MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je ne sais plus quoi faire...

J
27 ans 4
Bonjour,

je suis nouvelle ici et je pense que venir vider mon sac sur ce forum peut m'aider.
Voilà il y a trois ans j'ai rencontré un homme, je faisais 67kg  
j'étais un peu complexée car je n'ai jamais été bien dans mon corps. Nous nous sommes mariés rapidement, et avons vécus ensemble rapidement aussi. J'ai pris 23kg en deux ans... (90kg) Cette prise de poids je n'en ai pas eu conscience, c'est un jour en me voyant dans un grand miroir que je me suis vue et que j'ai eu un choc profond. Suite à cela je suis entrée en déprime mais c'était léger. Je suis devenue parano vis à vis de mon mari, jalouse, je n'avais plus aucune confiance en moi, son comportement a changé subtilement (niveau sexuel moins de rapport, moins de preuves d'amour) pourtant il m'a toujours assuré qu'il m'aimait,ect...
Au mois de mars, je découvre que j'attends un bébé (naissance prévue pour le 21 décembre),après mûre réflexion nous décidons de le garder, le début de grossesse se passe bien, je retrouve un mari tendre et amoureux, puis arrivée au quatrième mois tout repart en vrac...et j'ai pris 10kg supplémentaires donc 100kg.
Il ne me touche plus, n'est plus démonstratif malgré mes demandes et moi forcement je suis de plus en plus parano.
Il me dit qu'il est fatigué, qu'il ne veut pas faire mal au bébé (pdt les rapports), que comme je suis parano il n'a pas envie d'être démonstratif.
Depuis un mois nous nous disputons non stop après une énorme crise nous décidons chacun de faire des efforts, moi je prend sur moi je ne fais plus ma parano et lui redevient l'homme tendre qu'il était. Notre couple est un peu fragilisé mais nous essayons de repartir sur de bonnes bases.
Mais depuis deux ans je ne me sens pas bien, j'ai essayé les régimes, le sport, rien n'y fait, je perds du poids et je reprend tout, alors que je ne grignote pas et que je suis active. Je me remets en questions chaque jour, je repense au passé, je culpabilise de lui imposer un corps si gros alors que lui est si beau, je ne me supporte plus et le pire c'est que dans trois semaines maxi je vais avoir un petit garçon et que je ne suis pas heureuse, pas bien dans ma peau. Je ne sais plus quoi faire, j'en ai parler à ma famille et là je me prends des réflexions tout le temps, j'en ai parler à mon époux et il me dit mais t'inquiètes tu vas perdre après l'accouchement. Je n'ose pas en parler à un professionnel car je ne veux pas être jugé. Déjà tout au long de ma grossesse les médecins m'ont dis que c'était pas bien d'avoir un bébé alors que j'étais grosse, mon père me dit tout le temps que je suis michelin et mon mari ne me semble plus attiré par moi. Je pleure à longueur de journée et je ne sais plus quoi faire.
31 ans 2571
Bon, je crois qu'il faut dédramatiser tout ça, vraiment.
Tout se mélange, le bébé, le mari, la famille, les médecins : STOP.

Parlons un peu de toi : déjà, par rapport à cette prise de poids, est-ce que tu as des TCA ou pas du tout ?

Car les régimes, ça marche pas, tout le monde le sait, c'est pas "ta" faute : c'est juste une méthode pourrie, on reprend tout après.

Et enceinte, je te raconte pas : difficile de ne pas faire le yo-yo !!

Ton mari n'a plus la même libido, il y a de grandes chances que ce soit dû à ta grossesse : beaucoup d'hommes ont du mal à avoir une sexualité normale pendant cette période. En plus, TOUS les couples traversent des périodes de libido un peu plus creuse, ça ne veut pas forcément dire que c'est mort, pas du tout.
Il n'a pas l'air de te trouver moche, si j'ai bien compris, donc fais-lui un peu confiance, non ?

Et si tu essayais de renouer avec ton corps, par une activité positive, plutôt que par le biais des régimes agressifs ? Genre un truc cool, la danse, la piscine, le yoga, les balades avec les copines, le shopping si tu aimes ça... la wii dance! lol

Si tu veux retrouver la flamme avec ton mari, il faudrait commencer par là, car le fait d'être mal dans ta peau peut te rendre moins désirable. A l'inverse, une femme épanouie, c'est plus sexy ;)

N'écoute pas trop ta famille, les familles sont souvent pénibles et peu constructives. Il y a longtemps que je réponds "ouais-ouais" à toute remarque qui me gave lol.

Pense à ton petit garçon, franchement il va y avoir du changement, et il est important que tu retrouves la sérénité. Est-ce que les hormones ne jouent pas sur ton moral aussi ?

Courage miss!!
J
27 ans 4
Déjà je te remercie de m'avoir lue et de m'avoir répondue.

Qu'est ce qu'une TCA? :/

Le souci c'est que pour moi cette baisse de libido est forcément dû à moi et mon poids, je ne peux pas m'enlever cette idée de la tête. Comment pourrait-il me trouver désirable? alors que je ne me supporte pas. Et le truc c'est qu'il se donne du plaisir en solitaire donc je le prends pour moi... Je me dis que je ne lui suffis plus. Après je préfère cela plutôt qu'il aille voir ailleurs mais bon...

Pour les activités j'y ai pensé mais je n'arrive pas à me motiver, je me dis que cela ne servirait à rien, peut être que la déprime rentre en jeu je ne sais pas mais je n'ai goût à rien. Aujourd'hui je me suis promenée,j'ai fais du lèche vitrine sans en profiter pleinement, j'étais triste, vide, sans vie. Je ne sais pas comment expliquer ce sentiment.

Mes parents (surtout mon père) me reproche cette grossesse, et mon choix de vie (mariage,ect...) et chaque occasion est bonne pour lancer des réflexions cachées sous de "l'humour", j'aimerai passer outre et ne pas me sentir blessée mais je ne contrôle pas et chaque parole me blesse davantage, me culpabilise.

Je sais que pour mon bébé je dois être bien et je m'en veux de déprimer, de ne faire que pleurer, je me dis qu'avant même qu'il naisse je ne suis pas une bonne maman. J'essaie de prendre sur moi, de me réjouir mais je n'y arrive pas. Je peux avoir un pic où je vais être heureuse et tout et puis d'un coup l'euphorie retombe et la tristesse revient.

Mon mari me dit que ce sont les hormones or avant d'être enceinte j'étais déjà comme ça sauf que je faisais avec, mais avec les hormones je ne contrôle plus donc cela sort.
31 ans 2571
Ce que tu décris, ça ressemble un peu à un état dépressif : il faudrait peut-être en parler à ton médecin de famille, non ? Ne plus avoir goût à rien, être triste et incapable en même temps de faire quelque chose pour aller mieux, ça c'est la dépression pour moi.

Pour le plaisir solitaire, pour moi ça n'a rien à voir :lol: Mon copain pratique, je pratique, et pourtant notre libido ensemble va très bien :lol: C'est plutôt en complément! C'est pas parce que je préfère les pizzas que j'ai jamais envie de spaghettis quoi lol. Franchement, ne te sens pas vexée, faire du bien à son propre corps, c'est normal, c'est pas juste un remplacement de partenaire ;)

Ta famille m'a l'air assez toxique pour toi : et si tu t'éloignais un peu, le temps de finir ta grossesse et de bien démarrer cette nouvelle vie ?

Tu culpabilises trop : tu n'es pas une mauvaise mère enfin! ton bébé t'est même pas né !!!! :shock: Tu te soucies de son bonheur, et ça pour moi, c'est déjà être une bonne future maman.

Tu sais, avec mon conjoint, on parle beaucoup de désir et tout ça. Et c'est pas forcément lorsqu'on a été les plus minces qu'on s'est le plus désiré. Ca dépend de tellement de facteurs...

Avez-vous essayé de rallumer la flamme, en allant au resto, ou à calicéo ensemble (un truc comme ça) ? Est-ce que tu as encore le goût de te faire belle ? Car quand on déprime, en général, on arrête de bien s'habiller, et du coup c'est encore plus déprimant!!

As-tu des ami(e)s avec qui tu pourrais passer du temps ? Ou une soeur par exemple ?


(PS : Les TCA ce sont des troubles du comportement alimentaire : boulimie, anorexie...)

(PS 2 : Où habites-tu ? On sait jamais lol)
J
27 ans 4
Nouvelle sur Pau je n'ai pas encore eu l'occasion de me faire des amies ici donc je ne côtoie personne, je n'ai pas de médecin attitré et je me sens mal à l'aise à l'idée de parler de tout ceci à un inconnu j'ai la peur d'être jugé , ici c'est plus facile car c'est "anonyme".

Je le vis comme une trahison son plaisir solitaire et je me dis qu'il est égoiste vu qu'il ne veut pas le faire avec moi :( mais bon je fais avec.

Mes parents sont les seules personnes que je voie depuis que nous avons emménager ici c'est pour cela que je les voie régulièrement, et comme ils vivent près de nous j'aurai du mal à les éviter. J'essaie de ne pas les voir trop souvent mais quand je les vois mon père se fait plaisir...

Je suis une personne qui angoisse beaucoup, et qui se pose beaucoup de question et le fait qu'un petit être va dépendre de moi me fait peur car je n'arrive déjà pas à me rendre heureuse moi même. Pourtant avec un regard extérieur les gens pourraient dire: elle a tout pour être heureuse, un appart, un mari, un bébé, des projets, mais ce n'est pas aussi simple.

Mon mari m'assure qu'il me désire autant qu'avant, que je l'attire mais je n'arrive pas à m'en convaincre et cela le blesse et l'énerve car je doute de cela.

A un moment je l'avoue je m'étais laissée aller, en mode pantalon décontracte tout le temps, et tee shirt large mais depuis le début de ma grossesse comme je savais que j'allais grossir je me suis dis je ne veux pas perdre mon époux donc chaque jour je m'habille, j'essaie de mettre des tenues jolies, je me maquille me coiffe mais je ne sais pas s'il le remarque.

Je sais que quand je suis stressée je gonfle sans pour autant manger plus, mais je ne suis pas de nature à grignoter entre les repas et je n'ai jamais fais d'examens pour savoir si j'avais une maladie ou quoi que se soit d'autre. Par contre j'ai eu u traitement de cortizone pendant deux mois surdosé par l'armée qui m'avait fais gonfler mais c'est tout.

Et donc je suis de Pau dans le 64 :)
37 ans 124
Bonsoir !

Juste un petit message pour d'une part dire que je rejoins salammbo sur tous ce qu'elle a dit et d'autre part pour insister sur un des points : sans etre dépressive au sens "totale" du terme, j'avais vu qu'on pouvait faire une depression post partum mais avant l'accouchement, c'est plus rare mais cela existe.
Ce que tu indiques sur ton ressenti par rapport à ton bébé (je ne suis pas une bonne mère, je ne suis pas à la hauteur etc) cela me fait vraiment (bcp bcp) penser à ce que j'ai ressenti après l'accouchement en plein baby blues...
alors si tu es déjà fragile (compte tenu de cette prise de poid, de tes sentiments de jalousie que tu n'arrives pas à controler...), cela favorise peut-etre ce baby blues "en avance"...

donc mon conseil ma belle : ne reste pas comme ça !!! apparement le personnel soignant est très con (à te répeter que "c'est mal d'avoir un bébé en étant ronde", pffff non mais vraiment...) mais t'es tu inscrite à des cours de préparation à l'accouchement par ex ? mon idée est que j'ai trouvé une très bonne écoute auprès ds sages femmes pendant et après ma grossesse... en particulier celle qui est venue après l'accouchement, cela m'a fait bcp de bien de lui parler, de pleurer, etc. et pour le coups, si tu trouve qqu 1 avec qui le courant passe, elle pourra voir si elle pense qu'il serait bon de t'orienter vers un psy ou juste de te voir régulièrement, pour te soutenir...

par ailleurs, cela ne remplace pas les copines en chair et en os, mais je t'invite à t'inscrire sur le fil des mamans de décembre sur VLR :D

enfin, tu indiques que tu ne comprends pas vraiment d'où vient ta prise de poid mais que tu n'as jamais fait d'examen pour rechercher d'où ça vient... peut-ˆetre pourrais tu te prévoir un petit check-up d'ici quelques mois, pour vérifier tout ça ? comme ça tu as un "plan d'attaque" et tu accepteras peut etre mieux de mettre tes complexes de coté pour 2-3 mois, le temps d'accoucher et de te remettre, qu'en penses-tu ?

enfin, je confirme que la libido et la grossesse, c'est pas toujours le super combo ! lol ! donc ps de conclusions hatives...

bonne fin de grossesse à toi !
J
27 ans 4
Bonsoir chocomother et merci de m'avoir répondue, pour toi cela pourrait être le baby blues en avance? cela risque-t-il d'être pire après l'accouchement? et comment as-tu fais pour t'en sortir?

non je n'ai pas fais les cours de préparation et c'est maintenant que je le regrette un peu.Je ne pensais pas cela forcément nécessaire :/ mais je me rend compte que cela m'aurait ouvert à d'autre gens et surtout à d'autres futures mamans qui vivent des moments de déprime comme moi.

Pour faire un check-up il faut que j'aille voir un médecin et je lui demande qu'il me fasse des examens, mais lesquels...
37 ans 124
bah écoute, quand je te lis, cela me renvoit "sur le fond" à ce que j'ai vécu, mais je peux peut-etre me tromper !! d'où l'intéret d'aller voir qqu 1 qui va vraiment te rencontrer, échanger avec toi et surtout qui est formé pour analyser et gérer ce type de sitation et ce, dès maintenant..

perso, j'aifait l baby blues "traditionnel" post accouchement, du probablement en partie à la chute d'hormone... donc le temps + le soutien de mon chéri + homéopathie = après 15 jours, le plus gros était passé, je ne passais plus ma journée en crises de larmes...


si il te reste 3 semaines avant la date prévue de l'accouchement, cela n'est pas trop tard pour contacter une sage femme de ta ville, tu prend un rdv (dans le cadre de la préparation à l'accouchement, si possible, comme ça c'est pris en charge)... cela ne te parait pas envisageable ?
sur ce qui se passera quand le bébé sera là (pire ou au contraire, disparition des idées noires) bah, je ne sais pas... mais je me dis que tu as l'air toute fragile et que de commencer une écoute maintenant et de planifier déjà avec la sage femme les visites après accouchement, cela peut te permettre d'avoir une "sécurité", un filet au cas où... sachant que tout ce que je te souhaite, c'est que cela ne serve à rien !! ;)

pour le check up, je pense à la thyroide par ex, mais le mieux est de prendre un rdv (après accouchement) et d'expliquer ce que tu nous expliques : prise de poid importante et rapide (23 kg en 2 ans si je comprends bien) sans que tu vois de changement au niveau mobilité ou nourriture, donc sans cause apparente... tu peux commencer par un généraliste ou en parler à un gynéco (c'est une gyneco qui m avait fait faire un bilan de la thyroide il y a qque années : tout était ok, mais au moins, je sais que c'est "juste" un pb de tca et a priori, pas hormonal).

pour moi, le mieux est vraiment de voir ça avec un professionnel, c'est lui qui doit t'aiguiller sur les exams à faire... selon ce que tu vas lui expliquer de ta vie, etc et ce qu'il va voir et constatr quand il va t'examiner... pour moi, ce n'est pas à toi d'indiquer au médecin les exams qu'il faut faire , mais bon... parfois cela peut etre bien de "suggérer" qques pistes si on a l'impression que le médecin passe a coté de qque chose... :-k hum, je suis plus partagée que je le pensais sur le sujet finalement ! lol !
B I U


Discussions liées