MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

obésité et lait infantile trop protéiné

46 ans région parisienne 5831
je viens de lire un article de "vivre mieux" (du 15 mars) sur "comment bien choisir le lait de bébé".

tout d'abord, ils disent que l'allaitement est ce qu'il y a  
de mieux, et que l'OMS recomande d'allaiter jusqu'au 2 ans du bébé. Ensutie, ils disent que sur les 160 lait infantiles disponibles sur le marché, certains ne seraint pas très bon pour les bébés car trop protéinés, et que le lien entre une forte conso de protéine étant bébé et l'obésité à l'age adulte a été prouvé. Ils recommandent donc de bien lire la compo du lait que vous donnez à votre enfant et de vérifier qu'il n'est pas trop protéiné.

malheureusement, ils ne donnent pas de marques ni d'autres indications dans ce petit article, mais je pense que c'est peut-être quelque chose à regarder...
36 ans marseille 2582
oui ils recommandent d'allaiter l'enfant jusqu'à ses deux ans le probleme c'st qu'il n'y a pas de congé allaitement et que les six mois absolument nécéssaires d'allaitement (pour le développement de son systeme immunitaire) ne sont meme pas respectés... :lol:
vive le lait artificiel!!!
48 ans 76 10598
J'ai fait une petite recherche sur le web et j'ai trouvé un article de thierry Souccar dont un passage irait dans le même sens:

Citation:
Surcharge protéique

Mais ces altérations qui touchent les protéines des formules infantiles ont peut-être d’autres conséquences, indirectes cette fois, sur le développement des enfants. A cause du traitement thermique, on constate une perte de la teneur en acides aminés essentiels à la croissance comme la lysine. Inès Birlouez-Aragon a montré dans une étude qui portait sur 41 formules vendues en Europe (1), que la lysine disponible est réduite de 20 à 25 % dans les formules liquides : une valeur 6 fois plus élevée que dans le lait de vache UHT de grande consommation. Fran Moralès, un chercheur de l’Institut du Froid (Madrid) qui a participé à cette étude européenne se dit « préoccupé » par la perte de valeur nutritionnelle de ces formules qui peuvent constituer, pendant une période, la seule source alimentaire de l’enfant. Chez le rat, en effet, une alimentation de deux semaines à base de formules liquides entraîne une baisse de la lysine dans le plasma. « Pour éviter cela, indique Inès Borlouez-Aragon, les fabricants augmentent la concentration en protéines dans les formules infantiles par rapport aux besoins stricts en acides aminés du nourrisson et du jeune enfant. »
Certes, comme l’a montré Bo Lönnerdal (université de Californie, Davis), les nouveaux-nés nourris jusqu’à l’âge de six mois par des préparations liquides UHT ou des laits en poudre se développent aussi bien que ceux qui sont allaités. Cependant les experts du Comité scientifique européen sur l’alimentation s’inquiétaient dans un rapport d’avril 2003 sur les laits infantiles des conséquences de cette surcharge protéique, évoquant des « indications selon lesquelles un apport excessif de protéines dans la petite enfance représente non seulement un stress inutile pour le métabolisme et la fonction rénale, mais a aussi des effets indésirables à long terme en augmentant le risque de surpoids. »..article complet ici


Je pense qu'il faut être très prudent avec ce genre d'article. Car je peux aussi vous en trouver de très alarmants sur le lait maternel contenant des taux élevés de dioxine.

Néanmoins, cela ne coûte rien de bien regarder la composition du lait que vous achetez..tout comme on devrait systématiquement regarder la composition de tous les produits. ;)
51 ans Le Var en Provence 1034
Ca confirmerait ce que je pensais, ma fille allaitée 5 semaines, puis nidal : tendance à l'embompoint et mon fils, allaité 6 mois, et tout mince . Ils mangent la même chose maintenant.
B I U