MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Dire ce que l'on a sur le coeur par mail à son patron?

D
35 ans 35
Bonjour tout le monde

Je suis en CDD depuis environ 2 ans et celui ci va prendre fin d'ici quelques semaines. Je suis en arrêt depuis plusieurs mois pour dépression même  
si c'est plus compliqué que ca. Je vous résume donc la situation:

Lorsque j'ai intégré l'entreprise tout se passait très bien, super entente avec les collègues même si bien sûr il y'avait plus d'affinités avec certains que d'autres mais ca c'est partout pareil. Sans que je m'en rende compte l'année dernière tout à commencé à se dégrader, j'ai commencé par surprendre des discussions pas très sympathiques me concernant et de fil en aiguilles j'ai du supporter des comportements plus que méprisants. Cela m'a bien entendu beaucoup blessée et c'est surtout un sentiment d'incompréhension que j'ai eu du mal à gérer, parce que oui je ne m'attendais pas du tout ca, je suis vraiment tombée de ma chaise comme on dit...

Avec le temps j'ai fini par comprendre, en partie grâce à mon entourage et à ma thérapie, que je n'étais pas complètement responsable. En effet un collègue est arrivé en même temps que moi dans l'entreprise et le pauvre à été d'office la bête noire...Je ne suis pas à l'aise avec cette idée mais il m'a sans le vouloir servi de bouclier, de fusible car le jour où il est parti bingo ca m'est tombé dessus! En fait dans leur mode de fonctionnement ils ont besoin d'un bouc émissaire (bouquet missaire? :? ). Après je reconnais avoir fais de temps en temps de petites bourdes mais toujours assumées et toujours réparées, tout le monde est perfectible, bref pas de quoi susciter autant de mépris.

Là plupart des gens auraient serré les dents voir se seraient affirmés, j'ai essayé mais malheureusement ca m'a flingué le moral. Faut dire que je suis hyper fragile, j'ai grandi dans la maltraitance et aujourd'hui alors que je suis adulte beaucoup de personnes me disent que "ca se voit"... Je tiens à préciser que je ne me comporte pas en victime loin de là d'ailleurs mais il est vrai que je suis une cible facile.

Mes collègues ne sont pas responsables de ma "fragilité", mais de mon état actuel, à cause de cette ambiance nauséabonde et de ce mépris j'ai péter les plombs, je me suis retrouvée en plein délire avec un syndrome de dépersonnalisation/déréalisation et mes TCA ont fini par prendre des proportions plus qu'inquiétantes. J'ai donc était mise d'urgence en arrêt par mon médecin.

Le problème c'est que cet arrêt n'a pas du tout été accepté par mes collègues et mon patron. En gros mon médecin m'a donné des arrêts de complaisance... J'ai reçu des sms et des appels de la part de certains collègues où clairement on tenté de me retourné le cerveau, heureusement que mon entourage m'a aidé a gérer tout ca car sinon je serais tombée dans le panneau...

Avec l'aide de mon psy j'ai enfin trouvé le courage de demander un rdv à mon patron pour lui proposer de se rencontrer avant la fin de mon contrat, il refuse catégoriquement. Donc j'en viens à ma question (désolée pour la pavé vraiment, mais je ne sais pas faire court ;) ), pensez vous que je puisse lui faire part de mon ressenti par mail, je ne veux pas partir sans un mot car comme on dit qui ne dit mot consent. Est ce une bonne idée? Que feriez vous à ma place?

Aujourd'hui je vais mieux, j'ai besoin de tourner la page et pour ca j'ai besoin de vos avis car cette situation est horriblement anxiogène pour moi

Merci d'avoir pris le temps de me lire!!
39 ans Sous les pins!!! 7782
franchement si ton patron refuse de te rencontrer je te conseillerai de laisser tomber.
Tu ne comptes pas repostuler chez eux je suppose vu le déroulement de ton contrat? Donc laisse tomber, passe à autre chose.
Vu que tu dis aller mieux et t'être remis de cette période douloureuse, ne prend pas le risque de te prendre un retour de mail désagréable qui pourrait t'empêcher d'avancer dans l'avenir.
Z
31 ans 258
Faustine83 a écrit:
franchement si ton patron refuse de te rencontrer je te conseillerai de laisser tomber.
Tu ne comptes pas repostuler chez eux je suppose vu le déroulement de ton contrat? Donc laisse tomber, passe à autre chose.
Vu que tu dis aller mieux et t'être remis de cette période douloureuse, ne prend pas le risque de te prendre un retour de mail désagréable qui pourrait t'empêcher d'avancer dans l'avenir.



Je suis d'accord. Tu tourne la page, tu ne fais rien qui pourrait leurs donner plus d'importance qu'ils n'en méritent et c'est tout. C'est derrière toi tout ça maintenant.
56 ans 91 25732
Certes qui ne dit mot consent, mais de toutes façons as tu un autre choix que consentir ?

Veux tu qu'il garde le mail où tu auras vidé ton sac pour qu'il puisse le produire à un éventuel futur employeur qui demanderait des infos sur toi ? Ou qu'il le fasse circuler auprès de tes ex collègues, dont certains n'ont pas l'air d'avoir beaucoup de considération pour toi, et qui riront sur ton dos ?

Le mieux est de tirer un trait, de toutes façons s'il ne veut pas te recevoir, il n'aura pas plus de considération pour ton mail. Tu n'auras probablement jamais de réponse, tu ne sauras même pas s'il l'a lu, ni quelle a été sa réaction, donc à quoi ça va te servir ? A vider ton sac ? Sauf que vider son sac ça peut servir pour éviter que les situations se reproduisent, là tu t'en vas, rien ne va se reproduire.

Tourne la page dès maintenant, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. ;)
34 ans Orgrimmar 6511
Je te conseillerais de l'écrire, ce mail.
Mais de ne pas l'envoyer ;)
Teste, je suis presque certaine que tu te sentiras soulagée :)
D
35 ans 35
Merci à toutes pour vos réponses qui m'aide à y voir plus clair!

Alors ce mail je l'ai écris, dans celui ci j'explique que mon arrêt est justifié, je reviens aussi sur les "désaccords" avec mes collègues. Je l'ai fait lire à mon psy qui trouve que je m'y exprime bien et qu'en aucun cas le contenu semble accusateur et il me conseille de l'envoyer histoire de mettre une fin à ce chapitre, et c'est vrai Yuutsu tu as raison cela m'a soulagée.

En fait ce mail c'est justement dans l'idée "d'assurer" mon futur pro car je travaille dans un domaine où il y'a beaucoup de partenariat et où je sais pertinemment que mes futurs employeurs le contacteront, le pire c'est qu'il y a de fortes chances que je sois dans le cadre de mes fonctions amenée à recroiser certains de ces collègues.

Patty tu as visé juste, ce que je crains vraiment c'est qu'il ne fasse pas grand cas de la discrétion professionnelle et qu'il informe l'équipe de ce mail
B I U


Discussions liées