en foutre.
B I U