MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA sur Linecoaching : un échec

S
50 ans 26
Bonsoir,

Pour moi Linecoaching a été u échec parce que la pleine conscience, la dégustation, les EME, ça finissait par me sortir par les yeux. Les "défis" me donnaient l'impression de  
retourner à l'école ...

Qui a eu le même problème ?

Shack'
41 ans Petite fleur bleue 690
Moi :D
K
43 ans 728
Mebele a écrit:
Moi :D


Tu pourrais développer ton expérience. Cela peut intéresser plusieurs personnes.

De mon côté, je n'ai pas utilisé Linecoaching. Je me suis contenter du livre de Zermati. Je n'ai pas fait tous les exercices proposés dans cet ouvrage, exercices qui semblent être les mêmes que ceux proposés sur le site. J'ai juste pioché les éléments qui me permettaient d'avancer et d'aller mieux.
41 ans Petite fleur bleue 690
Je ne sais pas t'expliquer, j'ai fait des exercices de pleine conscience, mais ça m'énervait. Parce que j'ai l'impression de ne pas avoir du tout à me concentrer pour ressentir le goût et le plaisir que me procure un aliment !

De plus, je trouvais que ça diminuait mon plaisir, de prendre une bouchée de chocolat, de la couper en deux, et puis d'attendre qu'elle fonde presque sur ma langue, ça m'ennuyait profondément !

Je trouvais cette façon " sage " de manger , insupportable, je crois aussi qu'il y a plein de personnes minces et ou normales, qui mettent pas trois heures à manger chocolat !

Par contre je n'ai pas acheté le livre de zenati.

Bises
40 ans Angers 1764
Moi aussi !

J'ai testé linecoaching pendant 6 mois en me disant que ça serait bien d'avoir un guide, un fil conducteur. Je n'ai pas aimé le côté "exercices imposés", c'est très scolaire. Au final, je faisais les exercices parce qu'il fallait les faire mais sans que ça m'apporte quelque chose niveau réflexion.

En plus, c'est un abonnement donc en gros "merde, il me reste 2 mois, faut que je bosse si j'veux pas avoir gaspillé mon argent pour rien", bref je ne suis pas convaincue par le système. On est censé se libérer des contraintes liées à l'alimentation et au final, ça en rajoute. Surtout que le site et le forum sont très marqués par la notion de perte de poids.
41 ans Petite fleur bleue 690
Je suis désolée, j'aurais du précisé que moi j'ai fait ces exercices, mais avec une diététicienne orientée RA, et pas n ligne...

Mais c'était la même chose ( manger quand j'ai faim, et m'arrêter quand je suis rassasiée ... c'est-à-dire ...a u bout de 4 bouchées :crazyeyes:
A
71 ans 40
Moi aussi j'ai abandonné.
D'abord, je me suis coincé le dos en faisant les exercices de gym.
Ensuite la pleine conscience, la respiration profonde... pas pour moi : tout ce qui ressemble à de la méditation-relaxation m'horripile.
Puis je ne vois pas trop comment on peut se mettre en permanence entre parenthèses des horaires de repas de tout le monde, surtout quand on est mère de famille.
En plus, en y réfléchissant bien, je sais très bien quand j'ai faim et je ne pense pas manger émotionnellement, sauf dans des circonstances ou c'est de toutes façons obligatoire (dîner mondain par exemple.
Et finalement, quand je lis les témoignages, j'ai l'impression que beaucoup "d'adeptes" sont tout aussi angoissées à guetter leur faim ou leur satiété que d'autres à compter leurs calories... alors...
35 ans 1547
Angele1306 a écrit:
En plus, en y réfléchissant bien, je sais très bien quand j'ai faim et je ne pense pas manger émotionnellement, sauf dans des circonstances ou c'est de toutes façons obligatoire (dîner mondain par exemple.


Aïe pour le dos. J'espère que ça va mieux.
Il me semblait (si je ne confonds pas de pseudo et/ou de blog) que tu faisais un régime.
Qu'est-ce qui a fait que tu aies voulu t'engager dans une rééducation alimentaire ?
A
71 ans 40
papille a écrit:
Angele1306 a écrit:
En plus, en y réfléchissant bien, je sais très bien quand j'ai faim et je ne pense pas manger émotionnellement, sauf dans des circonstances ou c'est de toutes façons obligatoire (dîner mondain par exemple.


Aïe pour le dos. J'espère que ça va mieux.
Il me semblait (si je ne confonds pas de pseudo et/ou de blog) que tu faisais un régime.
Qu'est-ce qui a fait que tu aies voulu t'engager dans une rééducation alimentaire ?

Ma tentative Linecoaching, c'était avant que je ne commence à venir ici et tenir mon blog.
J'avais le parcours de yoyo typique derrière moi, sauf qu'à mon âge, j'avais eu le temps d'expérimenter la quasi-totalité des aberrations "minceur" qui avaient pu avoir cours depuis les années 60 jusqu'aux 90. (extraits thyroïdiens, diurétiques, amphétamines, ionisations, Brides-les-bains, Atkins, liposuccion, Scarsdale, protéines, Herbalife...)
La conclusion que les régimes ne marchent pas sur le long terme, je l'avais tirée toute seule dans mon coin, le bilan de 30 ans de régimes se soldant par... 30 kilos de plus. :(
J'avais décidé d'arrêter les frais, de m'accepter etc, mais mon médecin et mon mari me harcelaient avec mon surpoids. En furetant sur le net, je suis tombée sur Linecoaching qui me paraissait professer exactement les mêmes idées que celles auxquelles j'étais parvenue.
Mais il s'est avéré que je n'étais pas faite pour la RA.
Du coup, je pratique de nouveau un contrôle alimentaire très soft, en mangeant à ma faim, ce qui m'a tout de même permis de sortir de la zone "obésité morbide" de la courbe des IMC. Tout ce que je demande, c'est de conserver ma mobilité et un minimum de forme physique.
Voilou.
46 ans Paris 9869
Angele1306 a écrit:
Mais il s'est avéré que je n'étais pas faite pour la RA.


Pour quelle raison? si ça n'est pas indiscret! ;)
46 ans région parisienne 5831
Angele1306 a écrit:
Du coup, je pratique de nouveau un contrôle alimentaire très soft, en mangeant à ma faim


C'est intéressant, est-ce que tu peux être plus précise?
A
71 ans 40
poupoule a écrit:
Angele1306 a écrit:
Mais il s'est avéré que je n'étais pas faite pour la RA.


Pour quelle raison? si ça n'est pas indiscret! ;)


Coucou Poupoule :)
Sur Line Coaching, tu progresses par défis successifs qui t'ouvrent les étapes suivantes. J'ai pris la fuite lorsque je suis arrivée à un défi ou il fallait se mettre à "méditer" pendant un temps donné (au moins 10 minutes il me semble). Je dis pas que c'est pas bien, mais moi méditation, relaxation etc j'y arrive pas, j'y suis jamais arrivée.
De plus, mon mode de vie ne s'y prête pas du tout : à la maison, les repas sont les seuls moments de la journée ou je vois Zhom, je ne me vois pas manger à des moments différents au grès de ma faim ou alors sans parler, en me concentrant exclusivement sur mes sensations. En dehors de ça on sort beaucoup, on reçoit souvent, on voyage pas mal ; les repas "exceptionnels" chez nous c'est plusieurs fois par semaine et c'est pareil, il faut bien se mettre à table à un moment précis et "socialiser" pendant le repas.
Aussi, je ne me retrouvais pas du tout dans les difficultés majoritairement décrites dans le site. La faim, je connais très bien depuis mes années régime ! Je ne suis pas une grignoteuse, je n'aime pas le sucré et quand je n'ai plus faim, tu ne me feras pas avaler une bouchée de plus. Je n'ai pas de TCA et, aux heures de repas, en général je crève la dalle :lol:
Remarque, mon bref passage sur Linecoaching m'a quand même fait réfléchir à tout ça. Notamment, m'améliorer au niveau de mes "faims émotionnelles" à moi, genre "j'ai passé 1 h à préparer ce plat, on va pas le jeter" ou au restau "Ca coûte un bras alors il faut tout manger" :lol:
A
71 ans 40
mamykro a écrit:
Angele1306 a écrit:
Du coup, je pratique de nouveau un contrôle alimentaire très soft, en mangeant à ma faim


C'est intéressant, est-ce que tu peux être plus précise?


Bien évidemment c'est de la "restriction" mais uniquement en termes qualitatifs, je ne veux plus me priver de manger.
Je cuisine sans graisses ajoutées, je privilégie les grillades et les légumes. C'est d'une grande banalité en fait. ;)
Je m'amuse pas mal à revisiter les plats classiques sans matières grasses, à développer des astuces pour cuisiner light.

Par contre, je fais beaucoup plus attention aux quantités quand je mange en-dehors de chez moi (trop souvent) : je ne me ressers pas, je saute fromage et dessert (ce qui ne me prive guère d'ailleurs)

La grande différence, a mon sens, avec "Faire un régime" c'est que maintenant j'ai compris que c'est un changement d'alimentation pour la vie, et non pas pour une période déterminée après quoi youpi-tralala ! Ca fait 2 ans que je tiens.

C'est pourquoi je parle de "contrôle soft", parce qu'il y a des folies que je ne commettrai plus, comme :
- parlementer 1/2 h avec le serveur de la pizzeria pour obtenir un repas poisson poché - légumes bouillis,
- partir à une raclette chez des copains en emportant ma gamelle d'oeufs durs - tomates
- me gaver de somnifères parce que la faim m'empêche de dormir
- me nourrir exclusivement de sablés Milical pendant 3 mois...
46 ans Paris 9869
Angele1306 a écrit:
poupoule a écrit:
Angele1306 a écrit:
Mais il s'est avéré que je n'étais pas faite pour la RA.


Pour quelle raison? si ça n'est pas indiscret! ;)


Coucou Poupoule :)
Sur Line Coaching, tu progresses par défis successifs qui t'ouvrent les étapes suivantes. J'ai pris la fuite lorsque je suis arrivée à un défi ou il fallait se mettre à "méditer" pendant un temps donné (au moins 10 minutes il me semble). Je dis pas que c'est pas bien, mais moi méditation, relaxation etc j'y arrive pas, j'y suis jamais arrivée.


Je comprends! j'ai eu la chance de pratiquer la pleine conscience en cabinet pour commencer, ça aide. Mais ça reste un exercice difficile, ce n'est pas du tout de la simple relaxation comme on le croit à tort.
47 ans ici 223
Mebele a écrit:

De plus, je trouvais que ça diminuait mon plaisir, de prendre une bouchée de chocolat, de la couper en deux, et puis d'attendre qu'elle fonde presque sur ma langue, ça m'ennuyait profondément !

Je trouvais cette façon " sage " de manger , insupportable, je crois aussi qu'il y a plein de personnes minces et ou normales, qui mettent pas trois heures à manger chocolat !


Tu décris vraiment très bien ce que j'ai ressenti en pratiquant la RA assidument.
Je suis pourtant convaincue par le bien fondé de cette méthode mais j'ai beaucoup de mal à l'appliquer au quotidien (alors que j'arrivais parfaitement à me convaincre que le vrai beurre ou la crème pas allégée, c'est le "MAL" absolu!!).
Près de 4 ans après avoir découverte la RA, je n'ai perdu aucun kilo (voir j'en ai plus qu'avant) mais j'ai réussi à évacuer toute la culpabilité que j'avais vis à vis de certains aliments (sauf le coca zéro mais, ça, je n'y arrive pas!! :oops: )
B I U