MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Nouvelle Arrivante...

J
34 ans 10
Me voici, une petite nouvelle qui débarque dans ce "fabuleux" forum, que j'examine depuis un certain temps. Et aujourd'hui j'ai décidé de m'inscrire. Peut être une nouvelle façon de voir  
ma vie, mes problèmes grâce à vous, à vos témoignages, à votre franchise.
Je n'ai pas choisi cette partie du forum pour rien, car aprés avoir lu plusieurs de vos réçits je me suis rendue compte que j'étais touchée par l'hyperfagie, et cela depuis bien longtemps (mais je n'avais trouvé aucun nom à mes "grignotages").
Je cherche desepéremment de l'aide depuis maintenant 6ans.
Je vais essayer de vous décrire mon parcour et j'espère avoir des conseils ou quelques réponses :D.

Par où commencer... A vrai dire j'ai toujours été bercé dans un reel problème de "bouffe". Je suis née trés trés prématurée, (3 mois à l'avance) j'ai été alimenté par des sondes durant plusieurs mois et dés l'instant où les médecins ont commencé à m'alimenter normalement j'ai réfusé catégoriquement toute alimentation chimique.
Et puis j'ai grandi, j'ai pris du poids comme une enfant de mon âge (mes parents étaient enfin soulagés).
A partir du moment où j'ai pris un poid normal, j'ai commencé à de plus en plus manger. Ma mère essayé de me restreindre pour ne pas que je ne m'habitue à trop manger. A mes 8ans, je suis allée voir mon pédiatre qui m'a pesé et en a déduit : "Si votre fille continue à trop manger, elle sera à la limite de l'obésité..." à l'époque j'étais à 42kg pour 1m42. Ces mots m'ont choqué. Mais j'ai pourtant continué à manger, mon père qui est Médecin essayé de me faire quelques petits plaisirs en dehors de la maison et en même m'aider, car chez moi j'étais trés restreinte. Dés que j'allais chez une amie, ou n'importe où je mangeais tout le temps. Ma mère n'était pas là, donc j'en profitais.
A mes 12 ans, qd je commencais à avoir une certaine liberté, donc un peu d'argent de poche, je me ruais dans les supers marchés pour m'acheter des kilos de nourriture. Je rentrais en courant chez moi avec mon sac et je m'enfilais tout dans ma chambre avant le repas. Et ça pendant des mois. J'avais pris 12 kg, que j'ai perdu l'été d'aprés et même plus j'étais passé de 62 à 46,5 kg pour 1m57. (Pendant cette période qui fut trés courte, je ne me sentais toujours pas bien, mais j'avais appris à manger autrement).
Fianlement à mes 13, j'ai tout repris. Les années passaient, je perdais (mais pas autant que la première fois je n'allais pas plus bas que 53 pour 1m60), je reprenais et ainsi de suite.
Et maintenant, tout le monde me trouve jolie, pas grosse et ainsi de suite, tous ces compliments, je ne les prends pas en compte, je n'y crois pas. J'aimerais en finir avec toutes ces histoires de bouffe, je ne m'en sors pas. J'aimerais me plaire, ne pas retourner le miroire de ma chambre, pouvoir me regarder avec d'autres yeux, avoir confiance en moi, et ne pas m'acheter de la bouffe pendant des mois tous les jours.
(En précision, je vois une psy depuis la 6em, qui considére que je ne suis absolument pas grosse et que mes achats de nourriture se résume à quelques grignotages et c'est tout, quelques fringales rien d'important)
Je ne sais plus quoi faire... J'ai bcp d'amies, j'ai eu des copains, je pourrais être heureuse mais je ne le suis pas, je ne me plais pas et j'essaye pourtant de m'arrêter. Sans nourriture sous la main je ne tient pas. Pour vous dire, je mange pendant les cours.
Bref, je vais en terminer là, merci bcp de m'avoir lu même si ce post fut long. Merci d'avance pour votre soutient, qui j'espère m'aidera.
J
34 ans 10
Je ne sais pas si mon texte est ennuyeux, je croyais recevoir quelques réponses... Peut etre que je suis trés impatiente :roll:
55 ans 399
Bonjour Jenna24 ! Bienvenue sur VLR et merci pour ton témoignage, qui m'a beaucoup touchée.
Je n'ai pas de conseil mais seulement quelques encouragements à te prodiguer :D : tu m'as l'air sur le bon chemin, tu fais une analyse bien pertinente de ton histoire et de ta situation, tu poursuis ta démarche avec un soutien psy, bref tu fais ta part du boulot... et le temps fera la sienne.
Il est indéniable que tu souffres, je ne sais pas quoi te dire à ce sujet, la souffrance est inhérente à la vie, il nous reste le choix d'en faire un moteur et non un frein...
Une chose peut (peut-être) t'aider : rêve = fais des projets de vie, et puis passe à l'action et mets tout en oeuvre pour les réaliser, vas-y à fond et ne crains pas de rêver "grand", voire "très grand" ;) - lance-toi !
Courage et bonne continuation + grosses bises :kiss:
55 ans 399
Jenna24 a écrit:
Je ne sais pas si mon texte est ennuyeux, je croyais recevoir quelques réponses... Peut etre que je suis trés impatiente :roll:

Nous sommes sur un forum, il faut attendre parfois un peu plus d'une nuit pour les réponses, mais tu vois : tout vient à point... ;)
S
41 ans Région parisienne 606
Bonjour Jenna24, et bienvenue! :D
Je te comprends très bien, j'ai le même pbl avec la nourriture (enfin ds ces moments de crise je dirais plutôt " avec la bouffe" :? ). Et je suis loin d'être la seule! Donc tu trouveras ici soutien, entraide et conseils, alors n'hésite pas à parcourrir les forums TCA et RA.
Et si tu as besoin de parler n'hésite pas! forum ou mp ;)
A bientôt.
38 ans Paris 404
Jenna24 a écrit:
En précision, je vois une psy depuis la 6em, qui considére que je ne suis absolument pas grosse et que mes achats de nourriture se résume à quelques grignotages et c'est tout, quelques fringales rien d'important


Apparement ta psy n'a pas l'air de réaliser le mal-être dans lequel tu te trouves par rapport à la nourriture.
C'est pourtant la personne la plus appropriée pour t'aider à surmonter ton problème, surtout qu'elle te connait bien, si tu la voies depuis la 6e.

Essaie de lui en reparler, d'approfondir ce point avec elle, de voir avec elle pourquoi tu en as tellement besoin... et si elle dit toujours que c'est "rien d'important", et qu'elle n'est pas capable de se rendre compte que c'est un vrai probleme, changes-en :?

Sinon je dirais comme smiles : va faire un tour du côté du forum RA, c'est peut-etre la solution à ton pobleme (apprendre enfin à faire la paix avec la nourriture et avec toi-meme)
J
34 ans 10
Velvet : Oui, je sais et depuis longtemps ma psy est comme ça avec moi... J'ai pourtant essayé de lui expliquer plus largement mon problème, mais pour elle, ce n'est pas une forme de boulimie ou d'hyperfagie...
Je n'ose pas changer, car je m'entends on va dire bien avec elle, et elle seule connait une bonne partie de ma vie... alors bon que faire.
(en ce moment je pése 58kg pour 1m60, bon je sais ce n'est pas énorme mais assez pour ne pas me sentir bien "dans mes baskets")
Merci à tous pour vos réponses.
S
33 ans Expat 1410
D'après ce que j'ai pu lire, ton mal-être est indépendant de ton poids...

Tu n'es pas obèse et tu dis que lorsque tu as perdu du poids tu ne te sentais pas mieux. Peut-être que ton hyperphagie est la partie immergé de l'iceberg: tu sembles beaucoup souffrir, mais pas d'hyperphagie (du moins, ce n'est pas la principale cause de ta souffrance).

Tu as des ami(e)s, tu pratiques un sport, tu as des centres d'intérêt, des problèmes dans ta famille?
J
34 ans 10
Delia : Peut être que le prb vient d'autre part. Je n'ai pas vraiment de problèmes familiaux, mais je sais qu'au fond je dois avoir un manque. Enfant unique aillant perdu sa jumelle à la naissance peut être. Je déballe ma vie, mais tout cela reste en partie anonyme. Ce manque, de ne pas avoir de frère et soeur en fait sûrement partie. Je ne sais pas vraiment.
B I U