MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je ne le supporte plus

A
35 ans 11
Bonjour,

Je viens ici parler d'un problème dans mon couple, comme je n'ai pas d'ami ni de famille, je ne sais vers qui me tourner.

Cela fait plus de 10 ans que  
nous sommes ensemble et je ne le supporte plus.
Je n'ai pas envie de le quitter, je pense plutôt que nous sommes dans la phase down du couple.
J'ai toujours des sentiments pour lui, sauf qu'aujourd'hui c'est plutôt le côté "il m'énerve" qui ressort.
Je n'attends pas à ce que vous me disiez de le quitter, je ne le ferai pas.

On n'arrive plus à communiquer.
Il ramène tout au sexe, qu'on ne fait plus car on n'est pas en phase la dessus, on va dire que je ne suis pas un bon coup, et lui non plus, il ne sait même pas ce qui me plaît et ne veut que ce qui lui plaît à lui en pensant que je n'aime pas parce que je n'ai pas essayer. Sauf que je ne vais pas me forcer pour lui faire plaisir, pour moi, non, c'est non, et il se vexe et arrête tout.
Il m'est même déjà arrivé d'avoir envie de lui mettre mon poing dans la figure parce qu'il a vraiment du mal à respecter mon refus de faire certaines choses sans s'énerver.
Le sexe ne me manque absolument pas, je ne suis pas attirée par d'autres hommes, et il m'énerve tellement, que je n'ai même pas envie d'essayer.
Je comprends que lui oui.

Pour ce qui est du quotidien, je ne supporte plus son côté "panier percé".
On travaille tous les deux, et depuis qu'on a acheté la maison, nos salaires ont stagné et on n'a plus les moyens d'avoir des loisirs "payants" ou de consommer.
C'est comme ça, ça ne me gêne pas, je viens d'une famille pauvre ou on comptait nos sous pour ne pas finir le mois dans le rouge, pas lui, mais comme ses parents ne lui offraient pas ses moindres désirs, il pense qu'en bossant il a les moyens.
J'ai l'impression de passer pour la méchante qui l'empêche de vivre.
Et lui, passe son temps à parler de ce qu'il s'achètera quand il aura fini de rembourser le crédit de sa voiture. Sauf que sans économie, je sais bien que c'est bibi qui pensera au quotidien, et lui à ses loisirs (une nouvelle guitare alors qu'il en a déjà 3, un nouveau vélo à plus de 1000 €, alors que quand on m'a volé le mien parce qu'il l'avait emprunté sans l'attacher, je me suis contentée d'un vélo à 100 € en supermarché, et j'en passe).
Il lui est même arrivé de me faire une crise parce que j'ai refusé de lui financer ses sorties. Il voulait aller à un concert avec ses amis à plus de 50 km de chez nous, j'ai refusé car en fin de mois, je préfère faire les courses et manger que de financer ses loisirs. Surtout que la semaine précédente, j'ai refusé d'aller en formation pour le boulot, car je n'avais pas les moyens de faire le plein d'essence pour m'y rendre.
Je préférerai qu'il pense aux travaux à faire, aux économies à faire pour justement faire ces travaux dans la maison, mais non, il pense que ses heures supplémentaires suffiront largement à payer les travaux, sauf que dans la réalité, des travaux, même fait soi même, ça coûte très cher.

Ce qui m'énerve également, c'est qu'avec ses copines, c'est quelqu'un de sympa, ouvert et à l'écoute, qui n'hésite pas à remonter le moral ou écouter les problèmes.
Alors qu'avec moi, pas du tout, je pense qu'il ne me supporte plus non plus.
Lorsque j'ai eu des difficultés au boulot à cause de ma mise au placard, à partir du moment ou ça allait mieux car j'ai changé de mission, il m'a sorti qu'il espérait que maintenant j'arrêterai de le saouler avec mes problèmes au boulot et qu'il ne voulait plus en entendre parler.
Là, j'étais au 36e dessous, ma confiance en lui s'est complètement brisée et j'ai été plus que déçue.

Lorsqu'il a suivi une formation pour évoluer au boulot, et surtout gagner plus, je l'ai épaulé pendant plus d'un an.
Finalement, il a eu sa formation, mais n'a eu aucune évolution en terme de reconnaissance ni même en salaire.
Aujourd'hui, on va dire que c'est mon tour, au boulot je travaille pour une évolution, mais ça prend du temps, normal ça ne fait que 4 mois que j'ai eu cette possibilité, ça ne tombe pas tout cuit en 1 jour, sauf que ça commence à le saouler, il me reproche de tout faire à la maison et je ne me sens pas soutenue.
J'ai envie de lui répondre que chacun son tour, mais bon.

J'en suis à un point à ne plus imaginer d'avenir, et à regarder les offres immobilières, au cas où, sauf que quand je vois les prix exorbitants, ça me refroidit.
Je sais que cette dernière phrase peut paraître terriblement égoïste, mais je me dis que si jamais on en vient à se séparer, il ne faut pas que je sois prise au dépourvu pour ne pas compromettre mes chances d'évolution au boulot.

Merci d'avoir lu ce pavé, mais ça m'a fait du bien de l'écrire.
30 ans La Ville Rose 2323
Discutez ... Consultez un psy ?
Vivez séparés ? ( parfois les gens s'aiment mais c'est le fait de se voir au quotidien qui " gâche " la relation ).

Mais ça fait combien de temps qu'il est comme ça ?
31 ans 2571
Penses-tu qu'il réalise que tu es excédée à ce point ?

Evidemment on n'a que ta version, mais il me semble quand même qu'il exagère sur le côté financier.
Ne pourriez-vous pas faire des comptes séparés ? Chacun ses dépenses et la moitié stricte des factures ? Ce n'est pas à toi, en effet, de financer ses loisirs.

Quant au sexe, tu as bien sûr le droit de refuser certaines choses, lui peut aussi avoir des frustrations, mais sans dialogue serein, difficile de trouver des solutions.

Avez-vous déjà parlé d'une thérapie de couple ? Ou d'un break poru souffler et réfléchir ?
45 ans région parisienne 5831
Il me semble en effet que le dialogue entre vous est rompu, et qu'en suivant cette piste-là, cela ne peut mener qu'à une séparation. Si tu n'as pas envie d'une séparation, alors je crois qu'il faut vite agir et trouver une solution.

Qu'est-ce qui t'a plu chez lui au début? Pourquoi es-tu tombée amoureuse de lui? Que faisiez-vous ensemble au début? Est-ce que vous vous parlez? Si oui, est-ce que cela fini systématiquement en crise ou pas? Qu'est-ce qui te manque le plus chez lui?
1574
En dehors du fait de te dire de tenter la discussion je ne sais pas quoi dire..
Même si c est facile de conseiller le dialogue quand il semble plus que difficile...

Un conseiller conjugal vous aiderait peut-être...
Encore faut il arriver à admettre des deux côtés qu il y a un bien un souci...
42 ans gironde 345
Je suis avec mon mari depuis 19 ans donc tu peux imaginer que les phase down on a connu !
Moi aussi j'ai fait ça regarder les annonces immobilières !!
Dans mon couple la situation est particulière : c'est moi qui assume les 4/5 des revenus donc forcement plus de dépenses que lui. Je suis aussi la plus raisonnable des deux et lui non.
Son point de vue : je peux mourir demain, on est sur la terre pour se faire plaisir. Ok alors a moi de payer les charges de la maison, les courses, les crédits, les sorties communes et une partie des siennes. Du coup je faisais comme toi je me privais ou je culpabilisais des que je m'achetais pour plus de 50 euros des fringues.
Je me suis rendu compte aussi que je me laisser envahir sur d'autres plans : spatiale et temps. `
Spatiale : il a beaucoup de passions qui prennent de la place et de l'argent : aquariophile, terrariophilie, entomologie, figurines, équipement pour different sport (golf, tennis, squash, foot en salle...). Au final il prends beaucoup de place dans la maison, je n'ai plus qu'un cinquième des étagères du cellier ! Dans mon dressing je dois faire de la place pour ses figurines parce que lui il n'a plus de place parce qu'il a plus de fringues et surtout de chaussure que moi !
En terme de temps aussi, si il doit sortir il ne se pose pas la question de savoir si j'ai qqchose de prévu, je suis forcement à la maison pour garder notre fille. Moi par contre quand je veux sortir, il a autre chose à faire et je devais annuler...
Donc je rale je me dis que tout est sa faute qu'il m'empêche de m'épanouir, que je serai mieux avec un autre. En plus au niveau sexuel c'est moi qui suis en demande et pas lui.

Et un jour je me suis rendu compte que celui qui s'empêcher de faire c'était moi.

Je me suis autorisé a prends ma place sans subir, j'ai appris à dire non mais sans opposition et surtout sans culpabilité. A partir du moment ou j'ai fais les choses en parlant avant et pas en m'énervant après, ça a changé. Il a fallu s'ajuster, ça n'a pas été facile au début. On sortait de notre zone de confort. Et surtout je me suis rendu compte que je me faisais des films toute seule avec mes questions et mes réponses. On a discuté plus, j'ai cherché a comprendre pourquoi il avait tellement besoin de dépenser, de ce que je considérais comme égoïste, irresponsable, une fuite en avant, ce qui l'angoissait. Car en fait oui c'est un signe d'angoisse de dépenser autant !! J'ai essayé de lui expliquer que je fonctionnais différemment et que mon angoisse se nourrissait du fait de ne pouvoir assumer les dépenses. Je lui expliqué que du coup je me privais beaucoup et que j'en souffrais.

Maintenant ça va mieux, on a encore des coups de gueule mais on essaye d'y revenir après. Il est plus économe à présent et plus attentif à mes désirs. Il a compris qu'il faut m'aider à m'autoriser et m'encourage, me déculpabilise. Moi je le félicite sur ses efforts d'économie. Du coup il m'offre des restos sur ses économies, le monde à l'envers !! Je fais des sorties sans lui, je prends un peu plus de place dans la maison et lui essai de m'en faire. Bref on discute et on avance...même si ce n'est pas mon premier réflexe maintenant je me force à dire ce que je pense et pas ce que je pense qu'il veut entendre ou gueuler pour m'opposer bêtement parce que je me sens frustrée.
Bref mon conseil : impose toi en douceur, fais toi plaisir et surtout parle lui tu peux être surprise de son point de vue, il n'est pas forcement contre toi.
53 ans 2653
anonyme123 a écrit:
Je viens ici parler d'un problème dans mon couple, comme je n'ai pas d'ami ni de famille, je ne sais vers qui me tourner.
Situation étrangement inverse de ton homme... Qui lui, a des amis(es) et pas de problème(?)

Oui on dirait que de vilaines habitudes se sont installées!
Les loisirs ce n'est pas forcément synonyme de "je dépense donc je suis"...
Evidemment quand on parle de "loisirs" et "gratuit", on pense tout de go au sexe... Et là : erreur fatale! La frustration et le manque ne créent rien de bon. Mieux vaut attendre des jours meilleurs que de tout saloper.

Je te conseille de revenir à des loisirs tout bêtes qu'on peut faire à 2 comme jeu de société, avec des pions et des dés, simplement faire une promenade. Pas d'ambition démesurée...
Perso chacun a un jardin secret avec un tit budget "douceur", ça sert à rien de se priver pour l'autre, ça devient une vilaine habitude et un crève-coeur car bien évidemment on ne partage pas forcément les mêmes centres d'intérêt... Et de dépense...

Ne pas jeter l'homme avec l'eau du bain... Certes...
Mais peut-être t'imposer un peu plus???
En effet, si tu supportes qu'il fasse son hâbleur et cool type à l'extérieur... Et qu'avec toi ça devienne le masque.. C'est un peu le monde à l'envers!
En gros que l'extérieur c'est fun, c'est du plaisir... Et avec toi c'est que des emmerdes (là je me trompe même pas vu la description que tu en fais!!)
39 ans 152
prend un amant ! :lol:

essaye un break .... peut être qu'il réagira, en tout cas le coup de poing sur la table faut le faire assourdissant.
42 ans gironde 345
Rompre son couple ne rends pas forcement plus heureux !! Chercher son épanouissement personnel n'est pas forcement synonyme de rupture, au contraire.
Il s'agit plus de rééquilibrer les rapports de force par rapport à l'argent, au sexe à l'image de soi à l'extérieur. Il ne faut pas se comparer à l'autre ce qui amène la frustration mais plutôt chercher ce qui peut t'amener du plaisir. Quand on est détendu et heureux, les défauts des autres semblent moins grands. De toute façon on en a tous. Ca fait 10 ans que vous êtes ensemble, c'est pas nouveau. Sors de chez toi, essai des loisirs peu onéreux, rencontre d'autres personnes, Fais toi plaisir !
B I U