MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Réflexions désobligeantes sur vos TCA

34 ans Nantes 49
Bonjour,

Je suppose que toutes les personnes ayant des troubles du comportement alimentaire ont eu un jour ou subissent encore aujourd'hui des réflexions ou remarques désobligeantes sur leurs TCA.
Quelles ont  
été ces phrases qui vous ont blessé de la part de vos proches sur vos TCA?
Comment réagissez-vous aujourd'hui face à eux?

J'ai reçu, de la part de proches (cellule intrafamiliale),ces réflexions :
- "Tu m'énerves à ne pas manger ce que l'on mange." Je réponds que cela n'est pas de ma faute et d'entendre "Ce n'est pas de la mienne non plus." m'a exaspéré.
- "Ça n'est pas compliqué de manger. Tu prends ta fourchette, tu ouvres la bouche et tu mâches!".
- "Tu la tiens et je vais lui mettre un entonnoir. Comme ça elle finira son assiette!" sur le ton de la plaisanterie bien sûr. Comment ne pas le prendre autrement!
...
34 ans Sud Ouest 39
C'est une bonne question, je viens de réaliser que je n'ai jamais rien montré de mes tca, même si parfois je frôle la crise de boulimie, ça reste juste associé à un "bon coup de fourchette".
Je suis boulimique non vomitive, avec des petites périodes d'anorexie, je n'ai pas eu de réflexion sur mes tca, parce que ça ne se voit pas et je fais tout pour ne pas le montrer.
Par contre, des réflexions sur mon poids (ce qui est visible de mes tca), là oui c'est très violent! Je n'ai jamais pardonné aux personnes qui m'en ont faites, là dessus je suis impitoyable, je peux rompre une relation amicale pour une réflexion sur mon poids.
Disons, que ça va être plus des réflexions sur ce que je mange en apparence (donc pas grand chose, je n'arrive pas à manger en public, mais apparemment c'est déjà trop). Dans les cas où je me lâche un peu, si je me ressers, je sens les regards assez sévères...Maintenant, ça me passe un peu au dessus, je n'attend plus rien de mon entourage!
34 ans Nantes 49
Je te remercie pour ta réponse.
J'ai du mal à comprendre que les personnes fassent des réflexions aussi blessantes sur le physique. Elles ne se rendent pas compte à quel point cela peut blesser et marquer l'autre.
Cela fait toujours du bien de faire du tri autour de soi et de s'entourer de personnes qui nous soutiennent ou qui n'émettent aucun jugement envers nous et envers les autres.
On se ressemble assez sur ce dernier point : je n'attends plus rien non plus de la part de mon entourage.
34 ans Sud Ouest 39
Parfois, je me demande si je ne suis pas trop intransigeante avec les personnes. En plus je suis très susceptible, peut être aussi qu'on peut se sentir très vite jugée parce qu'on est à fleur de peau. Effectivement, parfois les personnes ne s'en rendent pas compte des coups de poignard qui peuvent enfoncer avec seulement des mots maladroits.

Bref, je suis un peu hors sujet, peut être que la problématique n'est pas tout à fait la même selon le type de tca dont on souffre. Tout ça pour dire, je peux avoir des réactions violentes face aux réflexions. J'ai du mal à poser les limites avec les gens, c'est très tout ou rien en fait... :?

C'est tout de même rare les personnes qui ne jugent pas, personnellement, à force de faire le tri, je ne connais plus beaucoup de monde. Mais bon, mieux vaut être seule que mal accompagnée!
34 ans Nantes 49
Il est essentiel pour moi que les personnes qui m'entourent sachent de quoi je souffre parce que la maladie tient une place importante dans ma vie. J'ai besoin de soutien, d'écoute et de compréhension. Sans quoi, aucune relation qui va dans ce sens n'est pour moi valable. L'amitié est une relation d'échange et de complicité. Je préfère rester seule plutôt que d'avoir des personnes dans ma vie qui n'en valent pas la peine. Je ne m'encombre pas et je ne m'en porte pas plus mal comme ça. Je préfère rompre une amitié ou pseudo amitié qui ne mène nulle part.
On se ressemble sur certains points. Je sais que je suis exigeante et intransigeante que ce soit avec les autres ou avec moi-même. Avec les années, je suis devenue comme ça. Je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas. Je préfère valoriser ou être axé sur mon bien-être et de me séparer de certaines personnes si besoin. Je n'ai pas envie de m'encombrer de personnes qui vont me faire des réflexions à longueur de temps sur mes TCA, sur mon poids ou tout autre chose. Cela n'apporte rien. Si ce n'est des tensions et un mal-être encore plus profond.
On est comme on est. Si ça ne plaît pas aux autres, qu'ils passent leur chemin :)
34 ans Nantes 49
Suivant notre vécu, notre histoire personnelle, notre éducation, notre environnement sociale et familiale, on ne réagit pas de la même façon. Chaque personne est différente. Maintenant, je me fiche de ce que peuvent penser les autres de moi. Dans le lotissement où je vis, par exemple, je sais qu'il y a certaines choses qui se disent sur moi. Pas par rapport à mes TCA parce que personne ne le sait mais par rapport à mon style vestimentaire. Cela me fait sourire. Ça fait juste parler les bavards :P
B I U


Discussions liées