MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Post-chirurgie : les "bravos" et "félicitatio

48 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Bonjour

Je suis opérée depuis le 9 avril et je suis sur plusieurs forums et groupes facebook d'opérés ou futurs opérés.

Ce n'est pas le cas ici puisqu'on n'a pas le droit  
de donner des chiffres, mais sur d'autres espaces de discussions, il est courant de dire son poids et sa perte.

Et à chaque fois s'en suit une ribambelle de "bravo", "félicitations", "génial" et autres du même genre...

Et on m'a moi-même déjà félicitée même si j'en suis au tout début (j'ai certes perdu 5 points d'IMC mais je suis toujours à 45 quand même!!)

Et j'avoue que ça me chagrine, enfin j'ai du mal à trouver le mot juste face à cette déferlante de félicitations...

Je n'ai pas fait cette opération pour être applaudie ou félicitée... je l'ai faite pour ma santé, mon bien-être, pour pouvoir me mouvoir sans difficulté (et courir plus facilement après ma fille :lol: )

Pas plus tard qu'aujourd'hui sur un groupe FB, une femme publie une photo avant/après et précise 10 semaines et 25kg de moins. Tout le monde se précipite pour l'applaudir et j'ai l'impression de ne pas être "normale" car moi, je pense direct "c'est énorme comme perte, quid de sa santé suite à une perte si rapide"...

Un autre exemple, un homme publie une photo avec son poids actuel et son IMC et de même, déferlante de bravos et compagnie. Seulement, l'IMC n'était que de de 17.8.. pas de quoi féliciter mais plutôt s'inquiéter de le voir ne pas réussir à enrayer la perte de poids...

Bref tout ça pour dire que ces réactions, même à mon propos, me gênent même si je n'arrive pas bien à expliquer pourquoi...

Féliciter quelqu'un pour une perte suite à un régime, pourquoi pas puisqu'il/elle aura du faire certains efforts pour en arriver là, mais suite à une chirurgie, j'ai du mal...

Le seul bravo que j'ai apprécié, c'est quand on m'a dit "bravo d'avoir eu le courage de faire cette opération"...

Bref un bien gros pavé pour essayer d'expliquer avec difficulté mon sentiment...

Et vous, que pensez-vous des "bravos" et "félicitations" à propos de votre perte de poids suite à la chirurgie ?
30 ans 307
Je suis tout à fait d'accord avec toi !

Surtout que, soyons honnête, le chiffre sur la balance ne veut pas dire grand chose...

Et ça me gêne toujours un petit peu quand je vois ce que tu décris sur les groupes FB, on a l'impression que ça en devient un concours parfois...

Et puis les "bravo" et "félicitations" en général sur une perte de poids, j'y prends beaucoup de distance... Je ne vois pas ça comme un marathon, pour moi l'intérêt était clairement de me sentir mieux sur le plan physique. J'apprécierais bien mieux qu'on me demande si je me sens bien et qu'on en sois ravi pour moi.
Comme quelqu'un qui peut se sentir bien avec beaucoup de kilos "en trop". Je sais pas si ce que je dis est bien clair :D

J'ai l'impression que beaucoup de ces personnes font cette opération avec un but précis concernant leur poids, genre "je veux rentrer dans un 38" "je veux faire 60 kilos" ou juste "devenir mince". J'ai l'impression que peu se concentre juste sur le fait de se sentir bien et basta...
M
46 ans Ici et là... 2051
Je ne suis pas opérée alors je vais ptêt dire une bêtise, je m'en excuse d'avance...

N'y aurait-il pas derrière toutes les félicitations de ces gens, le discours du chirurgien et des stat médicales ?? Parce que finalement quand on fait régime c'est le même principe, plusieurs en entrant chez l'endocrino X ou le nutritionniste Y, à la fin de la 1ère séance, on m'a dit "mademoiselle, aujourd'hui vous faites XXX kg, dans 6 mois vous en ferez XXX de moins et vous pourrez vous baladez sans complexes sur la plage cet été" . Et si ça marche pas comme prévu ?

Bref je pense que pour les chir, c'est plus facile de dire 90% de mes patients ont perdu XX kg après l'opération que 90% de mes patients étaient contents et ont amélioré leur bien-être, ont pu faire des choses qu'ils ne pouvaient plus faire à cause du poids... bref être un peu plus dans le "pratique", dans la vie quotidienne.
30 ans 307
Mathilde76 a écrit:
Je ne suis pas opérée alors je vais ptêt dire une bêtise, je m'en excuse d'avance...

N'y aurait-il pas derrière toutes les félicitations de ces gens, le discours du chirurgien et des stat médicales ?? Parce que finalement quand on fait régime c'est le même principe, plusieurs en entrant chez l'endocrino X ou le nutritionniste Y, à la fin de la 1ère séance, on m'a dit "mademoiselle, aujourd'hui vous faites XXX kg, dans 6 mois vous en ferez XXX de moins et vous pourrez vous baladez sans complexes sur la plage cet été" . Et si ça marche pas comme prévu ?

Bref je pense que pour les chir, c'est plus facile de dire 90% de mes patients ont perdu XX kg après l'opération que 90% de mes patients étaient contents et ont amélioré leur bien-être, ont pu faire des choses qu'ils ne pouvaient plus faire à cause du poids... bref être un peu plus dans le "pratique", dans la vie quotidienne.


Peut-être... Pour ma part, jamais les médecins qui m'ont suivi n'ont évoqué un éventuel poids futur. J'ai eu une nutri au top qui insistait beaucoup sur le ressenti, la sensation de bien-être et le plaisir dans l'alimentation.
Mon chirurgien, même s'il me pèse et me dit aussi "bravo" pour ma perte à chaque fois, il insiste aussi beaucoup sur la façon dont je le vis physiquement, si je me sens bien etc. Mais tous les nutri/diet ne sont pas comme ça j'imagine...
48 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Si j'écoute mon chirurgien sur les prédictions de perte de poids, je ne sors même pas de l'obésité!!! ;)

Les chirurgiens sont excessivement prudents et ouvrent très grand le parapluie..

Le mien m'a dit "avec une sleeve on perd environ 40% de son surpoids", si c'est vrai, jamais je ne sortirai de l'obésité puisque mon IMC resterai à 35, or quand on regarde les témoignages, beaucoup, sans avoir pour autant une IMC dit "normale", passe bien en dessous de 30 quand même...
Il ne m'a jamais donné de chiffre précis de poids à atteindre ou à perdre..

En disant moins, ils se couvrent d'attaque future du genre "vous aviez dit que je perdrai tant et j'ai perdu moins"...
48 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Happier a écrit:
Mon chirurgien, même s'il me pèse
je viens de réaliser que mon chirurgien ne m'a jamais pesé... il m'a toujours demandé "vous pesez combien?"...
30 ans 307
Petronille a écrit:
je viens de réaliser que mon chirurgien ne m'a jamais pesé... il m'a toujours demandé "vous pesez combien?"...


Il me pèse mais le résultat est toujours plus important que sur ma balance, il me demande combien ma balance me met et il me répond "oui bah oh... Celle là aussi déconne un peu, bon on va dire que vous êtes aux alentours des ...!"

Mais bon, ça me suffit. Pas besoin de chiffre exact :)
M
46 ans Ici et là... 2051
C'est vrai que les discours auxquels je fais référence pour moi sont anciens et s'ils ont évolués, tant mieux !!

Dans l'esprit de la majorité des gens être gros, obèse c'est mal et maigrir c'est bien. Y'a qu'à voir le nombre de post dans le forum image de soi qui disent "je fais un 44 et je me trouve énorme, aidez moi à maigrir". Mais pour faire changer cette mentalité là, ça risque d'être un peu long...
48 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Happier a écrit:
Il me pèse mais le résultat est toujours plus important que sur ma balance
moi, c'est la balance de mon médecin traitant que j'aime, elle m'a toujours donné 7 kg de moins qu'à la maison!! :lol:
D'où l'importance de se peser toujours sur la même balance et de s'intéresser plus au delta qu'au poids lui-même..
30 ans 307
Mathilde76 a écrit:


Dans l'esprit de la majorité des gens être gros, obèse c'est mal et maigrir c'est bien. Y'a qu'à voir le nombre de post dans le forum image de soi qui disent "je fais un 44 et je me trouve énorme, aidez moi à maigrir". Mais pour faire changer cette mentalité là, ça risque d'être un peu long...


Je suis d'accord, ce phénomène est encore bien tenace. Et dans le milieu de la chirurgie bariatrique, chez les opérés c'est encore pire. Le plus choquant selon moi c'est ceux qui postent des photos "avant/après" en disant "beurk" pour celles d'avant. Très vite ça devient grosse=moche, mince=beau. (du coup ça me fait penser au film "le pari" avec "bien, pas bien..." :lol: )

Il faudrait nuancer un peu les choses, le plus important reste de se sentir bien. Malheureusement, beaucoup de chirurgiens ne suivent pas assez de près les futures opérées afin de les faire se sentir bien dans leur tête AVANT l'opération. Là c'est au psy, d'y voir clair. Je pense que la différence de suivi et le sérieux de ce dernier dépend beaucoup si on se fait opérer dans le privé ou dans le publique, selon moi...
551
Perso j'ai enormement de mal à me voir changer. Je ne me reconnais plus vraiment et ca me fait un peu peur.
Les bravos et felicitations, tout comme les remarques du style OH mon dieu qu'est ce que t'as perdu tu dois te sentir mieux, ca m'horripile au possible.
Mon cas est certes different de la plupart des gens mais franchement je vois pas l'interet .
Certes on maigrit, certes on change physiquement mais mentalement c'est pas franchement la meme chanson.
Certaines personnes le vivent super bien, tant mieux.
A croire qu'il faut absolument etre "maigre" pour se sentir bien.
Je me sentais bien avec mes 130 kgs pour ma part. J'etais active, ok je mettais des jeans taille 56 mais ca ne me genait pas plus que ca.
Maintenant avec mes kilos en moins, mes jeans taille 46 (qui ne finissent plus de descendre) j'ai du mal à me reconnaitre. C'est assez destabilisant.
Je ne me sens pas mieux qu'avant et je vois que j'ai changé surtout dans le regard des gens qui me cotoient.
C'est tout un processus d'acceptation de soi qui est à recommencer.
C'est sur que les gens qui nous voient se rendent compte de la perte de poids, peut etre qu'ils croient qu'on a besoin d'etre encouragé aussi. Mais voilà quelque part c'est un peu vexant, voire blessant. Comme si c'etait l'inverse en fait du style OH LA Toi t'as encore grossi... T'as envie de repondre Et alors qu'est ce que ca peut te foutre ?
Malheureusmeent Ca ne va pas s'arranger . Yaura toujours des gens pour te faire remarquer ce genre de chose. Faut faire avec.
Quand tu auras pris pleinement conscience de ton "nouveau" corps que tu auras stabilisé et que tu te "plairas" enfin tout ca t'en auras plus rien à faire .
551
Une chose aussi qui m'avait choqué en allant à une réunion rassemblant des futures opérées sleeve/bypass .

Le chirurgien avait demandé quel était leur objectif à atteindre .

Je dois etre debile sans doute parce que je pensais qu'en fait c'etait de se sentir mieux et d'etre en bonne santé.

Mais chaque personne presente avait un poids à atteindre en tête. J'ai trouvé ca fou.
36 ans 1547
En glorifiant le changement, on peut entendre derrière très fort que l'état avant-changement devait être vraiment mauvais si le changement est si bienvenu.
Ça fait sûrement écho à des choses aussi de soi à soi pour qu'elles soient aussi facilement prêtées sur les autres. J'imagine que si l'on décide de s'engager dans cette démarche, c'est que l'on en est peut être à (se) dire que cet état de soi n'est plus souhaité. Ça me fait penser aussi à ce qu'a pu dire Poupoule, en perdant du poids son état d'avant était comme revu à la négative. Vaut mieux la lire que de se fier à ce que j'en ai compris mais ça m'a paru très intéressant.

Je ne pense pas que tout ça soit forcément lié à la chirurgie, mais sûrement accentué par la rapidité et le contraste parfois très fort. Mais j'imagine que bien des personnes ayant perdu du poids via d'autres méthodes se sont vues chaudement félicitées. Le contrôle du corps est généralement très valorisé, et je retrouve ce genre d'encouragements félicitations dans des pratiques de la musculation par exemple. Il ne s'agit pas forcément d'avoir perdu du poids mais parfois plus d'avoir pris du muscle "visible".

Personnellement, sans être opérée, ça me fait penser à deux choses.
- Quand on m'a beaucoup félicité pour certaines réussites socialement valorisées qui avaient engagé pour moi des choses très coûteuses voire difficiles. C'était comme si ça gommait ce vécu là et ne se fiait qu'à une chose extérieure et finale, sans prise en compte de mon ressenti, alors que j'étais encore très marquée par le chemin pour y arriver plus que par la joie du résultat.
- Quand on m'encourage parce qu'on me voit faire du sport. Parce qu'apparemment, ça fait de moi quelqu'un de "courageux". C'est notable le nombre de personnes qui valorisent cette démarche à mon égard, m'encourage à continuer, sont presque impressionnés. Cela a tendance à m'irriter et quand je discute avec certains c'est soit parce qu'ils associent le sport comme un moyen de lutter contre le poids, donc c'est une démarche active valorisée dans un but socialement porté, d'autant que l'obèse est associé à une partie inactive de la personnalité qui se laisse aller et se dégrade... soit c'est pas tant lié à moi (mais on m'y identifie volontiers du fait de mon obésité vu que je ne suis pas censée aimer bouger) mais à leur vécu propre de faire du sport en se contraignant, en se forçant à venir parce qu'il faut, que c'est bon pour eux.

Sinon, ici je trouve que la perte de poids est volontiers prise comme quelque chose de positif. En revanche je ne retrouve pas cette impression de surenchère ou de valorisation dans des cas inquiétants. J'ai aussi l'impression de lire régulièrement des chiffres/estimations de perte de poids.
Je trouve qu'on valorise beaucoup le bien être de la personne et ça me paraît important.
37 ans Département des Chaussons Fourrés 940
Il y a les félicitations non seulement mais aussi les "tu es bien maintenant il ne faut plus perdre"
heuu oui comment dire, si je pouvais stopper la perte j'aimerais énormément aussi lol
Ma belle mère a dit à mon mari "tu as une belle femme maintenant" sous entendu qu'avant j'étais juste une grosse moche mdr ça me fait rire jaune mais c'est comme ça !
Les gens te disent bravo sans savoir qu'avec ce genre d'opérations la perte elle se fait presque toute seule (enfin pour ma part, on est toutes différentes)
34 ans 18
Ces félicitations viennent d'un bon sentiment... tu réussis à prendre l'initiative de faire ton opération, tu maigris : on te dit bravo !
B I U