MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les photos, pires que le mirroir?

ladybugette a écrit:
J'ai l'impression que tu gardes le contact avec ta mere , jusque par ce que c'est ta mere . et qu'il faut etre là pour ses  
parents .
Tu es fille unique ?

Oui, je suis fille unique.
Et on est l'une pour l'autre la seule famille qui nous reste. Et puis, on n'a pas eu une histoire facile, et elle n'a pas eu une vie facile non plus. Mon père est mort quand j'étais petite et elle m'a élevée seule. Et j'ai eu bcp de problèmes.
Donc, je ne me vois pas couper les ponts avec elle.
D'ailleurs, on se téléphone très souvent et ça se passe bien, parce qu'elle ne voit pas "le monstre que je suis devenu"...
Et j'ai le sentiment que si on ne se voyait plus du tout, juste le téléphone, je pourrais le regretter un jour, quand elle ne sera plus là.
49 ans Lorraine 4326
aurelie3367 a écrit:
parce qu'elle ne voit pas "le monstre que je suis devenu"...


je trouve ca juste horrible à lire .


aurelie3367 a écrit:
Et j'ai le sentiment que si on ne se voyait plus du tout, juste le téléphone, je pourrais le regretter un jour, quand elle ne sera plus là.


tu regretteras quoi ? de ne pas avoir eté la fille parfaite , mince et belle ?

tu esperes qu'elle devienne un jour gentille ?

Elle n'a pas eu une vie facile peut-etre, mais ca ne pardonne rien, surtout pas d'etre mauvaise avec sa propre fille .
ladybugette a écrit:
tu esperes qu'elle devienne un jour gentille ?

Sans doute...
ladybugette a écrit:
Elle n'a pas eu une vie facile peut-etre, mais ca ne pardonne rien, surtout pas d'etre mauvaise avec sa propre fille .

Je ne pense pas que ce soit de la méchanceté à la base. Sans doute qu'elle s'inquiète pour moi, pour mon coeur, mon foie, mon avenir professionnel, mon espérance de vie, etc. C'est tout ça qu'elle met en avant d'ailleurs quand je lui demande de ne plus en parler.
Sans doute aussi que je ne correspond pas à la fille idéale (mince, belle, bien dans sa peau) qu'elle a essayé de créer. Sans doute qu'elle a honte de moi (elle me l'a déjà dit, à mots plus ou moins mal couverts ou pas couverts du tout d'ailleurs).
Elle me culpabilise en me disant que c'est pas facile pour une mère de voir son enfant se détruire, que ça lui fait du mal de me voir "dans cet état-là"...

Enfant, je n'étais pas grosse. J'ai commencé à avoir des pbs de boulimie et de poids à l'adolescence.
Elle m'a fait faire mon premier régime à 15 ans, alors que je faisais 51-52 kgs pour 1M58 (imc compris entre 20 et 21, c'est absurde!)... Et ensuite, de régime en régime, j'ai grossi toujours plus, maigri toujours moins et eu de plus en plus de tca...
Jusqu'au jour où, il y a un peu plus de 10 ans, après 10 ans de yoyo, j'ai tout arrêté, vers 70-75 kilos, j'ai dit basta... Mais j'ai continué à grossir, beaucoup.
49 ans Lorraine 4326
te dire que tu es moche et qu'elle a honte de toi ce n'est pas etre mechante ??? si si ;-)

la question de la santé est un bon pretexte , et encore une fois, tu es bien assez grande pour t'en preoccuper toi-meme .

c'est hyper egoiste en plus de te dire que tu lui fais du mal ! t'es grosse juste pour la toucher ? c'est n'importe quoi ...

tu ne la changeras pas de toute facon .
tu peux juste changer l'influence qu'elle a sur toi , la facon dont tu vois ta mere, d'arreter de l'excuser pour les paroles qu'elle a , qui sont impardonnables d'ailleurs . t'es pas responsable de la vie pas facile qu'elle a eu, tu n'as rien à rattraper , ce n'est pas ton role
t'es pas obligée de couper le contact avec elle , mais faut vraiment plus que tu entendes ce qu'elle te dit sur ce que tu es .
49 ans Lorraine 4326
pis y'a pas une idée de contradiction ? genre tu ne maigris pas car si tu maigrissais tu donnerais raison à ta mere ?
ladybugette a écrit:
pis y'a pas une idée de contradiction ? genre tu ne maigris pas car si tu maigrissais tu donnerais raison à ta mere ?

Ah non, je n'en suis plus du tout là!
A l'adolescence, oui. Nos conflits se sont bcp cristalisé là-dessus à une époque.
Aujourd'hui, si je ne maigris pas, c'est avant tout parce que je ne veux plus faire de régimes (vu où ils m'ont menée), parce que j'ai des tca mais surtout parce que, meme dans les périodes où je ne grignotte pas, je ne maigris pas. Je bouge très peu parce que je me fatigue très vite et j'ai un métabolisme complètement détraqué qui fait qu'il faudrait que je m'affame pour maigrir (et tout reprendre ensuite).
L'exemple typique, c'est quand je suis malade (grosse gastro, infection rénale, etc.). Je peux perdre genre 2 kilos en 3 jours ou 7 kilos en 3 semaines si je suis nourrie uniquement par perfusion... mais je reprends tout dès que je peux à nouveau me nourrir même si je n'ai pas tout de suite un appétit débordant...
ladybugette a écrit:
te dire que tu es moche et qu'elle a honte de toi ce n'est pas etre mechante ??? si si ;-)

Bin, oui, à l'arrivée, c'est méchant, évidemment.
Mais, elle, à la base, je crois qu'elle veut me secouer, me faire prendre conscience de mon "état", provoquer un électrochoc, je sais pas, un truc comme ça.
Elle espère désespérément que je vais enfin finir par "me remettre au régime".
Sauf que non! Tous les régimes que j'ai faits n'ont fait qu'aggraver le pb... un métabolisme toujours plus détraqué, toujours plus de tca... non merci!
S
32 ans 3465
Concernant le sujet initial, j'avais entendu dire, je ne sais plus où, que dans le miroir, en fait, on a un champs de vision restreint comparé à la photo. On ne se voit pas vraiment sous tous les angles, et l'angle qu'on voit, on l'habitude de le voir, du coup on s'en accommode. D'où le choc en photo où on se voit avec de la distance et plus objectivement. Beaucoup de gens n'aiment pas leur profile par exemple, il parait que c'est aussi à cause de ça.

Après, je ne sais pas si c'est vrai. Moi ça dépend beaucoup de la photo et surtout du flash. Ca c'est monstrueux :lol:

Quoiqu'il en soit, est-ce que tu as déjà essayé de dire à ta mère que tu es comme tu es et que si elle n'arrive pas à l'accepter, il vaut mieux que vous preniez vos distances? Peut-être que ça la ferait réagir? C'est dur de supporter des "tu es énormes, moche et j'en passe". Même si ce n'est pas dans un but méchant (quoiqu'il y a quand même d'autres manières de dire à quelqu'un qu'il faudrait maigrir...), c'est lourd pour le moral et pour l'estime de soi.
Sibell a écrit:
est-ce que tu as déjà essayé de dire à ta mère que tu es comme tu es et que si elle n'arrive pas à l'accepter, il vaut mieux que vous preniez vos distances?

Je les ai déjà pas mal prises, mes distances...
J'habite à l'autre bout de la France, on se voit tous les deux ans...
Plus, ça serait couper les ponts... Et je n'y suis pas prête.
Pour les photos et l'angle de vision restreint du miroir, ça se tient!
En tout cas, ce que je constate au vu des réponses, c'est que je ne suis pas la seule à se trouver plus grosse en photo qu'en miroir, donc ça ne vient pas de moi!
31 ans 1489
Mon avis a tendance à rejoindre celui de Prax, dans la mesure où selon la lumière, la pose, le cadrage et surtout l'angle de prise de vue, je sais que je peux avoir l'air nettement plus maigre ou nettement plus épaisse que ce que je suis en réalité.

L'instant arrêté qui est montré par une prise de vue peut aussi être perçu comme désavantageux, je ne sais pas si vous avez déjà vu la tronche que peux tirer la plus jolie des actrices ou le plus beau des acteurs lorsque vous appuyez sur "pause" lors du visionnage d'un film? :lol:

Le miroir, je me rappelle que lorsque j'étais très complexée et que j'avais des troubles alimentaires, je pouvais me trouver immonde et énorme en me regardant dans la glace le matin. La même journée, je pouvais croiser mon reflet par hasard dans une vitrine en ville et réaliser que j'étais maigre.
28 ans Ici 284
Je trouve les réponses que les posteuses ont apporté jusque maintenant très pertinentes, mais d'un autre côté je comprends aurélie3367 pour avoir vécu des choses très similaires avec ma propre mère. La mienne est très invasive dans la vie de ses proches, veut contrôler le plus de choses possibles, et a une certaine tendance à imposer son avis même s'il n'est ni demandé ni nécessaire. On pourrait ajouter mon père dans l'équation qui est dans un genre similaire. Ma mère je la cotoyais beaucoup fut un temps, mon père travaille beaucoup donc le problème est en partie réglé grâce à ça. Il fût un temps où, avec l'aide de ma précédente psy', j'ai essayé je la faire arrêter de parler quand je sentais qu'on entrait dans une de ces phases néfastes dans la discussion et rien n'a jamais marché. De son côté à elle en tout cas, du mien ça m'aura appris à accepter qu'elle ne voulait absolument pas se remettre en question, même pour moi, même avec tout l'amour qu'elle est sensée me porter, et que ce ne serait sans doute jamais le cas. Par contre je n'arrive qu'à un peu résister à ne pas m'effondrer devant elle si jamais ça revient sur le tapis, juste le temps de m'isoler et soit craquer soit forcer mon esprit à se concentrer sur autre chose (peu facile). C'est la même chose avec mon père.
Les proches à qui j'en avait parlé un moment me disaient souvent "passe au dessus de ce qu'ils te disent", mais voilà je n'ai jamais su jusqu'à présent. Je résiste un peu, mais sans plus. Je ne sais pas si j'arriverai à devenir indifférente à cela un jour, j'espère. Je continue aussi à avoir de l'espoir malgré 21 ans de non changement, je n'arrive pas non plus à m'en détacher de cet espoir! Je pense que partir de chez moi devrait bien aider (quoique j'ai remarqué que quand je revenais chez moi ces temps-ci alors que je suis souvent absente, cela restait très dur à gérer pour moi), en tout cas je devrais travailler là-dessus avec mon thérapeute actuel. C'est aussi une éventualité que je doive totalement couper les ponts un jour, mais en serais-je capable? Je crois que je vais devoir accepter en tout cas dans un premier temps que malgré tous les efforts que j'aurais pu fournir envers elle, s'il n'y en a pas envers moi ça ne marchera sans doute pas.
49 ans Lorraine 4326
tes parents t'attaquent aussi sur ton poids ?

p'tet que la solution est que toi tu sois fiere de toi , et que n'attendes donc plus ca de leur part . que ta propre "bonne image" te suffise
mais tu es encore jeune , tu y arriveras , j'en suis sure :-)
35 ans 4879
J'ai précisément le même problème et j'en parlais avec ma belle famille pendant les fêtes parce que forcément qui dit fêtes dit photos...et qui dit photo dit déprime chez moi... Sauf les rares photos que je prends moi même en mode "selfie" avec mon homme en général ou je sais grosso modo comment me positionner (et encore il y en a en général une que je trouve bien pour 10 horribles).
Bref, je me demande si ce n'est pas de la dismorphophobie photographique et non liée au miroir, parce qu'en effet dans le miroir je me tolère voire j'arrive à me trouver jolie :)...
Bref, non tu n'es pas seule lol ^^
ladybugette a écrit:
p'tet que la solution est que toi tu sois fiere de toi , et que n'attendes donc plus ca de leur part . que ta propre "bonne image" te suffise
mais tu es encore jeune , tu y arriveras , j'en suis sure :-)

Moi, par contre, à mon age, il est un peu tard...
Je crois que je n'y arriverai jamais. J'ai besoin que ma mère soit fière de moi, et c'est compliqué...
Enfin, sur ce que je fais avec ma tete (mes études, etc.), je crois qu'elle l'est à peu près, meme si elle ne me le dit pas souvent.
Mais elle a honte de mon corps, de mon apparence...
Bon, je ne lui demande pas d'etre fière d'avoir une fille à trois chiffres... mais de m'accepter comme je suis.
Je crois que ce sera toujours dur pour moi de m'accepter complètement tant que ma mère ne m'acceptera pas.
Bon, j'ai accepté le fait que je ne maigrirai sans doute jamais (en tout cas pas beaucoup) et déjà si j'arrete de grossir ce sera pas mal. Mais m'accepter en tant que femme obèse tant que ma mère aura honte de moi et l'assimilera à du laisser-aller (elle me l'a encore dit à noel), ça me semble vraiment compliqué...
B I U


Discussions liées