MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Baclofene et craving...

34 ans 4879
Non chez moi le craving est exclusivement lié à la nourriture, et à un certain type de nourriture (celle dont j'étais privée enfant, la nourriture tabou quoi... en gros tout  
ce qui était sucré à peu de chose près). Je ne consomme pas d'alcool, ne fume pas, ne me drogue pas, ne joue pas aux jeux vidéos car tout devient très vite une addiction chez moi, j'ai un tempérament hyper addictif donc je me méfie et me protège. J'ai néanmoins une grosse addiction au net, que je ne peux enrayer de par mon travail qui m'oblige à rester sur l'ordi... mais je peux passer des journées entière, du lever au coucher, quasiment sans en décoller, c'est pas simple non plus :( .
Bref, je parlais d'opérations qui guérissent les TCA parce que j'ai entendu parler de certains cas chez qui les opérations avaient coupé tout besoin de se remplir et de se calmer par la nourriture... maintenant je sais qu'il y a aussi de nombreux cas ou la chir est un échec en cas de TCA (récemment l'amie d'une amie qui a perdu 17kg depuis sa sleeve il y a 3 mois et en a déjà repris 7 car elle a trouvé quoi manger qui passe). Mais pour moi dans ce cas il y a aussi une réelle volonté (inconsciente) de rester grosse (c'est aussi une des raisons pour laquelle je n'envisage pas la chir, car je sais qu'au fond il n'y a qu'une moitié de moi qui veut maigrir, l'autre fait tout pour que ça ne soit pas le cas, sans que j'arrive pour autant à comprendre pourquoi...).
Bref, là ou je pense que ça puisse agir c'est effectivement sur le fait que ça laisse du temps pour avancer, et également que ça permette de sevrer physiquement le corps (car dans le craving alimentaire comme alcoolique, comme tabagique etc il y a l'addiction psychologique qui entraine ensuite une addiction physique) en attendant de guérir l'esprit... A voir.
30 ans 47
Je trouve qu'assimiler une addiction à l'alcool à celle de la nourriture est très grossier et peu constructif. S'il y a bien une chose que j'ai comprise sur les TCA, c'est que le mot TCA en lui-même ne veut rien dire. C'est juste, une " catégorisation ". Systématiquement, c'est lié à un trouble psychologique, qui est une réelle cause. La TCA n'est qu'une finalité.

Traiter le problème psychologique, c'est traité le TCA.
(Pour ma part, c'était un TDAH, Trouble Déficitaire de l'Attention et de l'Hyperactivité.)

Pendant des années, des psy ont essayés de traité mon TCA, et, finalement, ce n'est que quand j'ai rencontré le psychiatre lors de mon parcours chirurgie obésité, que mon TDAH a été diagnostiqué, et traité. Et j'ai par la suite pu gérer bien mieux mes TCA. Ce qui fait également le cas pour 4 autres personnes dans le même parcours que moi (trouble psy différent mais résultat identique)
M
44 ans Ici et là... 2051
Oh... J'avais loupé ce sujet...

Je suis suivie au CMP pour une dépression depuis 15 ans déjà et l'an dernier ma psychologue m'a informé qu'un des psychiatre du centre faisait une étude sur l'utilité du baclophène sur des patients boulimiques et qu'il recherchait donc des patients. Ma psy a donc pensé à moi, pas pour la boulimie car je n'en souffre pas mais plutot pour hyperphagie.

Qui ne tente rien... j'ai donc pris rdv. C'était un ESSAI thérapeutique car effectivement il n'y a aucune autorisation pour utiliser le médoc dans ce cadre. Mais il s'avère que des patients alcooliques qui en ont pris on vu leur boulimie s'améliorer...

Le psychiatre m'a informé du fonctionnement de l'essai et était a priori OK pour l'essayer sur moi, plus hyperphage que boulimique. Je n'ai pas donné suite car les conditions étaient trop importantes et les résultats pas certains du tout. Sur tous les patients qui avaient commencé l'essai, aucun n'avait vu d'amélioration...

Je ne sais pas où tu en es Nénufar, ni où tu habites, mais si tu veux des infos, MP moi.
34 ans 1547
BrooWniie, si ça t'intéresse, sur ce sujet est notamment linké la traduction d'un article autour de l'alimentation et la notion d'addiction.

Sujet: http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_360249.htm

papille a écrit:
Addiction à la nourriture, récompenses naturelles et prophéties autoréalisatrices
http://www.fatnutritio...self-fulfilling_prophecies.pdf
34 ans 1547
Nenufar, je serai intéressée aussi si tu as pu avoir des nouvelles données autour de ces questions, et j'espère que tu vas bien.
34 ans 4879
Coucou! ;)
Pour ma part je n'ai finalement pas trop creusé de ce côté, d'une Parce que je pense que mon côté "je ne veux pas maigrir/j'ai peur de maigrir" a pris le dessus et puis surtout parce que je suis tombée enceinte donc pas vraiment le moment ;). La grossesse a aussi (temporairement) enrayé mon souci de TCA donc je n'y ai plus trop pensé.
J'en avais parlé à ma psychiatre mais elle était vraiment contre l'idée egalement... Bref, je ne fais pas trop avancer le schmimblick désolée... :oops:
B I U