MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Elle n'a pas conscience de son corps!

K
45 ans 728
100% d'accord avec a-nonyme.

Ne pas se maquiller ne signifie pas ne pas s'assumer. Je ne me suis jamais maquillée même si je m'assume telle que je suis.

Avec ce  
que tu rapportes, je ne sais pas si ta soeur complexe ou pas. C'est une ado. C'est une période pas toujours facile.
42 ans Angers 1764
En même temps, elle n'a peut-être pas envie de cacher ses fesses ou ses formes ?

Enfin, je sais que ça part d'un bon sentiment mais essaye d'aborder le sujet subtilement, sans heurter ses sentiments. Peut-être qu'elle n'a réellement pas conscience qu'elle porte des vêtements trop petits, peut-être qu'elle fait comme elle peut, peut-être qu'elle s'en fout mais dans tous les cas, ça serait dommage de la braquer et d'obtenir le résultat inverse ou pire de lui créer des complexes ! Faut pas oublier que c'est une adolescente et qu'elle est encore en construction ^^.

A mon avis, l'idée d'une journée entre filles, un peu de shopping, un peu de détente, un déjeuner sympa, ça ne peut être que bénéfique pour vous deux ^^.
34 ans 1064
Même si je suis d'accord avec l'idée général qu'il ne faut pas culpabiliser cette jeune fille et que de la mesurer au mètre ruban est violent...Mais je trouve les réactions surprenantes.
A 15 ans, j'aurais tellement aimé que quelqu'un (amie, soeurs, tantes...) me montre que je pouvais m'habiller autrement qu'avec des jeans tailles basses, à la mode, mais totalement inadaptés à ma morphologie (ce qui m'aurais éviter de m’inquiéter en classe si le pantalon n'est pas beaucoup trop bas, donnant à mon voisin de derrière une vue imprenable sur mon anatomie par exemple...) et des t-shirt tout aussi inadapté.
Que quelqu'un me montre qu'on peux prendre plaisir à s'occuper un peu soi, même si ce n'est pas pour se maquiller tous les jours....
Alors, je ne vois pas de mal à l'initiative de Dunklow...Amener correctement.
M
92 ans 1565
Mais quelle obligation y a-t-il à se maquiller? Ce n'est pas parce qu'on ne se maquille pas qu'on se néglige.
Je ne comprends pas cette espèce d'injonction sociale au maquillage.
92 ans 9582
moi ce que je ressens qui "transpire" de la façon de Dunklow, c'est sa haine des kilos en trop qu'elle n'a plus… du coup, elle ne supporte pas d'en voir sur sa soeur. Quand on fait du 46 (moi, en tout cas) y'aurait pas eu moyen de me faire rentrer dans un 42… que la forme soit inadaptée je veux bien mais qui peut fermer un jean deux tailles en dessous de la sienne ? Et les termes utilisés, ridicule, etc… ZEEEEN ! vu comme les jeunes sont tendres entre eux, si elle est si grosse moche et ridicule que décrite, elle doit le savoir, elle a dû en entendre…

quand j'étais ado j'étais déjà très grande et très carrée, je rentrais dans un 38/40 pour plus de 1m70.

et bien la compagne de mon père qui faisait un petit 34 pour 1m68 (44 kilos) et ma soeur qui a neuf mois de moins que moi qui s'habille (et c'est toujours le cas) en 12 ans, m'en ont fait des remarques, au point que j'ai été vite persuadée d'être une ultra obèse (avec un IMC de 18 ou un truc dans le genre) :roll:

l'enfer est pavé de bonnes intentions…
47 ans 1896
a-nonyme a écrit:
qui peut fermer un jean deux tailles en dessous de la sienne ?

Je me pose la question aussi. A supposer qu'on y arrive, ça fait mal quand même!
P
41 ans 11
Il faut voir aussi qu'en France on vit dans une société particulièrement violente qui habitue très jeune les gens à se jauger et juger sur l'apparence, même les "beaux" sentent ce regard pesant. Alors qu'on soit un peu boulotte et on devrait se cacher pour ne pas offenser les autres avec notre corps disgracieux...

Il y a quelques années, j'ai vécu en GB et la première chose qui m'a frappée, c'est le regard beaucoup moins agressifs des anglais vis à vis des habits et de l'apparence en général. Ils s'habillent comme ils veulent, sans aucun bon goût (à la française) et ce fut un vrai soulagement :-D

Au départ, j'ai été choquée de voir des femmes obèses s'habiller très moulant ou avec des hauts courts qui laissaient voir leur ventre. En France, si tu veux exposer ton ventre, il a intérêt à être irréprochable...

Mais on s'habitue a cette nouvelle liberté, après tout si ma voisine pouvait aller faire ses courses en chaussons sans que personne n'y trouve à redire, hein, je pouvais bien m'habiller comme je voulais et oublier tous les codes et règles qu'on imagine, à tort, immuables.

Alors, avant d'intervenir auprès de ta sœur je te conseillerais de te demander si c'est bien ta sœur qui a un problème avec son corps et ses vêtements ou toi ou la société ou...

Si ça se trouve ta sœur n'est pas mal dans se peau, mais un esprit libre qui casse les codes. Avoir conscience de son corps ce n'est pas se plier aux exigences du regard des autres.
P
48 ans Sens (89) 126
C'est déja assez difficile d'être ado, pas la peine en plus de la braquer pour son apparence physique.
La démarche à la base semble partir d'un bon sentiment, mais les termes employés sont violents.
Une fois de plus ça ramène à un débat sur qui a le droit de faire quoi en fonction de comment il/elle est.
Si ta soeur en éprouve le besoin, elle viendra vers toi.
Que tu te fasses du souci pour elle est une chose, que tu veuilles lui imposer tes critères en est une autre.
32 ans 1489
Pot-ag a écrit:
Alors, avant d'intervenir auprès de ta sœur je te conseillerais de te demander si c'est bien ta sœur qui a un problème avec son corps et ses vêtements ou toi ou la société ou...


Je trouve l'intervention de pot-ag intéressante, surtout ce passage. Je n'irais pas jusqu'à dire que "toi" qui a un problème, mais je pense que tu devrais peut-être réfléchir à tes critères, à ce que tu penses être des vêtements adaptés pour une jeune femme un peu ronde.

Quand j'avais l'âge de ta soeur, je ne mettais que des pantalons larges avec des t-shirts de heavy metal et une tonne de maquillage mal appliqué :lol: Avec le temps et en revoyant des photographies je trouve cela affreux mais à l'époque je me rappelle très bien que c'était ainsi que je me sentais bien!
Malheureusement, la société se chargera bien assez vite d'explique à ta soeur qu'une femme rondelette n'a pas le droit de porter telle ou telle tenue... :roll: Et comme on le sait c'est difficile de s'assumer en dehors de ces codes.

Je ne suis cependant pas d'accord avec les interventions qui disent qu'une tenue moulante et/ou courte et un signe d'acceptation. J'ai vu des femmes (de tout âge et corpulence) s'habiller d'une façon similaire, cela ne signifie pas pour autant qu'elles sont décomplexées.
je pense comme beaucoup que ta soeur se cherche, qu'elle essaie des choses, qu'elle regarde ce qui lui plaît ou non…

En revanche, lui proposer tes conseils, si elle en exprime l'envie, c'est sûrement une bonne idée.
34 ans 1064
MaudK a écrit:
Mais quelle obligation y a-t-il à se maquiller? Ce n'est pas parce qu'on ne se maquille pas qu'on se néglige.
Je ne comprends pas cette espèce d'injonction sociale au maquillage.

Ah mais je suis tout à fais d'accord, je pensais dans un sens plus large de prendre soins de soi de quelques manière que ce soit.

Citation:
Malheureusement, la société se chargera bien assez vite d'explique à ta soeur qu'une femme rondelette n'a pas le droit de porter telle ou telle tenue...
Et si quelqu'un de bien intentionné lui expliquait? Lui montrait qu'elle peux porter des choses qui lui vont parfaitement, et qui la mette en valeur? Avant que la société, les collégiens...ne lui fasse comprendre de façon brutal qu'elle est ronde, moche et mal habillée?
Je suis d'accord que les propos de Dunklow sont assez dur envers sa soeur, je ne comprends pas les réactions. Je me sens peut être un peu trop concernée...
29 ans Ici 284
Orfees a écrit:
MaudK a écrit:
Mais quelle obligation y a-t-il à se maquiller? Ce n'est pas parce qu'on ne se maquille pas qu'on se néglige.
Je ne comprends pas cette espèce d'injonction sociale au maquillage.

Ah mais je suis tout à fais d'accord, je pensais dans un sens plus large de prendre soins de soi de quelques manière que ce soit.

Citation:
Malheureusement, la société se chargera bien assez vite d'explique à ta soeur qu'une femme rondelette n'a pas le droit de porter telle ou telle tenue...
Et si quelqu'un de bien intentionné lui expliquait? Lui montrait qu'elle peux porter des choses qui lui vont parfaitement, et qui la mette en valeur? Avant que la société, les collégiens...ne lui fasse comprendre de façon brutal qu'elle est ronde, moche et mal habillée?
Je suis d'accord que les propos de Dunklow sont assez dur envers sa soeur, je ne comprends pas les réactions. Je me sens peut être un peu trop concernée...


Donc en gros il faudrait pousser la soeur de Dunklow a rentrer dans les rangs parce que les autres (bon certains autres) pensent qu'elle sait pas s'habiller et qu'elle est donc moche. Qui établit ces règles du "bien" ou "mal habillé"? il y a un livre universel dont on ne m'aurait pas parlé?
Rien ne dit que la sœur de Dunklow, sans ressembler à la "grosse/rondelette épanouie" telle que beaucoup semblent se la représenter, ne se sente pas bien dans sa peau/ses baskets. Ce n'est pas parce qu'elle n'a pas la vision que Dunklow ou certaines autres personnes, qu'elle n'est pas épanouie avec elle même. D'ailleurs il est possible qu'elle se sente très bien comme ça, il se peut qu'elle reçoive des remarques mais passe au dessus parce qu'elle se sent bien.

Ça me rappelle un peu les "querelles" à répétition que j'avais à cause de l'attitude de ma sœur en lien avec mes cheveux ou mes vêtements. Elle a toujours voulu m'imposer ses goûts, très opposés aux miens. Certes avec le recul je pourrais reconnaître que j'aurais du éviter certaines choses, mais globalement je vois cela comme un parcours qui m'a permis d'arriver là où j'en suis, toujours à l'opposé des "codes du portable" mais aussi dans quelque chose qui me correspond et m'épanouit beaucoup plus. Je me rapelle du moment il y a deux ans où j'avais des cheveux bleus, ma soeur détestait et ne se gênait pas pour me le faire savoir à chaque fois que je la voyais, elle parlait sans cesse de son amie coiffeuse qui me ferait de supers cheveux blonds ou roux je ne sais plus. Je stressais énormément avant d'aller la voir, et j'ai commencer à l'éviter le plus possible. Récemment, elle et moi avons été faire quelques achats ensemble, même si je suis plus "armée" qu'avant vis-à-vis de son attitude, il n'empêche que je devais éviter d'essayer certains vêtements devant elle parce que je savais très bien qu'elle ne m'épargnerait pas, ça m'a gâché mon plaisir (même si je ne me suis pas privée au final).
K
34 ans Normandie, represent! 102
Je suis tout à fait d'accord avec la majorité des commentaires.

J'imagine que tout part d'une "bonne intention" mais je trouve ça violent.

Pourquoi est ce que tu ne lui parles pas de ce que tu souhaites faire et de son corps , son image ou comment elle se perçoit.

Je pense que si elle n'aimait pas son corps elle ne s'habillerait pas en moulant. Et comment fait elle pour fermer un pantalon en 42 si elle fait du 46??? On est peut être pas faites pareilles mais si moi j'enfile un 42, je ne le monte pas plus haut que mi cuisse et je fais du 46 aussi.

Et pas besoin d'être maquillée et coiffée pour être belle et se sentir bien.

Je te conseille vraiment de lui parler et si elle te dit que tout va bien alors laisse la vivre.

Je ne veux pas te juger sur un post de quelques lignes mais comme disait un autre membre, on dirait que c'est toi le "problème". Attention parce que "ce que dit Sally de Sandy en dit plus sur Sally que sur Sandy" ...
33 ans La Ville Rose 2324
Alors Dunklow, du nouveau ? Tu as prit ta décision ? Ou autre ?
K
45 ans 728
J'avais tiqué sur le "s'habiller correctement". C'est très, très subjectif.

Sinon, c'est vrai que si elle fait du 46, je ne vois pas comment elle ne peut pas entrer dans du 42. Que les vêtements qu'elle porte ne te plaisent pas ou ne lui vont pas parfaitement, c'est une chose. Pas besoin de sortir le mètre ruban !

L'enfer est pavé de bonnes intentions. Récemment, une amie (une bonne amie) a eu des propos blessants sans qu'elle s'en rende compte (en gros, je ne prenais pas la bonne taille de vêtements, il fallait que je prenne plus grand = plus large pour cacher mon obésité). Je l'ai stoppé dans ses propos et lui ai expliqué sinon notre amitié risquait de voler en éclats.
B I U


Discussions liées