MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

" ho là là ", j'ai 3 kilos à perdre, disent-elles.

41 ans Petite fleur bleue 690
Coucou Les filles,

Cela vous arrive-il que, devant vos rondeurs, les filles minces, vous disent avec conviction : " j'ai grossi, il faut que je perde du poids".

Je ne sais  
jamais comment réagir devant ces filles-là et, peut-être parce que je suis fort complexée, me sens blessée par elles.

Comme ma soeur, qui me dit : " il ne me fait pas un trop gros cul, ce jean ? "

Un jour je lui ai répondu, ben disons que moi tous les jeans me feront un gros cul, puisqu' j'ai un gros cul !

Ho là là, j'ai envie de les remettre à leurs place, toutes ces filles -là...

Au lieu de quoi, pour ne pas passer pour la fille aigrie, je dis : " Mais non ! tu es très bien comme ça ".

Bises
48 ans à la maison ! 10072
Moi je leur dis plutôt "mais TU as un gros cul" et/ou "C'est vrai, tu es énorme, fais gaffe de ne pas passer à travers le plancher !".
57 ans calvados 16079
Ou purée tu as vu ça "ils font du 46 dans cette boutique mais c'est énorme "

Vaut mieux en rire que d'en pleurer, les pauvres !

Je leur conseillerais également de vite se mettre au régime, après plusieurs elles comprendront peut-être les vrais soucis des kg :lol:
31 ans La Ville Rose 2323
J'imagine qu'elles vivent de façon intra-personnelle ces 3 kilos comme certaines d'entre nous vivent 20, 30 kilos en trop. Elles ne se comparent pas forcément ou ne cherchent pas à te faire passer un message, ce n'est pas forcément méchant ou moqueur.
Tu veux les remettre à quelle place exactement ?
Tu as le droit d'être complexée, elles ont le droit de se sentir mal avec leurs 3 ( ou très peu de ) kilos en plus même si pour la majorité d'entre nous, ça semble ridicule, autant dans la quantité à perdre ( que la nécessité de perte soit réelle ou pas ) que dans l'incidence de ces 3 kilos pris.
Faut pas oublier qu'une personne mince qui dit ça a, dans le fond, peur d'en prendre plus et de devenir grosse. Nous c'est une peur qu'on n'a pas vraiment puisqu'on l'est déjà ...

Donc ça peut m'arriver ( enfin ça fait longtemps ), je réponds juste que je ne suis pas la bonne personne à qui se plaindre de ça ou avec qui en parler, et généralement ça s'arrête tout seul. S'énerver ne sert à rien, je suis sûre que parfois on manque un peu de délicatesse avec les autres sur certains sujets sans s'en rendre compte.
48 ans à la maison ! 10072
ZouZou-X3Again a écrit:

Donc ça peut m'arriver ( enfin ça fait longtemps ), je réponds juste que je ne suis pas la bonne personne à qui se plaindre de ça ou avec qui en parler, et généralement ça s'arrête tout seul. S'énerver ne sert à rien, je suis sûre que parfois on manque un peu de délicatesse avec les autres sur certains sujets sans s'en rendre compte.


Je tiens à préciser d'ailleurs qu'en général, je le dis en plaisantant. SAUF si je sais que la personne en face de moi est vraiment anti-gros.
91 ans 9582
dans un premier (long) temps je me dis rien mais si la personne insiste de trop, je lui réponds, c'est vrai fais gaffe hein... faudrait pas que tu finisses comme moi. ça calme bien ! jsais pas ça viendrait pas à l'idée de qqn de se vanter de sa promotion à un pote en cours de licenciement, ou d'annoncer son mariage à un pote qui vient de se faire larguer... si ?
41 ans Petite fleur bleue 690
ZouZou-X3Again a écrit:
J'imagine qu'elles vivent de façon intra-personnelle ces 3 kilos comme certaines d'entre nous vivent 20, 30 kilos en trop. Elles ne se comparent pas forcément ou ne cherchent pas à te faire passer un message, ce n'est pas forcément méchant ou moqueur.
Tu veux les remettre à quelle place exactement ?
Tu as le droit d'être complexée, elles ont le droit de se sentir mal avec leurs 3 ( ou très peu de ) kilos en plus même si pour la majorité d'entre nous, ça semble ridicule, autant dans la quantité à perdre ( que la nécessité de perte soit réelle ou pas ) que dans l'incidence de ces 3 kilos pris.
Faut pas oublier qu'une personne mince qui dit ça a, dans le fond, peur d'en prendre plus et de devenir grosse. Nous c'est une peur qu'on n'a pas vraiment puisqu'on l'est déjà ...

Donc ça peut m'arriver ( enfin ça fait longtemps ), je réponds juste que je ne suis pas la bonne personne à qui se plaindre de ça ou avec qui en parler, et généralement ça s'arrête tout seul. S'énerver ne sert à rien, je suis sûre que parfois on manque un peu de délicatesse avec les autres sur certains sujets sans s'en rendre compte.



Parfois, c'est carrément une manière de se pavaner...
41 ans Petite fleur bleue 690
[quote="ZouZou-X3Again"
Tu veux les remettre à quelle place exactement ?


.

A la leurs...

elles ont le droit de se sentir mal, et moi d'être complexée, mais la délicatesse se serait de ne pas dire cela devant moi.
91 ans 9582
Mebele a écrit:
ZouZou-X3Again a écrit:
J'imagine qu'elles vivent de façon intra-personnelle ces 3 kilos comme certaines d'entre nous vivent 20, 30 kilos en trop. Elles ne se comparent pas forcément ou ne cherchent pas à te faire passer un message, ce n'est pas forcément méchant ou moqueur.
Tu veux les remettre à quelle place exactement ?
Tu as le droit d'être complexée, elles ont le droit de se sentir mal avec leurs 3 ( ou très peu de ) kilos en plus même si pour la majorité d'entre nous, ça semble ridicule, autant dans la quantité à perdre ( que la nécessité de perte soit réelle ou pas ) que dans l'incidence de ces 3 kilos pris.
Faut pas oublier qu'une personne mince qui dit ça a, dans le fond, peur d'en prendre plus et de devenir grosse. Nous c'est une peur qu'on n'a pas vraiment puisqu'on l'est déjà ...

Donc ça peut m'arriver ( enfin ça fait longtemps ), je réponds juste que je ne suis pas la bonne personne à qui se plaindre de ça ou avec qui en parler, et généralement ça s'arrête tout seul. S'énerver ne sert à rien, je suis sûre que parfois on manque un peu de délicatesse avec les autres sur certains sujets sans s'en rendre compte.



Parfois, c'est carrément une manière de se pavaner...


à mon avis, toujours, même si c'est inconscient !
M
91 ans 1565
a-nonyme a écrit:
Mebele a écrit:



Parfois, c'est carrément une manière de se pavaner...


à mon avis, toujours, même si c'est inconscient !

Ca,c'est une question d'interprétation et je ne trouve pas ça très juste franchement.
Tout le monde a des complexes.
31 ans La Ville Rose 2323
Oui il y en a aussi qui disent ça pour qu'on les réconforte et qu'on les complimente c'est vrai.

Du coup, ma réponse, citée plus haut, me convient, je peux la dire sans qu'elle soit considérée comme agressive, je ne rabaisse ni ne complimente la personne ou ma propre personne, j'informe juste. Je refuse de rentrer dans ce jeu et c'est la seule " parade " ( pas vraiment, puisque c'est ce que je pense réellement ) que j'ai trouvé. Essaie-la à l'occasion pour voir.

Après c'est toi qui voit comment tu perçois les choses et comment tu penses qu'il faut réagir mais en t'énervant ou en te montrant cassante tu risquerais d'endosser l'étiquette de " grosse aigrie " et c'est pas top.
M'enfin si tu trouves une façon de soulager ta pensée c'est l'essentiel ...
P
53 ans 3726
D'accord avec ZouZou. On ne va pas s'interdire de manger parce que certains ont faim et ne plus se raconter ses vacances quand d'autres ne peuvent pas partir. Si à chaque fois qu'on veut ouvrir la bouche faut faire attention à nos voisins.......... :roll:
46 ans région parisienne 5831
Ben, je ne sais pas, perso, à chaque fois que j'ouvre la bouche, je fais effectivement attention à mes voisins... Si je sais que telle personne souffre parce qu'elle n'a pas d'enfants par exemple (je pense à quelqu'un), j'évite d'aller lui raconter les petites misères que me font mes enfants et qui, objectivement, ne sont pas graves du tout en comparaison du plaisir que j'ai à avoir des enfants.

Pareil, si je sais que quelqu'un n'a pas assez d'argent pour partir en vacances (ou si j'en ai la forte impression), j'évite de me plaindre parce qu'à Ibiza, j'ai eu 3 jours de pluie sur les 15 jours de vacances... Si je sais que quelqu'un souffre d'avoir perdu sa mère, je ne lui parle pas de ma mère qui me saoule à vouloir m'inviter trop souvent...etc... Pour moi, c'est complétement normal, en fait, de faire attention à ce que je dis par rapport à la personne que j'ai en face de moi...

Après, je parle de personne pas forcément très proches, mais assez proches pour que je sache quand même des choses sur elles (des copines, ou des collègues de travail avec lesquelles je parle pas mal, par exemple). Si il s'agit d'amies très proches, c'est différent, je pense, là, je pense que le principe d'une amie très proche, c'est de pouvoir lui raconter plein de choses sans taboo.
31 ans La Ville Rose 2323
Prax a écrit:
D'accord avec ZouZou. On ne va pas s'interdire de manger parce que certains ont faim et ne plus se raconter ses vacances quand d'autres ne peuvent pas partir. Si à chaque fois qu'on veut ouvrir la bouche faut faire attention à nos voisins.......... :roll:


Euh non au contraire, je pense qu'on doit faire attention à ce qu'on dit aux gens. Je trouve indélicat de se plaindre de 3 kilos prit à quelqu'un qui en 30 à perdre, tout autant que d'aller par exemple raconter tous les détails fabuleux de ses vacances à quelqu'un qui ne peut pas se le permettre. Tu irais te plaindre de ta grippe à quelqu'un qui se bat contre le cancer ?

Je ne dis pas de se taire non plus, mais de savoir faire attention, doser, et savoir à qui on peut dire quoi ( un peu comme l'humour ). Toutes les douleurs sont légitimes et méritent de l'attention mais elles ne sont pas toutes égales à mes yeux ( ça va en choquer certains mais je l'assume, c'est mon point de vue ).

Je fais attention, ce n'est pas toujours réciproque mais au moins je suis en phase avec moi-même et me sens dans mon plein droit quand je fais remarquer à quelqu'un son manque de tact ou de délicatesse à mon égard.

Donc en fait non, on n'est pas d'accord.
32 ans 193
pour moi ça dépend toujours du contexte et de la personne, même si ça n'empêche pas d'être délicat.

Quand la plupart de mes amies disent "j'ai 3 kilos à perdre", ça veut dire derrière qu'elles ont pris 3 kilos par rapport à leur poids stable habituel, que pour x raisons et émotions elles se sont lachées ces temps-ci et qu'elles ont envie d'y remédier avant que les 3 kilos ne deviennent 10 kilos à perdre.
Dans ces cas-là, même si la perte de poids me parait superflue voire parfois pas nécessaire, je peux comprendre. Après tout, mieux vaut ajuster dès le début que d'attendre un réel surpoids non?

Par contre ça me gonfle ou plutôt me fait de la peine quand ce sont des amies très minces mais obsédées par la minceur et le corps parfait, voire avec tendance anorexique (j'en connais 2-3) parce que là tu sais qu'il va rester que les os, que c'est pas nécessaire et que prendre un peu de poids serait limite mieux.

En gros à mes yeux y a une différence entre celles qui ont un peu grossi et paniquent de peur de prendre trop donc elles veulent réajuster et celles qui sont des obsédées du corps et de la minceur poussée sans le moindre cm de gras.

wala wala :p
B I U


Discussions liées