MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment rebondir?

J
40 ans Paris 1842
Prax a écrit:
(pour Justdontknow)
Nous sommes d'accord. Tout comme moi je n'en ai rien à faire de tes auteurs poussiéreux et de tes salles d'audience.


C'est beau l'ignorance triomphante :)

Mousselinedu21,  
je reviens sur les conseils que je t'ai donné plus haut. COnsulte un avocat. Je t'ai mis le lien.
P
54 ans 3726
MousselineDu21 a écrit:
Voilà, je vous pose une petite question: dois-je changer de "technique" et porter plainte, sachant que pour moi le principal inconvénient serait qu'il y ait de lourdes sanctions pour mon ex?

Bon, je vais te poser la question sans détour : si tu estimes avoir été violée, si tu es traumatisée, pourquoi avoir cette compassion pour lui ?
J
40 ans Paris 1842
Prax a écrit:
MousselineDu21 a écrit:
Voilà, je vous pose une petite question: dois-je changer de "technique" et porter plainte, sachant que pour moi le principal inconvénient serait qu'il y ait de lourdes sanctions pour mon ex?

Bon, je vais te poser la question sans détour : si tu estimes avoir été violée, si tu es traumatisée, pourquoi avoir cette compassion pour lui ?


Parce que l'on peut avoir subi une agression, et s'inquiéter néanmoins du sort de son agresseur, surtout quand on le connaît. Typiquement, c'est le cas des femmes battues, des enfants victimes d'inceste, etc

Simplement, il faut que tu sois au clair avant de porter plainte. QUe l'on te conseille sur ce qu'il risque, que tu saches si c'est cela que tu veux pour lui, etc... Vraiment, essaie d'en parler avec un confrère, pour mettre tes idées en ordre, savoir si la voie judiciaire te convient, ce que cela implique, etc.
38 ans Niort 1336
Prax a écrit:
LaPo a écrit:
Et tu ne supporte pas que sur un autre topic j'ai pu remettre en question la foi que l'on donnait à ton grand savoir lié à ton âge = expérience : ce post est la preuve ultime, s'il en est, qu'on peu être cinquantenaire ET pas des plus sage.

Et non, je n'avais rien dit, moi.
Ce qui m'a étonné (pas supporté, ne rêve pas, tu n'arriveras jamais à mettre en rogne) c'est que tu ailles crier au fou dans "Votre état d'esprit". Tu pouvais me dire en face ce que tu pensais sans aller parler de moi à la 3ème personne (j'avais bien compris que ça m'était destiné).


Ah non, non, je te le dis en toute sincérité, je ne parlais pas de toi dans 'votre état d'esrpit, mais du père de mademoiselle. Désolée si tu l'as pris pour toi, cela n'était pas du tout mon propos, sincèrement. Dans l'autre topic sur l'âge, oui, mais je ne m'en suis pas cachée.
P
54 ans 3726
Justdontknow a écrit:
Parce que l'on peut avoir subi une agression, et s'inquiéter néanmoins du sort de son agresseur, surtout quand on le connaît. Typiquement, c'est le cas des femmes battues, des enfants victimes d'inceste, etc

Ca concorde donc bien avec de que je pense : ce n'est jamais aussi facile de trancher quand on met un nom sur un visage.

* * *

Maintenant, si j'ai quelque chose à dire, ça restera dans le cadre des préoccupations de Mousseline. Ce sujet a bien assez dévié comme ça.
38 ans Niort 1336
Prax a écrit:
(pour LaPo)
Je ne vois pas par quelle position privilégiée tu m'empêcherais de raconter mes conneries.
La bienveillance, la suffisance, la condescendance.......... Ce n'est pas désagréable d'échanger avec les moins instruits que soi, faut-il comprendre.
Mais je ne te dois rien. Connais-tu mon parcours en terme d'éducation, d'instruction, au niveau professionnel ? Sais-tu quel apogée j'ai atteint en partant de presque rien, grâce à une volonté de fer, à la passion et au travail ? Pense-tu que mon mérite soit moins grand que le tien parce que tu t'es lancée dans des études et que tu es instruite et cultivée ? Alors s'il te plaît, ne perds pas ton temps avec tes remarques méprisantes, elles ne me touchent pas.


Prax, je ne mets pas une culture au dessus d'une autre, crois moi. Tout le monde a sa culture, des cultures différentes, des cultures des mains, des cultures des livres, des cultures des maths, j'ai presque envie de dire que la "culture générale" est une notion absurde... Je ne te méprise pas pour ton inculture, et d'ailleurs j'espère bien me préserver de te mépriser, car comme tu dis, ce serait foutrement condescendant, alors on va modérer en disant que je méprise (c'est tout à fait vrai) certains de tes propos. que je trouve dangereux, ce pourquoi je me permets de réagir. c'est mon droit d'expression au même titre que le tien
38 ans Niort 1336
Ok, ok, revenons à Mousseline (c'est juste que j'avais plusieurs messages de retard, je répond au coup par coup, vous allez trop vite pour moi !)

Je vais te donner mon avis perso sur la question de la plainte, Mousseline.
Quand on porte plainte, on rapporte des faits. si ces faits sont criminels, alors leur auteur peut en subir les conséquences. Ce n'est pas ni le choix de la victime, ni son fait s'il est condamné. La personne qui porte plainte invoque juste des faits qui ont dépassé le cadre de la loi, et demande, non pas une punition, une vengeance envers la personne (même si, nous sommes humains, et ça peut être le cas, bien sûr. Ce que je veux dire, c'est que la justice n'est pas censé prendre en compte cela) mais un droit de réparation. L'auteur, quant à lui, affronte SES actes.

Les juristes du coin, dites moi si je me trompe, s'pas, mais il me semble que les seules personnes qui vont te poser la question de ce que tu souhaite ou ne souhaite pas pour ton agresseur son ton avocat et éventuellement le procureur. Le juge, et les jurés (si assises) auront par leur biais un avis, mais ils auront aussi l'avis de la défense (heureusement), et devront tant que faire se peut rester objectifs, s'attachant aux faits, à leur gravité, à leur répétition et possible dangerosité à l'avenir.

Pour te donner un exemple qui n'a absolument rien à voir : une copine à moi a été victime d'un très grave accident de la route, qui a failli lui coûter la vie et qui l'a laissé handicapée. Il ne s'agissait pas d'un cas "typique""""" de jeune saoul inconscient, mais d'un homme, père de famille, qui a répondu pour toute défense qu'il était "pressé".
Le procureur a demandé à mon amie ce qu'elle souhaitait comme peine. lui, plein de verve, voulait de la prison ferme (elle avait frôlé la mort et il ne s'était même pas excusé !), et elle a refusé, arguant qu'il avait une famille, et qu'elle ne souhaitait pas qu'il aille en prison. par contre elle a demandé à ce qu'il ai un retrait de permis d'un an (puisqu'elle même était privée de ses jambes pendant ce temps là) avec obligation de repasser le permis. Le procureur lui a proposé aussi quand même le bracelet électronique, et elle a dit "ok, tant que cela ne l'empêche pas de voir sa famille et de poursuivre sa vie professionnelle". Le procureur a défendu tout cela devant le tribunal et a eu gain de cause. pas plus pas moins. J'avoue que pour ma part c'est la première fois que j'entendis parlé d'un procureur se rapprochant de la victime pour lui demander ce qu'elle souhaitait comme peine...
M
91 ans 1565
Prax a écrit:


Mais il y a tous les autres, ceux qui ont dérapé une fois, qui le regrettent, ceux qui ont perdu patience et retenue, leur femme se refusant complètement ou presque, ceux dont les couples se dégradent au fil des années, qui de guerre lasse en ont eu marre et ont pris leur épouse sans lui demander son avis. Eux je ne vais pas les traiter comme les autres, et leur épouse, leurs enfants, n'auraient certainement pas envie non plus qu'ils soient condamnés à 10 ans de prison pour un acte qui ne laissera pas de traumatisme comparable à un "viol de rue".

"Prendre son épouse sans lui demander son avis" s'appelle un viol de la même manière qu'un viol de rue comme tu l'appelles.
Ceci dit,ne t'inquiète pas:le viol cojugual n'est que très rarement invoqué et les "pauvres types qui ont perdu patience et ont pris leur femme sans leur demander leur avis" rarement condamnés,les pauvres petits bonhommes.
M
91 ans 1565
MousselineDu21 a écrit:


Voilà, je vous pose une petite question: dois-je changer de "technique" et porter plainte, sachant que pour moi le principal inconvénient serait qu'il y ait de lourdes sanctions pour mon ex?

Ton ex mérite-t-il que tu t'inquiètes pour lui sachant ce qu'il t'a fait subir?
Ce jeune homme a besoin de comprendre ce qu'il a fait sinon il continuera à traiter les femmes comme il t'a traitée.
24 ans 21
Merci pour vos réponses.

J'ai fait "seulement" une déposition car je n'ai pas envie que mon ex ait une sanction (prison, amende...) mais je voulais juste qu'il ait un rappel à la loi! Pas parce que j'ai pitié pour lui, ou que je l'aime encore, mais parce que ces procédures judiciaires seront longues, je vais devoir affronter les réponses de mon ex, qui niera tout; je n'ai aucune envie d'aller voir un avocat: je n'ai déjà aucun revenu alors si c'est pour ruiner mes parents, non!

Une déposition à la gendarmerie n'a en effet aucune retombée négative sur mon ex. Il ne risque rien, aucune sanction.
J'ai téléphoné à la gendarmerie (où j'ai fait cette déposition), pour demander si il n'était pas trop tard pour porter plainte, et on m'a dit qu'il fallait attendre que "le parquet" décide si il y a matière à s'inquiéter et donc à poursuivre mon ex en justice. Le gendarme n'a pas répondu à ma question mais bon!
Je vais attendre le verdict de ma déposition, et si depuis noël je n'ai aucune nouvelle, je me rendrai à la gendarmerie pour, premièrement, demander si ma déposition a été lue, et deuxièmement porter plainte. Comment faire pour que mon ex ait tout simplement un rappel à la loi et la possibilité de se faire passer un savon (il en a bien besoin) par un gendarme ou autre!

Je m'occupe avant tout de mes études, car pour moi cette année est celle du bac, c'est plus important que de porter plainte et de me rabâcher des souvenirs difficiles pour moi!
J
40 ans Paris 1842
MousselineDu21 a écrit:
Merci pour vos réponses.

J'ai fait "seulement" une déposition car je n'ai pas envie que mon ex ait une sanction (prison, amende...) mais je voulais juste qu'il ait un rappel à la loi! Pas parce que j'ai pitié pour lui, ou que je l'aime encore, mais parce que ces procédures judiciaires seront longues, je vais devoir affronter les réponses de mon ex, qui niera tout; je n'ai aucune envie d'aller voir un avocat: je n'ai déjà aucun revenu alors si c'est pour ruiner mes parents, non!

Une déposition à la gendarmerie n'a en effet aucune retombée négative sur mon ex. Il ne risque rien, aucune sanction.
J'ai téléphoné à la gendarmerie (où j'ai fait cette déposition), pour demander si il n'était pas trop tard pour porter plainte, et on m'a dit qu'il fallait attendre que "le parquet" décide si il y a matière à s'inquiéter et donc à poursuivre mon ex en justice. Le gendarme n'a pas répondu à ma question mais bon!
Je vais attendre le verdict de ma déposition, et si depuis noël je n'ai aucune nouvelle, je me rendrai à la gendarmerie pour, premièrement, demander si ma déposition a été lue, et deuxièmement porter plainte. Comment faire pour que mon ex ait tout simplement un rappel à la loi et la possibilité de se faire passer un savon (il en a bien besoin) par un gendarme ou autre!

Je m'occupe avant tout de mes études, car pour moi cette année est celle du bac, c'est plus important que de porter plainte et de me rabâcher des souvenirs difficiles pour moi!


Pour l'avocat: consultation gratuite. Ensuite, en fonction des revenus de tes parents, tu peux peut être bénéficier de l'aide juridictionnelle.

Je ne comprends pas cette histoire de "déposition", s'il y a des pénalistes plus aguerris, welcome. u'est ce qu'il y a écrit sur les papiers que t'a remis la gendarmerie?

En tous cas, la gendarmerie DOIT prendre ta plainte. S'ils refusent, il faut écrire au procureur. Ensuite, une fois la plainte déposée, il reviendra en effet au procureur de décider s'il y a lieu d'engager des poursuites.

On ne peut pas juste demander à ce que quelqu'un qui a commis un délit ou un crime se fasse juste passer un savon. Ce n'est pas comme cela que cela marche. Si on juge qu'il y a lieu à poursuivre, le proc requerera la sanction qui lui semble juste. Toi, une fois que tu seras constituée partie civile, on te demandera ce que tu souhaites en réparation de ton préjudice (dommages-intérêts).

Vraiment, je ne peux que te conseiller de te rapprocher "physiquement" d'une association d'aide aux victimes et/ou d'un avocat. Ce sera bcp plus clair que des explications via le net, sans voir les docs que t'a remis la gendarmerie après ta déposition.
38 ans Niort 1336
Justdontknow a écrit:

Pour l'avocat: consultation gratuite. Ensuite, en fonction des revenus de tes parents, tu peux peut être bénéficier de l'aide juridictionnelle.

Vraiment, je ne peux que te conseiller de te rapprocher "physiquement" d'une association d'aide aux victimes et/ou d'un avocat. Ce sera bcp plus clair que des explications via le net, sans voir les docs que t'a remis la gendarmerie après ta déposition.


Je plussoie x1000
Par ailleurs, en cas de crime, et quelques soient les revenus de la victime, l'aide juridictionnelle est acquise.
54 ans 2653
... Je pense que certaines VLRnautes vont dégoûter la demoiselle de revenir sur ce site...

Je ne cautionne pas du tout :
-le ton employé par Justdontknow en réponse à Prax page 4 et ci-dessus...
-les appels répétés pour une judiciarisation à outrance. Vous êtes de belles conseilleuses!!

Les filles (LaPo itou) vous regardez trop les séries américaines, où "je ne parlerai qu'en présence de mon avocat" et "tout ce que vous direz pourra être retenu etc..."
(moi j'aime bien juste le black qui se fait serrer par les "cops" et qui leur sort en sautillant "eh patron, je suis blanc comme neige!!"(humour... :cry: raté...)

Avez-vous au moins une quelconque expérience dans les sujets que vous avancez? Revendiquez ce que vous voulez dans votre coin, mais ça me saoule de lire ce baratin d'avocats, d'aide juridictionnelle, de peines de prison pendant qu'on y est.. Allez-y, c'est gratuit, c'est anonyme..

Si vous voulez aider MousselineDu21 (ce qui n'apparaît pas clairement dans vos dernières interventions!!), relisez bien ses interventions, et demandez-lui si tout ça va mieux à présent, si les démarches qu'elle a fait lui libère d'un poids, et que maintenant, c'est non pas fini, c'est en cours, mais
la vie continue, et lui donner quelque conseil pour "rebondir", positiver, et surtout l'aider à penser et espérer que son futur petit copain sera plus... Correct...
C'est le titre du sujet!!
Merci d'avance.

PS : la phrase de Mousseline à retenir, d'après moi, c'est :
pour faire l'amour, il faut de l'amour
38 ans Niort 1336
Oh non pitié Poirier, pas toi ! T'façon tu arrive trop tard, on est dans la pax romana, on ne débat plus, on essaie juste de donner des pistes à Mousseline sur comment rebondir, selon nos avis, prax plus sur le côté bien être "comment te sens tu ?",Justdontknow sur le côté pénal/légal/ pistes d'aide, d'accompagnement, etc etc...

Alors ne t'adresse pas à nous, mais à elle, si tu le souhaite et si tu as quoi que ce soit d'intéressant à dire. Merci
54 ans 2653
LaPo, c'est moi qui dit "Pitié!"

Mousseline, je t'ai trouvé...
http://www.jeunesviole...ans-les-couples-de-jeunes.html

J'allais écrire un "Bon courage!" rituel et de circonstance, mais à lire tes derniers mots (Je m'occupe avant tout de mes études, car pour moi cette année est celle du bac, c'est plus important que de porter plainte et de me rabâcher des souvenirs difficiles pour moi!), je te dis juste que ça semble de bonnes choses...

Hum, y'a des ;) garçons dans ta classe ?
(attention au "mignon mais con", ça rime... à pas grand'chose finalement..)
Façon élégante de faire un pt'it appel en conseils sentimentaux pour aider la demoiselle.. Moi chuis pas spécialiste en jeunes étudiants (boutonneux?)...
B I U


Discussions liées