MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Défouloir...

35 ans Paris 232
a-nonyme a écrit:
t'es sûre ? pour moi, il faut des raisons bien précises genre HTA, diabète de type 2, apnée du sommeil, etc... parce que mal au dos,  
tout le monde peut déclarer avoir mal au dos (même si perso j'ai la "chance" d'avoir un vrai gros problème bien reconnu avec lequel ça pourrait marcher)


alors j'ai dit comme ça parce que je ne pense pas que les chirurgiens prennent trop de risque vis à vis de la sécu mais suite à ta remarque j'ai été voir ce que dit exactement l'HAS et j'ai trouvé ça : "associé à un moins une comorbidité susceptible d'être améliorée après la chirurgie" et ils précisent ensuite, entre parenthèse, certaines comorbidités en commençant par "notamment". Notamment = liste non exclusive, non ? Et dans la liste ils mettent "maladie ostéo articulaire invalidante"
à partir de quand on dit que le mal de dos est invalidant ou non ? ...
et il parle également de la stéatose hépatique (= gras dans le foie), à mon avis 90% des personnes ayant un IMC > 35 sont concernées, si ce n'est plus.

Bref, très facile de contourner un peu la chose et faire rentrer les gens dans les cases si on veut...
39 ans très au sud 7914
Alors là je peux témoigner qu'un chirurgien a boosté mon poids de 10 kgs pour me faire rentrer dans la case et me poser un anneau il y a 12 ans hein! Et c'est le même chir' qui a ensuite lourdement insisté pour me mettre des agrafes, alors que je lui disais non et ne plus vouloir de la chir' à cause de mon Facteur 5 de Leiden :roll:
maintenant ce chir' fait aussi dans la chirurgie réparatrice post perte de poids, ça fait rêver hein? et c'est un des renommés de ma ville ah ah ah... donc moi je ne suis étonnée de rien dans ce domaine.
57 ans 91 25732
poupoule a écrit:
Cela me paraît un peu dingue quand même d'imaginer que les chir mentent sur les demandes de prise en charge... est-ce que ces filles n'exagèrent pas pour fanfaronner sur les forums?? :shock:
Ils sont contrôlés quand même.....


Oh oui il y a de super contrôles, crois en mon expérience de personnel médical d'une clinique où on arrivait sans problème à faire passer à la sécu de la chirurgie esthétique ! :lol: :lol: :roll: On faisait aussi de la garderie de personnes âgées pendant l'été, au tarif chambre de chirurgie... :roll: :evil:

Il y a malheureusement beaucoup d'abus dans le domaine médical, on s'obstine à nous faire croire que le trou de la sécu est de notre faute, mais nous ne sommes pas les seuls responsables.

Pour la chirurgie bariatrique, ce n'est pas compliqué de rajouter les kilos manquants pour atteindre l'IMC souhaité. Ensuite s'il y a un contrôle, ce qui est rare, il suffit de dire que la patiente a perdu du poids avant l'intervention comme on lui a demandé, ou alors de lui faire simuler des maux de dos ou de genoux.

Et puis quel intérêt aurait la sécu à refuser les prises en charge alors que parallèlement on nous bassine que les gros lui coûtent trop cher ?

La médecine c'est un business. Pour ma part, si je veux une chirurgie bariatrique, je sais très bien à qui m'adresser, je serai opérée dans un délai très court même si mon IMC ne correspond pas aux critères (inutile de me demander des corrdonnées par MP, je ne les donnerai pas car je ne cautionne pas du tout ces pratiques).

Il y a des chirurgiens sérieux et il y a des chirurgiens intéressés par le fric. Ils savent que s'ils refusent à une patiente, elle ira ailleurs et finira par trouver un chirurgien qui acceptera de les opérer. Alors autant que l'argent tombe dans leurs poches plutôt que dans celles de quelqu'un d'autre. :roll:

Et si le candidat à l'intervenion est également prêt à se délester de quelques centaines ou milliers d'euros, alors là... on ne lui refuse quasiment rien.

Par contre le suivi est parfois à la hauteur du sérieux de la préparation, et on sait bien que la chirurgie bariatrique ne se limite pas à l'acte chirurgical. :?
91 ans 9582
Perilipine a écrit:
a-nonyme a écrit:
t'es sûre ? pour moi, il faut des raisons bien précises genre HTA, diabète de type 2, apnée du sommeil, etc... parce que mal au dos, tout le monde peut déclarer avoir mal au dos (même si perso j'ai la "chance" d'avoir un vrai gros problème bien reconnu avec lequel ça pourrait marcher)


alors j'ai dit comme ça parce que je ne pense pas que les chirurgiens prennent trop de risque vis à vis de la sécu mais suite à ta remarque j'ai été voir ce que dit exactement l'HAS et j'ai trouvé ça : "associé à un moins une comorbidité susceptible d'être améliorée après la chirurgie" et ils précisent ensuite, entre parenthèse, certaines comorbidités en commençant par "notamment". Notamment = liste non exclusive, non ? Et dans la liste ils mettent "maladie ostéo articulaire invalidante"
à partir de quand on dit que le mal de dos est invalidant ou non ? ...
et il parle également de la stéatose hépatique (= gras dans le foie), à mon avis 90% des personnes ayant un IMC > 35 sont concernées, si ce n'est plus.

Bref, très facile de contourner un peu la chose et faire rentrer les gens dans les cases si on veut...


ben y'a quand mêmes des affections du dos reconnues comme invalidantes, comme ce que j'ai. Je suis en stade I; ma fin du stade II c'est la paralysie. Par contre si juste "j'ai mal au dos" suffit, ben c'est clair, tout le monde peut se faire opérer ;)

par contre je suis étonnée de celles qui deisnet que n'importe qui peut se faire opérer : y'a qd mm des convocations chez les médecins conseil de la sécu de temps en temps...
91 ans 9582
MaudK a écrit:
Non,ma soeur n'a pas du tout besoin de perdre du poids mais elle n'avait aucune poitrine d'où l'opération.


un chir esthétique m'a dit que la réduction était parfois remboursée (sous conditions) mais l'augmentation, jamais, sauf post cancer...
91 ans 9582
Perilipine,comment on le sait, si on fait de la stéatose hépatique ?
91 ans 9582
reinette81 a écrit:
Alors là je peux témoigner qu'un chirurgien a boosté mon poids de 10 kgs pour me faire rentrer dans la case et me poser un anneau il y a 12 ans hein! Et c'est le même chir' qui a ensuite lourdement insisté pour me mettre des agrafes, alors que je lui disais non et ne plus vouloir de la chir' à cause de mon Facteur 5 de Leiden :roll:
maintenant ce chir' fait aussi dans la chirurgie réparatrice post perte de poids, ça fait rêver hein? et c'est un des renommés de ma ville ah ah ah... donc moi je ne suis étonnée de rien dans ce domaine.


la vache, la chirurgie viscérale et la chirurgie plastique, c'est pas la même chose du tout :shock: comme si tu allais faire faire ta plomberie par ton électricien quoi :roll:
46 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Voici le site de la HAS avec le document qui synthétise les recommandations.

Avec une IMC>40, la prise en charge est quasi systématique.
Pour avoir une prise en charge avec une IMC moindre, le chirurgien doit motiver sa demande.
C'est pour ça que mon médecin n'envoie pas mon homme chez le même chir que moi.

Moi avec mon IMC largement supérieure à 40, je n'aurai pas de problème de prise en charge.
Mais lui est à 36 ou 37 avec un diabète et mon médecin m'a expliqué qu'il faut un médecin prêt à bien motiver la demande pour obtenir la prise en charge.

C'est pourquoi je me demande comment les chirurgiens de ses nanas là ont bien pu motiver la demande avec des IMC à peine supérieure à 35 si aucune pathologie associée...

Mais comme le dit si bien Patty, le tiroir-caisse doit bien aider le chirurgien à trouves les motivations qu'il faut... :?

Puis dans les recommandations, il y a aussi tout un pan sur l'information préalable au patient et son suivi.
Quand on lit beaucoup de témoignages, y a aussi pas mal de lacunes dans ce domaine...

Si les chir n'informent pas, comment faire comprendre aux gens que l'acte chirurgical ne doit pas être un acte isolé mais seulement le maillon de toute une chaîne qui commence avant et qui se poursuit ensuite??

Ce genre de chirurgie doit être bien rentable car il y a encore à peine une dizaine d'années, il n'y avait que le CHU qui pratiquait ce genre d'intervention. Maintenant, quasi toutes les cliniques s'y sont mises et il y a l'embarras du choix pour les chirurgiens qui le font (et encore plus si comme le dit Patty on est prêt à se délester de quelques centaines ou milliers d'euros...)

a-nonyme a écrit:
quand c'est une deuxième chir bariatrique il n'y a plus de considération d'IMC il me semble...
Exact, la HAS dit ceci :
L’IMC à prendre en compte est l’IMC maximal documenté (un IMC inférieur à 35 kg/m² ne
contre-indique pas la réintervention)
.
46 ans Paris 9869
Patty a écrit:
poupoule a écrit:
Cela me paraît un peu dingue quand même d'imaginer que les chir mentent sur les demandes de prise en charge... est-ce que ces filles n'exagèrent pas pour fanfaronner sur les forums?? :shock:
Ils sont contrôlés quand même.....


Oh oui il y a de super contrôles, crois en mon expérience de personnel médical d'une clinique où on arrivait sans problème à faire passer à la sécu de la chirurgie esthétique ! :lol: :lol: :roll: On faisait aussi de la garderie de personnes âgées pendant l'été, au tarif chambre de chirurgie... :roll: :evil:


Tu me déprimes! :(
A mon dernier rv de contrôle avec mon chir, qui a une grosse voix et une porte de bureau assez fine, j'ai entendu un bon bout de la conversation avec la patiente précédente. Il mettait les formes pour lui expliquer qu'elle n'était pas le bon public... j'attendais donc impatiemment de la voir sortir. Une fille ronde, pas du tout obèse, à vue de nez un imc entre 30 et 35 (même si médicalement c'est "obèse"). J'ai été bien rassurée qu'il la raccompagne poliment! même si elle tirait une tronche...
91 ans 9582
Poupoule, mon expérience perso invite à la prudence sur l'estimation de visu de l'IMC... je surprends plus d'un médecin ;)
46 ans Paris 9869
a-nonyme a écrit:
Poupoule, mon expérience perso invite à la prudence sur l'estimation de visu de l'IMC... je surprends plus d'un médecin ;)


Oui, c'est vrai! moi-même on m'a dit à l'hosto que je ne faisais pas mon 39... mais cette fille ne semblait pas dans un état morbide quoi! ;)
35 ans Paris 232
a-nonyme a écrit:
Perilipine,comment on le sait, si on fait de la stéatose hépatique ?


Ca se voit à l'échographie. Mais finalement ça a peu d’intérêt sauf pour celles qui veulent entendre leur médecin leur dire qu'il faut perdre du poids...

Personnellement le chirurgien qui te propose une date rapide pour une intervention j'aurai tendance à conseiller de fuir, un chirurgien qui veut voir le patient plusieurs fois, qui refusent l'intervention à certains... là je suis en confiance.
91 ans 9582
ah ouais fait déjà avoir l'idée de faire une écho du foie quoi. Comme d'hab, on ne trouve que ce qu'on cherche ;)

le chir qui fixe une date au premier RDV, oskours ! et les 6 mois un an de parcours ? et l'avis des spécialistes ?
46 ans Paris 9869
Perilipine a écrit:
a-nonyme a écrit:
Perilipine,comment on le sait, si on fait de la stéatose hépatique ?


Ca se voit à l'échographie. Mais finalement ça a peu d’intérêt sauf pour celles qui veulent entendre leur médecin leur dire qu'il faut perdre du poids...

Personnellement le chirurgien qui te propose une date rapide pour une intervention j'aurai tendance à conseiller de fuir, un chirurgien qui veut voir le patient plusieurs fois, qui refusent l'intervention à certains... là je suis en confiance.


Peu d'intérêt de savoir si on a une stéatose? :shock:
Et puis il ne faut pas "sanctuariser" non plus le délai (indicatif) d'un an, tout dépend du parcours qu'on a déjà fait ou non avant de consulter.
91 ans 9582
ça craint la stéatose ?
ça craint quoi en fait ?
pour le délai, je me mets dans l'optique de qqn qui n'a aucun antécédent de suivi, of course.
B I U