MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
J
40 ans Paris 1842
Hello,

Je crée un petit message, parce que je tourne en boucle sur le sujet depuis qq jours. Alors autant extérioriser mes angoisses.

Je ne pense pas l'avoir déjà expliqué, peut être  
juste évoqué, mais il y a un an et demi environ, on m'a dignostiqué une adénomyose.

Depuis l'adolescence, je me tordais de douleur pendant mes règles- qui revenaient tous les 15 jours et étaient hyper abondantes. A partir de 16 ans, j'ai pris cilest, et ça allait mieux. Mais il y a trois ou quatre ans environ, j'ai de nouveau eu très mal: règles très douloureuses, nausées, fatigue intense, pertes très importante. Puis cilest s'est retrouvée indisponible, et là, le bouquet. J'étais grise à chaque fois que j'avais mes règles- tous les 18 jours, je me tordais de douleur, je frissonais, j'avais des nausées.

La généraliste m'a fait faire une echo endo vaginale. un premier gynéco a posé le diagnostique, sans trop m'expliquer les implications, si ce n'est que cela risquait de limiter ma fertilité. Il m'a collé du danazol: bouffées de chaleur, perte de cheveux, l'enfer...

2nd gynéco, mon choucou: il ne semble pas trop inquiet par une éventuelle grossesse. Premier essai de traitement: lutéran, avec interruption. Tout va bien, sauf que ma libido baisse drastiquement. Enfin, surtout, sensation d'être déconnectée de mes sensations.

Quand je lui en parle, il me passe au lutényl, en continue. +*** kgs en 7 mois, alors que j'en avais perdu le double l'année prédécente par RA.

Je l'ai vu la semaine dernière. Il m'a confirmé que la prise de poids était certainement due au lutényl, mais aussi que mon utérus allait bcp mieux.

Et il me represcrit du luteran 10, en continu cette fois.

Bon, je suis hyper flippée, j'ai peur de l'effet indésirable qui va apparaître cette fois. J'ai peur aussi de ne pas re perdre ces kgs (j'ai repassé la barre des 100), parce que franchement, pour le coup, ça me dégoutterait bien.

Je suis aussi très angoissée par les conséquences de l'adénomyose, notamment sur la fertilité- surtout qu'a priori, les enfants, pour moi, ce sera autour de 38- 40 ans.

Et surtout, je me sens prise au piège: si j'arrête les traitements hormonaux, je me vide de mon sang, j'ai mal, je suis hyper ralentie au quotidien. Quand je les prends, je grossis, ma vie sexuelle pâtit de ces hormones, je perds mes cheveux, j'ai des poils en plus au menton... Bref... ça me déprime un peu tout cela ! :)
1574
Grrrr tous ces problèmes de règles et d'hormones..
C'est pénible .. Et je n ai pas vraiment les mots pour te consoler...
J'imagine que c est pénible .. Soit de fortes douleurs soit des effets indésirables..
Mais pourquoi serait il plus présent cette fois ci? La dose est plus forte?

Des bisous !
J
40 ans Paris 1842
Je vais le prendre en continu, cette fois, donc oui, je pense.

Et puis ce ne sera pas plus fort, mais c'est pas hyper réjouissant d'anticiper les effets sur la libido ^^

Et je suis devenue parano de la chute de cheveux ^^

Mais bon, y a plus grave hein, ça va aller. Simplement, je n'aime pas cette sensation de me sentir emprisonnée entre deux alternatives pas fun ^^
46 ans région parisienne 5831
:? Oui, c'est pas cool, comme choix, effectivement.

Mais je n'ai pas bien compris: le lutéran, c'est le médoc qui te fait baisser ta libido? Pourquoi en le prenant en continu ça n'aurait pas le même effet? Il n'y aurait pas un troisième médoc que tu pourrais essayer?
1574
Ces médocs qui contiennent ta maladie pour te donner de nouvelles douleurs ou des effets secondaires plus qu indésirables...
C'est pénible...
Oui il y a plus grave sans doute mais ça te concerne et c'est donc important pour toi et ça c'est parfaitement compréhensible...!
J
40 ans Paris 1842
Ah mais le médecin n'a jamais prétendu qu'en le prenant en continu, cela supprimerait les effets indésirables^^ Il a juste proposé qu'on tente trois mois et qu'on voit ce que cela donne. Alors soit, mais je flippe ^^

Merci pour votre sollicitude en tous cas :)
40 ans 152
Justdontknow a écrit:
Hello,

Je crée un petit message, parce que je tourne en boucle sur le sujet depuis qq jours. Alors autant extérioriser mes angoisses.

Je ne pense pas l'avoir déjà expliqué, peut être juste évoqué, mais il y a un an et demi environ, on m'a dignostiqué une adénomyose.

Depuis l'adolescence, je me tordais de douleur pendant mes règles- qui revenaient tous les 15 jours et étaient hyper abondantes. A partir de 16 ans, j'ai pris cilest, et ça allait mieux. Mais il y a trois ou quatre ans environ, j'ai de nouveau eu très mal: règles très douloureuses, nausées, fatigue intense, pertes très importante. Puis cilest s'est retrouvée indisponible, et là, le bouquet. J'étais grise à chaque fois que j'avais mes règles- tous les 18 jours, je me tordais de douleur, je frissonais, j'avais des nausées.

La généraliste m'a fait faire une echo endo vaginale. un premier gynéco a posé le diagnostique, sans trop m'expliquer les implications, si ce n'est que cela risquait de limiter ma fertilité. Il m'a collé du danazol: bouffées de chaleur, perte de cheveux, l'enfer...

2nd gynéco, mon choucou: il ne semble pas trop inquiet par une éventuelle grossesse. Premier essai de traitement: lutéran, avec interruption. Tout va bien, sauf que ma libido baisse drastiquement. Enfin, surtout, sensation d'être déconnectée de mes sensations.

Quand je lui en parle, il me passe au lutényl, en continue. +*** kgs en 7 mois, alors que j'en avais perdu le double l'année prédécente par RA.

Je l'ai vu la semaine dernière. Il m'a confirmé que la prise de poids était certainement due au lutényl, mais aussi que mon utérus allait bcp mieux.

Et il me represcrit du luteran 10, en continu cette fois.

Bon, je suis hyper flippée, j'ai peur de l'effet indésirable qui va apparaître cette fois. J'ai peur aussi de ne pas re perdre ces kgs (j'ai repassé la barre des 100), parce que franchement, pour le coup, ça me dégoutterait bien.

Je suis aussi très angoissée par les conséquences de l'adénomyose, notamment sur la fertilité- surtout qu'a priori, les enfants, pour moi, ce sera autour de 38- 40 ans.

Et surtout, je me sens prise au piège: si j'arrête les traitements hormonaux, je me vide de mon sang, j'ai mal, je suis hyper ralentie au quotidien. Quand je les prends, je grossis, ma vie sexuelle pâtit de ces hormones, je perds mes cheveux, j'ai des poils en plus au menton... Bref... ça me déprime un peu tout cela ! :)


pourquoi 38-40 ans ?
J
40 ans Paris 1842
Parce que mon mec actuel n'en veut pas, que j'ai 33 ans, et que d'ici deux ans qui viennent j'aimerais créer mon cabinet, donc pas de grossesse envisageable.
49 ans Lorraine 4326
Justdontknow, tu dois en fait prendre de la progesterone ?

j'en prends depuis une bonne année en contraceptif (oué quand t'es vieille , pu question de prendre des œstrogènes ...)

j'ai testé les deux que tu cites, ah bah oui bon contraceptif puisque libido zero !
et un kg par mois en plus ( sans avoir l'impression de manger plus pourtant, assez à l'aise en ra °

La gyneco me changeait donc de progesterone tous les 3 mois et le dernier qu'il me restait à tester est plutôt pas mal : COLPRONE .
bon libido quand meme un peu moindre que sans hormones hein mais bcp moins catastrophique qu'avec luteran; lutenyl ....
et 5h/semaine donc je ne sais pas si prise de poids avec Colprone .

bon couragen tu finiras par trouver celui qui te convient :)
49 ans Lorraine 4326
*** 5h de sport/semaine
40 ans 42
Je compatis, les douleurs, les chutes du Niagara, les nausées, je connais, mais pour mon cas c'est supportable, tous les 45 à 60 jours environ...

Courage pour ton nouveau traitement, on est quand même bien emmerdées avec tout ça, nous, les meufs.

Et en plus, si libido 0, c'est double peine :(
B I U