MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je fais des heures supplémentaires et j'aime ça

Y
49 ans 115
Combien d'entre vous ont eu des aventures avec des collègues de travail ? Combien sont passées du simple flirt à des corps à corps sur la photocopieuse ? Et combien  
ont poussé jusqu'à officialiser cette relation devant le maire ?

L'amour du travail bien fait

Les pourcentages dont je vous fais l'écho doivent plus être considérés comme des éléments apportés au débat que comme une vision objective de ce phénomène.

Elles sont 82 % à avouer faire du charme aux collaborateurs qu'elles trouvent séduisants, et la proportion estimant qu'un peu de drague au boulot est bon pour la santé et pour la confiance en soi est encore plus forte.

Elles sont 61 % qui avouent avoir fait l'amour avec un collègue, dont 51 % étaient leur supérieur. Pour 28 % des femmes interrogées, les joutes amoureuses se sont même déroulées sur le lieu de travail avec une préférence certaine pour "son" bureau. De telles frasques sexuelles ont récemment défrayé la chronique par leur caractère présidentiel. Si l'affaire Clinton/Lewinski a failli coûter son siège au président américain, il ne faut pas oublier que le président français Félix Faure mourut en 1899 à l'Elysée dans les bras de sa maîtresse…

Mais la meilleure nouvelle, pour celles qui ont déjà franchi le pas, c'est que 65 % avouent n'avoir aucun regret. Quant aux plus consciencieuses, on peut remarquer que dans six cas sur dix la passion n'a pas affecté leurs relations de travail.

Un quart des femmes interrogées ont un patron qu'elles trouvent séduisant, 22 % avouent avoir couché avec lui et 15 % l'ont même ensorcelé au point de l'amener au mariage. Plus vénales, 20 % de ces femmes accepteraient de coucher pour une promotion.


Et si l'âme soeur se trouvait tout près de vous ? Alors levez un peu les yeux de votre écran et arborez votre plus beau sourire. Bourreau de travail ou bourreau des coeurs, voilà de bonnes raisons pour vous réconcilier avec les heures supplémentaires.
51 ans 14
Tu me parais davantage dans l'amour des stats que dans les stats de l'amour !
M
38 ans 10
no zob in job :? . C'est bien le truc pour éviter de s'attirer de graves ennuis.
Y
49 ans 115
fuchsia_wetwet a écrit:
Tu me parais davantage dans l'amour des stats que dans les stats de l'amour !



Dans un soucis d'amener de nouveaux sujets de discussion.......amour des stats ou stat par amour.......ça peu être un sujet de sondage ça
Y
49 ans 115
miss_stress a écrit:
no zob in job :? . C'est bien le truc pour éviter de s'attirer de graves ennuis.


Et la promotion canapé alors?
Y
49 ans 115
fuchsia_wetwet a écrit:
Tu me parais davantage dans l'amour des stats que dans les stats de l'amour !


Pour aller plus loin dans l'interprétation chiffrée :

Pour les plus accros aux statistiques, voici le tour des fantasmes en quelques chiffres. L’occasion peut-être de se tester sans tricher :

- Avez-vous déjà fantasmé des rapports avec un(e) autre partenaire ?

Hommes : 68 % et Femmes : 70 %

- Vous imaginez-vous parfois dans le rôle du voyeur ?

Hommes : 69 % et Femmes : 39 %

- Ou au contraire, dans la peau d’un exhibitionniste ?

Hommes : 19 % et Femmes : 52 %

- Avez-vous des déjà joué à des jeux sado/maso ?

Hommes : 48 % et Femmes : 51 %

- Sentez-vous de l’agressivité dans vos rapports sexuels ?

Hommes : 65 % et Femmes : 52 %

- Etes-vous fétichisme (pensées érotiques devant une cheville, une mini-jupe…) ?

Hommes : 35 % et Femmes : 14 %

Le fantasme de la prostitution : Il s’agit d’un fantasme typiquement féminin que l'on retrouve plus fréquemment que le fantasme de viol. Cette partie ne prend pas en considération le cas des femmes qui se font violer par leur mari, qui acceptent l'acte sexuel sans désir, pour avoir la paix, par dépendance ou devoir conjugal (prostitution conjugale).
Quelques chiffres intéressants de l'enquête portant sur 1280 femmes :

- 62% ont des fantasmes de prostitution

- 55 % fantasment sur des rapports sexuels imposés

Dans ces 55 %, seulement 1/3 fantasment un viol élaboré sous forme de jeu non violent

- 53 % fantasment d'être exhibées en public

- 34 % affirment pratiquer, lors des scénarios érotiques, des jeux où elles incarnent une « pute » en lingerie (guêpière, bas, portes jarretelles...) ou en cuir.



Deux pulsions sont importantes à comprendre : la pulsion d’emprise et d’attachement.

La pulsion d'emprise amène le sujet à vouloir contrôler et à maîtriser l'environnement. Il cherche dans son conjoint une certaine satisfaction.

La pulsion d'attachement lie le sujet au partenaire dans une relation de dépendance passive et dans la recherche d'un amour primaire jamais obtenu.



Dans les fantasmes, les alternances de phases domination/soumission, sadique/masochiste sont fréquentes. Les relations ne peuvent s'organiser qu'en fonction de ces deux pôles. L’alternance pouvant aussi se faire sur l’extérieur.



Dans la pensée freudienne, le masochisme est une position féminine. Or, le masochisme, la prostitution et la soumission ne semblent pas plus être une tendance féminine que masculine. Il est l'expression d'une relation infantile perturbée et de l'influence du milieu socioculturel, de l'éducation, de l'inconscient collectif et de la façon dont les symboles sont ré agencés par l'inconscient du patient.

Ainsi, la femme en position passive a tendance à chercher un partenaire dans la pulsion d'emprise. Cela permet lors du rapport sexuel, que l'autre devienne un leurre dans un jeu où il serait objet aimé/aimant/haï (Le chant des sirènes)
57 ans 91 25732
Oui je l'ai fait au tout début, avant de me marier (avec un autre) mais non je n'ai jamais officialisé et je n'ai même jamais recommencé.

Par contre depuis que je suis cadre supérieur, j'ai des propositions de collègues qui aimeraient bien voir ce que ça ferait un câlinou avec Madame la Directrice Adjointe... :oops: ;)

Hélas pour eux, j'applique également le précepte "no zob in job".

Quant à la promotion canapé, je n'en ai vu aucun exemple concret là où je travaille. Pour celles qui ont essayé, canapé n'a pas rimé avec augmentée, mais plutôt avec "c'est raté"... :lol:
34 ans Paris 15 ème 203
Moi, c'est pas compliquée, je suis toute seule avec ma patronne donc rien!!! :lol:
50 ans Belgique 3287
Je suis seule dans mon service. Même si je couche avec toute la boîte (180 personnes ;) ) je ne monterai jamais en grade plus vite que mon échelle barémique ne le prévoit. Je n'en ai d'ailleurs pas l'ambition : no stress, tranquilité et sérénité c'est ce qu'il me faut (pour ne pas m'user avant la retraite :D).

Ma vie sexuelle est ailleurS avec un grand S :p
43 ans 90
Je ne me sens pas concernée par ce sondage pour le moment.
Par contre, la promo canapé ça marche un peu trop dans ma boîte... et c'est à vomir, je veux partiiiiiir :cry: :arrow: :arrow: :arrow:
40 ans grand nord 379
Noànnnn........
jamais arrivé!
et a vrai dire ça ne me fait pas trop envie! ;)
je pense aussi que c'est une grosse source de problèmes!
et puis j'ai trouvé mon homme...... trés loin du boulot! 8)
38 ans Briançon 243
J'ai rencontré mon mari au boulot, et une semaine aprés on était ensemble, 1 mois aprés il me demandait en mariage ( qui fût célébré 7 mois aprés) et aujourd'hui nous sommes les heureux parents d'un ti ange de 2 ans
3712
Pas avec DES mais avec UN collègue..

C'était une transition on va dire :oops: deux jours avant de quitter mon ex....
On a recouchailler une autre fois ensemble mais en tout bien tout honneur hein ! ;)
Y
49 ans 115
TiteOtarie a écrit:
J'ai rencontré mon mari au boulot, et une semaine aprés on était ensemble, 1 mois aprés il me demandait en mariage ( qui fût célébré 7 mois aprés) et aujourd'hui nous sommes les heureux parents d'un ti ange de 2 ans



Je trouve cette histoire très attendrissante....comme quoi, tout est possible et le fait de vivre ensemble et d'être sur le même lieu de travail est tout à fait compatible.....................;;soyeux heureux encore et encore
41 ans RP 3487
J'ai "flirté" et rien que ça avec un collègue de mon 1er poste.
J'ai eu une relation de qq semaines avec un de mes collègues actuel.
C'était un peu compliqué à gerer mais génial à vivre au niveau intensité ...

Pfiouuuuuu ... quand j'y pense :oops:
Bon, je sors :arrow:
;)
B I U


Discussions liées