MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment demander de l'aide à sa propre famille ?

40 ans Campagne poitevine 2253
Voilà, je me suis lancé dans le grand et sain projet de faire la peau à mon TCA... j'espère que ça va marcher mais un truc me travaille : plus  
ça va et plus ça devient lourd à porter pour moi toute seule. Je suis enfin allée voir un médecin mais j'en peux plus de cacher ce problème à ma famille, surtout que ma mère me parle sans arrêt bouffe et régimes et que ça, je sais bien que ça n'est pas fait pour arranger les choses.
Est-ce que ce serait sain que j'en parle maintenant à mes parents ? J'ai un peu peur qu'ils me prennent pour une folle, ou qu'ils pensent que j'invente. Ils ont toujours fait beaucoup moins attention à moi qu'aux autres (ils ont focalisé toutes leurs inquiétudes sur mon frère et j'ai du coup parfois l'impression de ne pas vraiment exister à leurs yeux). Comme je suis loin (environ 500 bornes) de chez eux, j'ai pensé leur écrire une lettre. Ce que j'ai fait tout à l'heure mais je n'ai pas osé la poster. J'ai dit ce que j'avais sur le coeur (sans méchanceté aucune) et, comme je venais de me rendre à nouveau malade, c'est du direct live, ils sauront au moins ce que je ressens. J'ai pleuré comme une madeleine en écrivant cette lettre mais au final, ça m'a libérée. Cela dit, si elle reste sur la table du salon et que je ne la leur envoie jamais, ça ne va pas faire avancer beaucoup les choses... J'ai un peu peur que ça les tracasse de trop mais moi j'en crève de cacher tout ça. Je ne voudrais pas non plus qu'ils se reprochent des trucs mutuellement par rapport à ça.
Et vous, avez-vous parlé de vos TCA à votre famille ? Comment ?
39 ans Sud Ouest 3873
je pense que tu devrais leur dire, au moins pour qu'ils aient la possibilité de savoir. Ils sauront et toi, tu pourras mettre des mots sur ça si tu dois en parler avec eux.
Et tu verras bien l'accueil qu'ils te feront. Au moins, tu seras clean vis-à-vis de ça. Et je pense que ça dédramatisera.

Bon courage ;-)
49 ans Belgique 3287
Quand j'ai su que j'avais un réel problème médical avec le sucre, j'ai imprimé une lettre avec tout ce que j'aimerais que ma famille et mes amis proches fassent ou pas pour m'aider. Je suis partie en vacances et je l'ai postée jointe à mes habituelles cartes postales.

Au début, ils en ont tenu compte... six mois plus tard, ils ont recommencé à m'offrir des cochonneries sucrées à tous les repas. Ou alors y'a pire l'amie qui a bien lu la lettre mais qui me culpabilise verbalement chaque fois que je prends du dessert...

Bref même si les écrits restent, les mauvais habitudes sont plus tenaces (et les gens même proche, très égoïste et uniquement centrés sur leurs petits problèmes).
40 ans Campagne poitevine 2253
Je sais bien que ce genre de trucs n'ets pas facile à gérer, mais bon, finalement, cette lettre, je l'ai envoyée. Mes parents ont bien compris, et là, je ne les ai pas encore revus, mais d'ici peu, j'aurai une réaction en live...
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
Je te trouve courageuse de l'avoir envoyée. Ce n'est pas facile de dire ce genre de chose. Mais ça peut te libérer beaucoup et peut-être te permettre d'avancer plus rapidement.
Bon courage :kiss:
B I U