MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

20 après je le revoie !

42 ans gironde 345
Voila j'ai craqué. Une fois de plus je suis retourné vers lui, comme un papillon attiré par la lumière. C'est plus fort que moi, j'ai besoin de savoir ou il  
vit, comment il va, s'il est en couple... Je n'arrive pas à le ranger dans un tiroir.
Quand j'ai connu Gaël, j'avais 16 ans. Je me souviens très bien de ce jour la. On était au dernier trimestre de première. Cette année la je me la coulais douce, je passai plus de temps au bar qu'en cours. Et pourtant ce jour la j'étais dans la classe de math du bâtiment G. Le proviseur rentre avec un jeune homme. Coup de foudre immédiat. Il fallait que j'aille le voir, lui parler, le séduire. Etant plutôt extravertie je m'y suis mise très vite. C'est très vite devenu obsessionnel. J'avais déjà eu des histoires de quelques mois, des bisous, des coucheries. Rien de très sérieux qui avait touché mon coeur. J'étais une consommatrice sans conscience ! Mais avec lui ça serai diffèrent, je le sentais au fond de mes tripes. Il était déjà en couple mais cela ne m'a pas arrêté. Je l'ai travaillé au corps jusqu'a ce qu'il la quitte pour moi (désolé Marie). On était à la fin du premier trimestre de notre deuxième première. J'étais au septième ciel, la grande passion. On était les meilleurs amis, meilleurs amants, le couple du lycée. J'étais persuadé d'avoir trouvé mon âme soeur. Quand on faisait l'amour, c'était une fusion, j'avais l'impression de toucher ma propre peau. Je me perdait des heures dans ses yeux. Bref j'étais une ado amoureuse.
Mes parents étaient assez distant avec moi. Depuis le primaire, j'allai chercher chez les autres la chaleur d'un cercle familial. Je trainais toujours le we chez l'une de mes deux meilleures amies ou en vacances avec mes cousins. J'étais beaucoup dans la séduction, comme une fuite en avant. Je cherchai quelque chose mais ne savait pas quoi. Tout cette insécurité affective s'est cristallisé sur lui. Il est devenu le centre de mon univers.
Au premier trimestre de terminale je suis tombé enceinte. J'ai oublié la derniers pilule de la plaquette et c'est arrivé. Je l'ai senti dans mon corps tout de suite je ne sais pas comment l'expliquer. Nous voulions faire des études, je n'étais pas prête à être mère. Je ne me suis pas posé la question une seconde. Nous avons fait toute les démarches ensemble. J'étais encore mineure il a fallu prévenir mes parents. Le jour de l'intervention est arrivé, c'était sous ag. A mon réveil l'horreur. Je me suis senti mutilé dés la première seconde de mon réveil. J'ai fait une crise de nerfs, c'était trop violent pour moi, je ne m'attendais pas à ressentir cela. J'ai fait une dépression. Je me suis replié sur moi même. Je ne parlai plus, ne souriait plus. Personne ne m'a tendu la main.
Et lui mon âme soeur qu'a t il fait? Il est allé voir ailleurs avec une de mes amies. Quand je l'ai découvert j'en ai voulu : à moi ! Et oui c'était ma faute car j'avais pris mes distance à cause de mon chagrin. Il n'avait tout simplement pas compris. Pour moi ce n'était qu'un malentendu. Je ne pouvais pas en vouloir à mon amie : il était la tentation absolu, je pouvait très bien le comprendre et lui pardonner. Je ne lui en voulait pas à lui, il devait juste penser que je ne m'intéresse plus à lui, je n avais qu'a le rassurer. Sure de moi je lui ai demandé de choisir entre nous deux. Et il l'a choisi elle !! Quand il me l'a appris le ciel m'est tombé sur la tête. Je me suis effondré par terre. Je lui ai fait le coup du malaise vagal ! En voyant ma réaction il a été surpris il croyait que je ne l'aimait plus vu que je ne lui pas agit pas fait une crise de jalousie monstrueuse et que j'étais renfermée. On a continuer encore quelques mois cette espèce de ménage à trois ou j'étais devenu la clandestine. Juste retour des choses vu que notre histoire avait débuté ainsi. Cela n'a pas duré longtemps et après il y a eu la conversation qui m'a enfin réveillé. Il a abordé le sujet de la prise de pilule de sa copine officielle. Il était terrifié par le fait qu'elle était vierge et que si elle prenait la pilule c'est qu'elle voulait un certain avancement dans leur relation. Déjà je pensai qu'ils couchaient ensemble depuis longtemps. Vu comment nous on arrêtait pas de le faire avant, je ne comprenais pas son abstinence. J'ai trouvé ça vraiment tordu comme situation alors j'ai coupé les ponts. J'ai fini par arrêter de le voir et de lui parler et il ne m'a pas couru après. Je me suis senti seule et abandonnée. J'ai changé de cercle amicale et me suis reconcentré sur mes études. Je l'ai quand même rendu jaloux en m'exposant avec d'autres. C'était n'importe quoi mais j'en étais très flattée.
J'ai rencontré un autre garçon. Je pensai que ce serait une passade de 15 jours. Finalement elle dure toujours encore à ce jour. J'ai une relation avec celui qui est devenu mon mari complètement différente. Il n'y a pas de grande passion mais un amour construit. Il n'y a pas le coté viscéral et sensuel. Alors parfois je suis nostalgique de mon adolescence et je pense à lui. Parfois j'ai le sentiment de l'attendre. Ce n'est pas très classe pour mon mari. J'ai un peu honte de penser ça, de ne pas vouloir grandir, être une adulte raisonnable et responsable.
Quand ma mère est décédée, j'ai eu un sentiment de culpabilité par rapport à elle. On n'avait pas une bonne relation. J'ai commencé à me dire que je n'avais pas été gentille avec elle, de ne plus savoir pourquoi. Mon mari n'a jamais été accepté par ma famille, surtout par ma mère donc pour lui c'est difficile d'aborder ce sujet. Je me suis alors souvenu d'une conversation de Gaël avec ma mère ou il voulait savoir pourquoi elle n'était pas plus gentille avec moi. Il se donnait un coté preux chevalier très romanesque. Je l'ai alors recontacté sur Facebook pour lui en parler.
Voila c'est la raison officielle. C'est la semaine prochaine. Je n'en ai pas parlé a mon mari juste à quelques copines.
J'ai peur de ne pas lui plaire. J'ai grossi, je néglige mon apparence. Lui il est toujours aussi beau. Je ne sais pas comment ça va se passer. J'ai besoin de le revoir de me confronter à lui. Certains jours je crois que je cherche mon ancien meilleur ami. D'autres, le meilleur amant que j'ai connu. Parfois je crois que j'ai besoin qu'il me dise qu'il m'a aimé, que j'ai compté pour lui. Je me dis que je me mets en danger. Je suis tellement contente qu'il ait accepté de me revoir. D'habitude il ne me répondait que plusieurs semaines après. La il m'a répondu tout de suite, m'a donné son numéro. Je ne sais pas ce qu'il attends, comment il aborde cette rencontre. Je ne sais même pas s'il a quelqu'un dans sa vie....
Excuse moi, je lis souvent le forum sans répondre, mais là je me dois de réagir! Je le dis sans animosité, mais tu te rends compte que tu es totalement inconsciente? Tu postes un message qui traduit parfaitement le fait que tu ressens toujours des sentiments forts pour ton ex alors que ta photo est affichée aux yeux de tous! Si ton mari tombait dessus,ce serait normal qu'il le prenne mal!
Après, si ce n'est pas ta photo, tout ce que j'ai dit est erroné^^.
Voilà, désolée de te faire la morale ^^.
56 ans 91 25732
Je pense qu'Helenou est une grande fille et qu'elle sait ce qu'elle fait. ;) De plus son témoignage parle d'une passion passée. Certes elle envisage de revoir le monsieur. Mais jusqu'à preuve du contraire, envisager de revoir quelqu'un ne veut pas dire tromper son conjoint actuel.

Les choses ont pu évoluer, tant d'un côté que de l'autre.

Helenou, qu'attends tu exactement de cette rencontre ?
29 ans Nantes 506
Oui il faudrait savoir ce que tu attends de cette rencontre car tu dis:
"J'ai peur de ne pas lui plaire. J'ai grossi, je néglige mon apparence. Lui il est toujours aussi beau. Je ne sais pas comment ça va se passer"

Pour moi si tu as peur de ne pas lui plaire, c'est que tu veux pouvoir constater une attirance mutuelle, te conforter dans le fait qu'il y a (toujours?) quelque chose qui POURRAIT éventuellement arriver??

J'ai du mal à cerner ta démarche?
30 ans La Ville Rose 2323
Salut Helenou,

Tout d'abord, pour rebondir sur le commentaire d'urielle2, tu es sûre que ton mari ne tombera pas sur ce sujet ? Car si c'est toi sur la photo, il n'y aura pas de place pour le doute ... Enfin je ne sais pas s'il est au courant de ce que tu nous dis ici mais s'il ne l'est pas, ça pourrait peut-être le blesser et être source de conflits.

Concernant le fait de revoir ton ex / ex meilleur ami, pourquoi pas.
Tu espères quelque chose avec lui ? Ou de lui ? S'il te disait qu'il t'a aimé, ça changerait quoi ?
Es-tu prête, par exemple, à constater que des souvenirs précieux que tu as du temps ou vous étiez ensemble ne le sont pas pour lui ( qu'il ne s'en souvienne pas ou partiellement ) ?

Désolée si mes questions semblent intrusives ou stupides, mais ce sont celles qui me viennent à l'esprit à chaud.

J'espère en tous cas que ça se passera bien. Vous avez fixé une date déjà ? Histoire de te caler un rdv chez l'esthéticienne, le coiffeur ... Tu serais peut-être plus à l'aise, plus confiante, ou en tous cas moins soucieuse le moment venu.
36 ans 886
C'est triste comme histoire :cry:

A te lire, j'ai l'impression que tu as envie de le revoir pour mettre les choses au point par rapport au passé, savoir si finalement il ressentait les choses comme toi, et s'il regrette que ça se soit fini de cette façon.
Je me trompe peut-être?
En tout cas j'espère que ça se passera bien, et que tu auras les réponses que tu attends et qui mettront du baume sur ces souvenirs.
42 ans gironde 345
c'est tout le problème je ne sais pas ce que j'attends. J'ai une personnalité assez instable donc ça dépend de mon humeur.
Mon mari ne va pas sur ce forum, il est occupé ailleurs. Je ne cache rien mais je le laisse pas trainer non plus. Ce forum est mon jardin secret. Lui aussi a son jardin secret. Je n'ai pas effacé non plus les textos avec G ou on se donne rdv.
Je ne vais en faire trois tonne et y aller nature. La coiffeuse et l'esthéticienne ne sont pas mes amies. De toute façon je vais pas perdre mes 40 kilos en une semaine. bon je vais y aller en souillon non plus.
Oui je suis ambivalente avec lui. Je ne cherche pas forcement à aller plus loin avec lui que discuter. Je me dis que le rencontrer me permettra de dépasser le fantasme que j'ai cree autour de mes vieux souvenirs. Sinon tant pis carpe diem. Je peux mourir demain, je n'ai pas envie de passer à cote de ma vie, de regretter de ne pas l'avoir revu.
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
bonsoir ,
tout d'abord , je trouve ton histoire assez triste .

ensuite l'élément déclencheur .

le décès de ta maman avec laquelle tu n'as pas eu le temps de te réconcilier vraiment, et qui te renvois à une époque qui te semble bien plus vivante et palpitante que ta vie actuelle .

cela me donne l'impression , quand je te lit , que tu veux faire une fin alternative à ton histoire avec lui .
genre , comme sur les dvd , une fin triste à pleurer et une fin happy end (ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants).

la fin triste à pleurer tu l'as déjà vécue ....

sauf que tu es mariée ....
et là idem , je sens une femme satisfaite , mais heureuse et épanouie non .
et surtout une ÉNORME envie de vibrer , d'avoir le palpitant qui fonce à 300 .

je ne te dirai pas quoi faire , parce que finalement , quoiqu'on dise tu iras voir cet homme .
ta décision est prise et murie (pas de coiffeur , pas d’esthéticienne, mais pas négligée pour autant) .
tu iras parce que tu veux vibrer à nouveau , parce que finalement tu t'ennuies dans ton couple .
sauf que tu iras comme une femme d'une quarantaine d'année , qui sait que les actes ont des conséquences ; et ,que les années vous sont passées dessus ....

ça n'est pas un crime de vouloir "revivre le passé" mais parfois le passé te revient en pleine face , et fait de ton présent un "bordel" monstrueux et de ton avenir une montagne d'incertitude .

ce que l'on a la force , le courage d'affronter à 20 ou 30 ans on en a plus trop l'envie à presque 40, et que l'on est établit.

alors non je ne te dirai pas quoi faire , car tu sais déjà ce que tu vas faire ....
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
On sait hélas ce qui va se passer. On le sent là, le dérapage.
Tu dis vouloir mettre les choses au clair, mais ce n'est pas la vérité, n'est-ce pas ? Ce que tu souhaites, c'est revivre la fougue de la jeunesse, le séduire à nouveau.

Hélas, tu risques de vraiment tout foutre en l'air. De créer un bordel monstre. Tu sais, dans la vie, on ne peut pas tout avoir. Sois déjà heureuse d'avoir pu rencontrer cet homme jeune et d'avoir passé de bons moments avec lui.

Le passé, c'est le passé. On ne peut pas indéfiniment te pardonner ton instabilité. Je ne dis pas ça avec cruauté, mais, réfléchis bien si tu sens que ça va déraper. Si ça dérape, ça brisera le couple de chacun, ce qu'ils ont construit, ça va créer des conflits. Et rien ne garantit qu'une fois retrouvés, tout ira pour le mieux. Qui c'est si, 6 mois plus tard, vous ne vous supporterez plus ? C'est bien de suivre ses envies, son instinct, mais c'est aussi oublier les autres (parce qu'on n'écoute que soi), et de ce qu'ils pourront éprouver.

Réfléchis bien, il y a des situations où la raison se doit d'être plus forte que l'envie.
S
31 ans 3465
Tu es sûre que tu n'es pas entrain de trop idéaliser cette histoire - qui finalement est une amourette d'ado - parce que ton mari ne te comble pas complètement? C'est assez fréquent, quand le présent ne nous satisfait pas totalement, de repenser au passé en le rendant plus beau qu'il ne l'était en réalité.

Tu sembles être le genre de personne qui a besoin de passion; avec ton mari, tu n'as pas cette transcendance; ce Gaël, c'est ta seule relation passionnée... Y a de forte chance que ton cerveau enjolive beaucoup ce passé.

Qu'on veuille revoir un ex, même en couple avec quelqu'un d'autre, ça n'a rien d'extraordinaire. Surtout s'il a compté. On a toujours un fond de curiosité et puis même si on sait que la relation est finie est enterrée, ça fait toujours plaisir de repenser à de bons souvenirs au tour d'un café. Le fait est que toi, ça te fait trop d'effet, ça provoque trop de remises en question. Du coup, ça me fait me dire que la vraie question que tu devrais te poser, c'est de savoir ce que tu attends réellement d'une relation amoureuse et si ton mari te l'apporte...

Quand on est satisfait dans le présent, on ne pense pas au passé, pas avec nostalgie en tout cas.
1574
Alors...Vois le...
Sans te prendre la tête...
Sans à priori...
Sans idée reçue....
Sans oublier ta situation actuelle....
Sans oublier que tu n'as plus 16 ans...

( le côté je n efface pas les messages... Avoue que c'est un peu jouer avec le feu avec ton mari...et si il tombait sur vos échanges... Est ce que ça vaut la peine de lui faire du mal?)
42 ans gironde 345
J'ai besoin de le revoir pour guérir de la blessure narcissique qu'il m'a infligé en me quittant après avoir subi le premier traumatisme de ma vie. Je n'arrête pas d y penser, ma perte de confiance en moi remonte à cette période. Je suis en psychothérapie depuis des mois pour essayer de contrôler ma vie. Je n'arrive pas à contrôler ce que je mange, ce que je dépense, mes colères. Il y a un frein qui m'empêche d'être heureuse. Je pense que je le dois à trois personnes : Gael, ma mère et mon mari.
Je travaille beaucoup avec ma psy pour me libérer de l'emprise de mon mari. Il est très dominant, anxieux, intolérant et cherche à tout contrôler. Il ne cherche pas forcement à me contrôler directement, il n'est pas si pervers que ça mais il crée une atmosphère ou j'ai du mal à prendre ma place. Il est envahissant. J'arrive petit à petit à m'affranchir de lui, de ses reproches. On discute beaucoup. Il reconnait tout a fait ses torts et travaille dessus. On arrive peu à peu à se rééquilibrer. Je n'ai pas l'intention de le tromper ou le quitter.
Ma mère étant décédé subitement c'est plus difficile. Je travaillais avec ma psy aussi sur elle mais je n'arrivai pas encore à instaurer le dialogue. Notre relation était difficile. Depuis ma fille, on se voyait plus régulièrement. Je faisais l'effort pour elles deux. Je pensai m'être affranchie de ma culpabilité par rapport à elle. Depuis son de ces elle revient m'envahir. J'ai besoin de la remettre à sa place. Pour cela j'ai besoin de personnes extérieurs. Je discute beaucoup avec ses amies, ça m'aide.
Gael je ne sais pas ou j'en suis avec lui. Je sais que je n'ai pas assez de distance par rapport à notre histoire d'ado. Je l'idéalise. J'ai besoin d'avancer sur lui.
42 ans gironde 345
oui tu as raison eternelfeminin je vais effacer mes messages.
42 ans gironde 345
Finalement notre rdv est repoussé. Son père vient de décéder d'un cancer, les obsèques sont le jour ou on devait se voir. Il m'a quand même écrit qu'il tenait à me revoir et que l'on se refilerai un rdv en juin dès que ça sera plus calme pour lui.
Je ne savais pas que son père était malade. Il m'en avait parlé juste pour me dire qu'il lui avait dit que l'on allait se revoir et que son père me passait le bonjour. Je lui avait répondu que je me souvenait de son père avec tendresse. Il était gentil avec moi et je sais que j'étais sa préférée sur les trois petites amies de son fils qu'il a connu du temps ou on était ensemble. Quand il m'a appris la nouvelle j'en ai pleuré. C'était dur de rentrer à la maison et de faire comme si de rien n'était.
Quand il m'a répondu pour me dire qu'il voulait que l'on se revoit très vite, ça m'a fait chaud au coeur. Je me demande alors si son désir de me répondre et de me revoir par rapport à ma demande suite au décès de ma mère, l'a touché juste parce que lui aussi était en train de perdre son père. C'est fou qd même que lui aussi perde un de ces parents juste avant son anniversaire comme moi à quelques mois d'intervalle.
Je me sens de nouveau entière depuis que l'on se reparle. J'ai l'impression de reconnecter avec une partie de moi même. Et en même temps je me sens plus à l'aise aussi avec mon mari, moins en attente. C'est très bizarre...
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Mais, il n'est plus marié ?

Condoléances pour lui, ça ne doit pas être facile. :(
B I U


Discussions liées