MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Relation lesbienne quand on est ronde

35 ans Rouen 168
Coucou :)

Pour ma part, je suis ronde et lesbienne. Bon, l'un n'a aucun rapport sur l'autre bien entendu... Mais pensez-vous qu'il est plus facile d'accepter ses formes dans une relation  
amoureuse lorsque l'on a une femme en face de soit ?
J'ai eu des relations avec des hommes par le passé, et j'étais énormément complexée à cette époque. Je me sentais difforme et monstrueuse alors que j'étais plus mince qu'aujourd'hui.
À présent, j'ai encore plus de forme mais je suis en couple avec une femme (qui a un peu de ventre mais qui n'en est pas à mon stade) et je suis bien dans mes baskets :)

Alors pour vous, être face à un femme est-il différent d'être face à un homme dans l'intimité ?
C
30 ans 78
Salut, je ne suis pas lesbienne mais je pense que, pour moi, ce serait l inverse. Je serais moins à l aise devant une femme puisque du coup la comparaison serait directe.
39 ans Sous les pins!!! 7782
je ne pense pas que cela change quelques choses. Peut être es tu tout simplement bien avec ta copine et du coup les complexes s’envolent!
J'ai remarqué que quand je suis bien dans mon couple j'ai tendance à être aussi beaucoup moins complexé. Se sentir aimer et aimer peut faire des miracles, que ce soit par un homme ou par une femme!
35 ans Rouen 168
C'est vrai que je suis particulièrement bien avec mon amie ! Pour tout dire, c'est la perle rare comme on dit bien souvent :)
Petit avantage que j'ai aujourd'hui aussi : nous pouvons plus facilement nous prêter des fringues lorsqu'on fait des essayages ^^
46 ans derrière toi!! 3399
Tout à fait d'accord avec Diablesse; ce serait plutôt l'inverse oui.

Après comme dit Faustine effectivement le fait que tu sois à l'aise avec elle, est certainement dû au fait que tu vis une chouette histoire. Je ne me suis jamais sentie aussi difforme qu'aujourd'hui et pourtant mon Crunch n'arrête pas de me dire qu'il me trouve sublime, ça met en confiance!
46 ans derrière toi!! 3399
Mince il mquque un bout, donc ça met en confiance; et on vit un truc tellement chouette que le reste me paraît bien secondaire quant à mon corps et mon poids.
31 ans La Ville Rose 2323
Personnellement, avec une femme je serais aussi angoissée qu'avec un homme ( voire un peu plus ) , mais pas pour les mêmes raisons.

Avec un homme j'ai deux peurs : celle d'avoir mal et celle qu'il soit trop tactile. Mais je sais comment faire pour qu'il ne touche pas certains endroits par exemple, ou pour abréger. De façon discrète je gère.
Avec une femme ça me semble plus complexe, elle connaît le corps féminin, a peut-être une meilleure perception de " l'intimité féminine ", a peut-être une façon plus " pointue " de le percevoir, de le trouver beau et/ou désirable, de le " ressentir " ... Bref, j'aurais peut-être moins de chances de détourner son attention de certains trucs.

Au final, l'un ou l'autre c'est problématique. Mais après tout, ça dépend vachement du partenaire. Parfois on se mets à faire des choses qu'on pensait impossibles avant donc bon ...
S
32 ans 3465
J'aurais plus de peine avec une femme également. Les femmes sont plus pointilleuses, elles n'ont pas une vision globale de la silhouette. On fait nettement plus dans le détail. Le défaut que mon copain ne remarquerait pas si je ne lui en parlais pas, une femme le remarquerait très vite. On observe clairement plus minutieusement.
41 ans Petite fleur bleue 690
Aurelie-76 a écrit:
Coucou :)

Pour ma part, je suis ronde et lesbienne. Bon, l'un n'a aucun rapport sur l'autre bien entendu... Mais pensez-vous qu'il est plus facile d'accepter ses formes dans une relation amoureuse lorsque l'on a une femme en face de soit ?
J'ai eu des relations avec des hommes par le passé, et j'étais énormément complexée à cette époque. Je me sentais difforme et monstrueuse alors que j'étais plus mince qu'aujourd'hui.
À présent, j'ai encore plus de forme mais je suis en couple avec une femme (qui a un peu de ventre mais qui n'en est pas à mon stade) et je suis bien dans mes baskets :)

Alors pour vous, être face à un femme est-il différent d'être face à un homme dans l'intimité ?


Coucou,

Pour moi ce serait pire d'être face à une femme. Je ne sais pas pourquoi. Par contre, j'aurais plus tendance à désirer une fille bien ronde qu'une mince.
35 ans Rouen 168
Peut être que l'idée d'être face à une femme donne le sentiment d'être en compétition... Je suis heureuse de ne pas ressentir ça dans mon couple. Au contraire, on rigole plutôt de nos petits bourrelets :)
46 ans région parisienne 5831
je ne sais pas, j'imagine aussi que ça dépend surtout de la personne, le reste repose surtout sur les préjugés qu'on a tous en tête. ;)

Sibell a écrit:
J'aurais plus de peine avec une femme également. Les femmes sont plus pointilleuses, elles n'ont pas une vision globale de la silhouette. On fait nettement plus dans le détail. Le défaut que mon copain ne remarquerait pas si je ne lui en parlais pas, une femme le remarquerait très vite. On observe clairement plus minutieusement.


Je ne dois pas être une femme, alors! :lol: ;)
48 ans Sur un gros arbre perché 7658
C'est si pénible que ça un femme au lit ?...
46 ans région parisienne 5831
Tu peux remarquer que celles qui disent "je pense que je serais moins à l'aise" n'ont jamais testé, et que la seule qui a testé est beaucoup plus à l'aise qu'avec un homme! :lol:
35 ans Rouen 168
Pas faux Mamykro :lol:

Il y a un truc tout bête aussi : les femmes ont toujours des complexes quel que soit leurs physiques. Du coup, on a tendance à se comprendre plus facilement de ce coté là et à mieux gérer les craintes de l'autre :)
81 ans Bretagne 724
Je suis attirée par les hommes et les femmes, mais n'ai jamais vécu de relation sexuelle ou émotionnelle avec une femme, donc je ne peux parler que de mon ressenti dans l'attirance. Je me sens beaucoup plus apaisée lorsque la personne qui me plait est une femme.
Je ne sais pas trop pourquoi. Cela repose probablement sur mes aprioris. Sans être vraiment belle, je ne suis pas laide, je me suppose plutôt mignonne, et ne m'inquiète pas (plus) de ce côté là. Sauf si je dois subir la comparaison avec des canons de beauté. On est submergés, d'images de femmes magnifiques et extremement similaires physiquement parlant, les unes aux autres. Si je suis attirée par un homme, il y a toujours le petit stress un peu parano "sait-il que mon corps ne sera pas à la hauteur de tout ce qu'il a voit au quotidien sur le corps féminin? A quoi est-ce qu'il s'attend? Fera-t-il la comparaison?" Typiquement, par exemple, la pilosité. Un homme, je me demanderais ce qu'il en sait (Je sais ce que les médias en montrent, mais aussi comment fonctionnaient ses précédentes petites amies, et que partageaient-ils sur le sujet?)
Ressenti que je n'ai pas lorsqu'il s'agit d'une femme, parce que je pars intuitivement du principe que vivant avec son corps de femme, elle est parfaitement consciente du décalage.

Je projette aussi peut-être mes propres attirances. Concernant les femmes, j'ai vraiment un panel très large d'attirances. Toutes les morphologies peuvent potentiellement m'attirer, donc j'ai tendance je suppose à m'imaginer que les autres femmes attirées par les femmes ont elles-aussi des attirances variées, au delà de physiques types.
Mais ouais, on reste totalement dans les préjugés, et n'ayant jamais été plus loin, je suis incapable de développer une réflexion poussée et intéressante, désolée.
B I U