MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Des e.v.s par ici?

35 ans meuse (55) limite marne (51) 65
Coucou, tout est dans le titre ;-)
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
Tu recrutes pour un club ésotérique ?...
M
90 ans 1565
J'ai eu trois contrats d'EVS avant d'obtenir un contrat avec l'inspection.
J
39 ans Paris 1842
Faut bien que quelqu'un demande: c'est quoi un evs?
M
90 ans 1565
Emploi Vie Scolaire,personne recrutée soit pour assister le directeur/trice d'école(c'est devenu très rare) ou pour aider les élèves en situation de handicap.
111 ans 2413
Je ne suis pas et n'ai jamais été EVS, mais comme ta question reste assez évasive, je m'incruste quand même. Merci de ne pas lancer de débat sur le fait que en situation personnelle précaire et en temps de crise, on ne devrait pas faire les difficiles parce que la question n'est pas là.

Donc, en situation de précarité je pouvais bénéficier de contrats aidés type CUI-CAE.

Parmi eux, pour l'EN, on a AVS (auxiliaire de vie scolaire) et EVS (emploi de vie scolaire).
Et manifestement l'EN joue un peu sur les acronymes et les prérogatives des postes.

Personnellement c'est bien pour EVS, secrétariat auprès des directions, que je postulais (en fait c'était pour le second degré mais annonce mal libellée et 1er d'une longue série de couacs).

Suite à quoi je découvre que j'allais devoir bosser sur 3 écoles dans 2 communes à 15 bornes aller de chez moi, et en 2 fois, à mi-temps donc...
Bon admettons, avec toute la largesse d'esprit que je peux avoir. :lol:

Mais comme à chaque nouvel interlocuteur (quasi une dizaine pour un contrat de ce type !), j'avais une nouvelle surprise (et j'aime pas ça, surtout les mauvaises), je pousse une gueulante, et je finis par découvrir que le contrat prévoyait aussi de l'assistance éducative ( :!: ) et l'accompagnement de vie scolaire ( :!: :shock: ) alors que j'avais bien insisté sur le fait que je ne postulais que pour les postes administratifs.

J'ai dit au responsable que ce contrat, "c'est plus un contrat, c'est un kinder surprise". Ca l'a fait rire, mais il s'est aussi excusé que la situation en soit arrivée là, ce qui aurait pu être facilement évité si dès le début mes 1ers interlocuteurs m'avaient clairement exposé les "contraintes".
111 ans 2413
*Accompagnement de sorties scolaires* (pas -de vie-) ;)
M
90 ans 1565
Même pour un contrat d'AVS,le contrat est le même,c'est juste dans la description du poste que ça change.
Lors de mon premier contrat,je faisais les deux. Comme toi grrrognone,je devais faire de l'assistanat à la directrice sauf qu'au final,je passais 15 heures avec le petit garçon handicapé,soit plus de la moitié de mon temps de travail.
111 ans 2413
C'est un peu ce que j'ai cru comprendre MaudK après quelques ivestigations et discussions.
Personnellement je trouve ça navrant de procéder ainsi. J'avais vraiment insisté lors de l'entretien et comme je sentais un truc louche j'avais aussi passé quelques coups de fil. Et malgré tout c'est au dernier moment que j'ai eu la confirmation de mes doutes...
A la limite sur un contrat AVS, que la part d'accompagnement éducatif soit la plus importante, voire couvre l'intégralité du poste, je peux comprendre. L'accompagnement de l'enfant c'est la finalité du poste dans sa création, à ses origines.
Mais à l'inverse que tu postules comme secrétaire pour te retrouver sur un poste d'accompagnement avec 2 h de secrétariat hebdo, alors là c'est clair, je grogne. :lol:
On est peut être dans la précarité, mais on n'est pas non plus tombés de la dernière averse. C'est limite méprisant de considérer qu'on va signer sans se poser de questions.
M
90 ans 1565
Malheureusement,le désespoir de beaucoup de gens fait que bien souvent,ils signent sans se poser de questions... Je ne leur jette pas la pierre,c'est également ce que j'ai fait en signant mon premier contrat il y a 8 ans parce que je ne supportais plus le chômage.
Dans mon cas,j'avais été tuyautée avant la signature du contrat parce que mon cousin avait ses enfants dans cet école et c'est lui qui m'a renseignée. Au final,ça a été une bénédiction parce que j'ai fini par adorer ce boulot mais sur le principe,c'est clairement prendre les gens pour des cons et c'est inacceptable.
Dans mon département,ils ont réglé la question: tous les postes proposés sur des contrats EVS sont des postes d'AVS. Les postes d'assistant(e) de direction ont purement et simplement disparu.
39 ans très au sud 7887
et c'est valable à tous les niveaux vous savez ;)
Pour les Maîtres Auxiliaires dits anciennement remplaçants, c'est une galère sans nom! Déjà tu fais une croix pour être payée en septembre, tu le seras au mieux en octobre, au pire on te régulariseras en décembre, d'ici là en octobre et novembre tu te démerdes pour vivre avec 500E par mois. En décembre tu crois que tu vas toucher le jackpot mais la banque et ses frais passent par là... :roll:
Et encore j'avais la chance d'être sur un poste à l'année, sinon tu bosses une période et t'es payé 2 mois plus tard, un truc de fou parfaitement légal dans la fonction publique mais illégal dans le privé, cherchez l'erreur... :evil:
Actuellement je suis titulaire et j'ai eu leur p*tain de concours mais je suis sur 2 établissements distants de 60 kms, une heure de route et je n'ai aucune indemnisation! C'est tout pour ma pomme donc 200E de frais dans les dents chaque mois travaillé. J'ai demandé une mutation mais ne l'ai pas eu car bon je suis jeune et il y a des pistonnés mieux placés qui sont dans des situations bien plus enviables mais non c'est à eux qu'on donne les bons postes... mais je dois m'estimer heureuse de ma situation, je suis titulaire :shock:
moralité je cherche pour garder le mi temps dans ma ville et bosser ailleurs que dans l'enseignement car je suis dégoutée par tout ce que j'y vois, surtout l'enseignement catho (où un chef d'établissement est tout puissant et s'amuse à me faire ch*er autant que faire se peut et me fait venir 3 fois par semaine pour 9H de cours,soit 6H de route pour 9H de cours sans que je puisse rien faire pour cette année)...
111 ans 2413
C'est surtout qu'elle (l'EN) est sur ce coup d'une mauvaise foi...

Parce que quand j'ai postulé à l'époque, déjà il y avait un malentendu sur primaire et secondaire. Je pige que ça va être pour du primaire et donc je vois de fait le souci "AVS-EVS".
Je pose des questions précises et on me répond que c'est lors de l'entretien que j'aurais mes réponses. J'insiste. Néant. Que dalle.

A l'entretien, un des mecs me demande pour quel poste je suis là...
Je dégaine l'offre en pointant bien "secrétaire".
Ils essaient de me "vendre" (c'est comme ça que je l'ai perçu) de l'AVS. J'explique que oui mais non. Je motive ma réponse.

Je repars avec le sentiment qu'ils ont compris, mais que du coup je vais dire bye au poste.

Ils m'appellent et me disent que c'est OK. Je remets une couche :
- secrétaire, on est bien d'accord ?
- oui m'dame

Entre temps je découvre aussi qu'ils ont pris ma mobilité au pied de la lettre, mais bon (cf ce que je disais plus haut).

Mais l'expérience me dit que je vais me faire avoir et je repasse des coups de fil, demande un délai de réflexion, suis "menacée" de perdre le poste (2 fois).
Et je finis par accepter d'aller signer le contrat vu que c'était la seule façon de savoir jusqu'à quel point j'allais me faire avoir.

Le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue... La secrétaire n'en revenait pas que je ne signe pas. Sauf que j'aime pas être prise pour un lapin de 6 semaines...

Pour le coup Reinette, je sais bien que à toutes les strates de la fonction publique, EN ou pas, Etat, hospitalière et FPT, on trouve des cas étranges (notamment au niveau des contrats). Vu le contexte crise + chômage + pouvoir d'achat, ils savent que de toute façon "1 de perdu, 10 de retrouvés".
39 ans très au sud 7887
ah non ce n'est pas exactement ça dans l'EN! C'est encore plus vicieux en fait... ils ne trouvent plus grand monde qui accepte leurs conditions et la précarité. Ça commence à bien se savoir les mois payés en retard, des non remboursement de frais, le côté corvéable à merci etc... et comme en bonus ils exigent des diplômes et des gens ultra compétents et ayant de capacités d'adaptation hors normes, ben le vivier commence à s'épuiser sec.
Du coup ils tombent sur tout postulant comme la misère sur le monde et s'ils le pouvaient te demanderaient de signer avec ton sang :D
Et oui l'EN ne fait plus rêver loin de là...
non parce que des gens qui à bac +5 et avec un concours sont payés du 1600E ça fait pas rêver, à niveau égal dans le privé on est ingénieur ou au moins poste à responsabilité et payé le double avec un 13ème mois et des avantages genre CE... :roll:
K
42 ans 728
La Seine-Saint-Denis a des difficultés à attirer les professeurs des écoles.

Une centaine ne se sont pas présentés à la rentrée, d'autres ont démissionné depuis. Et d'autres attendent toujours d'être payés. Mais leur employeur est généreux (ironie inside) : il leur a donné des bons alimentaires !

Finalement, ces profs non payés recevront un acompte la semaine prochaine.

http://www.liberation....ent-etre-bientot-payes_1124073

Globalement, la fonction publique a du mal avec les contractuels (toute la fonction publique, tout type de poste). Pour mon dernier CDD (qui n'était pas l'EN), je n'ai été payée qu'à la fin du second mois. J'ai eu écho de l'histoire d'un jeune chercheur non payé pendant 3-4 mois.
39 ans très au sud 7887
ça me fait doucement rire car en 8 rentrées dont 3 en tant que MA et une en tant que stagiaire, pendant 5 rentrées sur 8 donc je n'ai jamais été payée en septembre et ne suis pas en Seine Saint Denis :lol:
C'est un état de fait dans toutes les académies pour tous les contractuels et stagiaires. C'est pour cela aussi que j'avais été choquée quand notre cher Président de la République avait annoncé vouloir recruter 1000 MA pour la rentrée 2013-2014, autant demander à 1000 personnes de bosser à temps plein, d'avoir des frais de déplacements parfois importants pour ne pas être rémunérés avant octobre et enrichir les banques en frais... :evil:

j'ajouterai aussi que les infos non complètes c'est du gros foutage de gueule, à la limite qu'ils mettent ça sur le dos des secrétaires, mais pas des personnes nom rémunérées quoi :shock:

Et pour info, une année où j'ai galéré comme pas permis, un collègue dans la même situation c'était permis de téléphoner plusieurs fois au Rectorat où il a au final été reçu avec un "vous n'êtes pas une priorité, la priorité c'est la prime des Agrégés (qui eux touchaient leur salaire de base) et si vous continuez on vous bloque votre dossier jusqu'en décembre". Oui oui voilà comment on est reçu si on l'ouvre en plus... c'est nos collègues qui nous rapportaient des tupper de bouffe quoi et nous prêtaient 20E par ci par là

Pour ce qui est de la saturation des services administratifs... la rentrée où j'ai été forcée à prendre un mi temps dès septembre j'ai eu un demi salaire (payé en fin octobre, logique...), mais bizarrement l'année suivante quand j'ai repris à temps plein en septembre j'ai encore eu un demi salaire, le temps de régulariser vous comprenez... mouah ah ah :evil:
B I U