MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

la bande de potes et un pote

39 ans très au sud 7913
J'ai juste besoin de poser des choses, pas vraiment de conseils mais juste de poser ça quelque part.
je suis donc partie en vacances 1 semaine avec une bande d'amis de  
la fac et des "pièces rapportées" comme on dit :lol:
semaine idyllique, le groupe a fonctionné direct, la sauce a pris comme on dit et du coup il n'y a pas eu le moindre accro, tout était huilé à la perfection sans besoin de se concerter des plombes.
Donc dans la bande un couple avec BB de 8 mois (qu'on se refilait à tour de rôle), 2 filles célibataires et 3 gars célibataires aussi dont 1 homo.
Je côtoie beaucoup le couple et pas mal la fille célib' aussi. Les 2 gars moins et le 3ème je ne le connaissais pas à la base.
J'avais vaguement tenté un rapprochement avec un des deux gars il y a 3 ans maintenant, parce que nous habitons pas loin mais ça en était resté là après un RDV où il ne s'était rien passé. De toutes façons c'était sans conviction j'avoue car il ne m'attire pas physiquement et de caractère non plus (et ça se confirme) pour être un couple.
Le second gars en revanche... je le croise depuis des années, la fac en fait. J'ai toujours eu un petit faible pour lui. Il est très sympa, très ouvert, un esprit très vif, un humour décalé, impertinent bref vos l'aurez compris depuis cet été ce n'est pas juste un petit faible.
Ce gars j'adore son esprit et son physique ne me laisse pas indifférente (une gueule qui a du charme). Ce qui ne m'était jamais arrivé avant quoi, de me sentir en phase mentalement avec un mec.
Mais il y a des tonnes de mais... j'ignore si je l'attire. Je me sens totalement quiche à côté de lui et en même temps avec lui je me sens en sécurité et je repousse mes limites. Avec lui même pas peur d'aller nager jusqu'à la bouée loin dans la mer ou de partir explorer les fonds marins en free lance, de partir en rando. Bref je me sens bien et apaisée en sa présence (ce qui est à mon échelle un vrai miracle et une grande première).
Il y a eu de la complicité mais comme des potes. Rien de plus.
Il vit loin de moi à 350 kms. Et nous ne nous étions pas vu depuis des années (3) même si j'ai de ses news via mes amis. Il parle de revenir travailler vers chez moi s'il en a la possibilité.
Là nous avons donc passé une semaine tous ensembles, j'ai fait le trajet aller dans sa voiture et le trajet retour aussi. Nous étions alors tous les 2 de la sortie de Ferry jusque chez moi. Nous avons discuté pas mal, de nos boulots, nos vies, nos villes. Des blancs aussi mais sans gène juste pour écouter la musique (lui aussi aime Renaud). Mais si une complicité est là, pas de séduction non plus.
Et puis je le sais, c'est un séducteur qui cumule les histoires courtes et basées sexe. Il a eu des copines sur de plus longues périodes mais ça se succède on va dire. Pourtant il envisage tout à fait d'avoir des enfants et il a même trouvé ça "pas si dur" après avoir vu nos amis (oui n a aussi un peu discuté de ça). Il envisage donc de se poser... Dans la voiture quand on discutait des difficultés à trouver un mec avec la fille célibataire pendant un petit trajet lui discutait de ça avec le gars homo. J'en ai donc déduis qu'il cherchait.
Mais oui y'a encore des mais... il va venir au studio de ses parents avec une fille dans le courant du mois pour aller faire du bateau (il a lâché l'info quand le couple lui a demandé quand il pourrait aller au studio) et a assez vite passé dessus après s'être fait chambré par l'un des gars. Ensuite il a essayé d'envoyer un texto à un pote qui est sur ma ville pour y dormir. Il a fini par lâcher dans le trajet retour dans la voiture que c'était unE amie et qu'elle n'avait pas répondu. Je lui avais proposé de rester dormir chez moi s'il était fatigué, que j'avais de quoi le faire dormir mais il a refusé, préférant rentrer et avoir un jour calé vu qu'il reprend lundi.
Bref je suis pas conne j'ai bien compris que son plan Q est tombé à l'eau quoi...

Donc je me dis que s'il était intéressé par moi il ne m'aurai pas lâché cette info. Je me dis aussi qu'avec toutes les filles qu'il a connu je ne peux pas rivaliser, que je suis moins tout un tas de choses mais surtout que je ne l'attire pas et dans un sens je le comprends.
Je me dis en même temps que je ne suis pas les autres filles qu'avec lui j'adore faire des activités, discuter et que ça c'est moi et personne d'autre.
Mais ça ne veut pas dire qu'il me voit autrement que comme un pote et je pense que c'est ce que je suis pour lui.
Je me dis que s'il avait voulu plus il me l'aurait fait savoir et rien. Pas de tentative d'approche même quand nous n'étions que tous les 2.
Pour moi il est une étrange évidence. Il est évident qu'auprès de lui je me sens bien, que j'ai envie de le prendre dans mes bras parfois et que ça me parait naturel, de lui coller un bisou aussi, d'avoir envie d'être dans ses bras aussi. Comme une évidence mais en même temps irréalisable...
bref un gros pavé pour ne rien dire sur ce qui n'a pas eu lieu...
P
53 ans 3726
Allons Reinette, je ne t'ai encore jamais lue où tu écrivais pour ne rien dire. ;)

Personnellement, les "accumulateurs" (enfin, les "accumulatrices"), je les fuis un peu quand il s'agit de s'engager dans une histoire dite sérieuse. Je n'ai pas confiance en quelqu'un qui enchaîne comme un DJ le fait avec les disques. Mais c'est donc personnel.

Effectivement, il semble que tu ne pouvais rien faire raisonnablement de plus pour le faire tiquer. Ajouté à cela tes (très beaux) atout naturels, si il n'a pas percuté, je pense que c'est qu'il n'en avait pas envie (j'essaie de me mettre à sa place). Plus ce plan-cul qui était apparemment prévu, je crois aussi qu'il valait mieux oublier tout espoir.

:kiss:
48 ans à la maison ! 10072
Pas du tout d'accord avec Prax.
D'abord parce qu'accumulateur ne veut pas forcément dire papillon : certaines personnes trouvent chaussure à leur pied dès le premier essai et d'autres ont besoin de nombreux essais (ou ne savent pas forcément qui leur correspond vraiment).
Ce qui compte, c'est de savoir si il est franc ou pas.
S
32 ans 3465
En même temps, tu ne pourras être définitivement fixée que si tu lui avoues ce que tu ressens pour lui. En attendant, on peut aller dans un sens ou dans un autre (à tord ou à raison), tu ne sauras jamais vraiment ce qu'il en est.

A priori, vu comme tu décris vos relations, il n'a effectivement pas l'air de te voir autrement que comme une amie, mais on ne sait jamais... Peut-être qu'il se dit la même chose de toi et que du coup il préfère ne rien tenter... Ou peut-être que lui parler lui donnera une autre vision des choses et qu'il commencera à t'envisager différemment.

Après, mon impression personnelle au vu de ta manière de le décrire, il a l'air d'avoir assez confiance en lui pour prendre les devants quand une femme lui plait. Donc par déduction, ça me semble évident qu'il est attiré par toi sentimentalement, mais encore une fois, si tu ne lui en parles pas, il y aura toujours une part de toi qui espérera. Temps que tu n'auras pas entendu texto qu'il ne t'envisage pas sous cet angle là, tu continueras à te poser la question.

Et puis qui sait, comme je l'ai dit plus haut, même si il n'y pense pas pour l'instant, peut-être que lui mettre cette idée dans la tête lui donnera d'autres perspectives... Dans le pire des cas, tu sauras.
P
53 ans 3726
Ne pas confondre faire des essais avec autre chose. Mais comme tu parles de besoin, dans une relation, certains ont besoin aussi d'une situation claire qui sera sans importance pour d'autres. Chacun son truc. ;)
39 ans très au sud 7913
Je le croise depuis des années et je sais que c'est quelqu'un de foncièrement bien. C'est une certitude et il l'a largement confortée pendant le séjour.
Oh je dis pas qu'il est parfait hein, je ne suis pas neuneu il a des défauts. Mais foncièrement c'est un mec bien.
Il accumule les rencontres en tant que célibataire, si tout est clair avec les filles je ne vois pas où est le mal. Pourquoi se priver puisqu'il ne trompe personne?
Ensuite ce n'est pas facile de trouver dans des petites villes où tout le monde se connait et où tu as vite fait le tour des célibataires, je peux en témoigner et il vit dans une ville encore plus petite que la mienne.
Mais bon quand même il me semble que quand tu regardes une personne en te disant "pourquoi pas?" tu lui dis pas que ton plan Q tombe à l'eau. Ceci dit il n'a pas sauté sur tout ce qui bougeait pour autant puisqu'il ne c'est pas "rabattu" sur moi. Je pense qu'il ne l'a pas fait par respect (après tout pas besoin de beaucoup plus qu'une envie de sexe pour un plan Q).
Donc oui c'est une personne franche et honnête. Je l'ai dit, avec lui je me sens en confiance et c'est très rare.
P
53 ans 3726
reinette81 a écrit:
avec lui je me sens en confiance et c'est très rare.

Tu n'as rien à regretter alors. Si tu n'avais rien fait pour l'attirer, tu pourrais regretté d'être passé à côté, mais là..........

Par contre, ta déduction sur son respect me laisse pensif. Un plan-cul, en soi, c'est pas moi qui dirais qu'il y a quelque chose de mal, mais pourquoi serait-ce plus irrespectueux avec une personne qu'on connaît qu'avec un inconnu ? A moins que tu ne voulais parler de l'après, où là c'est sûr ça peut ne plus être comme avant.
S
32 ans 3465
Pourquoi ne pas lui dire ce que tu ressens dans ce cas? Qu'est-ce qui te retient? La peur du "rejet"? Tu n'as rien à perdre au fond. Il a l'air d'être une personne compréhensive, donc même s'il ne partage pas ton envie, je pense qu'il saura te l'exprimer d'une façon convenable.
39 ans très au sud 7913
Prax a écrit:
Tu n'as rien à regretter alors. Si tu n'avais rien fait pour l'attirer, tu pourrais regretté d'être passé à côté, mais là..........

Par contre, ta déduction sur son respect me laisse pensif. Un plan-cul, en soi, c'est pas moi qui dirais qu'il y a quelque chose de mal, mais pourquoi serait-ce plus irrespectueux avec une personne qu'on connaît qu'avec un inconnu ? A moins que tu ne voulais parler de l'après, où là c'est sûr ça peut ne plus être comme avant.


qu'est ce que tu entends par "rien fait pour l'attirer?" je rappelle que nous étions 7 adultes et 1 BB, donc non je n'ai pas sorti les armes de séduction hein... j'ai fait strictement comme si de rien était devant les potes. Je ne prendrais pas le risque de faire foirer l'ambiance en plein séjour alors que tout se passe bien et qu'on en profite tous.
Et pendant le trajet non plus, on a juste discuté. C'est très agréable de discuter avec lui mais nous n'avons pas eu de discussions ambiguës.

Et pour le respect oui je pense à l'après. Si on doit se refaire un séjour commun il se passe quoi? c'est risquer une sale ambiance surtout si les choses ne sont pas claires et définies à la base.

Sibell oui j'ai peur du rejet, une trouille bleue je dirais même :oops:
et puis il y a la distance et la bande d'amis, pas envie de risquer de faire foirer l'équilibre, je les aime mes potes.
J'avoue aussi que même si c'est cliché j'aimerai bien qu'il prenne l'initiative. J'ai envie qu'un mec me fasse la cour et tout et tout...
mais je me dis aussi qu'une fille indépendante, qui peut nager des heures avec lui, faire une rando, sportive, sur qui il peut compter pour conduire quand il est fatigué, qui comprend ses vannes lourdes (et arrive même à deviner au Times Up), est prête en 15 mn montre en main, n'a qu'un sac pour 1 semaine (ligne de maison compris) c'est un pote, pas une potentielle compagne... surtout quand je vois par rapport aux autres filles que je connais même si je sais que c'est cliché ce que je dis.
P
53 ans 3726
(pour Reinette)
Je veux dire une séduction raisonnable, non aguicheuse. Tu as été charmante avec lui, tu n'es pas restée distante, après tu lui a proposé de dormir chez toi, même sans en faire plus, il devait bien comprendre qu'il te plaisait ou qu'il pouvait tenter une approche plus intime. Pas facile de se mettre dans la peau d'un autre pour ressentir l'ambiance.
S
32 ans 3465
Déjà, non, tu n'es pas qu'un pote. Ce n'est pas le fait de te trimballer avec ta maison dans ta valise, de passer des heures devant le miroir et de chipoter pour ton maquillage qui coule ou pour un ongle cassé qui détermine si tu es une potentielle petite amie ou non. Au contraire, le fait que tu abordes les choses plus simplement que certaines femmes peut être un atout pour toi. Moi je fais partie de ce cliché de la femme qui fait long pour se préparer, qui prévoit dix milles trucs inutiles dans mes valises quand je pars un week-end et je peux te dire que mon copain s'en passerait bien. :lol:

Quant au rejet, je te comprends. On passe tous par là. Ca renvoie souvent à une estime de soi assez basse. On se dit que c'est parce qu'on est pas assez bien. Mais, en y réfléchissant, je ne suis pas sûre que le fait que quelqu'un ne partage pas tes sentiments établisse forcément une situation de rejet. Mets toi en contexte, il y a certainement des personnes très bien qui ne t'ont pas plu? Sans avoir quoique ce soit à leur reprocher ou à redire sur leur personne/physique, comportement etc... Le feeling ne passait pas sentimentalement? Considères-tu les avoir rejeter ou juste avoir exprimer que tu n'envisageais pas les choses comme ça? C'est comme un entretien professionnel. Si tu n'es pas engagée, ça ne remet pas en question toute ta personne, ça veut juste dire que tu ne convenais pas à CE poste là.

Je comprends aussi que tu aies peur de plomber l'ambiance de votre bande d'amis, si jamais les choses ne se passent pas comme souhaitées...mais tu n'es pas obligée de lui dire d'emblée que tu veux absolument être avec lui, que tu es folle amoureuse etc... enfin voilà, rien ne te force à lui rentrer dedans de manière radicale. Tu peux juste lui dire qu'il te plait un peu plus qu'amicalement et lui demander ce qu'il en pense... S'il serait d'accord pour commencer, de passer un peu plus de temps ensemble et de voir ce que ça donne, en tout bien tout honneur et sans engagement. Après, moi je suis comme toi. Idéalement, je préfère quand c'est l'homme qui fait le premier pas, mais quand il le fait pas (et il en a eu l'occasion), il faut bien en avoir le coeur net. Le truc c'est que si tu ne dis pas ce que tu ressens, tu risques de mettre énormément de temps à passer à autre chose et surtout d'avoir le regret du "et si..."

Alors peut-être que tu ne lui plais pas ou peut-être qu'il ne s'est juste pas posé la question. Tu sais quand le contexte impose un échange amical, parfois on se demande pas si la personne nous plait ou pas et quand on nous dit que finalement on plait, on se dit "bah en fait oui, pourquoi pas"... Bref, dans les deux cas tu seras fixée et tu ne t'enliseras pas dans une relation imaginaire et fantasmagorique...
37 ans 886
Après avoir lu tes messages je pense qu'il n'est pas intéressé par toi niveau couple (mais je ne pense pas du tout que ce soit parce que tu es moins "chochotte" que la moyenne des filles, quelle idée !) mais s'il s'intéressait à toi au-delà d'une amie je pense qu'il aurait sauté sur l'occasion de dormir chez toi pour faire plus ample connaissance, et effectivement, il aurait sans doute évité de te parler de son plan cul. En tout cas c'est mon avis.
Du coup contrairement à Sibell je crois que je ne tenterais même pas de lui en parler, mais si tu sens qu'il le faut pour passer à autre chose c'est peut-être une idée.

bon par contre Prax a l'air plutôt intéressé, je dis ça, je dis rien
50 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
heuuuu on dirai le film quand harry rencontre sally ! :lol: ;)

bon je raconte pas la fin , tout le monde la connait ! :lol: :lol:
36 ans 71
Perso je lui dirai ce que tu ressens ...après je te l'accorde tu ne veux pas "fragiliser" ta bande d'amis...Ce qui pourrait arriver ou pas...
Ensuite tu as peur d'être rejeter , ça fait toujours mal c'est sur mais c'est pas pour autant que l'homme en question ne se sentira pas flatter ;)
P
53 ans 3726
pecsfamily a écrit:
bon je raconte pas la fin , tout le monde la connait ! :lol: :lol:

Heu non, pas tout le monde. Ni vraiment le début d'ailleurs. :oops:
B I U