MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

De quelle phobie souffrez-vous?

34 ans Nantes 49
Bonjour,

Je souffre d'ochlophobie (la peur de la foule) depuis de nombreuses années. J'aimerai savoir si d'autres en souffraient. Avez-vous trouvé des solutions pour vous en sortir? Continuez-vous à en souffrir  
encore aujourd'hui?

Il existe d'autres phobies comme l'agoraphobie ou la phobie sociale. Pour ceux et celles qui en souffrent, comment se passe votre quotidien?

Avez-vous fait une thérapie comportementale ou cognitive pour vous défaire de cette phobie?

Merci pour vos réponses.
34 ans Paris 232
A une période j'étais à peu prés dans le même cas. Sauf que c'était pas de la peur mais... difficile à décrire... En gros, mon bac passé, je me suis inscrite à l'université et pour y aller : c'était le métro. Le début a été très dur, je me sentais mal chaque fois que je montais dans le métro. Par chance c'était une ligne aérienne du coup je faisais attention à me retrouvais toujours à côté de la porte de façon à voir dehors, je me concentrais sur ma respiration et essayais de penser à autre chose. Il y a ensuite eu un moment où ça allait mieux et puis une période où c'était pire : je voyais le métro arriver et je ne réussissais pas à monter dedans, j'en laisser passer je sais pas combien (ce qui me mettait en retard) jusqu'à prendre mon courage à deux mains et monter dans le métro... et lorsque le signal sonnait, juste avant la fermeture des portes je redescendais sur le quai tellement c'était insupportable (et je rentrais chez moi dépitée). Maintenant ça va mieux, je me sens mal lorsque le métro / bus / RER est bondé, parfois je descends avant et je finis à pied mais globalement ça ne me gêne plus comme ça a pu me gêner.
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Bonjour!

Pour ma part, je souffre d'agoraphobie depuis très jeune, mais ça n'a vraiment été pris au sérieux qu'à partir de mes 17 ans. Comme symptômes, j'avais sueurs froides, tremblements, impression de devenir folle, crise d'angoisse, attaques de panique, et pour terminer en beauté, j'avais parfois des hallucinations.

Je suis allée voir un psychiatre pendant une douzaine de séances je crois. Il m'a fait comprendre que je n'avais pas à me sentir coupable d'être phobique, et que, on ne guérit pas de sa phobie mais on peut parvenir à la contrôler. Il m'a mis sous anti-dépresseur (Deroxat) que j'ai pris pendant un an, et des anxiolytiques (avlocardyl) contre les attaques de panique. J'ai facilement arrêté le Deroxat, et j'ai troqué l'avlocardyl à prendre tous les jours pour du Lexomyl à prendre dès que je sens que je vais avoir une crise d'angoisse (où que je traverse une grosse période de stress). Je ne dépasse jamais un demi comprimé de lexomyl, je me fais confiance car, s'il y a bien quelque chose que mon médecin (compréhensif) m'a appris, c'est que les médicaments sont une béquille. Ca ne guérit pas la phobie, mais c'est simplement une sorte d'appui sur lequel on a le DROIT de se soutenir temporairement jusqu'à ce qu'on se sente de nouveau mieux plusieurs semaines ou mois pour vivre sans. Puis peu à peu, finira bien un jour où, de soi-même, on s'en passe. (J'ai jamais repris de Deroxat alors qu'on m'a sorti que j'y deviendrai addict, et que je pourrais plus m'en passer vu que c'est un anti-dépresseur . Connerie. Il suffit de prendre son temps et avoir confiance en son corps).

Du coup, aujourd'hui, je ne prends qu'un quart de lexomyl si je stresse trop, et rien d'autre.
N'hésite pas à consulter un psychiatre, ce sont des personnes générallement qualifiées puisqu'elles ont étudiés la médecine en plus de la psychologie. Et les phobies combinent souvent psychologie et symptômes physiques.
34 ans Nantes 49
@MissWillow
As-tu retrouvé une vie professionnelle et sociale épanouissantes?
Je n'ai plus de suivi psy aujourd'hui (je suis à la recherche d'un nouveau spécialiste (psychiatre), le dernier ne me convenant plus) et je ne suis sous aucun traitement. J'ai été à une époque sous Lysanxia. Ce qui m'avait bien aidé. Je prendrai rendez-vous avec mon médecin traitant voir s'il peut me prescrire un médicament pour tenter de mieux gérer mes crises d'angoisses.
Je te remercie en tous cas pour ton message.
34 ans Nantes 49
@Perilipine
Je suis comme tu as été à une période de ta vie. C'est-à-dire que lorsque j'attends mon tramway et que ce dernier est noir de monde, je vais en laisser passer plusieurs parce que je sais que si je monte je vais faire une crise d'angoisse. Je ne me sépare que très rarement de mon baladeur. Cela me permet d'être dans ma bulle et de me concentrer sur la musique que j'écoute.
Est-ce que tu as pris un traitement pour t'aider à mieux gérer tes crises ou un suivi psy?
34 ans Paris 232
Lilly1985 a écrit:

Est-ce que tu as pris un traitement pour t'aider à mieux gérer tes crises ou un suivi psy?


Oui et non. En fait je n'ai parlé à personne de ce problème mais par ailleurs j'ai fait une dépression et du coup j'ai eu un suivi psy et un ttt antidépresseur (court, j'ai pas accroché avec la psy et un jour j'ai oublié de prendre rdv, elle m'a jamais rappeléeet j'ai arrêté le ttt d'un coup... ce qu'il ne faut absolument pas faire!).
J'étais sous seroplex et ça a probablement joué sur ma phobie...

Pour missWillow : on ne devient accroc aux antidépresseurs, c'est une connerie et ça m'énerve quand je lis ça (je dis pas ça pour toi) mais simplement certaines personnes ont besoin de leur médicament pour vivre une vie normale comme les diabétiques ont besoin de leur insuline. La dépression est une vraie maladie, pas forcément simple à guérir, c'est tout.
56 ans île de France 1421
Je souffre de 2 ou 3 phobies, l'avion, les trajets sur autoroute et les chiens.

J'ai été suivie par une psy il y a 10 ans parce que j'étais obligée de prendre l'avion pour des raisons professionnelles. Je l'ai fait pendant 5 mois, je peux dire que le courant n'est pas vraiment passé avec la psy sur le moment, j'ai trouvé les séances très douloureuses, j'ai beaucoup pleuré. j'attendais de la compassion de la psy mais en fait, elle ne parlait quasi jamais et attendait que je déballe ce que j'avais sur le cœur. Je lui en ai voulu sur le moment mais après coup, je me suis aperçue que c'était ce qu'il me fallait. A cette époque là, j'ai perdu beaucoup de poids quasi sans m'en rendre compte parce que les séances me soulageaient et que je n'avais plus besoin de me "venger" sur la nourriture.

Lorsque j'ai arrêté ces séances, j'avais toujours autant peur de prendre l'avion mais je n'en avais plus honte :lol:
J'ai pu aussi accepter de monter dans une voiture sur une autoroute, chose qui m'était impossible à un moment.

Aujourd'hui, je ne suis toujours pas très à l'aise en avion mais je peux envisager de le prendre sans paniquer et sans médicaments. Je conduit sur autoroute sans souci.

Le seul problème que je n'avais pas résolu à cette époque et la psy me l'avait fait remarqué, c'était ma relation avec mon ex-mari. C'était trop douloureux pour moi à cette époque. Depuis j'ai beaucoup réfléchi, évolué et divorcé et je réalise que vraiment cette relation m'empoisonnait à petit feu depuis des années.
Donc même lorsqu'on arrête de voir un thérapeute, la thérapie continue en arrière plan et je ne regrette rien, bien au contraire.

Je n'ai jamais pris de médicament, les médecins à qui j'en ai demandé n'ont jamais accédé à ma demande, je ne dois pas être assez persuasive.

Voilà, c'était mon petit témoignage.
100 ans 591
Moi j'ai peur de l'orage. Si je suis dehors pendant qu'il y en a un ça déclenche une crise de panique; je cris, je sue, je cours..
L'idée que la foudre me tombe dessus me rend dingue.
Quand je suis chez moi j'ai peur que la foudre rentre si la fenêtre est ouverte. Et si elles sont fermées j'ai peur que les vitres explosent. La dernière fois y a eu un éclair juste a côté de l'appart, je me suis jetter a plat ventre sur le sol =D>

Voilà c'est moins violent que l'agoraphobie mais dans la famille des phobies de merd* celle ci est quand même pas mal !
B I U