MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Notion de couple

J
40 ans Paris 1842
Coucou,

Suite à une discussion pour le moins vive, sur un autre post, je me rends compte que la notion de couple semble sujette à débats.

J'ai fait des choix qui me  
correspondent dans ma vie. Je suis très indépendante, et j'avoue qu'avec la trentaine, j'ai réalisé que cela ne servait à rien de chercher à correspondre, en matière amoureuse, au modèle que la société tente de m'imposer. Non, je ne rêve pas de vivre avec mon mec. Ouais, je suis hyper contente de pouvoir choisir, si je le veux, de rentrer dans mon appart à moi le soir. Non, je ne rêve pas d'être propriétaire de ma maison ou de mon appart. Ni même d'une voiture d'ailleurs, je n'ai pas le permis. Oui, j'aimerais avoir des enfants, mais plus tard, en attendant, j'ai plein de choses à réaliser, personnellement et professionnellement.

Et bizarrement, j'ai l'impression que cette indépendance pose parfois un peu problème.

Je ressens parfois une certaine pression sociale, visant à me faire entrer dans le moule du couple classique.

Et du coup, à lire et écouter certains, j'ai l'impression que cette vision est extrêmement réductrice. Un couple, hétéro , vivant ensemble, et avec des enfants, c'est mieux.

Cela m'interpelle, d'être confrontée à cela. Je ne vois pas en quoi cela perturbe les autres, qu'il y ait des couples qui ne vivent pas ensemble, d'autres qui n'aient pas d'enfants, des couples homos, etc...

Vous en pensez quoi?
D
40 ans 58
Mais sincèrement c'est toi qui en fait tout un scandale :roll: . Il n'a jamais été question d'etre mieux que l'autre , juste d'avoir une autre vision . Et je ne vois en quoi le fait d'avoir envie d'une vie lambda est réducteur ?? Là c'est toi qui est dans le jugement non ?? toi qui refuse d'etre jugée dans tes choix ,n'est ce pas contradictoire ??
39 ans très au sud 7913
pour moi un couple = 2 personnes qui aiment être ensemble.
Ensuite la majorité des couples sont hétéro, de même origine ethnique, vivent ensemble et ont des enfants et officialisent leur union.
Mais la majorité n'est pas tout le monde et donc il y a des couples
homos
d'origines ethnique et religieuse différente
qui ne veulent pas d'enfants
qui ne se marient pas ni n'officialisent de la moindre façon
ne vivent pas ensembles
qui ne sont pas fidèles
et toutes variables possibles.
Finalement ce qui fait un couple c'est que 2 personnes disent l'être. À partir de là persone n'a le droit de dire qu'ils sont en couple ou pas à part eux.
A
49 ans 47
Citation:
Oui, j'aimerais avoir des enfants, mais plus tard, en attendant, j'ai plein de choses à réaliser, personnellement et professionnellement.


Je n'ai aucun jugement moral à faire sur avoir ou non des enfants, c'est un choix à faire dont nul n'a besoin de se mêler. Mais ta phrase m'interpelle car passer 30 ans vouloir des enfants et les vouloir plus tard devient une prise de risque.
Ne pas en vouloir n'est pas un problème mais il faut savoir que passer 33/35 ans la fertilité baisse et que si la médecine peut aider elle le peut moins passé 35 ans aussi.

J'ai pas mal de copines qui ont attendus, tenté des PMA, des FIV pour se retrouver face à un mur, qui vers 40 ans se sont tournées vers l'adoption pour apprendre qu'elles étaient trop vieilles aussi.

Si on sait que l'on veut avoir des enfants parfois il vaut mieux ne pas trop reculer après c'est difficile.
31 ans 78 1411
Justdontknow a écrit:
Coucou,

Suite à une discussion pour le moins vive, sur un autre post, je me rends compte que la notion de couple semble sujette à débats.

J'ai fait des choix qui me correspondent dans ma vie. Je suis très indépendante, et j'avoue qu'avec la trentaine, j'ai réalisé que cela ne servait à rien de chercher à correspondre, en matière amoureuse, au modèle que la société tente de m'imposer. Non, je ne rêve pas de vivre avec mon mec. Ouais, je suis hyper contente de pouvoir choisir, si je le veux, de rentrer dans mon appart à moi le soir. Non, je ne rêve pas d'être propriétaire de ma maison ou de mon appart. Ni même d'une voiture d'ailleurs, je n'ai pas le permis. Oui, j'aimerais avoir des enfants, mais plus tard, en attendant, j'ai plein de choses à réaliser, personnellement et professionnellement.

Et bizarrement, j'ai l'impression que cette indépendance pose parfois un peu problème.

Je ressens parfois une certaine pression sociale, visant à me faire entrer dans le moule du couple classique.

Et du coup, à lire et écouter certains, j'ai l'impression que cette vision est extrêmement réductrice. Un couple, hétéro , vivant ensemble, et avec des enfants, c'est mieux.

Cela m'interpelle, d'être confrontée à cela. Je ne vois pas en quoi cela perturbe les autres, qu'il y ait des couples qui ne vivent pas ensemble, d'autres qui n'aient pas d'enfants, des couples homos, etc...

Vous en pensez quoi?



Oui un couple peut etre de différentes manières. Après il y a des trait de normes (sociales) et les gens s'y refèrent pour faire connaissance et bavardé. Oui ton mode de vie est hors du commun, mais j'vois pas s'qui peut gener à partir où les deux protagonistes sont ok.
Le truc que je dis c'est qu'il y a des choses de la vie de couple quotidienne classique que tu ne connaîtras jamais avec ce mode de vie et que tu en rencontreras d'autres.
On peut dire que tu es en couple, que tu t'y épanouis, mais que tu n'as pas une vie de couple, puisque vous n'êtes pas ensemble dans la vie, mais que dans des moments de vie (c'est ma vision des choses attention.), voilà.

Après je n'ai pas lu ici ce genre de choses : Un couple, hétéro , vivant ensemble, et avec des enfants, c'est mieux.
J
40 ans Paris 1842
reinette81 a écrit:
pour moi un couple = 2 personnes qui aiment être ensemble.
Ensuite la majorité des couples sont hétéro, de même origine ethnique, vivent ensemble et ont des enfants et officialisent leur union.
Mais la majorité n'est pas tout le monde et donc il y a des couples
homos
d'origines ethnique et religieuse différente
qui ne veulent pas d'enfants
qui ne se marient pas ni n'officialisent de la moindre façon
ne vivent pas ensembles
qui ne sont pas fidèles
et toutes variables possibles.
Finalement ce qui fait un couple c'est que 2 personnes disent l'être. À partir de là persone n'a le droit de dire qu'ils sont en couple ou pas à part eux.


J'aime bien cette vision Reinette ^^

Citation:
Mais ta phrase m'interpelle car passer 30 ans vouloir des enfants et les vouloir plus tard devient une prise de risque.
Ne pas en vouloir n'est pas un problème mais il faut savoir que passer 33/35 ans la fertilité baisse et que si la médecine peut aider elle le peut moins passé 35 ans aussi.

J'ai pas mal de copines qui ont attendus, tenté des PMA, des FIV pour se retrouver face à un mur, qui vers 40 ans se sont tournées vers l'adoption pour apprendre qu'elles étaient trop vieilles aussi.

Si on sait que l'on veut avoir des enfants parfois il vaut mieux ne pas trop reculer après c'est difficile.


J'ai ouvert un autre post sur ce sujet. Oui, je comprends le risque. Je choisis de le prendre, et je choisis aussi de réfléchir aux méthodes pour l'atténuer (congélation d'ovocyte, réflexion sur l'adoption quand il sera encore temps, etc).

Pourquoi? Ben parce que je ne me reconnais pas, justement, dans cette idée de devoir raisonnablement mettre de côté la vie qui me plaît actuellement, mes projets actuels, mes ambitions, au nom d'un risque ultérieur.

Parce que je trouve cela assez misogyne, cette façon qu'ont le corps médical et la société de tenter de culpabiliser pour ce genre de choix.

Pour moi, ce n'est pas le moment. J'ai des projets professionnels, des projets persos, j'aime ma vie indépendante, avec mon mec très indépendant.

Entre 37 et 40 ans, j'aurai peut être du mal à avoir des enfants.
Peut être pas.
Mais je le choisis.

(Au passage, une associée de mon cab a eu son 1er à 38 ans, et est enceinte du 2ème à 40 ans. J'ai des exemples de copines dans la même configuration. Et des histoires de filles de 25 ans qui galèrent. Alors je préfère vivre ma vie comme je la veux, sans me laisser imposer ces angoisses, ces peurs. Je cours le risque. Je le regretterai peut être. Mais je regretterais aussi peut être de rompre mon équilibre actuel et de lâcher mes ambitions, pour éviter un risque potentiel).
106 ans 774
ne pas trop reculer, et donc faire un enfant avec le 1er venu si on n'a pas trouvé d'amoureux ?

j'ai un désir d'enfant, je commence à entrer dans l'âge à conception plus aléatoire, mais j'ai jamais eu d'homme avec qui l'envisager... Alors quoi ?

je crois que Justdontknow, si elle est comme moi et un désir d'enfant présent depuis quelques années, a parfaitement conscience de la difficulté supplémentaire qui peut arriver avec l'âge. Personnellement, et je ne sais pas si c'est le bon terme, avec la trentaine qui avance j'ai aussi entamé le processus du "je n'aurai pas d'enfant faut s'y faire". Je sais juste une seule chose: c'est que je ne veux pas d'enfant toute seule, et si je reste seule, hé bien j'accepterai de ne pas en avoir... en croisant les doigts pour pas devenir une vieille conne aigrie et frustrée.

cela dit, là où je te rejoins Arta, c'est que faire passer sa carrière avant la maternité et uniquement ça (pas d'homme dans l'équation donc, qu'il y en ait un ou pas) peut se révéler être une erreur.
31 ans 78 1411
Justdontknow a écrit:


Parce que je trouve cela assez misogyne, cette façon qu'ont le corps médical et la société de tenter de culpabiliser pour ce genre de choix.

Pour moi, ce n'est pas le moment. J'ai des projets professionnels, des projets persos, j'aime ma vie indépendante, avec mon mec très indépendant.

Entre 37 et 40 ans, j'aurai peut être du mal à avoir des enfants.
Peut être pas.
Mais je le choisis.

(.

le corps médical tente peut etre de culpabiliser car il n'est pas naturel d'avoir des enfants si tard donc risque pour la mère comme pour l'enfant sans parler du psycho. Après c'est un choix de raison qu'il propose. Mais pour le reste tu restes maitre de ton corps, personne te force à faire des enfants mais il est normal de t'avertir que tu peux pas etre à l'abris de pleins de choses sur ce sujet, c'est un peu leur taf si tu leur en parle, après si tu leur en parles pas....
J
40 ans Paris 1842
gourmandise a écrit:
Justdontknow a écrit:
Coucou,

Suite à une discussion pour le moins vive, sur un autre post, je me rends compte que la notion de couple semble sujette à débats.

J'ai fait des choix qui me correspondent dans ma vie. Je suis très indépendante, et j'avoue qu'avec la trentaine, j'ai réalisé que cela ne servait à rien de chercher à correspondre, en matière amoureuse, au modèle que la société tente de m'imposer. Non, je ne rêve pas de vivre avec mon mec. Ouais, je suis hyper contente de pouvoir choisir, si je le veux, de rentrer dans mon appart à moi le soir. Non, je ne rêve pas d'être propriétaire de ma maison ou de mon appart. Ni même d'une voiture d'ailleurs, je n'ai pas le permis. Oui, j'aimerais avoir des enfants, mais plus tard, en attendant, j'ai plein de choses à réaliser, personnellement et professionnellement.

Et bizarrement, j'ai l'impression que cette indépendance pose parfois un peu problème.

Je ressens parfois une certaine pression sociale, visant à me faire entrer dans le moule du couple classique.

Et du coup, à lire et écouter certains, j'ai l'impression que cette vision est extrêmement réductrice. Un couple, hétéro , vivant ensemble, et avec des enfants, c'est mieux.

Cela m'interpelle, d'être confrontée à cela. Je ne vois pas en quoi cela perturbe les autres, qu'il y ait des couples qui ne vivent pas ensemble, d'autres qui n'aient pas d'enfants, des couples homos, etc...

Vous en pensez quoi?



Oui un couple peut etre de différentes manières. Après il y a des trait de normes (sociales) et les gens s'y refèrent pour faire connaissance et bavardé. Oui ton mode de vie est hors du commun, mais j'vois pas s'qui peut gener à partir où les deux protagonistes sont ok.
Le truc que je dis c'est qu'il y a des choses de la vie de couple quotidienne classique que tu ne connaîtras jamais avec ce mode de vie et que tu en rencontreras d'autres.
On peut dire que tu es en couple, que tu t'y épanouis, mais que tu n'as pas une vie de couple, puisque vous n'êtes pas ensemble dans la vie, mais que dans des moments de vie (c'est ma vision des choses attention.), voilà.

Après je n'ai pas lu ici ce genre de choses : Un couple, hétéro , vivant ensemble, et avec des enfants, c'est mieux.


J'ai une vision plus large de la notion de "vie de couple". Mais effectivement, oui. Disons que je m'intéresse déjà assez peu aux pbs de mon quotidien, lui pareil à propos de son quotidien, qu'on a des rythmes assez différents, et que du coup, le partage du quotidien et les concessions qui vont avec ne nous intéressent ni l'un ni l'autre.

Après, je t'assure, les remarques vont bon train. Souvent notamment, le petit air de commisération, et le "ah mais oui, mais quand ce sera le bon, tu comprendras, toi aussi tu voudras vivre avec". Ben c'est à dire, moi je te dis pas que quand ce sera le bon, tu te plaindras pas autant de ton mec, alors d'où tu te permets ?:)

Et du coup, oui, ça, ça m'étonne. Cela, et le fait que cela semble étonnant. Parce que cela ne me paraît pas non plus hyper révolutionnaire ou original comme mode de vie.
31 ans 78 1411
ça ne m'étonne pas les jugements, tu sais ça faut juste sortir des sentiers battues, moi c'est un couple mixte, toi c'est ta notion de couple. Moi j'trouve ça très bien si vous vous épanouissé ainsi ça sort des notions judéo chrétienne instauré depuis belle lurette sur ce continent;) ça , ça emmerde pas mal de gens :)
J
40 ans Paris 1842
gourmandise a écrit:
Justdontknow a écrit:


Parce que je trouve cela assez misogyne, cette façon qu'ont le corps médical et la société de tenter de culpabiliser pour ce genre de choix.

Pour moi, ce n'est pas le moment. J'ai des projets professionnels, des projets persos, j'aime ma vie indépendante, avec mon mec très indépendant.

Entre 37 et 40 ans, j'aurai peut être du mal à avoir des enfants.
Peut être pas.
Mais je le choisis.

(.

le corps médical tente peut etre de culpabiliser car il n'est pas naturel d'avoir des enfants si tard donc risque pour la mère comme pour l'enfant sans parler du psycho. Après c'est un choix de raison qu'il propose. Mais pour le reste tu restes maitre de ton corps, personne te force à faire des enfants mais il est normal de t'avertir que tu peux pas etre à l'abris de pleins de choses sur ce sujet, c'est un peu leur taf si tu leur en parle, après si tu leur en parles pas....


Alors, en général, ils en parlent sans que tu en parles.

Ensuite, les risques sont essentiellement l'infertilité. Les risques pour la mère et pour l'enfant ne sont pas si importants (trisomie accrue, etc etc, certes).

Et puis bon, c'est pas naturel de ne pas mourir de la tuberculose, c'est pas naturel d'user de contraception, etc etc

Cela dit, mon gynéco actuel est top. Quand je lui ai posé la question, il m'a répondu "jusqu'à 38 ans, vous n'avez pas à vous inquiéter. Et si à 40 ans vous n'avez pas trouvé le bon mec, vous dînez avec un vieil ami marié un soir d'ovulation, et le pb est réglé". Je l'aime ^^
31 ans 78 1411
Cool ta gynéco, oui , la contraception n'est pas naturelle (j'en est fait les frais) et n'est pas sans risque non plus d'ailleurs ...
J
40 ans Paris 1842
gourmandise a écrit:
Cool ta gynéco, oui , la contraception n'est pas naturelle (j'en est fait les frais) et n'est pas sans risque non plus d'ailleurs ...


Mon gynéco. Un homme, je préfère, depuis mon adolescence. Je crois d'ailleurs que c'est un vieux fonds de stéréotypes sexistes dont je ne parviens pas à me débarrasser: je suis bcp moins à l'aise quand c'est une femme qui tient un discours d'autorité que quand c'est un homme. Je l'accepte mieux de la part d'un homme. C'est très très mal ^^

Et oui, pas naturelle, avec des risques, mais que l'on connaît et que l'on choisit de prendre.
J
40 ans Paris 1842
gourmandise a écrit:
ça ne m'étonne pas les jugements, tu sais ça faut juste sortir des sentiers battues, moi c'est un couple mixte, toi c'est ta notion de couple. Moi j'trouve ça très bien si vous vous épanouissé ainsi ça sort des notions judéo chrétienne instauré depuis belle lurette sur ce continent;) ça , ça emmerde pas mal de gens :)


:)
30 ans 1489
En dehors des bases énoncées par Reinette avec lesquelles je suis d'accord, c'est pour moi une interaction à chaque fois différente avec une autre personne.

Je peux tout à fait imaginer qu'avec un homme je pourrais faire tel type de projet et quelque chose de très différent avec un autre. Je n'ai pas des millions d'exigences au préalable, hormis fréquenter quelqu'un ayant un minimum d'indépendance, pourvu de gentillesse et étant si possible sensible à mon humour pourrave ;)
Je me verrais bien vivre avec quelqu'un, mais rester seule dans mon apart aussi, même accompagnée dans la vie. Juste là maintenant, je suis avec mon copain depuis seulement deux mois, en mode super-cucul-de-la-mort-qui-tue et serait capable de vous jurer que j'emménage avec lui dans l'heure (mais j'ai encore assez de cervelle pour réaliser que ça pourrait être une mauvaise idée).
Justdontknow, moi je ne trouve pas du tout ton mode de vie si particulier :shock: Je connais quelques couples qui vivent dans des logements différents, même de ton âge et même de plus vieux ^^ J'avoue être étonnée que ça surprenne à ce point.
Quant aux gamins, j'avoue que je n'ai jamais eu envie d'en avoir, sans pour autant avoir pris la moindre décision. Je me suis sentie toujours un peu indifférente voire effrayée par cela, même par rapport à d'autres filles de mon âge et plus jeunes. Mais peut-être qu'un jour j'en aurai envie c'est évidemment tout à fait possible!
B I U


Discussions liées