MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Volonté ... Dépassement de soi ... Et si on vivait ?

S
51 ans 26
Bonsoir,

Je vois pas mal de joggeurs s'échiner dans la chaleur et la moiteur alsacienne.

Ma sœur est toute faraude d'avoir couru son premier marathon en juin. Elle a 46 ans et  
s'est mise à la course à pied à 40 ans. Elle s'est déjà blessée à plusieurs reprises, mais ne lui parlez pas d'arrêter de courir pour soulager ses bobos.

Je me faisais la réflexion suivante : finalement le dogme de la volonté et du dépassement de soi n'est-il pas un prétexte pour s'empêcher de vivre histoire de ne pas voir qu'on va de toute façon mourir ?

Shack'
shackleton a écrit:
Bonsoir,

Je vois pas mal de joggeurs s'échiner dans la chaleur et la moiteur alsacienne.

Ma sœur est toute faraude d'avoir couru son premier marathon en juin. Elle a 46 ans et s'est mise à la course à pied à 40 ans. Elle s'est déjà blessée à plusieurs reprises, mais ne lui parlez pas d'arrêter de courir pour soulager ses bobos.

Je me faisais la réflexion suivante : finalement le dogme de la volonté et du dépassement de soi n'est-il pas un prétexte pour s'empêcher de vivre histoire de ne pas voir qu'on va de toute façon mourir ?

Shack'


S'ils veulent courir, qu'ils courent! au moins, ca ne fait de mal à personne (d'autre)!
chacun mène sa vie comme il veut, et chacun donne à sa vie le sens qu'il peut.
A quoi ca leur sert? Je n'en sais rien et je m'en fiche.
Par contre, ce que je ne supporte pas, c'est les donneurs de lecons, qui viennent nous dire qu'avec de la volonté on pourrait faire ceci ou cela. c'est là que le dogme de la volonté me gêne!
En revanche, j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre ton opposition entre se dépasser et vivre.
92 ans 9582
je sais que c'est un peu chiant les sportifs qui se plaignent de leurs bobos, mais pourquoi ça t'embête qu'elle fasse du sport ta soeur ? C'est très bien, si elle s'éclate... les bobos à ce niveau là, c'est inévitable, c'est le prix à payer et visiblement ça lui convient.
S
51 ans 26
a-nonyme a écrit:
je sais que c'est un peu chiant les sportifs qui se plaignent de leurs bobos, mais pourquoi ça t'embête qu'elle fasse du sport ta soeur ? C'est très bien, si elle s'éclate... les bobos à ce niveau là, c'est inévitable, c'est le prix à payer et visiblement ça lui convient.


Ben ça m'embête parce que malgré ma cheville explosée et un dos en compote elle voudrait que je m'y mette ... Alors que clairement je ne peux plus courir ni sauter, même plus nager puisque j'ai un tendon de l'épaule qui menace de sauter, usé jusqu'à la corde, la coiffe des rotateurs itou, merci le métier de secrétaire et les dossiers de 2 tonnes à déplacer. Et elle a pris la grosse tête depuis qu'elle s'est mise à courir : regardez-moi comme je suis courageuse ! Dans l'affaire, elle fait pareil que mon père, qui a démarré la course à pied à 40 ans après avoir arrêté de fumer et qui est tout penaud de se retrouver presque cloué dans un fauteuil à 77 ans parce que son dos est naze des cervicales aux sacrées.

Quant au dépassement de soi, j'ai remarqué que c'est généralement utilisé sous l'angle moral. Pour moi, se dépasser c'est faire quelque chose de très dur pour éviter un danger, pas dépasser ses limites pour se prouver à quel point on est fort.

Shack'
92 ans 9582
ah c'est un autre problème alors. Il n'y a guère de pire sport pour un obèse...
92 ans 9582
ah c'est un autre problème alors. Il n'y a guère de pire sport pour un obèse...
41 ans très au sud 7915
et bien certains carburent au sport, et alors? Pour d'autres ça va être des défis intellos et pour d'autres encore nul besoin de défi... Pourquoi dire que certaines de ces personnes ont raison et d'autres torts? Si les personnes sont heureuses et y éprouvent du plaisir, il n'y a pas de raison de dire c'est bien c'est mal.
Il y a 2 ans encore pour rien au monde je n'aurai fait de la marche à pied ou autre sport. Et puis il y a eu le retour de ma maladie et la danse... et depuis ben je devenue sportive et oui je m'éclate et oui je prends du plaisir. Oui des fois je me plains de courbatures, de petites douleurs mais elles ne sont rien comparé au plaisir de réussir un enchainement, une posture. Cet instant extra où tu y arrives c'est à ça que je carbure maintenant.
Si on me parle danse j'explique pourquoi j'aime ça. Mais je ne vais pas convertir le monde non plus, je comprends que ça ne plaise pas à certains.
Ce dépassement de soi comme tu dis c'est mon moyen à moi de profiter de la vie, de me sentir vivante et d'être heureuse dans mon corps.
On va de toute façon mourir, oui je l'ai su à 25 ans moi... alors je fais quoi? j'arrête tout là? Ben non moi ça m'a donné encore plus d'énergie et j'ne veux encore plus ;)
M
92 ans 1565
Je suis joggeuse depuis 2 ans pour des tas de raisons mais pas pour me dépasser.
oui, c'est une tout autre affaire: que les gens fassent du sport (et/ou des régimes) si ca leur chante, mais qu'ils ne viennent pas donner des lecons au autres!!! c'est là que ca ne va plus!!!
M
45 ans 153
Le dogme du dépassement de soi c'est aussi très utile pour occuper les masses à des tâches inatteignables (régimes, minceur/maigreur, sports à outrance...). Pendant ce temps, on dépense de l'argent et on pense moins... :lol:
reinette81 a écrit:
et bien certains carburent au sport, et alors? Pour d'autres ça va être des défis intellos et pour d'autres encore nul besoin de défi... Pourquoi dire que certaines de ces personnes ont raison et d'autres torts? Si les personnes sont heureuses et y éprouvent du plaisir, il n'y a pas de raison de dire c'est bien c'est mal.
Il y a 2 ans encore pour rien au monde je n'aurai fait de la marche à pied ou autre sport. Et puis il y a eu le retour de ma maladie et la danse... et depuis ben je devenue sportive et oui je m'éclate et oui je prends du plaisir. Oui des fois je me plains de courbatures, de petites douleurs mais elles ne sont rien comparé au plaisir de réussir un enchainement, une posture. Cet instant extra où tu y arrives c'est à ça que je carbure maintenant.
Si on me parle danse j'explique pourquoi j'aime ça. Mais je ne vais pas convertir le monde non plus, je comprends que ça ne plaise pas à certains.
Ce dépassement de soi comme tu dis c'est mon moyen à moi de profiter de la vie, de me sentir vivante et d'être heureuse dans mon corps.
On va de toute façon mourir, oui je l'ai su à 25 ans moi... alors je fais quoi? j'arrête tout là? Ben non moi ça m'a donné encore plus d'énergie et j'ne veux encore plus ;)

Mais je n'ai rien contre le fait que tu te dépasses!
Là où j'ai un pb, c'est quand certains vont donner des lecons à d'autres, en leur disant qu'ils devraient avoir plus de volonté, faire ceci ou cela.
S
51 ans 26
aurelie3367 a écrit:
oui, c'est une tout autre affaire: que les gens fassent du sport (et/ou des régimes) si ca leur chante, mais qu'ils ne viennent pas donner des lecons au autres!!! c'est là que ca ne va plus!!!


C'est de ceux-là que je parle, et plus généralement d'une mentalité qui voudrait transformer la planète en boot camp.

Je suis une fana de régions polaires, je suis allée en péninsule antarctique l'an dernier, mais si je faisais une expédition, ce serait pour voir et observer, pas pour faire un truc impossible sans se faire sévèrement souffrir.

Shack'
M
92 ans 1565
Beaucoup de gens sont des donneurs de leçons qu'on ne leur demande jamais,ça fait partie de la nature humaine et ça concerne tous les sujets.
41 ans très au sud 7915
marina0204 a écrit:
Le dogme du dépassement de soi c'est aussi très utile pour occuper les masses à des tâches inatteignables (régimes, minceur/maigreur, sports à outrance...). Pendant ce temps, on dépense de l'argent et on pense moins... :lol:


et bien justement ça fait un bien fou à certains (dont moi) pendant 2H de tout poser à l'entrée de la salle et de ne penser à rien d'autre qu'à moi, ma petite personne... je pense à mon corps, le positionner et je me vide la tête de tous les tracas du quotidien. Un temps ne penser à rien de négatif, que ça fait du bien!
Je dépense moins d'argent en allant au studio de danse qu'avant dans le même laps de temps dans les magasins ou les cinés où les séances sont entre 7 et 10E. Pas besoin de grand chose pour certains sports.
Et l'idée du dépassement de soi, de l'exigence, tout dépend de comment la personne le perçoit. Ce qui va apparaitre comme un frein à certains sera un moteur pour d'autres. L'exigence, la régularité et la ténacité de la danse ça me plait! Je ne suis pas maso pourtant hein. Mais se dire qu'on c'est fixé un objectif (un gala en fin d'année par ex) et le faire c'est très gratifiant et top pour l'estime de soi. Pouvoir dire "je l'ai fait et j'en suis fière" ça fait du bien aussi. ;)
Il y a des moments purement égoïstes où il y a moi, l'espace et le son. C'est magique ces moments là. Je ne danse que pour moi à la base. je suis la reine des égoïstes là dessus et le revendique! :lol:
en fait tous mes travaux artistiques sont purement égoïste si j'y réfléchis sincèrement...
reinette81 a écrit:
marina0204 a écrit:
Le dogme du dépassement de soi c'est aussi très utile pour occuper les masses à des tâches inatteignables (régimes, minceur/maigreur, sports à outrance...). Pendant ce temps, on dépense de l'argent et on pense moins... :lol:


et bien justement ça fait un bien fou à certains (dont moi) pendant 2H de tout poser à l'entrée de la salle et de ne penser à rien d'autre qu'à moi, ma petite personne... je pense à mon corps, le positionner et je me vide la tête de tous les tracas du quotidien. Un temps ne penser à rien de négatif, que ça fait du bien!
Je dépense moins d'argent en allant au studio de danse qu'avant dans le même laps de temps dans les magasins ou les cinés où les séances sont entre 7 et 10E. Pas besoin de grand chose pour certains sports.
Et l'idée du dépassement de soi, de l'exigence, tout dépend de comment la personne le perçoit. Ce qui va apparaitre comme un frein à certains sera un moteur pour d'autres. L'exigence, la régularité et la ténacité de la danse ça me plait! Je ne suis pas maso pourtant hein. Mais se dire qu'on c'est fixé un objectif (un gala en fin d'année par ex) et le faire c'est très gratifiant et top pour l'estime de soi. Pouvoir dire "je l'ai fait et j'en suis fière" ça fait du bien aussi. ;)
Il y a des moments purement égoïstes où il y a moi, l'espace et le son. C'est magique ces moments là. Je ne danse que pour moi à la base. je suis la reine des égoïstes là dessus et le revendique! :lol:
en fait tous mes travaux artistiques sont purement égoïste si j'y réfléchis sincèrement...

A l'échelle individuelle, très bien! Les pbs commencent quand on cherche à "vendre" le concept du dépassement de soi et de la volonté au autres, et à les culpabiliser au passage!
Personnellement, je me dépasse par le travail intellectuel, mais je ne pousse personne à reprendre des études à l'age adulte et si je le faisais, en culpabilisant plus ou moins directement les "fainéants qui n'ont pas envie de faire d'efforts pour apprendre à tout age et s'élever socialement", je pense que ca passerait très mal, et ce serait parfaitement normal. Or, c'est ce que font bcp avec le sport...
B I U


Discussions liées