MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

le printemps, et... le regard des autres

A
36 ans Par ici 895
Voilà le printemps.
Alors que tout le monde s'en félicite, je suis personnellement toujours anxieuse de cette période, car on s'habille plus légèrement, et le corps devient visible.

Ce que j'écris là,  
je l'ai déjà évoqué une fois, mais durant cette période de l'année, j'ai vraiment du mal à assumer le regard des autres, alors j'ai besoins de l'évoquer encore. Pour trouver du réconfort, de la confiance en moi, ou des conseils que peut être vous pourrez m'apporter avec votre vécu.

Etant plutot seule en général lorsque je me promène dans la rue, je remarque assez facilement les regards des gens.
Par exemple, j'ai peur de passer devant les terrasses de café, ou entrer dans un restaurant (je sais ça peut paraître enfantin, mais j'ai toujours été réservée et introvertie): entre les "oh mon dieu la pauvre", les moqueries des ados, les coups de coudes des femmes entre elles qui signifient "regardes celle là !" ou les yeux équarquillés des autres... ça me fait mal au ventre.

Ce que je veux dire n'est pas facile à exprimer. Car je crois plus simple de parler de son surpoids (que j'ai aussi un peu) genre "je suis ronde, et alors? je suis belle quand même! j'assume mes formes" mais quand on a une poitrine hors norme, cela renvoit à sa propre intimité, c'est terriblement taboo.

Alors je n'en parle jamais à mon entourage. Pourtant je souffre de cette apparence. Mes seins sont démesurés. Une caricature quoi. Merci les dérèglements hormonaux.

Impossible d'acheter une veste qui ferme qui ne traîne pas par terre ;
Croiser les bras(sans parvenir à rien cacher)chaque fois que l'on constate que quelqu'un insiste du regard ;
Ne pas pouvoir descendre des escaliers sans se tenir à une rambarde, ne voyant pas mes pieds ;
Trouver des soutifs que sur internet, jamais parfaitement ajustés, et se fabriquer des bandelettes rembourées pour ne pas avoir les épaules détruites par les bretelles ;
Ne pas pouvoir courrir pour attraper un bus ;
S'assurer toujours que y'en a pas un qui s'échappe lorsque l'on fait trois pas en trottinant;
Aller deux fois par semaine à la physio, les contrôles chez le médecin.

C'est un sentiment horrible que de vouloir passer incognito, et d'être malgré soi l'attraction principale.

Voilà, juste pour dire que l'atout que peut être une "forte poitrine" pour une rondes, est dans mon cas, un vrai handicap.

Dommage, car je me trouve jolie quand même de visage en tout cas ;) , et j'éspère un jour qu'un homme me sourrira car il n'aura pas remarqué ma différence.

Enfin voilà, c'est un peu long comme texte, mais si vous avez des conseils, aidez moi à affronter le printemps !
39 ans Sous les pins!!! 7782
déjà je pense que printemps ou pas, quelques soit la saison, nos formes se voient! Même habillé en hiver les gens se rendent bien compte que je suis obèse!!
Le regard des autres, même si c'est plus facile à dire qu'à faire je te l'accorde, il est surtout dans notre tête à nous je pense. Après oui certaines personnes ne peuvent pas s'empêcher de dévisager ou critiquer mais en majorité on se fait souvent des films en pensant que tous le monde nous regarde mais il n'en est rien. Il faut vraiment arriver à se détacher de ça.
Tu dis que tu trouves jolie donc sers toi de ça! Si les gens te regardent c'est surement pour ton jolie visage et non pour le reste ;)
W
30 ans Région parisienne 280
Salut Andrea !

Je t'embete souvent par message privé car j'aime pas vraiment donner mon avis en public mais je vais faire un effort pour toi car j'ai l'impression que cette saison te mine a chaque fois.

Je suis un garçon et j'admet que mon regard se détourne quand je vois une belle femme, quand je vois une forte poitrine, de belles formes... Mais également quand je veux regarder un panneau publicitaire, quand je regarde des oiseaux volés... Bref tout ça pour dire que lorsqu'on est dans la rue en public, je pense que nous avons l'œil partout ! Je commence en disant ça, tu vas me dire que tu comprends pas où je veux en venir mais ça vient.

Nous sommes tous différent ! Moi par exemple j'ai un gros ventre qui me gêne par dessus tout et je transpire énormément ! Je déteste qu'on voit mon dos transpirer (Mmm c'est dégueulasse ! XD) et j'essaye de faire ce que je peux pour le cacher mais sincèrement, c'est impossible. Parfois ça me perturbe énormément et parfois j'oublie mais j'ai toujours l'impression que les gens me prennent pour un dégueulasse a cause et m'observe alors que j'y peux rien (en tout cas je crois). En plus avec le printemps et les chaleurs... Je pense que tu dois connaître pour d'autres raisons.

Mais sincèrement, pourquoi se bouffer le nez alors que le parfait inconnu en face de toi ris, te regarde, se moque de toi ? Le mot important dans la phrase c'est "Inconnu" ! Cela ne sert a rien d'être le modèle de tout le monde ! On se retrouve souvent seul dans ce genre de situation et puis mince ce sont des inconnus ! Des gens que tu reverras jamais et qui ont aucune attache que ce soit toi pour eux ou eux pour toi, pourquoi leur donner tant d'importance ? Est-ce que eux le feront a ta place ? Peut-être mais tu le sauras jamais ! Comme tu sauras jamais ce qu'ils ou qu'elles se disent !

Les 2 nanas dans le bar parlent peut-être de la personne derrière toi... Le mot important la c'est "peut-être" car a force de se centrer sur tout ce qui mal pour toi, tu oublies que les 2 nanas peut est parler du mec derrière toi, de la nana qui s'est renversé du café etc. Pleins de choses qui peuvent faire parler les gens tout en te regardant ! Tu vas me dire que tu es sûre et certaines que c'est toi le sujet mais garder ce "peut être" même si tu es sûre que c'est toi le sujet, ça te permettra d'avoir plus d'assurance ! Quand on me traite de gros porc dans la rue, même si je suis quasiment sur que c'est moi, je n'entend pas car c'est peut être pas pour moi !

Concernant les problèmes liés aux fortes poitrines... J'avoue ne pas être habilité a le faire mais je comprend les difficultés que cela peut-être. Je sais que la tienne est très forte donc je vais pas m'embourber dans le fameux "c'est un atout assume" même si je le pense bien sûre ! Ce que je peux te dire c'est que c'est toi et il n'y a pas plus belle femme qu'une femme qui s'assume (c'est le slogan du forum, j'invente rien) qu'on es tous différent chacun avec ses difficultés qui peuvent gâcher la vie et c'est ça qui fait toi ! Sur le forum tu as l'air quelqu'un de gentille, serviable, agréable a vivre ! Tu trouveras quelqu'un qui saura voir au delà de l'apparence et c'est ce que tout le monde recherche ! Vis ta vie ! Profite en ! Si tu es solitaire et introvertie comme moi, vis la comme tu le sens mais ne t'arrête pas aux regards des autres car parfois, c'est vraiment pas ce que l'ont crois... Dernier exemple sur moi et je m'arrête la : quand j'étais ados, on m'a traité de gros toute ma scolarité... J'ai vécu avec cette image de moi... Et puis maintenant que je regarde les photos d'avant... J'étais pas gros (un peu rond mais sans plus) et maintenant je le suis vraiment... Le cerveau c'est très puissant surtout quand de mauvaises personnes vous le travaille !

Aller Andrea j'espère que tu me liras et le répondras ! Et si tu veux qu'on échange, n'hésite pas le MP ! Gros bisous et a la prochaine ! :)
34 ans 1547
Je suis très touchée par ton message.
Je suis touchée parce que ce moment fragilisant où l'on se découvre fait écho à ce que j'ai pu aussi ressentir, et je suis touchée par ce que tu appelles ta différence, par cette poitrine hors norme qui semble valoir pour toi toute entière aux yeux de certains inconnus. Ce doit être vraiment difficile, je trouve ça assez violent quand on se sent réduit à une chose physique. Et si l'on peut se mobiliser d'une part pour favoriser un regard plus doux sur la diversité des corps, je crois que ce qui se joue beaucoup est du côté de son propre vécu, de l'acceptation, et de la transformation de la colère que ça peut susciter (la stigmatisation, le coût que ça engage au quotidien, etc).
Je reviens d'une sortie d'achats où j'ai failli pleurer devant la vendeuse et où j'étais en larme tout le long du retour dans ma voiture, pour d'autres raisons, alors on va dire que je suis en mode *sensibilité exacerbée* à la lecture de ton message. ;)

A chaque printemps/été précédent, comment as-tu fait pour passer ce cap en douceur ? Qu'est-ce qui t'a rassuré et aidé à vivre ce moment?
Commencer par sortir plutôt accompagnée ? Rester encore un peu habillée plus que le climat le suggère ? Eviter certains espaces ? Aller à l'opposé et t'afficher, te forcer à affronter les situations redoutées, te préparer des réponses ?
Moi je me souviens que c'était souvent un moment où j'éprouvais le besoin d'acheter des habits pour me rassurer car j'avais l'impression de ne plus du tout pouvoir m'habiller en étant à l'aise.
J'imagine la galère pour se vêtir mais je trouve que lorsque les habits sont confortables ça change tout. N'hésite pas à te racheter des soutiens gorge, même s'il faut les améliorer, si certains que tu as ne sont plus tout à fait ajustés pour toi.

Je pense à tes bras qui cherchent à cacher ta poitrine... Tu n'as pas à te cacher. Si des gens ne se cachent pas pour être eux-mêmes, c'est à dire parfois idiots, parfois malveillants, parfois simplement manquant de retenue, à aucun moment tu n'as à te cacher toi, et à cacher la différence physique que tu as.

Je me disais aussi que ce qui peut aider c'est de se dégager de certaines images, sur ce que ta poitrine pouvait évoquer pour toi/ pour d'autres d'après toi, etc. Je pense au côté très sexualisé de cette partie du corps et à la honte que l'on tend à faire porter aux femmes qui afficheraient trop leur sexualité. Comme si c'était mal. Même si rationnellement il ne s'agit pas du tout de ça je me dis que peut être dans les idées qui traversent l'esprit il y a cette dimension qui peut rendre les choses plus difficiles à accepter tant qu'on ne les détricote pas un peu.

Je me reconnaissais aussi dans le fait de marcher seule dans la rue et d'observer les regards qui s'arrêtent, qui balayent le corps ou qui semblent connotés. Mais je me souviens aussi de toutes ces personnes pour qui je n'existais pas. Et de toutes celles que moi aussi j'ai eu envie de regarder. J'ai compris qu'avec mon corps hors norme c'était probable que j'interpelle plus de monde, qu'avec la stigmatisation de cette particularité là j'allais recevoir certaines connotations plus que d'autres, et je l'accepte mieux, ça me paraît un peu normal dans la mesure où je suis aussi capable de le ressentir pour d'autres.
Ce qui en revanche ne l'est pas, c'est qu'en fonction de ça on se permette de manquer de respect à quelqu'un.
Si des gens te regardent de la façon que tu peux décrire, regarde les à ton tour si tu te sens assez tranquille pour. C'est drôle mais parfois j'ai l'impression d'un dialogue:
- regard connoté: oh elle est X
- regard franc: oui je suis X et je vois que tu le vois. autre chose à dire ?
- non rien. regard qui se détourne simplement (sans forcément être mal à l'aise)
De pures projections à ne pas généraliser évidemment, mais un regard qui accuse réellement réception d'un autre, ce n'est pas rien dire.
31 ans La Ville Rose 2323
Salut andrea !

Je n'ai pas de conseils à te donner ( ça respire le commentaire inutile je sais lol ). D'une part car niveau poitrine je suis à l'exact opposé et de l'autre parce que ça fait plusieurs jours que j'ai peur de sortir de chez moi à cause de l'arrivée du printemps ( et ce n'est pas un caprice, j'ai vraiment des choses à faire mais impossible de sortir ). Tout le monde est content parce qu'on peut virer les manteaux/blousons et bah c'est le contraire pour moi. Depuis 2 ans, la période printemps/été m'angoisse énormément ( avant aussi mais ça finissait par s'estomper, ce n'est plus le cas maintenant ). Tu n'es pas seule, je compatis énormément.

:kiss: Allez, petite dose de courage !
46 ans ici 222
Je comprends parfaitement ce que tu ressens Andrea car je suis un peu pareille que toi: je pourrais vivre au Pole Nord toute l'année tant que je peux me cacher sous 3 pulls!
...Je n'ai(malheureusement) pas une forte poitrine et je le regrette mais j'ai aussi mon lot de gros complexes et de blocages dont je me dégage un (tout petit)peu en photographiant mes TDJ sur un blog.
Je valide ce qu'écrit Papille concernant les vêtements et le fait de se sentir confortable quand il fait très chaud; moi aussi, j'achète plus de vêtements à cette période de l'année et je cherche à trouver des tissus, des coupes qui cacheront mes formes sans que je ne crève de chaud et c'est hyper difficile!!Et puis je sais bien qu'aucun vêtement ne cachera que je suis obèse.
Papille, j'aime aussi beaucoup ton histoire de regard qui accuse réception; c'est tellement juste!

Comme l'a dit si justement Wumpa, on a tous un truc qui nous gène et que les autres voient peut-être ou peut-être pas...Et quand bien même, on ne verrait que ça, les inconnus de TA rue ne vont pas rêver de toi la nuit ou en faire un livre! Ils vont te croiser, se dire qu'ils ont vu une femme avec une poitrine opulente et voilà tout! Ton image ne les poursuivra pas dans leurs pensées (sauf pervers sévère!!).
Profite de cet atout (parce que c'en est un!)que la nature t'a donnée, essaie de tirer partie de tes autres avantages (tu dis toi même que tu es plutôt jolie!)pour te donner toutes les chances d'exister par toi et pour toi toute l'année!
39 ans Sous les pins!!! 7782
le seul truc que je veux rajouter c'est qu'il faut arrêter de dire qu'une grosse poitrine est un atout. Je peux comprendre que beaucoup de gens le pense mais franchement c'est archi faux!! C'est vraiment galère pour pleins de choses: s'habiller, courir, le sport en général, les problèmes de dos que ça engendre parfois et j'en passe!
J'ai une grosse poitrine (bonnet H) et franchement si je pouvais en avoir moins je dirais pas non! Alors oui je sais on est jamais content de ce qu'on a mais pour ce qui est d'une forte poitrine faut vraiment faire la différence entre une belle poitrine qui donne un décolté sympa et une vrai grosse poitrine qui est vite gênante au quotidien.
46 ans ici 222
Faustine83 a écrit:
le seul truc que je veux rajouter c'est qu'il faut arrêter de dire qu'une grosse poitrine est un atout. Je peux comprendre que beaucoup de gens le pense mais franchement c'est archi faux!! C'est vraiment galère pour pleins de choses: s'habiller, courir, le sport en général, les problèmes de dos que ça engendre parfois et j'en passe!
J'ai une grosse poitrine (bonnet H) et franchement si je pouvais en avoir moins je dirais pas non! Alors oui je sais on est jamais content de ce qu'on a mais pour ce qui est d'une forte poitrine faut vraiment faire la différence entre une belle poitrine qui donne un décolté sympa et une vrai grosse poitrine qui est vite gênante au quotidien.


Faustine,on est jamais content de ce que l'on a, tu as raison!
J'ai une amie qui faisait un bonnet H et elle s'est fait réduire la poitrine et depuis elle se sent beaucoup mieux avec un décolleté moins volumineux...
39 ans Sous les pins!!! 7782
pour l'instant je le vis bien et je m'en sors pas trop mal mais je crois me souvenir que Andréa a bien plus de poitrine que moi donc je comprends aussi à quel point cela peut être handicapant au quotidien et que c'est pas facile de voir ça comme un atout car je reste persuadée que ça n'en est pas un.
W
30 ans Région parisienne 280
Mon gros ventre n'est pas un atout, c'est clair... Mais (et ouf qu'il y a un mais !) ça plaît a une très faible minorité de fille et surtout il n'y a pas que ça et je pense que c'est ça le plus important !

C'est plus dur de passer outre cette idée quand on a un gros ventre ou une poitrine opulente mais nous sommes bien plus que ce "défaut" qui pour d'autres ne le serait pas ! :-)
39 ans Sous les pins!!! 7782
oui mais quand ça devient handicapant il est impossible de voir ça comme un atout!
A
36 ans Par ici 895
Sincèrement merci à toutes et tous pour vos messages.
Ils sont très intéressants, bienveillants et m'aident beaucoup. je réagirai avec un peu de recul des que possible.

Même si je comprend leyleydu95 et wumpa s'agissant de poitrines opulentes "standards" je suis d'accord avec faustine sur le handicap. Passé un certain degré, c'est insupportable, de part la gêne, mais aussi l'apparence.

Au risque d'être triviale, mais pour vous donner une idée de mon allure, j'ai un tour de poitrine de 150cm, pour un tour de dos de 95. Ces mesures, je dois les prendre au niveau du creux des reins, car mes seins descendent jusque là. :oops: J'ai l'image d'en être réduite à un corps dont cette partie prédomine, comme l'a très bien exprimé papille. Le regard des gens n'est majoritairement pas agressif, mais plutôt condescendant. C'est tout aussi terrible. Peut être le ressentez vous aussi?

Cela pose la question de vouloir changer ce corps, ou de faire l'effort philosophique de l'accepter. Je cherche dans cette dernière voie. Je n'y arrive pas.
W
30 ans Région parisienne 280
Il est évident qu'à partir d'un certain point c'est un handicap + qu'autre chose ! Même la sécu le sait ! Ce que je dis par contre c'est surtout qu'il faut passer outre ce handicap très gênant et je me doute bien que c'est dur mais c'est pour cela que nous sommes la et que la communauté VLR est là ^-^
M
90 ans 1565
Andréa,je me doute que tu t'es déjà posée la question mais peut-être pourrais tu te faire opérer? Si c'est un handicap au quotidien,ça pourrait être considéré comme de la chirurgie réparatrice?
A
36 ans Par ici 895
Maud, Oui c'est ce que je voulais dire par '"changer ce corps". J'ai eu récemment trois Rdv chez un chirurgien. La prise en charge pour réduction est assurée, c'est sûre. Mais deux problèmes subsistent:
- un souci hormonal à stabiliser, pour éviter la récidives.
- l'impossibilité dans mon cas de conserver la glande et donc les fonctions du sein. Une ablation avec reconstruction juste pour l'apparence. Ça me pose problème.

Je me laisse encore un peu de temps pour peut être arriver à enfin assumer cette poitrine. Peut être grace a vous.

Zouzou,
Merci pour le réconfort, je t'embrasse aussi :kiss:

Papille,
Je traverse toujours ces périodes de la même manière : il me vient une image, comme un enfant qui traverse ce genre de fontaine avec des jets au sol, sur certaines places publics les yeux fermés, la tête rentrée dans les épaules, retenant son souffle, le sourire et l'amusement en moins.

Wumpa,
Je suis d'accord avec toi sur beaucoup de choses. Il faut relativiser l'autre, je le sais. Impossible à surmonter pour l'instant...
B I U