MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

le printemps, et... le regard des autres

W
30 ans Région parisienne 280
Nous sommes la pour ça Andrea ! Et merci a toi d'avoir lancer ce topic et d'avoir eu le courage car cela permet a d'autres de se retrouver et d'échanger  
!

En tout cas si tu veux me parler, tu sais ou me trouver dorénavant et a toutes les nanas qui passent par la, regardez tout en bas de votre page VLR ;-)
36 ans Par ici 918
Papille,
Je relis encore ton message, et le dialogue des regards que tu décris est une idée qui me parle. Je pense fortement qu'elle peut m'aider (moi et d'autres, sur vlr ) à rétablir l'équilibre dans cette relation particulière à l'autre. Je dois me positionner en équivalence, et non en soumission, comme je viens de le comprendre grâce a l'exemple de dialogue que tu cites.

Par ailleurs, je cache ma poitrine avec mes bras - geste ridiculement inutile - par une sorte de réflexe, de communication non verbale, dûs à des années de souffrance du regard des autres, je le comprend aussi maintenant. Cela remonte à loin, à mon adolescence sans doute, déjà non standard (Je me souviens de ma mère et moi a 14 ans, parcourant les magasins à la recherche du 80G introuvable à l'époque). J'ai effectivement subi là la moquerie, et l'agressivité liée à l'affichage involontaire de cette partie du corps sexualisée.
Actuellement, mon apparence est tellement anormale que les regards traduisent une sorte de pitié.
Je vai tenter de répondre au regard... Je vai tenter... :?
56 ans calvados 16079
J'ai failli laisser un message à ce sujet il y a quelques jours.
Car ça devient compliqué aussi de mon côté.
Même en sachant que c'est idiot et que l'on ne doit rien aux inconnus, sortir moins couverte, faire voir sa peau :? .

:kiss: andrea74
M
43 ans 153
Juste pour dire que je suis dans le même cas, l'arrivée du printemps et de l'été est anxiogène pour moi. Je suis toujours en tee-shirt manches longues, et pantalon sarouel long. J'ai l'impression que cette période est vraiment une compétition pour beaucoup. C'est malsain je trouve.

Sinon, Andréa, quand ma poitrine à commencé à pousser, j'ai fait comme toi longtemps, je tentais de la cacher avec mes bras. Aujourd'hui ce n'est plus elle qui me pose problème, mais je comprends ce que tu vis.

Je n'ai pas trouvé de recette pour mieux vivre cette période, à part sortir davantage le soir, il fait moins chaud, plus sombre et parfois il faut une veste ! ;)
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
Le soir ?...

N'est-ce pas l'horaire des prédateurs ?...
2513
Hello, j'avais un problème de manque de confiance en moi si profond qu'il m'a menée à des comportements suicidaires. Et un jour, il m'a suffi d'un mot, d'une psychologue (merci!) : "s'assumer". Ce verbe pour moi revêt le défi de devenir soi. Le plus difficile à assumer, c'est ce que l'on n'a pas choisi, notre silhouette en fait partie. Je crois que cela doit se faire pas à pas, nous ne sommes évidemment pas capables de combattre de face des problèmes qui nous paraissent insolubles de prime abord...mais, en plaçant des pions tout autour du problème et en attaquant ses diverses facettes, cela devient possible.
Pour commencer, une bataille se mène avec de la logistique : faites en sorte de réunir les conditions de votre victoire, c'est-à-dire, faites en sortes que les autres éléments de votre vie (travail, relations...) ne freinent pas votre entreprise.

Ensuite, vous réaliserez que chacun porte son fardeau à assumer et vous
irez de plus en plus vers les autres.

La vie est merveilleuse.
1574
Si cette poitrine est si gênante tant visuellement que physiquement ... Pourquoi ne pas songer à une réduction?
Oui oui on parle d'acceptation de soi mais si c est douloureux c est aussi une solution....
36 ans Par ici 918
Eternel,
c'est ce que je voulais dire plus haut par "changer ce corps". J'ai eu récemment trois Rdv chez un chirurgien. La prise en charge pour réduction est assurée, c'est sûre. Mais deux problèmes subsistent:

- un souci hormonal à stabiliser, pour éviter la récidive.
- l'impossibilité dans mon cas de conserver la glande et donc les fonctions du sein. Une "ablation" avec reconstruction juste pour l'apparence. Ça me pose problème.

Du coup, je me laisse encore un peu de temps pour peut-être arriver à enfin assumer cette poitrine (du côté des douleurs de dos ou de la nuque, je suis en général épargnée). Peut être que cette assurance, je peux la gagner grâce a vous. En plus du bien que cela fait de sentir des soutiens et des connivences, c'est le but de cette discussion, qui pourra peut-être aussi servir à d'autre.

Chapinette,
Merci pour ta remarque sur la logistique, c'est très juste je pense (mais tellement dur à gérer selon les moments).
J'ai des difficultés à résoudres d'autres éléments de ma vie, en partie à cause de ce souci d'apparence. Mais effectivement, maintenant que tu en parles, il faut que je sois vigilante à ne pas faire tomber le peu de piliers qu'il me reste (le travail par exemple, et le lien social qu'il offre), sous peine de voir s'écrouler l'édifice.
36 ans Par ici 918
La nui, tous les chats sont gris! Marina :kiss:
P
53 ans 3720
Quelques photos trouvées sur le net suffisent pour comprendre le double fardeau que tu supportes, physique et psychologique, avec comme seule alternative la perte d'une fonction primordiale de la poitrine. Ca ne sert pas à grand chose de le dire, mais fais au mieux pour être heureuse car je ne sais pas ce qui est le plus dur : vivre avec et passer outre le regard des autres ou parvenir à dompter cette poitrine afin qu'elle ne te détruise pas physiquement.
1574
S'il y a un souci hormonal effectivement il faudrait mieux le régler ( si c est possible) pour être sure qu une réduction mammaire ne soit pas le geste ultime mais inutile...
36 ans Par ici 918
Prax a écrit:
Quelques photos trouvées sur le net suffisent pour comprendre le double fardeau que tu supportes, physique et psychologique, avec comme seule alternative la perte d'une fonction primordiale de la poitrine. Ca ne sert pas à grand chose de le dire, mais fais au mieux pour être heureuse car je ne sais pas ce qui est le plus dur : vivre avec et passer outre le regard des autres ou parvenir à dompter cette poitrine afin qu'elle ne te détruise pas physiquement.


Certaines photos de résultats après opération font peur... Et motivent pour s'assumer 'tel quel'
Certaines photos avant l'opération ... font peur aussi :oops: ... Et motivent pour l'opération
:? CQFD

Le malaise est là aussi

Mais VLR pousse à s'assumer, c'est une tendance générale en tout cas.
J'ai d'ailleurs constaté que, concernant l'obésité et le regard des autres, il n'y a pas beaucoup de personnes ici qui proposent l'opération (ou le régime) comme solution, peu de gens s'y risquent. Ne trouvez vous pas?
Pour mon cas, plusieurs y ont pensé, comme si, dans le monde VLR, ma différence en est réellement une, et mérite ainsi d'être corrigée chirurgicalement.
Mais pas de souci là dessus 8) je comprends tout à fait celles et ceux qui le suggère (moi même j'y ai pensé) vu ce que je decris comme souffrance. C'était juste une impression.
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
J'ai relu deux fois tes messages pour éviter de faire erreur en voulant résumer, et si je comprends bien, ton souci est avant tout le regard d'autrui ?...
36 ans Par ici 918
C'est ça principalement. Après, il y a des désagréments physiques évidemment, mais sans commune mesure.
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
C'est souvent l'argument des douleurs engendrées qui est avancé pour justifier l'opération.

Facile à dire sans y être confronté, mais imaginer passer sur le billard rien que pour s'épargner quelques regards qui ne manqueront pas de se reporter sur d'autres parties de ta personne, alors qu'aucun problème médical ne t'y oblige...

Les raisons de se faire charcuter au fil des années ne manquent pas...
B I U