MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ma responsable de stage et moi

R
45 ans ...in my mind.... 351
Bonjour


J'écris car je ne sais plus trop où j'en suis...rien d'original jusque là me direz vous...mais ce soir, je suis vraiment épuisée.

Pour résumer la situation, dans les grandes lignes, j'ai  
dû me réorienter professionnellemnt (trouver un job "alimentaire" comme on dit). J'ai de jolis diplômes :roll: mais ils ne paient pas le loyer...ce phénomène s'appelle, je crois, le down-sizing job (?) : avoir un emploi au-dessous de ces qualifications. Cela semble être assez répandu en France, selon certains articles que j'ai pu lire.

Bref, j'ai déménagé pour suivre une formation (peu mais c'est mieux que rienà rémunérée d'assistante de direction bilingue. Depuis septembre dernier, j'en ai pas mal bavé : d'une part, le contenu de la formation est très peu interessant (avis partagé par la totalité des autres filles en formation), et d'autre part, je n'avais aucun atome crochu avec les autres filles (doux euphémisme, j'avais écris un post à ce sujet).
A ceci s'est ajouté une rechute dans mes TCAs et des difficultés financières. Hum... :(

Depuis 10 jours, j'ai commencé mon stage en entreprise et je croyais qu'enfin être en dehors du centre de formation, avec des adultes, les choses "passeraient mieux". Or, aujourd'hui, ma formatrice a appelé ma responsable de stage (c'était prévu ainsi) et cette dernière m'a fait le compte-rendu en fin d'après-midi. Là, malheureusement pour moi et ma plus garnde honte, ça a été "les garndes eaux" : comprendre, les larmes n'arrêtaient pas de couler... :puppydogeyes:

Pourquoi ?
Elle m'a dit texto qu'elle ne remettait pas en cause ma personnalité, ni mes diplômes, mais qu'on sentait bien que ce boulot m'ennuyait...(en plus j'ai fait quelques bourdes :oops: )...que peut-être je m'étais trompée d'orientation...que ma formatrice avait dit qu'au centre, c'était pareil, on sentait bien que ce que je faisais, c'était parce que je "devais le faire" (alors là, mes larmes m'empêchèrent de ricaner car toutes les nanas trouvent la formation emm.... ) et la formatrice a même précisé à ma responsable de stage que je ne m'étais pas intégrée (sic ! :evil: si je peux pas encadrer les autres nanas, pour x raisons, pour aller en parler à ma responsable de stage ?!!)...d'ailleurs ma responsable de stage a renchéri en disant que dans l'entre prise, j'étais aussi un peu retrait (! comment après 10 jours pourrais-je jouer les copains comme cochon avec les mecs du service ??).

Alors j'ai PAS digéré :
1/ le fait de pleurer. Ce n'est pas professionnel, je m'en suis beaucoup voulue. Il faut dire (mais ça, c'est perso, et je vois pas de quel droit ma responsable de stage devait avoir ma "confession") que mes crises d'hyperphagie se sont accenutuées, ainsi que mes crises d'angoisse. Donc, j'avais un coup de blues today, j'étais vraiment à fleur de peau, et cet "entretien" (public, qui plus est, en plein milieu de la pièce ! heureusement que la majorité des personnes n'y étaient plus) a été la goutte d'eau qui a fait débordé le vase !
2/ le fait qu'elle m'ai dit que je donnais l'air de faire ce stage "par devoir". Apparemment, selon elle :evil: , les précédents stagiaires étaient trrrès enthousiastes, limite "passionés" ( là encore si je n'avais pas pleurer, j'aurais ricané un bon coup !!). Donc, cela ce voyait que cela m'ennuyait !
J'ai pas compris un truc : devrais-je sautiller de bonheur pour faire des tâches qu'elle-même a qualifié devant moi de "répétitives" ?? C'est du foutage de gueule, c'est pas possible, pardonnez-moi l'expression !
3/ son topo sur le choix d'une orientation. Elle est bien sympa, hein, mais elle a l'impression que j'ai choisi cette formation par hasard. Or, elle sait que c'est pour ne plus être au chômage...donc, pleine de bon sentiment, elle me dit que ma voie est bouchée et que "pour mon bien", peut-être ferais-je mieux de voir avec un centre d'orientation ce qui convient à ma personnalité ! Or, ça, je l'ai déjà fait...et les métiers qui me "conviendraient" sont encore plus limités en débouchés !!! Je ne lui ai pas évoqué ces derniers car je considère que cela ne la regarde pas.

Enfin, je précise qu'elle m'a fait toutes ces remarques sur un ton très très gentil, genre "je parle un gosse de moins de 4 ans"...en précisant qu'elle préferait être franche avec moi, patati patata. Elle a d'ailleurs été surprise pr mes larmes: j'ai juste argué que j'étais "fatiguée" en ce moment :roll: . Perso, j'aurais préféré ne pas montrer cette faiblesse, mais malheureusement, ainsi que je l'ai indiqué plus haut, en ce moment, je suis à plat nerveusement...

Bref, j'ai l'impression d'avoir pas mal "pris sur moi" depuis le début du stage. Je suis "souriante" et polie (elle l'a reconnue). Mais qu'elle ait dit que ne montrais pas d'entousiasme, ça, je ne le digère pas ! Ni ses propos sur mon orientation : à part mon cv, elle ne sait RIEN de moi, de ma vie, des difficultés personnelles que j'ai dû traverser ses dernières années.

Voilà. Si mon attestation de formation ne dépendait pas en partie du stage, j'aurais laissé tomber. J'ai d'ailleurs failli le faire plusieurs fois cet hiver (en partie à cause des autres co.... de ma formation). J'ai tenu parce que j'avais beaucoup investi, en temps, argent et energie pour cette formation : dans le but, bien entendu, d'être indépendante financièrement et de m'assumer totalement. Peut-être ai-je fait le mauvais choix. Mais qui pourrais me reprocher le fait de ne pas avoir voulu rester chômeuse, percevoir le RMI ?

J'arrête, ce post est trop long :oops:
Merci de m'avoir lue et si vous avez des commentaires, n'hésitez pas...
R
45 ans ...in my mind.... 351
oups , je m'excuse pour les fautes d'ortho, j'ai voulu taper trop vite :oops: ..
40 ans Belgique 4012
Citation:
Bref, j'ai l'impression d'avoir pas mal "pris sur moi" depuis le début du stage. Je suis "souriante" et polie (elle l'a reconnue). Mais qu'elle ait dit que ne montrais pas d'entousiasme, ça, je ne le digère pas ! Ni ses propos sur mon orientation : à part mon cv, elle ne sait RIEN de moi, de ma vie, des difficultés personnelles que j'ai dû traverser ses dernières années.


Je pense que c'est un sport fort fréquent sur les lieux de stage: te connaître depuis quelques jours à peine et te juger en se prenant pour le Bon Dieu (je suis omniscient, omniprésent, je sais tout de la stagiaire et je peux pas avoir tort). :roll:
Sur deux lieux de stage on m'a fait le coup aussi, mais le pire c'est que dans les deux cas je suis tombée sur des p*t*sses qui étaient désagréables avec moi sur base de leur jugement à deux balles. D'ailleurs là je suis avec une de ces bonnes femmes qui m'a jugée dès le deuxième jour, et chaque jour qui passe j'ai droit à sa tête de pittbull mal luné. Ô joie...
Donc tu vois, t'es pas seule dans le cas. ;) Moi aussi on me l'a sorti le coup de l'enthousiasme, mais je m'en fous je suis pas les autres, et si ces personnes sont incapables d'aller plus loin que les apparences, c'est leur problème et pas le mien.
Tu t'en fiches du jugement de ces deux femmes qui ne te connaissent absolument pas, poursuis ta route, tu sais mieux qu'elles ce dont tu as besoin. ;)
38 ans 3935
anais, combien de temps dure ton stage?
45 ans 10768
coucou anais,

je plussoie sur ce que t'ont dit les filles...

nénamoins je pense que tu peux encore arranger les choses (ou du moins arrondir les angles) avec ta responsable de stage. Demande-lui de te réserver un petit moment pour te recevoir en tête à tête un de ces jours pour parler avec elle. Donne toi du temps pour préparer ce que tu vas lui dire (ce que tu as fait dans ton 1er post ici en plusieurs points en fait) et explique lui ce que tu penses de ce qu'elle t'a dit. Je pense que même si tu ne peux plus "l'encadrer" c'est bien de lui montrer que tu n'es pas si faible et que tu peux te défendre et réagir en tirant des leçons (même si bon, tu t'en fous de ce qu'elle te dit hein ;)), ça n'en sera que plus bénéfique pour la fin de ton stage (et son évaluation de ton travail) et puis tu te sentiras mieux d'avoir dit ce que tu ressens ;)

bon courage à toi ;)
R
45 ans ...in my mind.... 351
...merci pour vos messages :D ...

Flyingdog, je compatis lol ! mais la mienne "pèche" par l'excès inverse : elle est mielleuse avec tout le monde, limite maternelle, et elle attend cela en retour. Je l'ai compris aujourd'hui de manière implicite (voir fin de mon message) : je devais dégager "trop"de confiance en moi, ce qui l'a empêché de jouer à la maîtresse avec moi (sic).


Pour résumer, les choses se sont tassées aujourd'hui. Je suis arrivée très tôt, gonflée à bloc : je m'étais promise de clarifier certains points avec elle...j'ai dû attendre la fin de l'après-midi, quand le service était quasi vide.

Comme Thyselle l'écrivait (et sans avoir lue son message ;) ), je lui ai rapidement mais clairement donné mon opinion.
Primo que je detestais mélanger le personnel et le professionnel, mais que hier mes larmes n'étaient pas dues au stage, mais à des évenèments privés (+ insomnie). Je m'en suis excusée.
Deuxio, je me suis encore clairement excusée pour mes erreurs professionnelles (envoi de courrier à une maivaise adresse), en précisant que ce n'était pas dû à l'ennui, mais à l'étourderie (faire plusieurs choses en même temps).
Tertio, j'ai précisé que je n'ai pas apprécié les commentaires de ma formatrice en ce que le milieu professionnel n'était pas le même que celui du centre de formation. Sans rentrer dans les détails, je lui ai fait comprendre que des raisons personnelles m'avaient fait m'écarter du groupe, et que d'ailleurs, question "je m'en foutisme" et indolence au travail, ces nanas avaient la palme.

Ma responsable de stage est revenue sur le choix de l'orientation, en soulignant qu'elle "respectait mon choix" (sic) mais que si elle s'inquiétait c'était pour "pour mon bien". Au terme d'un court échange, elle m'a dit que je m'épanouirais plus au RH...et m'a proposée de faire une recherche d'emploi sur le site du groupe demain. Ce qui est un point positif ;)

Enfin, retenez vous de rire, elle m'a dit qu'elle trouvait que mon attitude avait été différente aujourd'hui et donc que l'échange d'hier avait été bénéfique magré tout :shock: :!:
Chères amies, en quoi ai-je changé ? J'ai ri 2 ou 3 fois à une blague du chef de production. ...c'est tout. Comme quoi, quelqu'un qui se dit assez "psychologue" n'a rien compris à l'âme humaine..
....ou plutôt ( mais je vais être "mauvaise langue), le fait de m'avoir vue craquer hier lui a fait secrètement plaisir car je dégageais beaucoup d'assurance en moi (ce qu'elle attribuait, plus ou moins à mes diplômes) :roll:

Voilà. Vaille que vaille, je vais porter mon "masque chinois" et m'éclater (yeahhhhhh) à coller des étiquettes. Pour répondre à miss-tofu, il me reste 3 semaines et 1/2 : avec les ponts, ça va le faire ;)


Avec un peu (beaucoup) de chance, je trouverai un poste dans une filiale du groupe en Californie du Nord...le sosie de Julian Mac Mahon tombera sous mon charme... et dans un an, on achetera une résidence secondaire à St Paul de Vence. ... et je vous ai pas parlé de notre pied à terre à St Barth :lol:
41 ans Lille 4855
anais-nin a écrit:
ma formatrice a appelé ma responsable de stage (c'était prévu ainsi) et cette dernière m'a fait le compte-rendu en fin d'après-midi.
...que ma formatrice avait dit qu'au centre, c'était pareil, on sentait bien que ce que je faisais, c'était parce que je "devais le faire"... et la formatrice a même précisé à ma responsable de stage que je ne m'étais pas intégrée


Ca me rappelle quelqu'un...

Ma formatrice également, toute gentille au devant, ne se gêne pas pour te casser lors des entretiens avec les tuteurs.

Au bout de 2 ans, j'ai compris pourquoi, et elle me l'a dit texto : le groupe X (où je bosse) prend chaque année 4, voire +, contrats pro, et si la section AD fonctionne si bien, c'est grâce aux entreprises comme la mienne qui prennent beaucoup de contrat. Nous, ils s'en fichent, on est qu'un "billet sur pattes" comme diraient certaines filles de mon groupe...

Quand mes notes ont chuté (raz le bol + tous les devoirs notés sur 3 semaines de temps et en plein déménagement), elle s'est empressée de prendre RDV avec mes tuteurs pour leur expliquer que je ne fous rien et qu'en cours je me tourne les pousses en attendant que ça passe... (j'étais présente lors de l'entretien)
Par contre, là, en ayant les meilleures notes du groupe, elle ne vient pas en entreprise pour faire un bilan (alors que pour toutes les autres, elle y est allée), même pas un appel.
Et lors de ce fameux entretien, elle a sorti de but en blanc au directeur du service qu'elle se devait de venir rendre compte de la "situation" car le groupe X est un bon client du centre de formation... PO*******E :2gunfire:

Bon courage à toi, je sais que c'est difficile ("camarades" de classe id***es, formateurs c**s).
Le seul avantage que j'ai, c'est que l'entreprise où je bosse est super.

:kiss:
B I U