MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

se battre ou capituler ?

M
48 ans 2
Bon, voilà c'est mon tour .... je viens de temps à autre ici, en sous marin comme on dit .. mais là, je me suis inscrite, parce que j'ai besoin  
d'écrire
J'ai 41 ans, divorcée, deux enfants, ronde .. j'ai un job plutôt sympa, une maison, je m'assume financièrement et j'élève tant bien que mal mes enfants
je suis divorcée depuis six ans ,j'ai eu des histoires, des aventures, toujours tordues .. j'en arrive non plus à rejeter la faute sur les autres , ni me dire que tout vient de moi, je me dis que c'est de plus en plus difficile d'être deux
Bref, il y a trois mois, lors de l'anniversaire de ma sœur, j'ai rencontré un homme.. le coup de foudre, tout de suite, il m'a plu mais bon, comme je suis pas vraiment sure de moi en matière de drague et séduction, je me suis dit qu'il était bien trop beau pour moi et j'ai passé ma soirée de mon côté avec mon groupe d'amis ... au petit matin, le dj passe des slows ( soirée années 80 donc slows obligés !) il m'invite à danser et voilà, c'est parti comme ça
j'étais sur un petit nuage sauf que , car il faut bien qu'il y ait un hic , il s'est avéré que progressivement je me suis rendue que ce charmant homme a un sacré problème avec l'alcool ... l'apéro midi et soir, en non stop le week end avec ses copains et quand il prend l'apéro à la maison c'est au bas mot trois ricards plus deux ou trois verres de vin à table
j'ai été alerté par sa consommation d'alcool excessive à mon sens mais il n'a rien voulu entendre et tout a commencé à dégénéré. Comme il était arrêté suite à une opération chirurgicale, il est venu passer sa convalescence à la maison, la première semaine c'était nickel mais après ... il s'est arrangé pour rentrer le week end chez lui et à chaque fois, il m'appelait, ivre et on peut dire que ça chauffait au téléphone
la semaine dernière, il s'est même battu et a été raccompagné par les gendarmes
et hier , apéro de 15 h jusqu'au petit matin .. Bref, j'ai décidé de mettre les voiles, je sais que là il est en train de picole depuis 11 h du matin avec ses deux compères pour arroser son statut de célibataire
je suis pas vraiment triste, juste déçue d'avoir cru à une belle histoire et puis je me dis qu'après les salauds, les mecs mariés, j'avais pas eu d'alcoolique
je sais qu'il n'y a pas q'un poisson dans l'océan mais sincèrement, je commence à fortement douter qu'un jour je rencontrerai quelqu'un qui m'aimera, pour moi, avec mes enfants ..
j'ai besoin de mots de réconfort, c'est si dur de tout gérer seule ... Dois me battre ou capituler en acceptant cette vie qui sera toujours la mienne ?
K
43 ans 728
Personne ne sait ce que le destin te réserve. Alors, continues à te battre pour te rapprocher de ton but.
112 ans 2413
Il est fort difficile de savoir ce que l'on ferait si on était confronté à telle ou telle situation, mais moi je sais que j'ai beaucoup de mal à tolérer que l'on puisse boire à outrance ou à l'excès. Boire au point d'être ivre. Surtout que je bois ZERO alcool.

Je peux admettre (en prenant sur moi et en mettant en action ma largesse d'esprit) qu'on puisse éventuellement se cuiter pour fêter un truc genre naissance ou promo.

Mais pour certains, tout est prétexte à boire. Certains boivent de l'alcool comme d'autres boivent un café, de l'eau ou un coca.

Si je rencontre un mec qui me plait, mais que je vois dès le début de la rencontre qu'il est déjà bien pompette (genre dans une soirée), y'a de fortes probabilités que je passe ma route.

Le souci c'est quand on découvre "plus tard" que la personne est addict à l'alcool tandis que nous même on commence à être addict à la personne... Pas simple de tourner les talons je pense.

Perso, si tu es au début de ta "relation" avec lui, je me dis qu'il vaut peut-être mieux que tu passes ton chemin.
Tu ne seras jamais tranquille dans votre quotidien (imagine un jour lui demander de conduire tes enfants quelque part...).
Et comme tu dis qu'il fête là son célibat c'est bien que rien n'est trop amorcé.

En tout cas, bon courage pour prendre une décision. :roll:
39 ans très au sud 7913
Mavie :kiss:
Tu ne sais pas ce que te réserve demain! Et surtout tu es bien plus belle et plus forte que tu le crois, sois en certaine.
Bien sur que tu as le droit de demander le meilleur, tu le mérites!
Tu parles d'accepter ta vie, elle est peut être là la clé... tu es une belle personne, tu es certainement une super maman, tu as un travail, tu as une maison, tu as des enfants (qui sont certainement pour toi les plus beaux au monde), tu as des tas de trésors. Alors profites en, profite de chaque instant de ces trésors et dis toi que si un homme te croise ça sera un sacré veinard que tu t'intéresses à lui et s'il ne s'intéresse pas à toi alors oublies le direct, il n'en vaut pas la peine.
Je sais que ce que je dis est cliché et facile à dire, mais c'est pourtant la vérité ;)
Sois heureuse pour toi, avec ce que tu as et le reste viendra en son temps! Et bien sur qu'il y a quelque part un gars extra (qui peut être lui aussi en bave en ce moment même) et que quand tu le trouveras vous serez heureux
53 ans 2653
Je ne comprend pas bien la question.

Tu veux qu'il se prenne en main, qu'il se soigne, bref : se battre?
Tu te demandes si tu dois l'abandonner à sa destinée de pilier de bar, bref : rompre, capituler?
Tu te demandes si tu dois continuer à le fréquenter malgré cette pathologie, bref : accepter l'état de fait, capituler?

S'il veut se prendre en main et sort du déni, c'est déjà un grand pas.
J'ai personnellement fait un sujet concernant la dépendance et la co-dépendance à l'alcool, et d'ailleurs le fait que bien des couples n'y survivent pas.
Pour moi, la seule solution est une solution médicale à un problème médical :
ba
clo
fène
(nan j'ai pas d'actions chez eux, mais j'ai pu constater que ça avait eu un effet miraculeux...)

Maintenant s'il ne se laisse pas soigner, de gré ou de force... Vous êtes entre adultes consentants..
Et tu n'as pas d'engagement envers lui>> se référer à l'intervention de reinette81.
35 ans Rouen 168
Mon ex-compagne est alcoolique également. Elle vidait une à deux grosses bouteilles de whisky par semaine en prenant l'apéro toute seule. J'ai rompu plusieurs fois, dont une fois parce qu'elle m'avait mise à la porte de notre appart à 3h du mat en étant violente (je venais de me faire opérer de la vésicule et elle m'a tapé au niveau du ventre... Inutile de préciser que j'ai jongler niveau douleur).
Elle a essayé d'aller aux alcooliques anonymes, certainement pour essayer de me garder auprès d'elle car elle disait m'aimer.

Aujourd'hui, ça fait 1 an qu'on est séparé. Elle boit toujours, ne va plus du tout aux AA et ne voit plus non plus le psy qu'elle voyait quand elle était en couple avec moi.
Elle a passé des nuits à me harcelait de sms et de message sur le répondeur en étant bourré, alternant les insultes avec les phrases suicidaires. Si ce n'est plus le cas aujourd'hui, c'est uniquement grâce à mon changement de numéro (merci à mon opérateur de me l'avoir fait gratuitement).

Pourtant, j'ai retrouvé l'amour depuis. Je suis heureuse dans mon couple, heureuse dans ma tête et dans mon corps. Tu as 41 ans et 2 enfants, mais ça reste jeune :) Ma mère s'est séparé après 20 ans de mariage de mon beau-père (elle avait 61 ans). Elle a du succès auprès des hommes, même à son âge !
Je comprends ta peine et ton ras le bol. Quand les histoires foireuses s'accumulent, on a plus envie d'y croire. Mais tu as très certainement pleins de qualités et comme tu le mentionnes, tu es autonomes. Beaucoup de femme ne peuvent pas en dire autant ;)

Garde courage, ne désespère pas, l'amour viendra tôt ou tard :)
57 ans 91 25732
Capituler avec des mecs comme ça, oui bien sûr, la question ne se pose même pas.

Capituler pour ta vie future en rangeant ta vie de femme au placard et en se la jouant Bridget Jones (je finirai seule et quand je serai morte on me retrouvera dévorée par mon berger allemand), PAS QUESTION ! :lol: :lol: :lol:

Il n'y a pas qu'un seul poisson dans l'océan, tu le dis toi même. Là tu as ferré un poisson pas frais. Ce n'était pas le premier et je te jure que dans l'océan il y en a encore des poissons qui sentent pas bon. Mais il y en a aussi des frais, avec l'oeil brillant et les ouïes bien rouges (nan, y a rien de cochon dans ce que je dis ! :lol: ).

Réappâte, les beaux poissons finissent bien par mordre un jour ou l'autre, il faut juste être patient et vivre les échecs pour ce qu'ils sont : des mauvais choix. Et on a tous le droit de faire des mauvais choix, mais aussi d'en faire des bons après ! :D
46 ans 287
mavie a écrit:
Bon, voilà c'est mon tour .... je viens de temps à autre ici, en sous marin comme on dit .. mais là, je me suis inscrite, parce que j'ai besoin d'écrire
J'ai 41 ans, divorcée, deux enfants, ronde .. j'ai un job plutôt sympa, une maison, je m'assume financièrement et j'élève tant bien que mal mes enfants
je suis divorcée depuis six ans ,j'ai eu des histoires, des aventures, toujours tordues .. j'en arrive non plus à rejeter la faute sur les autres , ni me dire que tout vient de moi, je me dis que c'est de plus en plus difficile d'être deux
Bref, il y a trois mois, lors de l'anniversaire de ma sœur, j'ai rencontré un homme.. le coup de foudre, tout de suite, il m'a plu mais bon, comme je suis pas vraiment sure de moi en matière de drague et séduction, je me suis dit qu'il était bien trop beau pour moi et j'ai passé ma soirée de mon côté avec mon groupe d'amis ... au petit matin, le dj passe des slows ( soirée années 80 donc slows obligés !) il m'invite à danser et voilà, c'est parti comme ça
j'étais sur un petit nuage sauf que , car il faut bien qu'il y ait un hic , il s'est avéré que progressivement je me suis rendue que ce charmant homme a un sacré problème avec l'alcool ... l'apéro midi et soir, en non stop le week end avec ses copains et quand il prend l'apéro à la maison c'est au bas mot trois ricards plus deux ou trois verres de vin à table
j'ai été alerté par sa consommation d'alcool excessive à mon sens mais il n'a rien voulu entendre et tout a commencé à dégénéré. Comme il était arrêté suite à une opération chirurgicale, il est venu passer sa convalescence à la maison, la première semaine c'était nickel mais après ... il s'est arrangé pour rentrer le week end chez lui et à chaque fois, il m'appelait, ivre et on peut dire que ça chauffait au téléphone
la semaine dernière, il s'est même battu et a été raccompagné par les gendarmes
et hier , apéro de 15 h jusqu'au petit matin .. Bref, j'ai décidé de mettre les voiles, je sais que là il est en train de picole depuis 11 h du matin avec ses deux compères pour arroser son statut de célibataire
je suis pas vraiment triste, juste déçue d'avoir cru à une belle histoire et puis je me dis qu'après les salauds, les mecs mariés, j'avais pas eu d'alcoolique
je sais qu'il n'y a pas q'un poisson dans l'océan mais sincèrement, je commence à fortement douter qu'un jour je rencontrerai quelqu'un qui m'aimera, pour moi, avec mes enfants ..
j'ai besoin de mots de réconfort, c'est si dur de tout gérer seule ... Dois me battre ou capituler en acceptant cette vie qui sera toujours la mienne ?


Peut être au final te poser la question de savoir pourquoi tu attires ces mecs tordus...Ton manque de confiance en toi est évident, les hommes sentent cela et peuvent en profiter .

D'autre part, tu sembles t'engager rapidement dans une histoire...Prendre le temps d'apprendre a connaître le monsieur t'éviterait de tomber dans bien des pièges.
35 ans 67
Je connais moi aussi cette angoisse. J'ai l'impression que c'est comme un jeu de chaises musicales et que j'ai passé mon tour. Il ne reste plus que les divorcés, les mecs à gosses, les Tanguy, les losers. C'est comme les chiottes, c'est occupé ou c'est dégueulasse. L'amour se trouve tot dans la vie ou c'est une quete vaine, un poisson qui se mord la queue. Je suis assez nostalgique et attristée par mon adolescence ratée, c'est vraiment la periode clé pour etre belle et les rencontres idéales. Tout deviens sordide aprés les années étudiantes et l'aiguille tourne contre nous, pendant que des nouvelles génerations de poupées à la peau impeccables émergent sans cesse, comme des rangées infinies de soldats déboulant sur le chant de bataille. C'est la merde.
48 ans Sur un gros arbre perché 7658
Ce n'est pas fuir, c'est faire preuve de bon sens.
1574
Je rejoins la majorité..
La vie est assez difficile que pour s'encombrer d'un énième boulet..
Tu n as pas à t'imposer de vivre une relation...
M
48 ans 2
Merci à tous pour vos réponses
Un petit message à Ondine : ça fait 6 ans que je suis divorcée et c'est le premier homme que je ramène chez moi et présente à mes enfants
M'engager rapidement, je ne crois pas... un coup de cœur , oui ,sans aucun doute ... et un coup de cœur, malheureusement ça ne se calcule pas
53 ans 2653
mavie a écrit:
Merci à tous pour vos réponses
Un petit message à Ondine : ça fait 6 ans que je suis divorcée et c'est le premier homme que je ramène chez moi et présente à mes enfants
M'engager rapidement, je ne crois pas... un coup de cœur , oui ,sans aucun doute ... et un coup de cœur, malheureusement ça ne se calcule pas
Je comprend bien qu'on ne lâche pas le morceau facilement, il est clair qu'on s'attache à une personne unique, ce qu'on vit avec lui est unique, on garde encore l'espoir que ça aille mieux...

... Mais pour que ça aille mieux, faut y mettre les formes, les actions et des fois les exigences.
Perso (ou plutôt ma femme..), les AA, ça a rien fait.
Les mini-cures de gré ou de force, rien fait.
L'aotal 333? Du flan... Suivi psychotruc : nul.
L'alcoolisme est une pathologie qui peut avoir une guérison. Sans faire de pub gratuite, j'ai signalé le médoc miracle.

C'est très bien d'avoir un coup de coeur. Non ça se calcule pas et tant mieux!
Pour envisager un futur + serein, il faut pousser l'autre à se prendre en main au niveau de sa santé. Une analyse de sang détecte déjà les gammas gt. Le baclo est maintenant + accessible... Mais bon, on n'est pas dans la rubrique "santé".
La vie de conjoint d'alcolo, c'est l'enfer, l'enfer de l'enfer même quand ça perdure, que ça stagne, que ça dégénère... Qu'on croit comme une andouille que ça va mieux... Et pan! ça redégringole... Et ceux qui ne savent pas ce que c'est vraiment, je me demande si leur avis est pertinent...
53 ans 2653
CarouselRider a écrit:
Je connais moi aussi cette angoisse. J'ai l'impression que c'est comme un jeu de chaises musicales et que j'ai passé mon tour. Il ne reste plus que les divorcés, les mecs à gosses, les Tanguy, les losers. C'est comme les chiottes, c'est occupé ou c'est dégueulasse. L'amour se trouve tot dans la vie ou c'est une quete vaine, un poisson qui se mord la queue. Je suis assez nostalgique et attristée par mon adolescence ratée, c'est vraiment la periode clé pour etre belle et les rencontres idéales. Tout deviens sordide aprés les années étudiantes et l'aiguille tourne contre nous, pendant que des nouvelles génerations de poupées à la peau impeccables émergent sans cesse, comme des rangées infinies de soldats déboulant sur le chant de bataille. C'est la merde.
"C'est de la double!" LFC...
Bien que je ne voie nullement le rapport de ton intervention avec le sujet en question, je vois une philosophie Célinienne à laquelle on ne peut qu'adhérer ...(moi en tous cas, le "voyage" m'avait toujours été vanté par mon père ; il a dû insister tellement..)
Ceci dit, perso, je me dis aussi "oh, faut rallumer la lumière"..
Oui, le temps passe, ou plutôt nous passons devant lui... Le mieux à faire est sans doute écrit depuis longtemps : c'est de profiter de chaque jour au mieux et de faire au mieux pour se faire du bien, pour bien se traiter.. Et non se morfondre. Plutôt s'user que rouiller comme disait l'autre...
Ayant des fois le niveau mental d'un bisounours, faut quand même se confronter aux dures réalités. Tout devient sordide quand on se résigne.
Avoir de projets y'a bon...
91 ans 9582
Poirier, tu remets toujours les gamma GT sur le tapis, mais y'a plein d'autres causes à une augmentation... tu prendrais les miens tu m'enverrais direct en désintox... alors que c'est juste une exposition professionnelles à certaines substances (non, je ne suis pas sommelier !)...

Sinon Mavie, au lieu de t'engager avec quelqu'un qui n'a visiblement aucune envie de changer, je pense qu'il vaut mieux prendre la fuite... les mecs normaux, ça existe, même si au bout d'un moment on finit par en douter...
B I U